RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Mystères de Paris

            Robert Laffont
            EAN : 9782221134504
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1376
            Format : 132 x 198 mm
            Les Mystères de Paris

            Francis LACASSIN (Textes réunis par)
            Collection : Bouquins
            Date de parution : 19/11/2012

            Oui, Les Mystères de Paris relèvent du feuilleton, comme La Cousine Bette, comme Splendeurs et misères des courtisanes, chefs-d’oeuvre de Balzac, comme tout Dumas et presque tout Sand ; et, comme Hugo dans Les Misérables, Sue donne à son feuilleton une extraordinaire dimension dans le noir. Le mélo est là,...

            Oui, Les Mystères de Paris relèvent du feuilleton, comme La Cousine Bette, comme Splendeurs et misères des courtisanes, chefs-d’oeuvre de Balzac, comme tout Dumas et presque tout Sand ; et, comme Hugo dans Les Misérables, Sue donne à son feuilleton une extraordinaire dimension dans le noir. Le mélo est là, assurément. Et colossal, coupant le souffle avec la brutalité en noir et blanc de ses éclairages violents, avec ses héros campés sans ambiguïté dans la noblesse ou dans l’atroce ; avec, surtout, puisqu’il s’agit de Paris et de ses mystères, un extraordinaire décor posant la cité moderne comme un personnage épique : ville-foule, ville-château bâtie sur un monde d’entrailles souterraines, caves-caveaux, égouts, couloirs ; ville-cancer qui attire et qui dévore, use, corrompt, ouvrant à la fois toutes les avenues du pouvoir et tous les chemins de la perdition.
            Le monumental triomphe de ce roman nous confond encore aujourd’hui. Tous les contemporains l’ont lu, dans toutes les classes de la société…
            Jean-Louis Bory

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221134504
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1376
            Format : 132 x 198 mm
            Robert Laffont
            32.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Gail168 Posté le 20 Janvier 2018
              Classique de la littérature française du XIXieme siècle, "Les mystères de Paris" est un énorme pavé qui contient pour moi beaucoup de points communs avec "Les Misérables", tout en étant moins profond. Eugène Sue se pose en grand humaniste en décrivant les conditions de vie des couches les plus démunies de la société française de son époque et prend des positions très nettes pour réformer la société en leur faveur... Cette démarche pour louable qu'elle soit, parait souvent bien naïve. Autre écueil non négligeable : certains passages volontairement allongés (dialogues, correspondances) qui cassent le rythme d'une intrigue riche à foison. Reste une impressionnante galerie de personnages (Rodolphe, Le Maitre d'école, Jules Ferrand, La Louve, la métisse Cécily...) et quelques scènes extrêmement fortes (l'agression de Germain en prison, l'exécution des Martial)... Un livre important donc mais que je ne rangerais pas au rang des chefs d’œuvres !
            • idevrieze Posté le 3 Février 2017
              Un livre fleuve Vous savez, avant, on lisait des épisodes dans des journaux. Toutes les semaines. Et puis bout à bout, cela faisait un gros livre. Et bien pour moi, les mystères de Paris, c'est entre la lecture de Notre dame de Paris et mes épisodes. Aussi, pour le lire, je l'ai mis sur mon téléphone portable et j'ai lu un bout par ci, un bout par là. Et je dois dire que c'est un rare des romans qui vous fait apprécier le Paris. C'est le Paris du XIX eme, où se mélangent les bourgeois et les gens en marge. On se surprend à se demander où commence la ville, où elle se termine, qui fait le bien, qui fait le mal..... Une plongée dans le passé Au travers des gens que vous découvrirez dans ce long livre, vous découvrirez toutes les sociétés de Paris. C'est, mine de rien, un formidable mine historique où vous apprendrez comment les gens vivaient, comment ils pensaient, ce qu'il se passait dans les rues. En bref, c'était superbe de lire ce roman, même si cela m'a pris une petite année, de petits bouts en petits bouts. Cela avait un petit goût d'histoire sans fin, de voyage dans l'espace... Un livre fleuve Vous savez, avant, on lisait des épisodes dans des journaux. Toutes les semaines. Et puis bout à bout, cela faisait un gros livre. Et bien pour moi, les mystères de Paris, c'est entre la lecture de Notre dame de Paris et mes épisodes. Aussi, pour le lire, je l'ai mis sur mon téléphone portable et j'ai lu un bout par ci, un bout par là. Et je dois dire que c'est un rare des romans qui vous fait apprécier le Paris. C'est le Paris du XIX eme, où se mélangent les bourgeois et les gens en marge. On se surprend à se demander où commence la ville, où elle se termine, qui fait le bien, qui fait le mal..... Une plongée dans le passé Au travers des gens que vous découvrirez dans ce long livre, vous découvrirez toutes les sociétés de Paris. C'est, mine de rien, un formidable mine historique où vous apprendrez comment les gens vivaient, comment ils pensaient, ce qu'il se passait dans les rues. En bref, c'était superbe de lire ce roman, même si cela m'a pris une petite année, de petits bouts en petits bouts. Cela avait un petit goût d'histoire sans fin, de voyage dans l'espace et le temps. Si jamais l'envie vous prenait de voyager tout en restant chez vous, de vous inspirer aussi, prenez ce petit pavé.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Celkana Posté le 27 Janvier 2017
              Voilà au moins une lecture avec sa petite histoire car il faut avouer que, n'ayant jamais entendu parler d'Eugène Sue et encore moins des "Mystères", la probabilité pour qu'un jour je prenne le temps (car il en faut pour lire cette somme!!) d'ouvrir ce gros pavé était faible... Or, en habitant momentanément Paris 18ème, je passais régulièrement rue Eugène Sue pour aller prendre mon métro mais Paris étant une ville où tant de noms plus ou moins connus ornent ses rues, je ne me suis pas fait plus curieuse que je ne suis. Et c'est en flânant au gré des rayons de ma bibliothèque municipale 2 ans plus tard que mes yeux s'arrêtent sur un gros livre "Les mystères de Paris" d'Eugène Sue! Là, ma curiosité est alors piquée et me voilà me plongeant avec enthousiasme dans cet énorme volume aux feuilles papier cigarette!! Et là, un bonheur, oui, vraiment, un régal que toutes ces lignes révélant tout ce qui fait le charme de Paris au XIXème siècle, le côté mystérieux, intrigant, le non-dits, les histoires de vies, des personnages pittoresques, dépeins par un auteur génial qui nous fait suivre leurs aventures heureuses et malheureuses, dans un style et un vocabulaire fantastique, qui... Voilà au moins une lecture avec sa petite histoire car il faut avouer que, n'ayant jamais entendu parler d'Eugène Sue et encore moins des "Mystères", la probabilité pour qu'un jour je prenne le temps (car il en faut pour lire cette somme!!) d'ouvrir ce gros pavé était faible... Or, en habitant momentanément Paris 18ème, je passais régulièrement rue Eugène Sue pour aller prendre mon métro mais Paris étant une ville où tant de noms plus ou moins connus ornent ses rues, je ne me suis pas fait plus curieuse que je ne suis. Et c'est en flânant au gré des rayons de ma bibliothèque municipale 2 ans plus tard que mes yeux s'arrêtent sur un gros livre "Les mystères de Paris" d'Eugène Sue! Là, ma curiosité est alors piquée et me voilà me plongeant avec enthousiasme dans cet énorme volume aux feuilles papier cigarette!! Et là, un bonheur, oui, vraiment, un régal que toutes ces lignes révélant tout ce qui fait le charme de Paris au XIXème siècle, le côté mystérieux, intrigant, le non-dits, les histoires de vies, des personnages pittoresques, dépeins par un auteur génial qui nous fait suivre leurs aventures heureuses et malheureuses, dans un style et un vocabulaire fantastique, qui interpelle le lecteur (c'est un feuilleton à la base) et surtout qui ménage tout le long de ces plus de 1300 pages suspense et rebondissements dont tous les personnages vont être acteurs ou témoins car tous se croiseront à un moment donné, ou se frôleront, ou agiront ou subiront les actes des uns et des autres. Et nous, lecteurs, nous souriront, auront un voile de tristesse, nous attendrirons, nous énerverons au fil de toutes ces aventures car obligés de lire encore et encore pour connaitre le fin mot de l'histoire!! La caractéristique également de cette œuvre est qu'elle sert de tribune à l'auteur pour faire passer des sujets de société au premier plan et interpeler le lecteur sur cela. En effet, Eugène Sue traite de la peine de mort, de l'univers carcéral, de l'état et le traitement réservé à la population miséreuse mais laborieuse par les institutions, la bourgeoisie et les aristocrate, etc. Ainsi, un certain nombre de sujets sociétaux sont abordés et donnent une dimension autre que purement littéraire de l’œuvre. Alors certes, j'ai mis du temps à le lire mais j'ai trouvé toujours le plaisir d'y retourner pour avancer de centaines de pages en centaines de pages et je le conseille à toutes et tous!!!!
              Lire la suite
              En lire moins
            • MarJo83 Posté le 6 Octobre 2016
              On y plonge le nez et on en ressort plus avant la fin !
            • Mondaye Posté le 10 Septembre 2016
              Je termine tout juste ce mastodonte qui m'a occupé presque une semaine pleine. 1600 pages, ça ne se lit pas en un jour. ^^ Roman feuilleton, roman social, les Mystères de Paris ont surtout une "fâcheuse" tendance: exaltation religieuse - si on n'est pas croyant, on est une mauvaise créature. Sinon on a également quelques digression politique et une foi obstinée et idéaliste en la nature humaine. Mais ce qui fait une part de la force e l'histoire est aussi cette dénonciation de réalité sociale et part de très bon principe égalitaire, notamment entre homme blancs ou noirs avec une scène ou une paysanne reproche en partie la couleur de peau du docteur David. On a aussi cette appel contre la peine de mort, et un appel à l'équité de traitement entre pauvres et riches. Enfin toujours du point de vue égalitaire, Eugène Sue désigne celle entre les hommes et les femmes au niveau du mariage - le mari peut prendre la femme de sa fille pour la pervertir, à droit sur tout les bénéfices qu'elle peut faire et ainsi de suite, au niveau de l'adultère - plus particulièrement celui conduisant à l'infanticide. Tout ces reproches envers la société de son époque lui en on... Je termine tout juste ce mastodonte qui m'a occupé presque une semaine pleine. 1600 pages, ça ne se lit pas en un jour. ^^ Roman feuilleton, roman social, les Mystères de Paris ont surtout une "fâcheuse" tendance: exaltation religieuse - si on n'est pas croyant, on est une mauvaise créature. Sinon on a également quelques digression politique et une foi obstinée et idéaliste en la nature humaine. Mais ce qui fait une part de la force e l'histoire est aussi cette dénonciation de réalité sociale et part de très bon principe égalitaire, notamment entre homme blancs ou noirs avec une scène ou une paysanne reproche en partie la couleur de peau du docteur David. On a aussi cette appel contre la peine de mort, et un appel à l'équité de traitement entre pauvres et riches. Enfin toujours du point de vue égalitaire, Eugène Sue désigne celle entre les hommes et les femmes au niveau du mariage - le mari peut prendre la femme de sa fille pour la pervertir, à droit sur tout les bénéfices qu'elle peut faire et ainsi de suite, au niveau de l'adultère - plus particulièrement celui conduisant à l'infanticide. Tout ces reproches envers la société de son époque lui en on valu pour lui même. Sinon un récit riche en péripéties, ou l'auteur nous pousse de l'espoir le plus sûr à l'angoisse la plus terrible et joue fort bien du pathos. La plume n'est pas désagréable, mais un peu trop ... manichéenne? Globalement une lecture dont je ressors plutôt satisfaite, même si je dois avoué avoir d'avantage aimé les six premières parties du récit et fort peu l'épilogue - et pas uniquement car j'aurais souhaité une autre fin.
              Lire la suite
              En lire moins
            Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
            Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.