Lisez! icon: Search engine

Les Roses du Montfort

Presses de la cité
EAN : 9782258153080
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Les Roses du Montfort

Collection : Terres de France
Date de parution : 23/08/2018
De 1899 à 1918, dans le décor des Vosges et de leurs vignes, le destin de Louise, fille de vigneron, qui gagne sa liberté et l’amour après sa rencontre avec trois hommes.
Au premier jour des vendanges de 1899, Louise fête ses dix-huit ans sur les pentes du Montfort. Son père, Charles Vinot, viticulteur sur ces coteaux des Vosges, veille sur elle comme sur sa vigne : sans relâche. Quitte à sacrifier son bonheur, il est prêt à la marier à un... Au premier jour des vendanges de 1899, Louise fête ses dix-huit ans sur les pentes du Montfort. Son père, Charles Vinot, viticulteur sur ces coteaux des Vosges, veille sur elle comme sur sa vigne : sans relâche. Quitte à sacrifier son bonheur, il est prêt à la marier à un vieux garçon dont la parcelle avoisine la sienne.
Mais le phylloxéra, ce fléau, ruine les vignobles. Grâce aux conseils d’un pépiniériste réputé du pays et d’un spécialiste alsacien, la vigne de Vinot sera reconstituée. Le temps d’une passion avec un ingénieur venu du Nord, le bonheur de Louise sera épargné, jusqu’à ce que cet homme révèle sa nature profonde…
Le travail patient de la terre et du vin, la paix retrouvée avec son père suffiront-ils pour que Louise, jeune rose à peine éclose, emportée par le tourbillon de l’Histoire, s’ouvre enfin au bonheur et à la liberté ? 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258153080
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Condensé de cette œuvre de génie : Traité avec justesse, l’ouvrage est d’une qualité littéraire remarquable. Gilles LAPORTE nous livre ici un condensé d’émotion et de tendresse avec le lien indéfectible entre Louise et le décor des Vosges [...] Des moments beaux et touchants, un amour et une complicité, l’histoire d’une complicité intergénérationnelle. Un très beau moment de lecture."
 
Culture vs News

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Valmyvoyou_lit Posté le 1 Novembre 2019
    L’histoire commence en 1899 et se poursuit jusqu’en 1920. Pendant ces deux décennies, nous vivons auprès de Louise. Sa famille possède une vigne. Alors que le phylloxera arrive dans les Vosges, Charles Vinot aimerait agrandir ses terres en mariant sa fille à Adrien Bourel. Louise refuse les projets de son père et part vivre chez son oncle. Elle y rencontre Henri-Pierre… J’ai été très touchée par le personnage de Charles. Il se débat entre ses intérêts financiers et l’amour qu’il porte à sa fille. Il cherche, par moments, à asseoir son autorité de père, mais ce sont souvent ses sentiments paternels qui l’emportent. Il ne sait pas toujours comment dire son affection à sa femme et à sa fille, mais ils les aiment. C’est aussi un homme courageux. Il prend de nombreux risques pour tenter de sauver ses vignes. Louise est une femme libre par rapport à l’époque. Ce ne sont pas des choix faciles à assumer. Elle a la chance d’être soutenue par sa mère qui fait, elle-même preuve d’une certaine émancipation. Louise connaît plusieurs déconvenues au sujet des hommes, mais elle ne baisse pas les bras, elle est courageuse. Gilles Laporte décrit la crise du phylloxera, en montrant ses impacts financiers... L’histoire commence en 1899 et se poursuit jusqu’en 1920. Pendant ces deux décennies, nous vivons auprès de Louise. Sa famille possède une vigne. Alors que le phylloxera arrive dans les Vosges, Charles Vinot aimerait agrandir ses terres en mariant sa fille à Adrien Bourel. Louise refuse les projets de son père et part vivre chez son oncle. Elle y rencontre Henri-Pierre… J’ai été très touchée par le personnage de Charles. Il se débat entre ses intérêts financiers et l’amour qu’il porte à sa fille. Il cherche, par moments, à asseoir son autorité de père, mais ce sont souvent ses sentiments paternels qui l’emportent. Il ne sait pas toujours comment dire son affection à sa femme et à sa fille, mais ils les aiment. C’est aussi un homme courageux. Il prend de nombreux risques pour tenter de sauver ses vignes. Louise est une femme libre par rapport à l’époque. Ce ne sont pas des choix faciles à assumer. Elle a la chance d’être soutenue par sa mère qui fait, elle-même preuve d’une certaine émancipation. Louise connaît plusieurs déconvenues au sujet des hommes, mais elle ne baisse pas les bras, elle est courageuse. Gilles Laporte décrit la crise du phylloxera, en montrant ses impacts financiers et moraux sur les vignerons. Il relate les études et les avancées scientifiques du début du siècle. Pour cela, des personnalités réelles sont intégrées au récit : il s’agit de Louis Millot et Chrétien Oberlin, que Charles consulte malgré la dangerosité de sa démarche, puisqu’il lui faut se rendre en zone allemande. Ce fléau pourrait être transposé à notre époque,[…] La suite sur mon blog
    Lire la suite
    En lire moins
  • hibernatus88630 Posté le 25 Mai 2019
    Et oui c'est "de chez moi" que Gilles Laporte parle dans son dernier roman, ici on se l'arrache, quel roman, ù on plonge dans l'ouest vosgien. J'avais déjà fait l'effort de lire cette auteur et par deux fois abandonné, mais là je suis chez moi, Contrexéville, Vittel etc...on y parle de vignes, je ne savais pas qu'il y en avait autant ! J'y retrouve une époque d'avant guerre et de début de guerre (parfois les jeunes gens y ont perdu la vie à 13,15 ou 16 ans, trichant sur leur âge) espérant reprendre aux prussiens comme ils appelaient encore les allemands ! J'y retrouve les traditions comme le couarôge, tradition lorraine , réunion traditionnelle lorraine, où on bavardait , grignotait des biscuits, noix, on sculptait le bois, on tricotait…… Je comprends ainsi, pourquoi, dans mon village une association s'appelle le "couarail". Vousl 'aurez compris que j'aime ma région, même si parfois le soleil me manque, ici les vosgiens sont appelés les têtes de bois, les têugnards, gens renfrognés , peu diserts, mais humbles , discrets mais fidèles; on doit mériter leur amitié, mais une fois la confiance établie, sont d'une fidélité à toute épreuve, moi qui suis nancéenne, je peut en parler... Et oui c'est "de chez moi" que Gilles Laporte parle dans son dernier roman, ici on se l'arrache, quel roman, ù on plonge dans l'ouest vosgien. J'avais déjà fait l'effort de lire cette auteur et par deux fois abandonné, mais là je suis chez moi, Contrexéville, Vittel etc...on y parle de vignes, je ne savais pas qu'il y en avait autant ! J'y retrouve une époque d'avant guerre et de début de guerre (parfois les jeunes gens y ont perdu la vie à 13,15 ou 16 ans, trichant sur leur âge) espérant reprendre aux prussiens comme ils appelaient encore les allemands ! J'y retrouve les traditions comme le couarôge, tradition lorraine , réunion traditionnelle lorraine, où on bavardait , grignotait des biscuits, noix, on sculptait le bois, on tricotait…… Je comprends ainsi, pourquoi, dans mon village une association s'appelle le "couarail". Vousl 'aurez compris que j'aime ma région, même si parfois le soleil me manque, ici les vosgiens sont appelés les têtes de bois, les têugnards, gens renfrognés , peu diserts, mais humbles , discrets mais fidèles; on doit mériter leur amitié, mais une fois la confiance établie, sont d'une fidélité à toute épreuve, moi qui suis nancéenne, je peut en parler plus facilement car marié à un vosgien Le seul reproche que je peux faire c'est que l'auteur aurait pu parler davantage de la guerre de 14 et de cette histoire d'amour de Louise avec un polonais. Ecriture merveilleuse , j'ai voyagé dans le temps en restant ici dans l'ouest vosgien; merci Mr Laporte, je vais certainement vous relire au vu de ce très voyage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Dominique84 Posté le 5 Septembre 2018
    Roman passionnant qui nous plonge dans l’atmosphère du début des années 1900 sur les hauteurs des montagnes bleues des Vosges avec l’histoire de Louise, une femme bien décidée à prendre son destin en main. Après Sous le regard du loup qui nous parlait du respect de l'environnement, de la bienveillance féminine et nous mettait en garde contre toute réflexion hâtive et expéditive et Un parfum d’oranger où Gilles Laporte abordait des thèmes fondamentaux comme la transmission du savoir, l’exil, le racisme, l’intégration sociale, ce nouveau roman nous transporte sur les montagnes bleues des Vosges, à Montfort au milieu des vignobles luxuriants. Le roman débute en 1899, au bal de la fête patronale annuelle des vendanges. Louise Vinot vient d’avoir 18 ans, elle a enfin le droit d’aller au bal mais sa liberté est bien limitée car Charles Vinot son père, a fomenté le projet de la marier au fils du riche propriétaire terrien qui avoisine ses terres. Sans héritier mâle, il lui faut préserver son domaine d’autant qu’un fléau décime les ceps de son vignoble. Le phylloxéra arrive dans les Vosges. Dans ces moments de grandes difficultés, il faut être solidaire, unir ses forces pour combattre ce... Roman passionnant qui nous plonge dans l’atmosphère du début des années 1900 sur les hauteurs des montagnes bleues des Vosges avec l’histoire de Louise, une femme bien décidée à prendre son destin en main. Après Sous le regard du loup qui nous parlait du respect de l'environnement, de la bienveillance féminine et nous mettait en garde contre toute réflexion hâtive et expéditive et Un parfum d’oranger où Gilles Laporte abordait des thèmes fondamentaux comme la transmission du savoir, l’exil, le racisme, l’intégration sociale, ce nouveau roman nous transporte sur les montagnes bleues des Vosges, à Montfort au milieu des vignobles luxuriants. Le roman débute en 1899, au bal de la fête patronale annuelle des vendanges. Louise Vinot vient d’avoir 18 ans, elle a enfin le droit d’aller au bal mais sa liberté est bien limitée car Charles Vinot son père, a fomenté le projet de la marier au fils du riche propriétaire terrien qui avoisine ses terres. Sans héritier mâle, il lui faut préserver son domaine d’autant qu’un fléau décime les ceps de son vignoble. Le phylloxéra arrive dans les Vosges. Dans ces moments de grandes difficultés, il faut être solidaire, unir ses forces pour combattre ce qui risque de mettre à néant le travail de toute une famille depuis des siècles. Mais Louise n’est pas de cet avis, il est hors de question d’épouser un homme qu’elle n’aime pas ! Elle va fuir le foyer familial et trouver refuge chez son oncle et sa tante à la ville. Louise inaugure le vent de liberté qui souffle sur les femmes en ce début de siècle, elle veut son indépendance, la liberté de choisir sa vie et son mari. Sa première histoire d'amour se révélera décevante si ce n’est l’enfant qu’elle porte et qui en est le fruit. Mais d'autres aventures l'attendent où Louise saura toujours se montrer courageuse et volontaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • culturevsnews Posté le 19 Août 2018
    Condensé de cette œuvre de génie : Traité avec justesse, l’ouvrage est d’une qualité littéraire remarquable. Gilles LAPORTEl nous livre ici un condensé d’émotion et de tendresse avec le lien indéfectible entre Louise et le décors des Voges, pour préserver cette dernière d’une enfance meurtrie et sans horizon. Dans un esprit de rédemption, elle va déployer tout son savoir-faire avec l’énergie qu’il lui reste et jusqu’à son dernier souffle pour ce remettre sur le bon chemin… Ce nouveau livre raconte une histoire simple, banale, qui pourrait concerner n’importe lequel d’entre nous, ce qui fait qu’on s’y identifie facilement avec un sentiment d’abandon, maltraitance et culpabilité sont les thèmes abordés qui portent en nous l’immense présence d’un être fort qui nous a appris la vie et nous transmet des valeurs et que l’on croyait invincible où le lecteur se replonge quelques décennies en arrière. Des moments beaux et touchants, un amour et une complicité, l’histoire d’une complicité intergénérationnelle. Un très beau moment de lecture.. Note : 9,5/10
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !