En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Nuits blanches de Lena

        Presses de la cité
        EAN : 9782258133891
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 450
        Format : 140 x 225 mm
        Les Nuits blanches de Lena

        Date de parution : 02/06/2016
        Nuits blanches et sublime évasion pour Lena, jeune Française aux origines slaves, partie en Russie en 1914 pour y devenir préceptrice. Elle y accomplira un fabuleux destin : entre fastes de la cour du tsar et passions amoureuses, elle accompagnera les tumultes d’une terre fascinante en pleine mutation.
        A la suite d’une déception amoureuse, Lena décide de tout quitter : Paris, son métier d’infirmière à l’Hôtel-Dieu. Encouragée en cela par sa mère, d’origine russe, la jeune femme part pour Saint-Pétersbourg au printemps 1914.
        Dans la famille du prince Noboranski, où elle est préceptrice, Lena découvre le faste et la...
        A la suite d’une déception amoureuse, Lena décide de tout quitter : Paris, son métier d’infirmière à l’Hôtel-Dieu. Encouragée en cela par sa mère, d’origine russe, la jeune femme part pour Saint-Pétersbourg au printemps 1914.
        Dans la famille du prince Noboranski, où elle est préceptrice, Lena découvre le faste et la misère de la Russie des tsars. En même temps qu’elle éprouve une attraction croissante pour ce pays qui fut celui de son arrière grand-père cosaque, elle voit venir les troubles annonciateurs d’une révolution. La jeune femme est en proie à de nombreux doutes.
        Saura-t-elle résister au charme du prince, dont les sentiments se révèlent au grand jour ? Qui est ce mystérieux docteur Anton rencontré à l’hôpital, que l’on dit proche des bolcheviks ?
        Devrait-elle fuir ce vieux monde qui bascule sous ses yeux ?
        Le courage et l’amour vont lui apporter les réponses qu’elle attend…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258133891
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 450
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • vertescollines Posté le 30 Décembre 2017
          Un beau roman très très romantique sur le déclin de l'Empire Russe et de ses princes. Des personnages bien brosses et ma/sympathie va bien sur a l'héroïne Lena. Une fille bien élevée dans la tradition française et russe, infirmière,préceptrice, aimant la Russie éternelle et bien entendu amoureuse. On s'attend a la fin. Mais une bonne distraction. De bonnes soirées en Russie. Si vous étés romantique ou nostalgique de cette Russie.
        • LadyRomance Posté le 18 Décembre 2017
          Les nuits blanches de Lena est un roman qui m'a un peu déçue par son style. J'aurais souhaité un récit plus fluide et qui transporte davantage. L'écriture, un peu terne à mon goût, dessert cette histoire qui recélait pourtant d'un plus fort potentiel à mon avis. Peut-être pour garder un certain "sérieux", l'autrice n'est pas allée au bout de son histoire. C'est dommage car cela ne lui aurait rien enlevé de sa qualité, bien au contraire, cela n'aurait été que plus magnifique, je crois. J'ai beaucoup apprécié l'harmonie entre la romance et l'Histoire avec un grand H. Lorsque celle-ci se met au service de l'évolution des personnages et de l'histoire d'amour évoquée, je trouve cela exaltant. Ici ce sont les effets de la Première Guerre Mondiale qui vont mettre à mal le régime des Tsars en Russie et avoir des conséquences sur la vie de nos héros et leur entourage. J'ai trouvé féérique et fabuleuse toute l'histoire qui se déroule à Saint Pétersbourg surtout lorsqu'on la lit en cette période qui précède Noël. Cela invite au voyage dans des décors magiques et somptueux... de princesses... des neiges... L'histoire de l'héroïne, Lena, est très intéressante à suivre, notamment du fait qu'il y... Les nuits blanches de Lena est un roman qui m'a un peu déçue par son style. J'aurais souhaité un récit plus fluide et qui transporte davantage. L'écriture, un peu terne à mon goût, dessert cette histoire qui recélait pourtant d'un plus fort potentiel à mon avis. Peut-être pour garder un certain "sérieux", l'autrice n'est pas allée au bout de son histoire. C'est dommage car cela ne lui aurait rien enlevé de sa qualité, bien au contraire, cela n'aurait été que plus magnifique, je crois. J'ai beaucoup apprécié l'harmonie entre la romance et l'Histoire avec un grand H. Lorsque celle-ci se met au service de l'évolution des personnages et de l'histoire d'amour évoquée, je trouve cela exaltant. Ici ce sont les effets de la Première Guerre Mondiale qui vont mettre à mal le régime des Tsars en Russie et avoir des conséquences sur la vie de nos héros et leur entourage. J'ai trouvé féérique et fabuleuse toute l'histoire qui se déroule à Saint Pétersbourg surtout lorsqu'on la lit en cette période qui précède Noël. Cela invite au voyage dans des décors magiques et somptueux... de princesses... des neiges... L'histoire de l'héroïne, Lena, est très intéressante à suivre, notamment du fait qu'il y ait une réelle prise en compte du climat historique de la part de l'autrice. Il y a un savant mélange entre la vie personnelle de Lena et le contexte historique qui en font un très bon roman. En bref, j'ai beaucoup beaucoup aimé cette très jolie histoire d'amour bien que j'aurais souhaité un style plus nuancé, plus élaboré, plus fluide, ce qui aurait sublimé cette histoire singulière dans l'une des destinations les plus magiques qui soit en cette période de l'année. Ladyromance.over-blog.com
          Lire la suite
          En lire moins
        • WonderBook Posté le 27 Octobre 2016
          Caïtelhor a frôlé le coup de cœur pour ce beau roman de Madeleine Berthaud-Mansiet. Un immense merci Presses de la Cité pour cette lecture qui nous entraîne en Russie, auprès de Lena, en pleine première guerre mondiale. Alors que la famille des Romanov sombre, Lena doit s'en sortir. La plume est belle et percutante. A découvrir !
        • bebi Posté le 29 Septembre 2016
          Lena est une jeune femme décidée, en ce début du XXième siècle. Travaillant dans un hôtel-dieu, elle voit chaque jour son lot de souffrance. Pourtant, elle ne peut se résoudre à quitter son emploi pour suivre les demandes de sa mère : partir en Russie. Au hasard de ses promenades, elle croise Florent, pour qui elle éprouve rapidement des sentiments. Jusqu’à ce qu’elle se rende compte de sa vraie nature. Ce bouleversement émotionnel va la pousser à accepter quelque chose qu’elle s’était toujours refusée de faire : être engagée comme préceptrice chez une famille noble… en Russie. Elle pense ainsi fuir la douleur… Ce qu’elle découvre dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer : splendeurs, faste, la Russie est un véritable joyau dirigé par la famille Romanov. Son caractère affirmé et sa façon de faire avec chacun la rend très vite incontournable pour tout son entourage, sauf pour Natalya, son employeuse, qui ne voit en elle qu’une intrigante. Il faudra pourtant que Lena garde la tête haute, d’une manière ou d’une autre. J’aurais adoré découvrir cette Russie impériale, avant qu’elle ne subisse la révolution qui va la défigurer à jamais. Et je dois dire que l’auteur a su m’en donner un très bel aperçu.... Lena est une jeune femme décidée, en ce début du XXième siècle. Travaillant dans un hôtel-dieu, elle voit chaque jour son lot de souffrance. Pourtant, elle ne peut se résoudre à quitter son emploi pour suivre les demandes de sa mère : partir en Russie. Au hasard de ses promenades, elle croise Florent, pour qui elle éprouve rapidement des sentiments. Jusqu’à ce qu’elle se rende compte de sa vraie nature. Ce bouleversement émotionnel va la pousser à accepter quelque chose qu’elle s’était toujours refusée de faire : être engagée comme préceptrice chez une famille noble… en Russie. Elle pense ainsi fuir la douleur… Ce qu’elle découvre dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer : splendeurs, faste, la Russie est un véritable joyau dirigé par la famille Romanov. Son caractère affirmé et sa façon de faire avec chacun la rend très vite incontournable pour tout son entourage, sauf pour Natalya, son employeuse, qui ne voit en elle qu’une intrigante. Il faudra pourtant que Lena garde la tête haute, d’une manière ou d’une autre. J’aurais adoré découvrir cette Russie impériale, avant qu’elle ne subisse la révolution qui va la défigurer à jamais. Et je dois dire que l’auteur a su m’en donner un très bel aperçu. J’ai en tout cas senti ce caractère si particulier que beaucoup racontent. Les décors sont magnifiques (bon même si ce que je « vois » sort tout droit de mon imagination. Mais celle-ci reçoit suffisamment de détails que pour en dresser un tableau plutôt complet). Les personnalités en vue de l’époque y sont également décrites, et les traditions ont également leur place. Pour ce qui est de planter le décor, l’auteur est un chef. Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec la trame de l’histoire. Je l’ai trouvée monotone. Bien que Lena voyage, de la France à la Russie, et inversement, j’ai eu l’impression d’être restée sur le quai. De ne pas pu « voir » les voyages. Je ne sais pas très bien expliquer ce que j’ai ressenti, si ce n’est en disant que ce que Lena vit en Russie (à part ce dont j’ai parlé plus haut), elle aurait aussi bien pu le faire à Paris. L’histoire de Lena est tirée en longueur : trop de faux rebondissements pour finalement pas grand-chose. Et là, je suis déçue. J’aime énormément les romans se passant à cette époque et en ces lieux, parce que souvent, l’esprit russe, piquant et lumineux, y est fort présent. Mais ici, je suis sentie embourbée dans beaucoup trop de petites considérations futiles, pour que cela soit intéressant. Du coup, comme pour le premier roman lu de cet auteur, je reste sur ma faim…
          Lire la suite
          En lire moins
        • djihane Posté le 22 Juillet 2016
          Les synopsis et la couverture de ce roman m'ont tout de suite plu. Il en émane une invitation au voyage et au dépaysement total. L'histoire de Lena commence à Paris, en 1914, elle y exerce le métier d'infirmière. La jeune femme voudrait suivre les traces de son défunt père un excellent médecin au cœur d'or. Lena a hérité de la générosité de son père, elle s'occuper avec beaucoup d'attention de ses patients et de la beauté de sa mère, avec qui elle vit. Cela dit, une rencontre et un cœur brisé vont lui faire prendre une décision qui va changer sa vie. Aller en Russie pour devenir préceptrice des enfants d'un prince... Lena est une jeune femme accomplie, intelligente, elle a plusieurs corde à son arc et c'est ce qui va en séduire plus d'un. Je l'ai trouvé charmante et solidarité féminine oblige, on compatit quand elle a le cœur brisé. Sa mère est une femme qui rêve de retourner en Russie, pays qu'elle affectionne particulièrement et dont elle conte de nombreux récits à sa fille. Lena a des rêves plein la tête concernant la Russie, c'en est presque féerique. La mère de Lena nourrissait l'espoir de voir sa fille devenir préceptrice... Les synopsis et la couverture de ce roman m'ont tout de suite plu. Il en émane une invitation au voyage et au dépaysement total. L'histoire de Lena commence à Paris, en 1914, elle y exerce le métier d'infirmière. La jeune femme voudrait suivre les traces de son défunt père un excellent médecin au cœur d'or. Lena a hérité de la générosité de son père, elle s'occuper avec beaucoup d'attention de ses patients et de la beauté de sa mère, avec qui elle vit. Cela dit, une rencontre et un cœur brisé vont lui faire prendre une décision qui va changer sa vie. Aller en Russie pour devenir préceptrice des enfants d'un prince... Lena est une jeune femme accomplie, intelligente, elle a plusieurs corde à son arc et c'est ce qui va en séduire plus d'un. Je l'ai trouvé charmante et solidarité féminine oblige, on compatit quand elle a le cœur brisé. Sa mère est une femme qui rêve de retourner en Russie, pays qu'elle affectionne particulièrement et dont elle conte de nombreux récits à sa fille. Lena a des rêves plein la tête concernant la Russie, c'en est presque féerique. La mère de Lena nourrissait l'espoir de voir sa fille devenir préceptrice dans le pays de son cœur, la Russie. Lena s'y opposait farouchement, de ce fait, j'ai trouvé un peu précipitée sa décision d'y aller et ce, malgré l'événement qui va la bouleverser à Paris. La première partie du roman avait un rythme assez lent. Cela dit, la vie de Lena prend un tournant intéressant en Russie. A travers la belle plume de Madeleine Mansiet-Berthaud, nous allons être conviés dans l'intimité de la haute société Russe. Vivre dans un palais, cela fait rêver. Une touche de romantisme et de féerie anime ce texte mais l'auteure y introduit également des faits historiques comme ceux liés à la fin de l'aristocratie russe. Des rebellions animent le pays à cette époque et la caste des privilégiés sent venir comme un vent de changement. Nous vivons ces événements au sein de la famille princière des Nobanranski qui va acquérir au fil des pages beaucoup d'importance aux yeux de Lena. C'était attendrissant de la voir tomber amoureuse, à son tour, de la Russie. Malgré le fait que je l'ai trouvé un peu long et parfois lent, j'ai beaucoup aimé ce roman qui nous fait voyager dans un cadre des plus agréable. On y fait la rencontre de personnages aux profils diversifiés et le ton romanesque ravira les amateurs des littératures romantiques.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Une histoire romanesque à souhait, au pays de la neige, des nuits blanches et des palais aux couleurs tendres."
        L'Est-Eclair
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com