En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Rêves de mon père

        Presses de la cité
        EAN : 9782258147942
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 140 x 225 mm
        Les Rêves de mon père

        Danièle DARNEAU (Traducteur)
        Date de parution : 11/01/2018
        Le chef-d’œuvre autobiographique de Barack Obama
        Avant d’être élu Président de la première puissance mondiale et de marquer l’histoire, Barack Obama a été un petit garçon introverti, un petit-fils choyé par ses grands-parents, un expatrié en Indonésie, un ado tenté par des vapeurs illicites, un métis soucieux de lutter pour les droits du peuple noir, un... Avant d’être élu Président de la première puissance mondiale et de marquer l’histoire, Barack Obama a été un petit garçon introverti, un petit-fils choyé par ses grands-parents, un expatrié en Indonésie, un ado tenté par des vapeurs illicites, un métis soucieux de lutter pour les droits du peuple noir, un étudiant débarqué à New York et passant sa première nuit à la rue, un activiste dans les banlieues de Chicago, un étudiant brillant, un enfant grandi sans père qui devint homme en cherchant la vérité de ses origines derrière l’éclat du mythe.

        Dans une autobiographie bouleversante qui part d’Hawaii pour s’achever au Kenya, Barack Obama revient sur l’extraordinaire parcours qui le mena en politique mais il raconte surtout, en écrivain, les blessures intimes, les rencontres providentielles, et l’extraordinaire roman familial qui firent de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. 
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258147942
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 456
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • samlor Posté le 4 Avril 2018
          Habituellement, je ne lis pas d'essais, biographies, documentaires. Je me cantonne aux fictions pour m'évader. Mais ces temps, j'avais envie de découvrir de nouvelles choses et lorsque j'ai vu ce titre proposé durant la masse critique de Babelio, je me suis dit que c'était l'occasion de mieux ''connaître'' un homme dont on a tellement parlé et dont je ne connaissais pas grand chose. C'était très intéressant de découvrir son parcours. Sa vie est un peu partie dans tous les sens, entre Hawaï, l'Indonésie, les Etats-Unis, le Kénya... Le contexte familiale était également très compliqué. Avoir une mère mais pas de père, être noir dans un pays de ''blanc'', vivre à l'autre bout du monde, avoir une soeur, tout quitter, vivre avec ses grand-parents et plus avec sa mère... Jamais rien n'a été simple. Il a dû se construire avec pleins de questions en tête. Et que de questions il avait en lui.  Moi, en simple lectrice, je me sentais fatiguée par tous ses tourments. Bien sûr, Obama lui-même a choisi ce qu'il voulait mettre en avant dans son livre et il faut avouer que certains faits ou émotions ont peut-être un peu trop été forcés. Mais passons, pour moi, le plus important,... Habituellement, je ne lis pas d'essais, biographies, documentaires. Je me cantonne aux fictions pour m'évader. Mais ces temps, j'avais envie de découvrir de nouvelles choses et lorsque j'ai vu ce titre proposé durant la masse critique de Babelio, je me suis dit que c'était l'occasion de mieux ''connaître'' un homme dont on a tellement parlé et dont je ne connaissais pas grand chose. C'était très intéressant de découvrir son parcours. Sa vie est un peu partie dans tous les sens, entre Hawaï, l'Indonésie, les Etats-Unis, le Kénya... Le contexte familiale était également très compliqué. Avoir une mère mais pas de père, être noir dans un pays de ''blanc'', vivre à l'autre bout du monde, avoir une soeur, tout quitter, vivre avec ses grand-parents et plus avec sa mère... Jamais rien n'a été simple. Il a dû se construire avec pleins de questions en tête. Et que de questions il avait en lui.  Moi, en simple lectrice, je me sentais fatiguée par tous ses tourments. Bien sûr, Obama lui-même a choisi ce qu'il voulait mettre en avant dans son livre et il faut avouer que certains faits ou émotions ont peut-être un peu trop été forcés. Mais passons, pour moi, le plus important, ce n'était pas s'il avait fumé un joint, s'il pensait ceci ou cela. C'est plutôt ce que cela révèle. J'ai découvert la vie d'un Noir élevé par des Blancs, mais qui est avant tout américain. Un Américain qui aimerait concilier les deux faces de son identité, qui se questionne sans cesse, qui interroge son passé pour affronter l'avenir. Quelqu'un qui va découvrir la ségrégation, tellement présente aux USA. Quelqu'un qui va très tôt vouloir améliorer la condition des Noirs, non pas au détriment des Blancs comme certains extrémistes le souhaiteraient, mais plutôt pour marcher ensemble. Son questionnement sur la place des Noirs est très intéressante. Quand on veut s'intégrer, mais que tout se ligue contre soi. Quand on se décourage d'avance, quand quand... Plus le fait qu'on parle d'Obama, c'est son regard sur la société américaine qui m'a interpellée. Et son voyage au Kénya est enrichissante. On découvre un pays qui se relève avec peine du colonialisme. J'ai tout particulièrement aimé l'intervention d'une historienne, en fin d'ouvrage, qui offre un regard très honnête sur son pays. Un pays de Noir, influencé par les Blancs et qui se cherche... En résumé, un excellent ouvrage, très facile à lire, qui permet à la fois de découvrir le parcours d'Obama et la vie des Afro-américains qui étaient et est encore bien compliquée... Je ressors avec pleins de choses en tête et c'était le but ;)
          Lire la suite
          En lire moins
        • Ikebukuro Posté le 2 Avril 2018
          De Barack Obama je connais finalement peu de choses en dehors de ce que j'ai pu suivre lors de ses deux mandats dans les médias. J'en avais une image un peu lisse, un peu surfaite aussi, une image vendue par le service communication de la Maison Blanche. C'est quelqu'un dont j'ai suivi le parcours pendant 8 ans, regrettant souvent qu'il ait les mains liées pour pouvoir appliquer la politique qu'il avait souhaitait mettre en place, admirant le symbole qu'il représentait dans cette Amérique toujours aux prises avec ses vieux démons. Pour moi il symbolisait avant tout une évolution des mentalités, une prise de conscience, un progrès… En réalité, je connaissais l'image médiatique, pas vraiment son milieu social, son enfance et d'où il venait en réalité, je ne pensais pas avoir grand-chose de commun avec lui jusqu'au jour où j'ai découvert son interview avec Michiko Kakutani, le critique du New York Times et où je me suis aperçue qu'on lisait et qu'on aimait les mêmes auteurs, Toni Morrison, Philip Roth, Junot Diaz, Jhumpa Lahiri… (il me semble que l'on peut retrouver cette interview en français dans le premier numéro de la revue America). L'occasion s'est présentée avec ce livre d'en découvrir un... De Barack Obama je connais finalement peu de choses en dehors de ce que j'ai pu suivre lors de ses deux mandats dans les médias. J'en avais une image un peu lisse, un peu surfaite aussi, une image vendue par le service communication de la Maison Blanche. C'est quelqu'un dont j'ai suivi le parcours pendant 8 ans, regrettant souvent qu'il ait les mains liées pour pouvoir appliquer la politique qu'il avait souhaitait mettre en place, admirant le symbole qu'il représentait dans cette Amérique toujours aux prises avec ses vieux démons. Pour moi il symbolisait avant tout une évolution des mentalités, une prise de conscience, un progrès… En réalité, je connaissais l'image médiatique, pas vraiment son milieu social, son enfance et d'où il venait en réalité, je ne pensais pas avoir grand-chose de commun avec lui jusqu'au jour où j'ai découvert son interview avec Michiko Kakutani, le critique du New York Times et où je me suis aperçue qu'on lisait et qu'on aimait les mêmes auteurs, Toni Morrison, Philip Roth, Junot Diaz, Jhumpa Lahiri… (il me semble que l'on peut retrouver cette interview en français dans le premier numéro de la revue America). L'occasion s'est présentée avec ce livre d'en découvrir un peu plus car ce récit ne traite pas du tout de ses dernières années comme Président mais revient sur son enfance, sa famille avec une mère blanche venant de l'Amérique profonde et un père kenyan d'origine Luo qui s'en va lorsque Barack est encore petit, ses grands-parents qui l'ont élevé une partie de son adolescence, son parcours universitaire à Colombia et sa prise de conscience politique lorsqu'il travaillait comme travailleur social dans un quartier noir défavorisé de Chicago. J'ai beaucoup aimé ce récit, notamment les parties sur son parcours d'organisateur de communautés et son voyage au Kenya quand il part à la rencontre de la famille de son père, retrouve ses demi-frères et ses demi-sœurs, ses tantes… découvre ses racines et surtout son père décédé qu'il a peu connu et qui semble reprendre sa place par le biais de ce voyage. A travers ses lignes on ne peut qu'admirer ce parcours qui l'a mené au plus haut car contrairement à beaucoup de politiques, il n'a pas eu une route toute tracée. Il a réussi par lui-même, il s'est forgé une conscience politique en côtoyant les plus pauvres et les laissés pour compte, en essayant d'améliorer le quotidien des habitants de ces quartiers grâce à de petites victoires, le désamiantage des logements sociaux, la lutte contre la déscolarisation et la délinquance des jeunes… Autant de petites victoires mais aussi de découragement, de colère sans doute et la volonté constante de ne pas abandonner tous ces gens à leur sort. C'est certainement à ce moment-là qu'il prend conscience de l'importance des alliances politiques, des compromissions nécessaires et du poids de l'Administration. Bouger les gens n'est pas si difficile, faire sortir les politiques et les édiles de leur confort et de leur bureau doré est bien plus compliqué. Il se rend vite compte que oui, il remporte quelques petites victoires, mais qu'il sera beaucoup plus utile s'il réussit à faire partie de ces instances où tout se décide. Quelques temps plus tard il partira pour Harvard, reviendra travailler comme professeur à l'université de Chicago et gravira un par un les échelons de la politique. J'ai beaucoup aimé ce récit, tant sur le fond que par sa forme car le style, contrairement à ce genre de livre, est très littéraire. On sent tout de suite que c'est quelqu'un qui aime l'écriture mais surtout la lecture et cela rend l'ensemble vraiment fluide et agréable à lire. C'est une vraie introspection, sans fausses pudeurs, sans concession sur ses questionnements, sur ses doutes et sur ses choix. Monsieur le Président, si vous passez par-là, j'attends vos mémoires avec impatience. A lire sur le blog :
          Lire la suite
          En lire moins
        • Jean-Daniel Posté le 4 Janvier 2018
          Le 4 novembre 2008, le 44e président des Etats-Unis est élu. Un noir fait son entrée à la Maison-Blanche. Barack Obama aura eu raison de dire « Yes we can ». Par sa victoire, il marquera l'histoire de la nation américaine : il sera à jamais le premier président noir des Etats-Unis. Dans ce récit autobiographique, Dreams from My Father, publié en 1995, Barack Obama raconte son exceptionnel parcours qui le mena en politique mais il raconte surtout les blessures intimes, les rencontres providentielles et l'extraordinaire roman familial qui firent de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Le parcours d'un homme charismatique, futur candidat à la Chambre des représentants dans l'Illinois, puis candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2008, puis enfin président des Etats-Unis. Cet ouvrage, publié en 1995, peu de temps avant sa victoire au Sénat de l'Illinois, n'a pas été écrit en lien avec une course politique, toutefois sa réédition quatre ans plus tard, soit 8 mois après son élection comme sénateur des Etats-Unis, ne peut être étrangère aux ambitions politiques de son auteur. En effet, alors que la première édition de 1995 bénéficie seulement d'un court article dans le New-York Times, sa réédition de 2004 avec un nouvel... Le 4 novembre 2008, le 44e président des Etats-Unis est élu. Un noir fait son entrée à la Maison-Blanche. Barack Obama aura eu raison de dire « Yes we can ». Par sa victoire, il marquera l'histoire de la nation américaine : il sera à jamais le premier président noir des Etats-Unis. Dans ce récit autobiographique, Dreams from My Father, publié en 1995, Barack Obama raconte son exceptionnel parcours qui le mena en politique mais il raconte surtout les blessures intimes, les rencontres providentielles et l'extraordinaire roman familial qui firent de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Le parcours d'un homme charismatique, futur candidat à la Chambre des représentants dans l'Illinois, puis candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2008, puis enfin président des Etats-Unis. Cet ouvrage, publié en 1995, peu de temps avant sa victoire au Sénat de l'Illinois, n'a pas été écrit en lien avec une course politique, toutefois sa réédition quatre ans plus tard, soit 8 mois après son élection comme sénateur des Etats-Unis, ne peut être étrangère aux ambitions politiques de son auteur. En effet, alors que la première édition de 1995 bénéficie seulement d'un court article dans le New-York Times, sa réédition de 2004 avec un nouvel éditeur donne à la biographie un nouveau souffle et permet désormais aux électeurs américains de se familiariser avec le 5e sénateur noir des Etats-Unis. Dès les premières pages de son récit, le ton est donné, pas de lyrisme ou de pathos mais une grande sincérité. Evoquant le bouleversement provoqué par la mort accidentelle de son père kényan, qu'il n'avait pas revu depuis des années, Barack Obama déroule le fil de ses souvenirs. Comme il le souligne en introduction : « Ce qui se retrouve dans ces pages est le récit d'un voyage personnel, intérieur, la quête d'un garçon à la recherche de son père et, à travers cette quête, le désir de donner un sens utile à sa vie de Noir américain". Dans ce livre Obama trace un portrait de son enfance, de sa naissance à son entrée à la prestigieuse Harvard University. Il raconte l'histoire de ses origines : une mère et des grands-parents typiques de l'Amérique blanche et un père africain. A travers le récit de sa jeunesse, Obama nous fait découvrir une Amérique encore déchirée par des enjeux raciaux où l'on découvre le monde complexe d'une adolescence, les études, le rythme effréné de la vie new-yorkaise ainsi que les « ghettos noirs » de Chicago où il choisit d'exercer le métier d'éducateur. Le futur président retrace le chemin parcouru, jalonné de rencontres fortes. Comme il l'écrit, « c'est le récit de son voyage dans la société américaine » qu'il nous livre : « une Amérique en noir et blanc ». Avec franchise, il raconte ses interrogations, ses blessures, ses victoires et ses défaites. Le style est agréable (livre lu en version originale), c'est très bien écrit et les pointes d'humour et d'ironie sont nombreuses. Cette autobiographie a valu a son auteur une critique unanimement favorable. Sur le plan socio-culturel, c'est un hymne au multiculturalisme. Il y a une rencontre des cultures et une ferme volonté d'enracinement. En fait, pour mieux comprendre les autres, il faut déjà bien se connaître. Sur le plan philosophique et moral, ce livre est plein d'enseignements. Le parcours d'Obama est un labyrinthe qui cultive le sens de l'effort. C'est une sorte de délivrance générée par la volonté d'une certaine excellence. En clair, c'est un projet éducatif et humaniste.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Givry Posté le 27 Septembre 2017
          Livre d'abord très bien construit, un véritable roman, on a du mal parfois à croire qu'il s'agit d'une histoire vraie, et qui plus est, que celle-ci est celle de l'ancien président des Etats-Unis. Quel recul pour un livre écrit à 28 ans et quelle écriture ! Toni Morrison a dit de lui qu'il est un véritable écrivain. La deuxième dimension du livre, et la principale, c'est la découverte d'une personne suprêmement intelligente et en même temps d'un courage et d'une énergie incroyable. Il raconte en détail - c'est peut-être un moment un peu long du livre - ses activités d'organisateur à Chicago et on le voit pendant trois années faire du porte à porte pour aider les noirs pauvres à sortir de leur situation : des cafés, des manifs à huit personnes ... Il ne juge pas, il apprend en observant les autres, il cherche toujours à les comprendre et c'est sa générosité. Bien évidemment, il apprend à comprendre pour ensuite saisir sa propre histoire familiale très compliquée parce que celle-ci repose sur des cultures qui se sont toujours opposées historiquement. Ces deux mondes l'appellent et il les aime tout autant, sans en préférer l'une à l'autre parce que les... Livre d'abord très bien construit, un véritable roman, on a du mal parfois à croire qu'il s'agit d'une histoire vraie, et qui plus est, que celle-ci est celle de l'ancien président des Etats-Unis. Quel recul pour un livre écrit à 28 ans et quelle écriture ! Toni Morrison a dit de lui qu'il est un véritable écrivain. La deuxième dimension du livre, et la principale, c'est la découverte d'une personne suprêmement intelligente et en même temps d'un courage et d'une énergie incroyable. Il raconte en détail - c'est peut-être un moment un peu long du livre - ses activités d'organisateur à Chicago et on le voit pendant trois années faire du porte à porte pour aider les noirs pauvres à sortir de leur situation : des cafés, des manifs à huit personnes ... Il ne juge pas, il apprend en observant les autres, il cherche toujours à les comprendre et c'est sa générosité. Bien évidemment, il apprend à comprendre pour ensuite saisir sa propre histoire familiale très compliquée parce que celle-ci repose sur des cultures qui se sont toujours opposées historiquement. Ces deux mondes l'appellent et il les aime tout autant, sans en préférer l'une à l'autre parce que les deux familles sont ouvertes, généreuses de coeur tout comme lui. Quelle famille ! On a du mal à se représenter ce que cela signifie mais tout est éclairci à la fin du livre par le récit de la grand-mère paternelle qui raconte comment son mari a vécu de la meilleure façon possible l'arrivée des blancs au Kenya, en prenant ce qu'il fallait et sans renoncer à la coutume ancestrale. Elle non plus ne juge pas, elle va à l'essentiel. C'est magnifique.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cacha Posté le 15 Juin 2015
          L'enfance, la jeunesse du président jusqu'à son premier voyage en Afrique (Kenya) sur les traces du "vieil homme" et de sa famille paternelle.Il explique où se trouve la source de son engagement politique. Sans doute légèrement arrangé, mais très intéressant tout de même.
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com