Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265154711
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 210 mm

Les Imbéciles heureux

Date de parution : 04/06/2020
"Si vous avez envie de lire un beau roman sur la famille, l'amour et l'amitié, foncez en librairie !", Caroline Vallat, Fnac Rosny

"On se reconnaît dans cette tendre chronique de l'amitié" Biba

« Qu’est-ce que le bonheur, selon toi ? »
C’est la question que Camille posa à ses amis un soir de juin 1996,...
"Si vous avez envie de lire un beau roman sur la famille, l'amour et l'amitié, foncez en librairie !", Caroline Vallat, Fnac Rosny

"On se reconnaît dans cette tendre chronique de l'amitié" Biba

« Qu’est-ce que le bonheur, selon toi ? »
C’est la question que Camille posa à ses amis un soir de juin 1996, immortalisant leurs réponses grâce à sa fidèle caméra. Ce soir-là, leur bande de lycée est devenue celle des « Imbéciles Heureux ».
Vingt ans plus tard, les Imbéciles Heureux ne le sont plus tout à fait. Florence, Camille et Marie, femmes actives et mères de famille débordées, mènent leur quotidien à mille à l’heure et font face en serrant les dents à la séparation, au deuil ou au burn-out... Jusqu’à ce que Camille retrouve les vieilles cassettes où leur « bonheur » en version adolescente les attend.
Confrontées à leurs anciens rêves et à leurs choix d’aujourd’hui, les trois amies saisissent leur chance de reprendre leur destin en main. En commençant par un nouveau défi fou : réunir la bande. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154711
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sayv Posté le 2 Octobre 2021
    J'avais déjà lu le livre "sales gosses" du même auteur. D'ailleurs on retrouve certains personnages dans ce livre. C'est le même style que Zoé Brisby pour ceux qui connaissent l'auteure. Je l'ai dévoré, ça se lit bien et malgré le côté tristounet c'est beau. J'ai beaucoup aimé le côté amitié, et les différentes personnalités qui arrivent à s'entendre, ça m'a rappelé mes "jeunes" années !! et en plus ça m'a rappelé mon rôle auprès de mes copines. Moi qui suis toujours le seul élément qui donne des nouvelles à tout le monde !
  • Cassy Posté le 7 Septembre 2021
    Les imbéciles heureux est le deuxième roman que je lis de Charlye Ménétrier McGrath. Le premier, Les sales gosses, m’avait fait forte impression. Nous faisons la rencontre d’une bande de copains d’un lycée lyonnais qui ont choisi pour nom « Les imbéciles heureux ». Vingt ans plus tard, un soir d’hiver, le mari de Florence meurt tragiquement. Les mois passent, Florence et ses deux amies proches (le noyau du groupe), Camille et Marie projettent de reformer le groupe de lycéens insouciants et heureux qu’ils étaient. L’occasion pour eux de faire le bilan de leur vie, ont-ils réalisé leurs rêves ? Loin d’être larmoyant, ce nouveau roman est plein de pep’s, à la fois drôle, émouvant et tendre. J’ai apprécié ce trio d’amies qui ne manque pas de ressources ! Il est aussi plaisant de retrouver des personnages rencontrés dans Les sales gosses. Pour conclure, Les imbéciles heureux est un roman agréable qui se lit très vite.
  • aurore_fleury Posté le 25 Août 2021
    Les personnages de ce roman sont confrontés aux difficultés que l'on rencontre tous dans notre vie. Ceci amène donc le lecteur à regarder sa propre existence et à s'interroger sur sa propre idée du bonheur et ce que sont devenus ses rêves d'enfants. J'ai trouvé le sujet intéressant et la proximité qui se créé avec les personnages maintien l'attention. Ce qui m'a marqué c'est l'idée que si nous ne faisons rien, il ne se passe rien. Comme c'est écrit sur la couverture "N'attends pas que la roue tourne, tourne-la !". J'ai toutefois un sentiment mitigé que je n'arrive pas totalement à expliquer. Le côté ados attardés de cette bande d'amis un peu foutraques peut-être... Mais cela reste un bon moment de lecture.
  • Ang78line92 Posté le 27 Juillet 2021
    En cette soirée lyonnaise de décembre, la fête des lumières bat son plein quand Florence perd la sienne : attendu à cette soirée raclette (ou fondue ?) entre amis, son Charly ne viendra plus, la vie en a décidé autrement, puisqu’elle a mis sur son chemin un octogénaire sénile à contre-sens… Florence a perdu l’amour de sa vie mais certainement pas son frère et ses amis. La bande d’inséparables, « imbéciles heureux » fait front pour l’aider à traverser la tempête sans sombrer, accrochés à un rêve un peu fou : retrouver un peu de leurs 20 ans et de leur point de vue de l’époque sur le bonheur, bien décidés à faire tourner la roue de la vie si celle-ci manque d’air. A l’heure des questions des couples qui se séparent et des vies professionnelles bien trop chargées, cette année de deuil fait paradoxalement flotter sur la joyeuse bande d’amis un vent d’insouciance et de légèreté. Ce roman est une ode aux amitiés solides, celles qui partagent votre quotidien mais également vos plus grandes peines, qui ne sont jamais loin malgré les années et les kilomètres. Si vous avez aimé Jeanne et sa bande d’octogénaires déjantés dans « Les sales gosses »,... En cette soirée lyonnaise de décembre, la fête des lumières bat son plein quand Florence perd la sienne : attendu à cette soirée raclette (ou fondue ?) entre amis, son Charly ne viendra plus, la vie en a décidé autrement, puisqu’elle a mis sur son chemin un octogénaire sénile à contre-sens… Florence a perdu l’amour de sa vie mais certainement pas son frère et ses amis. La bande d’inséparables, « imbéciles heureux » fait front pour l’aider à traverser la tempête sans sombrer, accrochés à un rêve un peu fou : retrouver un peu de leurs 20 ans et de leur point de vue de l’époque sur le bonheur, bien décidés à faire tourner la roue de la vie si celle-ci manque d’air. A l’heure des questions des couples qui se séparent et des vies professionnelles bien trop chargées, cette année de deuil fait paradoxalement flotter sur la joyeuse bande d’amis un vent d’insouciance et de légèreté. Ce roman est une ode aux amitiés solides, celles qui partagent votre quotidien mais également vos plus grandes peines, qui ne sont jamais loin malgré les années et les kilomètres. Si vous avez aimé Jeanne et sa bande d’octogénaires déjantés dans « Les sales gosses », n’hésitez pas à retrouver Florence, sa petite fille, plongée dans un tourbillon d’émotions. La plume de Charlye Ménestrier Mc Grath vous invite à suivre les petits rayons de soleil qui se cachent dans les ciels les plus gris. Quant à moi, je file… j’ai rendez-vous avec « Les durs à cuire » pour les vacances.
    Lire la suite
    En lire moins
  • laurie4104 Posté le 18 Juillet 2021
    Tout d'abord, c'est le titre qui m'a interpellé. Pourquoi appelez un livre "les imbéciles heureux", surtout quand on lit le résumé. C'est l'histoire de Florence, Camille, MArie et Nicolas qui un soir de 8 décembre apprennent la mort de Charly, le mari de Flo. Alors quel rapport avec les imbéciles heureux me demanderez vous? Les imbéciles heureux sont le nom qu'une bande de jeune de 17 ans c'était donné, ces jeunes sont les quatre (plus le defunt) et d'autres. Ils se sont tous perdus de vue, chacun sa vie à part le noyau dur. C'est Florence qui choisira de rallier tout ce petit monde autour d'elle 1 an et demi après le décès de son mari pour un dernier hommage. Elle va fédérer tous ses anciens amis pour au final partager plus qu'un bon moment... pour reprendre sa vie. Ce livre tourne autour du deuil. Des moments de joies. De remises en question sur sa vie suite à l'approche la quarantaine, suite à un deuil. Comment se reconstruire en tant que femme ? En tant que meilleur ami (homme ou femme)? C'est un livre qui donne envie de prendre le téléphone et d'appeler ses amis et de se donner Rdv comme dans... Tout d'abord, c'est le titre qui m'a interpellé. Pourquoi appelez un livre "les imbéciles heureux", surtout quand on lit le résumé. C'est l'histoire de Florence, Camille, MArie et Nicolas qui un soir de 8 décembre apprennent la mort de Charly, le mari de Flo. Alors quel rapport avec les imbéciles heureux me demanderez vous? Les imbéciles heureux sont le nom qu'une bande de jeune de 17 ans c'était donné, ces jeunes sont les quatre (plus le defunt) et d'autres. Ils se sont tous perdus de vue, chacun sa vie à part le noyau dur. C'est Florence qui choisira de rallier tout ce petit monde autour d'elle 1 an et demi après le décès de son mari pour un dernier hommage. Elle va fédérer tous ses anciens amis pour au final partager plus qu'un bon moment... pour reprendre sa vie. Ce livre tourne autour du deuil. Des moments de joies. De remises en question sur sa vie suite à l'approche la quarantaine, suite à un deuil. Comment se reconstruire en tant que femme ? En tant que meilleur ami (homme ou femme)? C'est un livre qui donne envie de prendre le téléphone et d'appeler ses amis et de se donner Rdv comme dans la chanson de Bruel, la place des Grands Hommes.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !