Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258162914
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 140 x 225 mm

Les Sept ou Huit Morts de Stella Fortuna

Caroline BOUET (Traducteur)
Date de parution : 01/10/2020
Une saga familiale ébouriffante qui nous fait vivre, sur près d’un siècle, l’histoire de l’immigration italienne en Amérique.
Si Stella Fortuna veut dire «bonne étoile», alors la vie a un drôle de sens de l’humour. Car dans la famille Fortuna, tout le monde connaît l’histoire de la belle et insolente Stella, qui a refusé d’apprendre à cuisiner, a juré de ne jamais se marier, et a surtout échappé... Si Stella Fortuna veut dire «bonne étoile», alors la vie a un drôle de sens de l’humour. Car dans la famille Fortuna, tout le monde connaît l’histoire de la belle et insolente Stella, qui a refusé d’apprendre à cuisiner, a juré de ne jamais se marier, et a surtout échappé plus d’une fois à une mort certaine.
Depuis son enfance en Calabre, dans les années 1920, jusqu’à sa vie de femme en Amérique, son existence a été ponctuée de situations banales qui, mystérieusement, ont tourné au cauchemar. Stella a quand même été attaquée par une aubergine et éviscérée par des cochons, elle a failli périr noyée dans l’Atlantique et s’est pratiquement vidée de son sang. Pures coïncidences, oeuvre d’un fantôme ivre de vengeance ou manifestations du mauvais oeil ?

Une saga familiale ébouriffante, couvrant près d’un siècle et deux continents, où il est question de secrets, d’envoûtements et des liens du sang — et qui accomplit ce qu’aucune leçon sur l’immigration en Amérique ne pourrait faire en donnant chair à une femme que le temps et l’Histoire auraient ignorée.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162914
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Je l'ai beaucoup aimé. C'est un roman qui raconte toute une vie de femme. Avec un ton enlevé qui n'empêche pas l'émotion lors de certains moments plus difficiles. Il y a ce mélange italo-américain truculent et la chair comme la bonne chère sont à l'honneur ! »
Aurélie Janssens / Librairie Page et Plume

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeahBookAddict Posté le 10 Novembre 2020
    Énorme coup de cœur pour cette saga familiale ! Un roman que je vous conseille de découvrir, aussi beau à l'intérieur qu'à l'extérieur... J'ai adoré suivre cette famille dans une fresque réaliste, touchante parfois révoltante, portée par une plume magnifique et juste de Juliet Grames. Un roman très addictif qui nous prend par les sentiments et nous fait revivre des moments passés qui nous resteront en mémoire à jamais ... Je n'oublierais pas Stella Fortuna et sa famille de si tôt 🧡🧡🧡
  • leratquilit Posté le 10 Novembre 2020
    La plume de Juliet Grames est très réaliste et nous emporte dans cette fresque familiale ébouriffante. C'est fort, poignant, émouvant et drôle à la fois. Le combo parfait, n'est-ce pas ? Il y a tant de choses que j'ai aimé mais pour commencer, il faut absolument que je vous présente Stella. Je me suis attachée à elle, et pour cause.Stella, que l'on suit depuis le berceau (et plus tôt encore en se focalisant dans un premier temps sur la vie de sa mère, Assunta) jusqu'à ses vieux jours, où elle aura échappé à la mort, comme le titre l'indique, sept ou huit fois. Malgré toutes les péripéties, c'est une battante, elle a un sens de la résilience énorme. Stella, c'est une vraie casse-cou, un grand cœur et une grande gueule à la fois. Elle est fascinante, indépendante, drôle, mais sans oublier qu'à travers son personnage et également celui des hommes de ce bouquin, on parle aussi des conditions de la femme.  Et puis aussi, ce titre m'intriguait beaucoup. Tout au long de l'histoire et au fur et à mesure que les péripéties s'abattent sur Stella, on s'en vient à se demander la cause. Est-ce que ce sont des coïncidences, l'œuvre d'un fantôme ivre de... La plume de Juliet Grames est très réaliste et nous emporte dans cette fresque familiale ébouriffante. C'est fort, poignant, émouvant et drôle à la fois. Le combo parfait, n'est-ce pas ? Il y a tant de choses que j'ai aimé mais pour commencer, il faut absolument que je vous présente Stella. Je me suis attachée à elle, et pour cause.Stella, que l'on suit depuis le berceau (et plus tôt encore en se focalisant dans un premier temps sur la vie de sa mère, Assunta) jusqu'à ses vieux jours, où elle aura échappé à la mort, comme le titre l'indique, sept ou huit fois. Malgré toutes les péripéties, c'est une battante, elle a un sens de la résilience énorme. Stella, c'est une vraie casse-cou, un grand cœur et une grande gueule à la fois. Elle est fascinante, indépendante, drôle, mais sans oublier qu'à travers son personnage et également celui des hommes de ce bouquin, on parle aussi des conditions de la femme.  Et puis aussi, ce titre m'intriguait beaucoup. Tout au long de l'histoire et au fur et à mesure que les péripéties s'abattent sur Stella, on s'en vient à se demander la cause. Est-ce que ce sont des coïncidences, l'œuvre d'un fantôme ivre de vengeance (peut-être la première Stella, morte prématurément ?) ou encore, des manifestations du mauvais œil ? C'est pas faute pourtant d'avoir usé et abusé de la sauge et de la menthe à maintes occasions ! Ce livre, c'est aussi beaucoup de secrets enfouis, des secrets de famille. En parlant de famille, il y a Tina aussi, sa sœur. Elle la suit depuis son plus jeune âge, prend sa sœur pour modèle. Si Stella rit, Tina rit. Si elle pleure, elles pleurent toutes les deux. Un lien fascinant les lient, le lien du sang, et leur histoire durera tout le livre, jusqu'aux fameuses dernières pages. En quelques mots, la force de ce livre, ce sont des histoires fortes. L'histoire d'italiens, dans leur petit village de Calabre, que l'on suit pendant plus d'un siècle, à travers deux continents. L'histoire d'immigrés Italiens en Amérique, l'acclimatation, les péripéties encore et toujours. Stella et sa famille font indéniablement partie des personnages de fictions qui m'auront le plus touchée, et j'ai très souvent fait des parallèles avec "Le Gang des Rêves" de Luca di Fulvio, tant par l'histoire que par les personnages. Ils ont tous quelque chose, on voit leur bons, leur mauvais côtés, et on apprend à les connaître et les aimer.    J'ai été émue par l'histoire de cette famille mais surtout, j'ai passé un bon moment, de rires et d'émotions. C'est réaliste, poignant, et drôle à la fois, le mélange idéal pour un très bon moment de lecture ! En somme, j'ai eu un gros coup de cœur,  ce que nous recherchons dans un bon roman n'est-ce pas ? Et vous, aimez-vous les sagas familiales , Est-ce que celle-ci vous tente ? :)
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !