Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749118734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 130 x 200 mm
Les gens sont les gens
Collection : Romans
Date de parution : 07/02/2013
Éditeurs :
Cherche midi
En savoir plus

Les gens sont les gens

Collection : Romans
Date de parution : 07/02/2013

Nicole Rivadavia est une psychanalyste parisienne de 57 ans au bout du rouleau.
Foufou est un porcelet de 6 semaines enfermé dans une cabane au fin fond de la Bourgogne....

Nicole Rivadavia est une psychanalyste parisienne de 57 ans au bout du rouleau.
Foufou est un porcelet de 6 semaines enfermé dans une cabane au fin fond de la Bourgogne. Ce livre raconte leur improbable rencontre, et comment ils vont se sauver l’un l’autre...

Après Grand amour, Stéphane Carlier signe...

Nicole Rivadavia est une psychanalyste parisienne de 57 ans au bout du rouleau.
Foufou est un porcelet de 6 semaines enfermé dans une cabane au fin fond de la Bourgogne. Ce livre raconte leur improbable rencontre, et comment ils vont se sauver l’un l’autre...

Après Grand amour, Stéphane Carlier signe une comédie tonique et attachante qui, par-delà sa drôlerie, est aussi l’histoire d’une femme qui se réinvente. Plus qu’un roman, un antidépresseur !



Plus d'infos sur www.stephanecarlier.com

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749118734
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 130 x 200 mm
Cherche midi
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DesChatsetdesLivres Posté le 16 Avril 2022
    Comme il est mentionné en 1è couverture "Le roman anti dépresseur", c'est vrai, assurément vrai. On adore Foufou le petit cochon sauvé de cette ferme lugubre et de cette cabane sordide. On adore le choc de la bourgeoisie parisienne avec la campagne boueuse de la Bourgogne. On adore le côté complètement décalé de Nicole, psychanalyste de 57 ans arrivée à un virage décisif dans sa vie et qui fait des choix complètement dingues. Bref, si vous n'avez pas le moral lisez ce livre, vous allez retrouver le sourire !
  • SourireDelivre Posté le 15 Octobre 2021
    Voilà le livre qui m’a accompagné dans l’avion pour la Crète ! Parfait pour se détendre, se mettre dans une ambiance de vacances et rire. Un livre léger, joyeux et pleins de rebondissements.  Oui parce que…imaginez-vous… Vous retrouvez avec un cochon dans un appartement parisien ?! #x1f416; Voilà l’annonce d’un joyeux bazar en perspective.  Mais ce n’était sûrement pas prévu par Nicole, 57 ans, psychanalyste qui s’ennuie ferme dans sa vie morose : un mari qui ne l’attire plus et des patients malheureux qu’elle n’en peut plus d’écouter. Alors un jour, elle claque la porte et part voir une de ses amies en Bourgogne. Elle y fera la rencontre de Foufou, un petit cochon tout rond tout rose. Mais Foufou n'a pas une vie enchantée lui non plus... Il vit enfermé dans le noir pour être engraissé et finir en saucisson. Et si… Nicole le volait pour le ramener chez elle ?   Le cochon, cet animal étant reconnu pour être extrêmement gentil et réceptif, saura peut être redonner goût à la vie à Nicole ?   Ce n’est pas LE livre qui révolutionnera la littérature mais clairement un bon roman antidépresseur.  Et vous, vos animaux ont-ils parfois un effet thérapeutique sur vous ?  Vous connaissez cet auteur ? 
  • saphoo Posté le 26 Décembre 2020
    je dirais bof ! j'ai lu vite fait histoire de savoir si les gens sont les gens et connaitre l'histoire de Foufou. C'est survoler rien de profond dans ce roman juste un moment de détente et c'est tout. Après si on creuse il est vrai qu'il y a matière à réflexion, notamment la souffrance animale, mais pas sûr que Foufou est heureux également dans un appart parisien hein ! certes plus heureux que dans une cahute sombre sale et froide. Beaucoup de questions fusent quant au choix fait par l'homme pour l'animal. L'Homme est il donc le maître sur Terre pour avoir tous les pouvoirs sur le règne Animal ? bref,je ne vais pas m'étaler sur le sujet mais cette lecture m'a d'emblée ouvert une fenêtre sur ce questionnement.
  • ladesiderienne Posté le 23 Mai 2020
    Ce que j'ai cherché avec ce livre de Stéphane Carlier, c'est qu'il me fasse autant rire que lors de ma découverte de cet auteur avec "Amuse-bouche". Son titre énigmatique, ce petit porcelet tout rose sur la première de couverture et le bandeau "roman antidépresseur", tout était réuni pour m'offrir un (court car le livre n'est vraiment pas épais) moment de détente. La rencontre improbable entre Nicole, la psychanalyste déprimée et Foufou, le cochon destiné à être transformé en jambon, puis le rapt qui s'en est suivi afin de le soustraire à son destin funèbre, a inauguré un début plutôt original. Sous la loufoquerie se cachant le message de l'importance du bien-être animal qui passe évidemment par les conditions d'élevage, je ne pouvais qu'être séduite. J'étais déjà convaincue par tout le positif que peut apporter à l'humain une relation avec un animal classique, alors pourquoi pas avec un cochon, puisqu'il parait que génétiquement, nous avons des points communs. Et puis, je ne sais pas pourquoi, j'ai trouvé que dans la deuxième partie du livre, tout partait en cacahuètes. Le voyage en Californie de Nicole (la poursuite de l'autruche !!!) qui va jusqu'à bouleverser sexuellement son couple et cette fin bâclée... Ce que j'ai cherché avec ce livre de Stéphane Carlier, c'est qu'il me fasse autant rire que lors de ma découverte de cet auteur avec "Amuse-bouche". Son titre énigmatique, ce petit porcelet tout rose sur la première de couverture et le bandeau "roman antidépresseur", tout était réuni pour m'offrir un (court car le livre n'est vraiment pas épais) moment de détente. La rencontre improbable entre Nicole, la psychanalyste déprimée et Foufou, le cochon destiné à être transformé en jambon, puis le rapt qui s'en est suivi afin de le soustraire à son destin funèbre, a inauguré un début plutôt original. Sous la loufoquerie se cachant le message de l'importance du bien-être animal qui passe évidemment par les conditions d'élevage, je ne pouvais qu'être séduite. J'étais déjà convaincue par tout le positif que peut apporter à l'humain une relation avec un animal classique, alors pourquoi pas avec un cochon, puisqu'il parait que génétiquement, nous avons des points communs. Et puis, je ne sais pas pourquoi, j'ai trouvé que dans la deuxième partie du livre, tout partait en cacahuètes. Le voyage en Californie de Nicole (la poursuite de l'autruche !!!) qui va jusqu'à bouleverser sexuellement son couple et cette fin bâclée ont gâché le plaisir de la lecture, me laissant un goût d'inachevé. Utiliser le cochon comme thérapie et lui donner du Valium pour qu'il se tienne tranquille en voiture, je ne sais pas si les défenseurs de la cause animale apprécieront... Stéphane Carlier a quand même l'immense talent de croquer d'un coup de crayon irrésistible ses contemporains. Je suis fan des portraits qu'il fait de ses personnages. Pour cela, j'accorde un 12/20 à cette histoire dont j'attendais plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladybirdy Posté le 7 Septembre 2018
    Nicole, 57 ans, psychanalyste et au bout du rouleau, emmaillotée dans toute la souffrance qu’elle entend au quotidien et un mari qui l’ennuie, elle décide sur un coup de tête de prendre ses jambes à son cou et de rejoindre la Bourgogne. Là-bas dans la campagne, elle retrouve son ex voisine Elisabeth mais elle fait surtout la connaissance de Foufou, un petit porcelet enfermé nuit et jour dans le noir. Le destin de Foufou aurait été de s’engraisser et de finir en jambon si Nicole n’avait pas été attendrie par la condition de ce cochon. Kidnapping en vue, Foufou ne finira pas ainsi, Nicole l'emmène chez elle à Paris. Foufou est un « porc profondément gentil». Certes, il détruit tout mais il est aussi très friand de câlins et de balades en forêt. Il est aussi un excellent anti-dépresseur pour ces patients à problèmes. La vie redeviendra petit à petit plus rose pour Nicole et ses rares patients attachés à Foufou. Petit roman d’un auteur que je ne connaissais pas qui se veut léger, frais, drôle. J’ai beaucoup apprécié cette lecture pour la simple raison que ce roman m’a fait rire de bon cœur, rires partagés par mon entourage. Et pour... Nicole, 57 ans, psychanalyste et au bout du rouleau, emmaillotée dans toute la souffrance qu’elle entend au quotidien et un mari qui l’ennuie, elle décide sur un coup de tête de prendre ses jambes à son cou et de rejoindre la Bourgogne. Là-bas dans la campagne, elle retrouve son ex voisine Elisabeth mais elle fait surtout la connaissance de Foufou, un petit porcelet enfermé nuit et jour dans le noir. Le destin de Foufou aurait été de s’engraisser et de finir en jambon si Nicole n’avait pas été attendrie par la condition de ce cochon. Kidnapping en vue, Foufou ne finira pas ainsi, Nicole l'emmène chez elle à Paris. Foufou est un « porc profondément gentil». Certes, il détruit tout mais il est aussi très friand de câlins et de balades en forêt. Il est aussi un excellent anti-dépresseur pour ces patients à problèmes. La vie redeviendra petit à petit plus rose pour Nicole et ses rares patients attachés à Foufou. Petit roman d’un auteur que je ne connaissais pas qui se veut léger, frais, drôle. J’ai beaucoup apprécié cette lecture pour la simple raison que ce roman m’a fait rire de bon cœur, rires partagés par mon entourage. Et pour le bien-être qu’il m’a offert ce petit roman, j’en garderai un très bon souvenir et n'hésiterai pas à suivre cet auteur. Tendresse, réflexions, humour, Nicole n’est pas la seule à avoir adopté un cochon comme animal de compagnie, il fut le meilleur ami de Georges Clooney pendant de longues années. La fiction a parfois des allures bien réalistes.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !