Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258102972
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 276
Format : 140 x 225 mm

Les Mains de Gabrielle

Collection : Terres de France
Date de parution : 26/09/2013

La grande histoire – l’une vraie, l’autre romanesque – de la manufacture des tabacs de Morlaix de 1800 à 1870.

A Morlaix, la réouverture de la manufacture des tabacs, par Napoléon Ier donne un coup de fouet à la ville. Après les années de turbulences révolutionnaires, descendants de corsaires, marins, commerçants, ouvriers et paysans mordent dans la vie à pleines dents. Ainsi Charles Dirou devient-il contremaître et pompier à la...

A Morlaix, la réouverture de la manufacture des tabacs, par Napoléon Ier donne un coup de fouet à la ville. Après les années de turbulences révolutionnaires, descendants de corsaires, marins, commerçants, ouvriers et paysans mordent dans la vie à pleines dents. Ainsi Charles Dirou devient-il contremaître et pompier à la manufacture, Joséphine Launay, papetière, ou Jean-Nicolas Bozec, notaire. Et Gabrielle, la belle et généreuse brodeuse aux doigts d’or, fait merveille dans l’atelier de roulage des cigares. La modernité est en route et, désormais, le chemin de fer traverse la ville sur son fameux viaduc.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258102972
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 276
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meknes56 Posté le 17 Septembre 2019
    Je rejoins l'avis de sid09. Seul différence est la notation car même s'il est moins attrayant, ce deuxième tome est tout de même fort intéressant et j'apprécie la multiplication des personnages....L'autrice a un style particulier qui nous prends dès les premiers mots et nous mène sans effort jusqu'au terminus.
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    J'ai moins apprécié ce deuxième tome car l'intrigue m'a paru trop touffue, presque brouillonne. En effet les personnage sont très (trop ?) nombreux et leurs liens évoluent très vite alors que les années défilent à toute allure, au point qu'on finit par en perdre ses repères. Le rythme ne ralentit qu'au dernier tiers du livre, lorsqu'on aborde plus spécifiquement l'histoire de la fameuse Gabrielle du titre, comme si tout le reste du roman n'avait servi que d'introduction à cette dernière partie... J'ai davantage aimé ces chapitres, mais c'était un peu tard...Comme dans L'herbe à la reine, l'aspect historique est bien présent, le contexte politique et socio-économique ayant un impact déterminant sur le quotidien des personnages quelle que soit leur classe sociale. Par contre, la manufacture de tabac censée être au centre du récit n'apparaît plus dans le récit qu'en arrière-plan, de manière très épisodique (sauf dans le dernier tiers du roman, là encore).Je termine donc la lecture de Les mains de Gabrielle légèrement déçue en espérant que le troisième tome de la série, Trois ronds de fumées, me plaira davantage...
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.