Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259305259
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Les grands fauves

Date de parution : 25/03/2021
L’histoire de la « bande de copains » qui a changé le visage du capitalisme français.
Tout commence au début des années 80.
Tous sont encore inconnus ou presque.
Leurs noms ? Claude Bébéar, Vincent Bolloré, Bernard Arnault, David de Rothschild, Serge Kampf, Michel Pébereau, Henri Lachmann, Didier Pineau-Valencienne, Jean-René Fourtou, Thierry Breton…
Leur point commun ? Une petite association, Entreprise et Cité, sans logo ni locaux, qui se...
Tout commence au début des années 80.
Tous sont encore inconnus ou presque.
Leurs noms ? Claude Bébéar, Vincent Bolloré, Bernard Arnault, David de Rothschild, Serge Kampf, Michel Pébereau, Henri Lachmann, Didier Pineau-Valencienne, Jean-René Fourtou, Thierry Breton…
Leur point commun ? Une petite association, Entreprise et Cité, sans logo ni locaux, qui se réunit de façon informelle autour d’un match de rugby, d’une bonne table ou d’une virée entre amis.
Pendant près de vingt-cinq ans, ils vont chasser en meute. Dévorant autour d’eux et se dévorant parfois entre eux.
« Tontons flingueurs » pour les uns, « Chevaliers de la Table ronde » pour les autres.
Très vite, Claude Bébéar s’impose comme le grand inspirateur et le grand ordonnateur de ces chamboulements inédits de l’économie française.
Comment a-t-il façonné et développé des groupes comme AXA, BNP-Paribas ou Vivendi ?
Comment a-t-il, en parallèle, imposé l’Institut Montaigne parmi les think tanks incontournables et influencé en profondeur la société française en lançant, parmi les premiers, le débat sur l’accès à l’emploi ou l’intégration des jeunes issus de la diversité ?
Comment une vraie « bande de copains » à l’appétit insatiable, avec ses éclats de rire, ses coups de gueule et ses coups de cœur, a-t-elle ainsi secoué le capitalisme
de la vieille France jusqu’à en faire émerger des champions mondiaux ?

Leur histoire est une saga.
Elle était secrète.
Elle ne l’est plus.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259305259
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Deslivresalire Posté le 26 Avril 2021
    Le thème de ce livre c'est d'abord l'histoire de Claude Bébéar, le fondateur d'AXA, parti d'une modeste mutuelle de province pour bâtir le leader mondial de l'assurance. C'est aussi celle de ses amis : Vincent Bolloré, Bernard Arnault, David de Rothschild, Serge Kampf, Michel Pébereau, Henri Lachmann, Didier Pineau-Valencienne, Jean-René Fourtou, Thierry Breton... Et au delà des histoires personnelles de ces grands entrepreneurs, c'est enfin celle de leur réussite en commun : "Les fauves, même les plus solitaires, même les plus connus, même les plus redoutables, ont aussi énormément chassé en meute". Cette chasse, ils l'ont en partie menée grâce à un "petit club amical", qui changera le visage du capitalisme français : "Entreprise et cité", qui naît le 8 octobre 1984 sous la férule de Claude Bébéar. C'est le début du lobbyisme moderne, pour que le secteur privé puisse influencer la puissance publique, pour faire mieux rayonner la nation française et pour mieux en tirer profit ! "C'était une tour d'observation du monde assez unique ! Je pense qu'il n'y avait, à Paris, aucun autre endroit pour balayer ainsi la conjoncture en quelques minutes. Nous avions à la fois les meilleurs analystes et les meilleurs praticiens". "Ils sont la France. Ils font... Le thème de ce livre c'est d'abord l'histoire de Claude Bébéar, le fondateur d'AXA, parti d'une modeste mutuelle de province pour bâtir le leader mondial de l'assurance. C'est aussi celle de ses amis : Vincent Bolloré, Bernard Arnault, David de Rothschild, Serge Kampf, Michel Pébereau, Henri Lachmann, Didier Pineau-Valencienne, Jean-René Fourtou, Thierry Breton... Et au delà des histoires personnelles de ces grands entrepreneurs, c'est enfin celle de leur réussite en commun : "Les fauves, même les plus solitaires, même les plus connus, même les plus redoutables, ont aussi énormément chassé en meute". Cette chasse, ils l'ont en partie menée grâce à un "petit club amical", qui changera le visage du capitalisme français : "Entreprise et cité", qui naît le 8 octobre 1984 sous la férule de Claude Bébéar. C'est le début du lobbyisme moderne, pour que le secteur privé puisse influencer la puissance publique, pour faire mieux rayonner la nation française et pour mieux en tirer profit ! "C'était une tour d'observation du monde assez unique ! Je pense qu'il n'y avait, à Paris, aucun autre endroit pour balayer ainsi la conjoncture en quelques minutes. Nous avions à la fois les meilleurs analystes et les meilleurs praticiens". "Ils sont la France. Ils font la France". A mon avis : Il me paraît exagéré d'annoncer dans le sous-titre de ce livre qu'il s'agit de "L'histoire secrète du capitalisme Français". En effet, pour ceux qui s'intéressent depuis les années 80, aux mouvements économiques et aux grands groupes français, vous avez certainement eu vent d'un grand nombre de ces aventures entrepreneuriales (qui ne se souvient pas des chaussettes de Jean-Marie Messier dans Paris-Match ?). Pour les autres, ce sera néanmoins une certaine découverte. Celle de ce club d'amis (qui n'hésitent cependant pas à se poignarder dans le dos parfois), brillants étudiants, puis brillants chefs d'entreprises, partis souvent de rien (tout est relatif) et qui ont en commun d'être des visionnaires, des travailleurs infatigables, des audacieux, des chanceux aussi, même si la réussite n'est pas toujours au rendez-vous. Il faut dire que c'était une autre époque sans doute. Celle de l'arrivée du mitterrandisme, qui contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, fut une aubaine pour ces grands groupes français, qui se sont considérablement enrichis durant les deux septennats du président. Et parmi eux, ceux qui se sont retrouvés autour de bonnes tables, comme on pourrait le faire au Lion's Club ou au Rotary Club, mais dans des sphères réservées aux très grands, ou aux très riches (vraiment très très riches !). La dynamique y est la même : des échanges entre amis, d'information et de tuyaux, qui font les bons coups et les opportunités, qui les mèneront même à travailler plus tard sur des aspects davantage politiques au travers de l'Institut Montaigne (think tank également fondée par C. Bébéar). Un livre passionnant donc pour ceux qui s'intéressent aux grandes entreprises françaises et à leur origine, à leur développement et parfois à leur décadence. On en apprend à la fois sur la vie des chefs d'entreprises, avec de nombreuses anecdotes (qui séduiront les lecteurs avides de ragots) et sur leurs bébés. Sur ce qui fait d'eux des hommes à part aussi, des hommes qui n'existent peut-être plus désormais car les grands patrons d'aujourd'hui ont parfois fait fortune en deux ou trois ans, alors que ceux-là ont mis une vie à y arriver. Des entrepreneurs d'une autre trempe, d'un autre monde. "Un monde qui n'existe plus. Un monde où le néolibéralisme et son sabir anglo-saxon n'avaient pas encore imposé leurs normes contre-productives et irresponsables de corporate governance, de compliance ou de reporting court-termiste dont on commence aujourd'hui à peine à mesurer les dégâts". Un livre qui se lit comme un roman, sauf que tout est vrai ! Retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog : https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
    Lire la suite
    En lire moins
  • RGHerge Posté le 29 Mars 2021
    Une saga talentueuse et instructive Toute omerta se dissipe avec le temps quand s'évanouit la substance des secrets qu'elle couvrait. Christophe Labarde dans un style direct et complice, en communion, avec l'esprit de l'institution, Entreprise et Cité, sans adresse ni logo, dont il nous offre l'histoire, nous permet ainsi de mieux appréhender les dessous de batailles économiques que nous n'avons pour la plupart connues, que par média interposés. Mais son livre vaut aussi par sa belle galerie de grands fauves dont il brosse avec doigté et finesse un portrait souvent admiratif et cependant désacralisateur et désatanisateur. Après cette lecture, on perçoit mieux les personnalités de ces grands patrons (Bébéar instigateur et chef de meute à l'autorité naturelle, Kampf en gros ours généreux aimé de tous, Arnault en fils de famille respectueux mais résolument visionnaire,...) loin des caricatures dogmatiques et jalouses qu'on nous sert si souvent. Enfin ce livre permet également d'appréhender l'étrange jeu réciproque d'attirance/répulsion entre le monde des affaires et le monde politique, l'entreprise et la cité. Ce "et" plus exclusif, qu'inclusif. Une union à ce jour malheureusement inconciliable. Une très belle réussite que ce livre qui j'en suis sûr trouvera aussi ses détracteurs. Vive le débat!
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Plon

    Dans les coulisses de la "mondialisation Cocorico !"

    Dans Les grands fauves, Christophe Labarde nous invite au cœur de la success story de personnages connus, mais dont on ignore comment ils sont devenus des « grands patrons ». Rencontre avec l’auteur qui raconte l'histoire de cette bande qui a changé le visage du capitalisme français...
    Lire l'article