Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258194991
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm

Les Héritières de la salamandre

Collection : Terres de France
Date de parution : 14/10/2021

La saga extraordinaire de colons pionniers d’origine française venus de la région du Banat en Roumanie pour reconstruire un village dépeuplé de Provence au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La quête magnifique, entre Histoire et généalogie, menée par l’une de leurs descendantes.
1965. Comme un rendez-vous avec le destin… En regardant un reportage, Esther Leavers, pianiste de renom vivant en Grande-Bretagne, découvre l’étonnante renaissance du village de La Roque-sur-Pernes, au lendemain de la guerre. C’est surtout le témoignage d’une santonnière, Alexandra Mayer, qui la captive. Celle-ci porte le nom de jeune fille... 1965. Comme un rendez-vous avec le destin… En regardant un reportage, Esther Leavers, pianiste de renom vivant en Grande-Bretagne, découvre l’étonnante renaissance du village de La Roque-sur-Pernes, au lendemain de la guerre. C’est surtout le témoignage d’une santonnière, Alexandra Mayer, qui la captive. Celle-ci porte le nom de jeune fille de sa mère, originaire elle aussi d’une région d’Europe qui n’est plus, le Banat. Or, Esther, divorcée, n’a plus que son frère Nathan et les souvenirs épars d’une histoire familiale pleine d’ombres.
L’existence d’Alexandra est pour elle une révélation. Elle doit, elle veut faire sa connaissance. Esther part pour la Provence. Bonheur des lieux, de sa rencontre avec Alexandra… Au fil de leurs souvenirs renaît une incroyable odyssée, le passé tumultueux de leurs ancêtres bâti par des pionnières d’exception, les femmes de La Salamandre…

Une saga passionnante, une page méconnue de l’Histoire portée par de grandes héroïnes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258194991
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« une incroyable odyssée »
La Haute-Loire paysanne
« Une saga passionnante, une page méconnue de I’Histoire portée par de grandes héroïnes. »
L'Impartial de la Drôme

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AUDRIT Posté le 4 Janvier 2022
    Comme toujours avec Françoise Bourdon un superbe roman où l'Histoire a une grande place dans ses récits. 1965, deux cousines qui vont se découvrir ; l'une juive, Esther, pianiste renommée dont les parents se sont exilés en Angleterre suite à l'antisémitisme croissant, qui ne connaît pas ou très peu ses origines ; la seconde, Alexandra, santonnière, dont le père a collaboré, qui a fui le Banat et est venue en France au lendemain de la guerre pour reconstruire le village de La Roque-sur-Pernes en Provence et s'y installer. L'auteure nous téléporte par le biais de ces deux jeunes femmes, que le hasard d'un reportage télévisé va appeler à se rencontrer, dans le passé. Elles ne se connaissent pas, mais le nom et la nationalité de l'une attire la curiosité de l'autre qui reconnaît le patronyme et la terre d'origine de sa mère. Nous allons remonter le temps à la découverte de leurs ancêtres, notamment les femmes fortes de la famille, véritables pionnières qui ont su mener leur destin. Nous allons cette fois, nous pencher dans une page d'Histoire fort peu connue, celle où la grande Marie-Thérèse d'Autriche mariée à François né à Nancy, Duc de Lorraine et de Bar,... Comme toujours avec Françoise Bourdon un superbe roman où l'Histoire a une grande place dans ses récits. 1965, deux cousines qui vont se découvrir ; l'une juive, Esther, pianiste renommée dont les parents se sont exilés en Angleterre suite à l'antisémitisme croissant, qui ne connaît pas ou très peu ses origines ; la seconde, Alexandra, santonnière, dont le père a collaboré, qui a fui le Banat et est venue en France au lendemain de la guerre pour reconstruire le village de La Roque-sur-Pernes en Provence et s'y installer. L'auteure nous téléporte par le biais de ces deux jeunes femmes, que le hasard d'un reportage télévisé va appeler à se rencontrer, dans le passé. Elles ne se connaissent pas, mais le nom et la nationalité de l'une attire la curiosité de l'autre qui reconnaît le patronyme et la terre d'origine de sa mère. Nous allons remonter le temps à la découverte de leurs ancêtres, notamment les femmes fortes de la famille, véritables pionnières qui ont su mener leur destin. Nous allons cette fois, nous pencher dans une page d'Histoire fort peu connue, celle où la grande Marie-Thérèse d'Autriche mariée à François né à Nancy, Duc de Lorraine et de Bar, grand-duc de Toscane et empereur du Saint-Empire romain germanique ; propose aux Lorrains catholiques, des acres de terre, une exonération d'impôt, du matériel agricole, des chevaux et une somme non négligeable pour ceux qui le souhaitent, afin de repeupler et faire fructifier le Banat. Le Banat, région historique au sud-est de l’Europe dont la capitale historique est Temesvar, divisée aujourd'hui entre trois pays : Roumanie, Serbie et Hongrie. Cette épopée débute en 1767 avec Maria Mayer, Lorraine, catholique, issue de la Région Messine, veuve et dont le fils et la bru sont également décédés à la suite d’une épidémie. Cette dernière, accompagnée de ses petits-fils Frédéric et Marcus, joue le tout pour le tout, elle va accepter avec d'autres Lorrains cette belle proposition. Commence alors un long périple vers cette terre promise, où les générations vont se succéder, Frédéric va y construire une propriété qu'il fera prospérer, connue de tous "La Salamandre". Mais au fil du temps, les mariages mixtes religieux vont amener certains à s'exiler à nouveau lors des guerres. Malgré la soumission des femmes à l'homme, le père puis l'époux, et ce de génération en génération, les femmes joueront un grand rôle dans cette famille, les coutumes, la musique, l'art, les secrets de famille, les amours, tout une saga fort bien racontée. Immigration, émigration, exil, de toute une famille fort malmenée et superbement évoquée. Magnifique ouvrage de Françoise Bourdon, merci Madame et merci aux Éditions Les Presses de la Cité - Terres de France, en particulier à Marie-Jeanne pour son envoi en SP.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 29 Décembre 2021
    1965. Esther est une pianiste de renom, qui vit en Grande-Bretagne. Récemment, elle a fait l’acquisition d’un téléviseur. Un jour, elle regarde, distraitement, un reportage sur un village français, que des réfugiés banatais ont fait renaître. Sa mère était originaire « du Banat, une région au sud-est de l’Europe, partagée entre trois pays, la Roumanie, la Serbie et la Hongrie. » (p. 15) Elle est émue par le témoignage d’une santonnière. Sa surprise est grande quand elle découvre que cette dernière porte le nom de jeune fille de la mère d’Esther. Elle décide de la rencontrer et de renouer avec ses racines. En Provence, un changement profond s’opère dans la vie de la musicienne. Les deux femmes parcourent deux siècles de l’histoire de leur famille. En 1767, Frédéric Mayer vit avec sa grand-mère et son frère, dans le pays messin, dévasté par la famine. Tous trois décident de partir au Banat. En effet, sa Majesté Marie-Thérèse d’Autriche propose des conditions avantageuses aux exilés : acres de terres, matériel agricole, chevaux, etc. Ils effectuent ce périple avec d’autres familles tentées, elles aussi, par un nouveau départ. Sur leur route, les pionniers recueillent Loretta. Guérisseuse, cette dernière fuit un terrible danger. Ainsi, commence... 1965. Esther est une pianiste de renom, qui vit en Grande-Bretagne. Récemment, elle a fait l’acquisition d’un téléviseur. Un jour, elle regarde, distraitement, un reportage sur un village français, que des réfugiés banatais ont fait renaître. Sa mère était originaire « du Banat, une région au sud-est de l’Europe, partagée entre trois pays, la Roumanie, la Serbie et la Hongrie. » (p. 15) Elle est émue par le témoignage d’une santonnière. Sa surprise est grande quand elle découvre que cette dernière porte le nom de jeune fille de la mère d’Esther. Elle décide de la rencontrer et de renouer avec ses racines. En Provence, un changement profond s’opère dans la vie de la musicienne. Les deux femmes parcourent deux siècles de l’histoire de leur famille. En 1767, Frédéric Mayer vit avec sa grand-mère et son frère, dans le pays messin, dévasté par la famine. Tous trois décident de partir au Banat. En effet, sa Majesté Marie-Thérèse d’Autriche propose des conditions avantageuses aux exilés : acres de terres, matériel agricole, chevaux, etc. Ils effectuent ce périple avec d’autres familles tentées, elles aussi, par un nouveau départ. Sur leur route, les pionniers recueillent Loretta. Guérisseuse, cette dernière fuit un terrible danger. Ainsi, commence la dynastie des Mayer. Les Héritières de la Salamandre conte le destin de plusieurs générations, de 1767 à 1965. Alexandra et Esther comprennent que leurs ancêtres ont forgé leur existence et que, même si elles sont issues de la même famille, elles n’ont pas vécu la même adolescence. Elles ont grandi pendant la Seconde Guerre mondiale, dans des pays différents. Les choix de leurs parents ont déterminé leurs destinées, leurs blessures ne sont pas les mêmes, ainsi que leur connaissance de l’histoire familiale. Esther comprend qu’Alexandra et son frère portent les stigmates du passé et qu’ils ont besoin de temps pour se livrer. Quant à elle, elle apprend à écouter ses envies. J’ai été passionnée par le parcours, semé d’embûches, des exilés et leur installation sur leurs nouvelles terres. L’arbre généalogique déploie ses branches et nous constatons que, dans chaque fratrie, les membres ont pris des décisions différentes et que celles-ci ont impacté la destinée de leurs descendants. En se dévoilant, le passé lointain permet au passé récent de s’exprimer. J’ai été captivée par l’évolution des femmes au fil des siècles, car ce sont elles qui portent l’intrigue, alors que les hommes avaient le pouvoir. Certains personnages féminins ont eu la chance d’avoir des époux bienveillants, quand d’autres subissaient le joug marital ou patriarcal. Pourtant, ce sont bien les vies des femmes qui ont écrit l’histoire de cette famille. Selon les époques, les épreuves n’étaient pas les mêmes, ni leur manière de les affronter, mais elles sont fascinantes. J’ai aimé que les personnalités des protagonistes soient affirmées. Alors que certains sont absolument détestables, d’autres sont adorables et les derniers changent d’attitude en fonction des évènements. Aussi, j’ai dévoré ce roman, avec avidité, car je ne pouvais pas anticiper les réactions de chacun, ni deviner les faits marquants qu’ils avaient à affronter ou à savourer. Comme dans la vie réelle, leur existence est parsemée de bonheurs et de peines. J’ai adoré cette saga qui retrace deux siècles de la vie de colons pionniers, qui ont tout quitté avec l’espoir de bâtir leur propre destin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • emmanuellemonnier Posté le 22 Décembre 2021
    C'est une grande épopée familiale sur plusieurs générations (plusieurs siècles même). L'auteur fait alterner l'histoire des premières générations avec celle de la dernière génération. Au delà de l'histoire familiale, on rejoint la grande Histoire avec la colonisation d'une partie de la Roumanie. J'ai été emportée par le début de l'histoire mais j'ai trouvé quelques longueurs sur la fin. Il y a vraiment beaucoup de personnages du fait de la longueur temporelle et ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Il y a, toutefois, au début du livre un arbre généalogique qui aide bien à se repérer. C'est un bon moment de lecture.
  • MAMIEJAUNE Posté le 18 Décembre 2021
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Héritières de la Salamandre », roman de Françoise BOURDON. La très jolie couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée. Comme à son habitude, Françoise BOURDON nous offre une magnifique saga familiale et nous fait découvrir un pan de l'Histoire peu connu à mon avis. Par ses si jolis mots, elle nous emporte de 1767 à 1965 et nous suivons le destin de familles de colons venues du Banat en Roumanie pour repeupler un village de Provence. Nous faisons connaissance avec plusieurs générations de femmes fortes et déterminées auxquelles nous ne pouvons que nous attacher. Les secrets de famille ressurgissent et le passé se dévoile tout doucement.. J'ai beaucoup aimé ce roman régional historique qui aborde divers thèmes tels que l'amour, la généalogie, l'immigration, la musique, la fabrication de santons en Provence, la quête des origines.. Cet ouvrage, très bien écrit est également totalement addictif : je l'ai lu en deux soirées malgré son épaisseur, tant il m'intéressait. Un très bon moment de lecture que je recommande aux amateurs du genre. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.