En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Heures rouges

        Presses de la cité
        EAN : 9782258146921
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 140 x 225 mm
        Nouveauté
        Les Heures rouges

        Anne Rabinovitch (Traducteur)
        Date de parution : 16/08/2018
        « Drôle, mordant, poétique, politique, alarmant, inspirant, Les Heures rouges révolutionne la fiction de notre époque. » Maggie Nelson (Une partie rouge, Les Argonautes)
        États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir... États-Unis, demain. Avortement interdit, adoption et PMA pour les femmes seules sur le point de l’être aussi. Non loin de Salem, Oregon, dans un petit village de pêcheurs, cinq femmes voient leur destin se lier à l’aube de cette nouvelle ère. Ro, professeure célibataire de quarante-deux ans, tente de concevoir un enfant et d’écrire la biographie d’Eivør, exploratrice islandaise du xixe. Des enfants, Susan en a, mais elle est lasse de sa vie de mère au foyer – de son renoncement à une carrière d’avocate, des jours qui passent et se ressemblent. Mattie, la meilleure élève de Ro, n’a pas peur de l’avenir : elle sera scientifique. Par curiosité, elle se laisse déshabiller à l’arrière d’une voiture... Et Gin. Gin la guérisseuse, Gin au passé meurtri, Gin la marginale à laquelle les hommes font un procès en sorcellerie parce qu’elle a voulu aider les femmes.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258146921
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • sonfiljuliesuit Posté le 14 Septembre 2018
          Il m’a fallu un peu de temps pour digérer ma lecture… Non que je n’aie pas aimé, bien au contraire, mais c’est une lecture dense en émotion et en qualité. L’auteure nous propulse dans un futur proche… Parfois on le sent tellement proche que cela en est effrayant, dans lequel les puritains s’imposent aux Etats-Unis avec de nouvelles réglementations sur l’avortement, l’adoption et la procréation médicalement assistées… Vous pensez que c’est du déjà vu ? Vous pensez bien ! L’avortement est interdit, l’adoption et les PMA sont réservés aux couples mariés. L’auteure n’a pas eu à inventer un univers pour présenter le sien, il lui a suffi de se pencher sur ce qu’elle a glanée, que ce soit dans les médias, dans les discours politiques et aussi dans l’obscurantisme de certaines personnes… Quatre femmes, quatre portraits qui vivent une féminité et une maternité différente, sans qu’aucune ne soit pointée comme la bonne. Ro (la biographe), Susan (l’épouse), Mattie (la fille) et Gin (la guérisseuse). L’auteure, sans jugement, dépeint ce que ces femmes ressentent, ce qu’elles appréhendent et chaque lectrice se retrouvera dans un des portraits. Même si les personnages sont bien construits avec une entité propre, on ne peut s’empêcher de penser que malgré... Il m’a fallu un peu de temps pour digérer ma lecture… Non que je n’aie pas aimé, bien au contraire, mais c’est une lecture dense en émotion et en qualité. L’auteure nous propulse dans un futur proche… Parfois on le sent tellement proche que cela en est effrayant, dans lequel les puritains s’imposent aux Etats-Unis avec de nouvelles réglementations sur l’avortement, l’adoption et la procréation médicalement assistées… Vous pensez que c’est du déjà vu ? Vous pensez bien ! L’avortement est interdit, l’adoption et les PMA sont réservés aux couples mariés. L’auteure n’a pas eu à inventer un univers pour présenter le sien, il lui a suffi de se pencher sur ce qu’elle a glanée, que ce soit dans les médias, dans les discours politiques et aussi dans l’obscurantisme de certaines personnes… Quatre femmes, quatre portraits qui vivent une féminité et une maternité différente, sans qu’aucune ne soit pointée comme la bonne. Ro (la biographe), Susan (l’épouse), Mattie (la fille) et Gin (la guérisseuse). L’auteure, sans jugement, dépeint ce que ces femmes ressentent, ce qu’elles appréhendent et chaque lectrice se retrouvera dans un des portraits. Même si les personnages sont bien construits avec une entité propre, on ne peut s’empêcher de penser que malgré la densité, l’auteure n’a fait qu’effleurer le haut de l’iceberg. Au lecteur de faire travailler ses méninges pour y trouver son compte. Une belle réflexion sur le possible devenir des droits des femmes. Un bond en arrière, tout en étant dans ce futur glauque à souhait, puisque l’avortement devient illégal aux Etats-Unis. Les peines que ces femmes encourent lorsqu’elles décident de braver les interdits, mais aussi les risques que cela comporte d’avorter dans des cliniques secrètes, sans hygiène. Les femmes célibataires ne pouvant plus adopter, ni accéder aux PMA… Avec une plume froide, parfois ironique, d’une violence qui peut déranger, l’auteure présente son intrigue comme un documentaire romancé, mais qui nous pousse à nous interroger sur certains choix politiques. Une plume distancée, comme un médecin qui pose son diagnostic, clinique, comme pour décortiquer, exposer les possibles travers du conservatisme. Chaque personnage, malgré des trajectoires, des vies et des envies différentes est piégé dans un imbroglio dont la porte de sortie laissera une emprunte destructrice. Pendant ma lecture, j’ai beaucoup pensé à cette phrase de Simone de Beauvoir « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. ». J’ai également pensé à cette fragilité des droits acquis depuis tellement peu, au regard des siècles de soumission au le pater familias qui est ici représenté par le gouvernement conservateur. Une dystopie qui a tout d’un signal d’alarme où la plume de l’auteure a parfois des envolées lyriques au service de la femme et de ses droits à disposer d’elle-même. Un roman fort, engagé où la femme est la pièce maitresse contre l’obscurantisme et le conservatisme.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Claireandthebooks Posté le 10 Septembre 2018
          Ce livre n'est pas un coup de poing. C'est une lame insidieuse, qui se faufile dans nos idées, nos "peut-être", nos "et pourquoi ne pas..." Ce monde n'est pas éloigné du nôtre, ni dans l'espace ni dans le temps. Il est demain. Il est le résultat d'un glissement progressif, presque naturel, vers des idées radicales. Il influence la vie des quatre héroïnes. Ro veut avoir un enfant seule mais affronte les préjugés et la future loi contre la PMA pour les célibataires. Mattie a toute la vie devant elle et une erreur dans son ventre. Une erreur dont elle ne peut se débarrasser sous peine d'être accusée de meurtre. Susan à deux enfants, une vie de famille bien rangée, et manque de se foutre en l'air à chaque fois qu'elle prend un virage sur la route. Gin est une guérisseuse, une solitaire, accusée de sorcellerie et qu'on voudrait mettre au bûcher. C'est par leurs pensées intimes, leur vie quotidienne, qu'on entre. Ce livre n'est pas un cri ouvert pour les droits des femmes. Il est l'effroyable et implacable réalité lorsque ceux-ci sont bafoués.
        • SabrinaTrublet Posté le 10 Septembre 2018
          Le lieu : Oregon, USA Les personnages : 4 femmes Roberta la biographe Gin la guérisseuse Susan l’épouse Matilda la fille Leur point commun: la liberté à disposer de son corps - pour faire l’amour - Pour avoir du plaisir - Pour concevoir un enfant naturellement - Pour concevoir un enfant par assistance médicale - Pour se débarrasser d’un enfant non désiré Ces 4 femmes au destins liés par une loi qui fait d’une femme qui avorte une criminelle, d’une femme célibataire qui veut adopter un cas non recevable, d’une femme qui soigne par les plantes une sorcière et une femme qui s’ennuie dans son couple une briseuse de famille. Que dire de la couverture de ce livre ? Tout d’abord il est rouge et même si le graphisme est plutôt géométrique on y devine bien une vulve, haut lieu de plaisir, de naissance et de douleur aussi. J’ai beaucoup aimé ce livre de par le thème et sa construction en plusieurs petits chapitres concernants ces 4 femmes. J’aime que leurs vies se rejoignent et soient liées. J’aime le côté  « plaidoyer » non agressif contre une loi dégradante pour les femmes. J’en profite pour remercier cette grande dame que fût Madame Simone Veil. J’aime le titre directement en rapport avec le sujet. En revanche l’histoire qu’écrit La... Le lieu : Oregon, USA Les personnages : 4 femmes Roberta la biographe Gin la guérisseuse Susan l’épouse Matilda la fille Leur point commun: la liberté à disposer de son corps - pour faire l’amour - Pour avoir du plaisir - Pour concevoir un enfant naturellement - Pour concevoir un enfant par assistance médicale - Pour se débarrasser d’un enfant non désiré Ces 4 femmes au destins liés par une loi qui fait d’une femme qui avorte une criminelle, d’une femme célibataire qui veut adopter un cas non recevable, d’une femme qui soigne par les plantes une sorcière et une femme qui s’ennuie dans son couple une briseuse de famille. Que dire de la couverture de ce livre ? Tout d’abord il est rouge et même si le graphisme est plutôt géométrique on y devine bien une vulve, haut lieu de plaisir, de naissance et de douleur aussi. J’ai beaucoup aimé ce livre de par le thème et sa construction en plusieurs petits chapitres concernants ces 4 femmes. J’aime que leurs vies se rejoignent et soient liées. J’aime le côté  « plaidoyer » non agressif contre une loi dégradante pour les femmes. J’en profite pour remercier cette grande dame que fût Madame Simone Veil. J’aime le titre directement en rapport avec le sujet. En revanche l’histoire qu’écrit La biographe ne me séduit pas car décidément je n’aime pas les effets Kinder avec une histoire dans l’histoire. Une belle découverte ! Merci aux éditions presses de la cité et le picabo river book club. #picaboriverbookclub #partenariatlitteraire #editionspressesdelacite
          Lire la suite
          En lire moins
        • Ladoryquilit Posté le 7 Septembre 2018
          J'ai découvert ce roman lors d'une Masse Critique Babelio, et en lisant le résumé des Heures rouges de Leni Zumas, je me suis vite dit "quoi qu'il arrive, il faut que je lise ce titre". Je l'ai donc lu, je l'ai découvert, mais le résultat fut loin de mes attentes... J'ai préféré laisser le résumé de la quatrième de couverture, pour que vous sachiez bien ce que celui-ci laissait donc prévoir. Les heures rouges, c'est donc l'histoire de quatre femmes toutes différentes les unes des autres. Ces quatre femmes, nous les découvrons au fil des pages sous une appellation différente l'épouse, la biographe, la fille et la guérisseuse, à nous au début de savoir retrouvé qui est qui. L'une s'ennuie dans son quotidien d'épouse et mère au foyer, une autre tente d'avoir un enfant depuis des années, la troisième est une adolescente et la dernière une guérisseuse vivant au fond de la forêt et réputée être une sorcière. Bien, alors que dire ? De ces personnages, déjà, elles ont toutes un lien différent avec la maternité que nous découvrons très rapidement. Et comme on se doute, elles finissent toutes par se croiser d'une manière ou d'une autre. Au début à nous de... J'ai découvert ce roman lors d'une Masse Critique Babelio, et en lisant le résumé des Heures rouges de Leni Zumas, je me suis vite dit "quoi qu'il arrive, il faut que je lise ce titre". Je l'ai donc lu, je l'ai découvert, mais le résultat fut loin de mes attentes... J'ai préféré laisser le résumé de la quatrième de couverture, pour que vous sachiez bien ce que celui-ci laissait donc prévoir. Les heures rouges, c'est donc l'histoire de quatre femmes toutes différentes les unes des autres. Ces quatre femmes, nous les découvrons au fil des pages sous une appellation différente l'épouse, la biographe, la fille et la guérisseuse, à nous au début de savoir retrouvé qui est qui. L'une s'ennuie dans son quotidien d'épouse et mère au foyer, une autre tente d'avoir un enfant depuis des années, la troisième est une adolescente et la dernière une guérisseuse vivant au fond de la forêt et réputée être une sorcière. Bien, alors que dire ? De ces personnages, déjà, elles ont toutes un lien différent avec la maternité que nous découvrons très rapidement. Et comme on se doute, elles finissent toutes par se croiser d'une manière ou d'une autre. Au début à nous de savoir les distinguer les unes des autres en plus de leur simple appellation, point dont j'ai eu beaucoup de mal à m'y faire. Pour les autres personnages croisés au fil des pages, c'est un peu pareil à nous de nous débrouiller pour retrouver qui est qui, quel est le lien avec telle ou telle femme. C'est parfois un peu confus, et il faudra pas mal de chapitres pour réussir à bien restituer tout le monde à la bonne place. Et puis on le découvre, il y a une cinquième femme qui prend une grande place dans ce roman, celle sur qui la biographe travaille, mais alors sincèrement ? On ne comprend pas grand chose de celle-ci et je l'ai finalement laissé de côté personnellement. L'histoire quant à elle, c'est donc cette loi qui passe prochainement et qui interdira aux femmes seules l'adoption et la PMA. La biographe est concernée et le compte à rebours est lancé avant que cette interdiction soit mise en place. C'est aussi l'avortement qui est interdit, forcément un personnage sera concerné sinon où serait l'intérêt d'en parler sans l'aborder ? Alors certes Les heures rouges de Leni Zumas parle de la femme, de la PMA, du droit d'avorter, mais tout cela ce n'est pas "demain" comme annoncé dans le résumé et qui pouvait laisser supposer une dystopie. Non, c'est plutôt même aujourd'hui, à l'heure où dans certains pays la PMA n'est toujours pas autorisée ou l'avortement ne l'est pas non plus voir même où dans certains Etats où il est légal celui-ci se fait difficilement ! Il n'y a pas eu cette sensation de se projeter dans des années à venir, dans ce demain, parce qu'au quotidien, tout cela est déjà une lutte pour bon nombre de femmes à travers le monde. L'écriture de Leni Zumas ne m'a pas touché. Je l'ai même trouvé parfois plutôt froide, très distante avec le vécu et l'histoire de ses personnages. Il y a comme une barrière qui fait qu'il n'y a pas d'émotions, qu'on reste insensible face à des situations qui pourtant nous parlent beaucoup en tant que femmes. Je ne m'y suis vraiment pas retrouvée. Les heures rouges a vraiment été une déception pour moi. Autant le résumé me scotchait déjà un peu, mais autant je me suis ennuyée pendant cette lecture, présumant déjà de ce qui allait arriver et ne ressentant aucune émotion dans l'histoire de ses femmes. Je suis restée simplement spectatrice, ne me sentant pas investie dans ce roman et c'est vraiment quelque chose que je ne supporte pas. Alors maintenant libre à vous de le lire et de vous faire votre propre idée ! Les heures rouges de Leni Zumas est disponible aux Éditions Presses de la Cité.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bibeli Posté le 6 Septembre 2018
          Dans des Etats-Unis au futur proche, les femmes tentent de vivre leur vie comme elles l’entendent. Mais ce n’est pas toujours facile entre les pressions de la société et des lois. On va suivre Ro, enseignante de 42 ans qui rêve d’avoir un enfant et met tout en œuvre pour y parvenir avant qu’une loi ne vienne l’en empêcher. Il y a aussi Susan, qui est passée à deux doigts d’être avocate mais qui a dû se contenter d’une vie de femme au foyer avec deux enfants. Puis, Gin, la « guérisseuse » ou « la sorcière » aux yeux des gens. Elle prodigue des soins et produit des mixtures pour calmer les tourments de ses congénères de manière naturelle. Il y aussi Mattie, une lycéenne qui va découvrir qu’elle est enceinte d’un garçon qui n’en vaut pas la peine et qui va courir de gros risques en souhaitant avorter. Parallèlement à ces destins de femmes du 21ème siècle, on suit le destin d’une exploratrice du 19 ème qui elle a aussi a eu fort à faire en son temps pour tenter d’imposer sa parole de femme. Un roman polyphonique au propos résolument féministe très agréable à lire. On se glisse facilement... Dans des Etats-Unis au futur proche, les femmes tentent de vivre leur vie comme elles l’entendent. Mais ce n’est pas toujours facile entre les pressions de la société et des lois. On va suivre Ro, enseignante de 42 ans qui rêve d’avoir un enfant et met tout en œuvre pour y parvenir avant qu’une loi ne vienne l’en empêcher. Il y a aussi Susan, qui est passée à deux doigts d’être avocate mais qui a dû se contenter d’une vie de femme au foyer avec deux enfants. Puis, Gin, la « guérisseuse » ou « la sorcière » aux yeux des gens. Elle prodigue des soins et produit des mixtures pour calmer les tourments de ses congénères de manière naturelle. Il y aussi Mattie, une lycéenne qui va découvrir qu’elle est enceinte d’un garçon qui n’en vaut pas la peine et qui va courir de gros risques en souhaitant avorter. Parallèlement à ces destins de femmes du 21ème siècle, on suit le destin d’une exploratrice du 19 ème qui elle a aussi a eu fort à faire en son temps pour tenter d’imposer sa parole de femme. Un roman polyphonique au propos résolument féministe très agréable à lire. On se glisse facilement dans la peau et dans l’esprit de ces femmes qui aimeraient qu’on leur laisse vivre leur vie sans leur mettre des bâtons dans les roues. Un grand merci aux Presses de la Cité et à Babelio pour l’envoi de ce livre.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        " On aime ce roman âpre et lumineux qui nous rappelle que rien n’est jamais acquis."
        Cosmopolitan
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Lisez

          5 livres féministes à déposer sur sa table de chevet

          Étoffer votre bibliothèque de livres féministes, ça vous dit ? Si l'égalité entre hommes et femmes se défend partout, chaque jour, il est évident que la lecture joue un rôle dans l'appréhension d'un tel sujet. Nous avons donc sélectionné cinq livres - qui ne sont pas tous ouvertement féministes - mais qui par leur teneur contribuent à l'émancipation des femmes. 

          Lire l'article
        • Par Presses de la Cité

          Une rentrée littéraire romanesque aux Presses de la Cité

          Pour leur rentrée littéraire, les Presses de la Cité donnent à lire trois jeunes auteurs talentueux qui questionnent la société dans laquelle nous vivons et font naître d'inoubliables héroïnes.

          Lire l'article