Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258162921
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Les sœurs Van Apfel ont disparu

Sylvie SCHNEITER (Traducteur)
Date de parution : 28/05/2020
« Nous perdîmes les trois sœurs cet été-là. Nous les laissâmes se volatiliser telles les paroles d’une chanson que l’on a presque oubliée et, lorsque l’une d’elles nous revint, ce ne fut pas celle que nous tentions de retrouver. »

Été 1992, dans une lointaine banlieue de Sydney, en lisière du bush. Un été caniculaire durant lequel une puanteur infecte se dégage du lit de la rivière. Un été que Tikka, onze ans et deux mois, n’a jamais oublié : celui où les soeurs Van Apfel ont disparu.
Les trois filles...

Été 1992, dans une lointaine banlieue de Sydney, en lisière du bush. Un été caniculaire durant lequel une puanteur infecte se dégage du lit de la rivière. Un été que Tikka, onze ans et deux mois, n’a jamais oublié : celui où les soeurs Van Apfel ont disparu.
Les trois filles du pasteur — Hannah, l’aînée, Cordelia, la fantasque, somnambule à ses heures, et la petite Ruth avec son bec-de-lièvre — profitent de l’entracte du spectacle de l’école pour se faire la belle et s’évanouir dans la nature. Le corps de la plus jeune sera retrouvé coincé entre deux rochers…
Vingt ans plus tard, Tikka retourne chez ses parents pour prendre soin de sa grande soeur, malade. Un séjour qui sera l’occasion d’affronter avec elle les fantômes qui les hantent. Leurs amies se sont-elles enfuies pour échapper au joug de leur père ou ont-elles été victimes d’un prédateur ? Y a-t-il la moindre chance pour qu’Hannah et Cordelia soient aujourd’hui toujours en vie ?

Entre désir de liberté et rêves étouffés, un texte qui capture avec justesse, humour et intensité l’essence même de l’adolescence. Et s’il y est question du spleen des soeurs Van Apfel, ce roman résonne aussi des rires de ses héroïnes et se dévore comme un page-turner.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162921
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Felicity McLean nous offre un premier ouvrage envoûtant, à la croisée du thriller et du roman d’apprentissage. Son écriture évocatrice redessine les méandres de la mémoire de sa narratrice pour en exhumer autant de brûlantes questions. Un livre qui, contrairement à ses héroïnes, ne disparaîtra pas sans laisser de traces."
Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sylviegeo Posté le 2 Septembre 2020
    Petite banlieue d'une petite ville australienne à l'été 1992. Les van Apfel ont trois filles, Ruth la benjamine, Cordie ou Cordelia au milieu et Hanna l'ainée. Lors du spectacle scolaire de fin d'année qui a lieu à l'agora naturel près des terrains de sport, elles disparaissent...Toute la petite communauté est mobilisée pour les recherches...Rien. Aucune piste. Neuf jours plus tard, le corps de la petite Ruth est retrouvé au fond d'un ravin. Mais pas de traces de ses deux soeurs. Jamais. trois disparitions le même soir, il y a de quoi détruire une famille, inquiéter une communauté . Tout le monde est ébranlé, la vie de tous sera différente à jamais. C'est Tikka, leur amie, qui nous raconte cet été-là vingt ans plus tard. Tikka, vivant maintenant à Baltimore aux États-Unis, doit revenir en Australie revoir sa famille et revoit cet été là. Tikka qui jamais n'a cessé de penser à son amie Cordie, qui toujours pense la voir quelque part. Tikka et sa soeur Laura qui depuis vingt ans culpabilisent et se demandent si elles ont bien fait de taire des choses...Saura-t-on jamais ce qui est réellement arrivé aux soeurs van Apfel ? En tout cas, la narration au... Petite banlieue d'une petite ville australienne à l'été 1992. Les van Apfel ont trois filles, Ruth la benjamine, Cordie ou Cordelia au milieu et Hanna l'ainée. Lors du spectacle scolaire de fin d'année qui a lieu à l'agora naturel près des terrains de sport, elles disparaissent...Toute la petite communauté est mobilisée pour les recherches...Rien. Aucune piste. Neuf jours plus tard, le corps de la petite Ruth est retrouvé au fond d'un ravin. Mais pas de traces de ses deux soeurs. Jamais. trois disparitions le même soir, il y a de quoi détruire une famille, inquiéter une communauté . Tout le monde est ébranlé, la vie de tous sera différente à jamais. C'est Tikka, leur amie, qui nous raconte cet été-là vingt ans plus tard. Tikka, vivant maintenant à Baltimore aux États-Unis, doit revenir en Australie revoir sa famille et revoit cet été là. Tikka qui jamais n'a cessé de penser à son amie Cordie, qui toujours pense la voir quelque part. Tikka et sa soeur Laura qui depuis vingt ans culpabilisent et se demandent si elles ont bien fait de taire des choses...Saura-t-on jamais ce qui est réellement arrivé aux soeurs van Apfel ? En tout cas, la narration au ton juste, uniforme mais jamais ennuyeux, du point de vue d'une petite fille est cohérente et peu banale.. Pas de policiers, pas vraiment d’enquête, plutôt le récit d’un événement . Une lecture entraînante sinon captivante. Merci à #NetGalley et aux éditions Presse de la Cité pour cet très intéressant moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • meldc Posté le 24 Août 2020
    Une petite ville australienne. Une famille un peu trop religieuse et fermée. Trois filles qui disparaissent mystérieusement. Et toute une communauté qui s'en trouve chamboulée. Surtout Tikka, la narratrice de l'histoire. Près de 20 ans plus tard, elle ne s'est toujours pas remise de la disparition des trois fillettes. En partie parce que c'étaient ses amies. En partie parce qu'elle s'en veut, se demande si elle n'aurait pas pu faire plus, agir autrement, pour éviter ce drame. L'histoire oscille entre présent et passé, mais c'est surtout ce dernier qui est présenté dans le roman. C'est une gamine de 11 ans qui raconte, avec des allers-retours, ce qui a précédé et suivi cette disparition. Les soeurs n'ont jamais été retrouvées. Fugues, morts... Personne ne le sait. L'ambiance est à la fois pesante, par ces secrets qui engluent dans la saison chaude australienne, et légère, par la grâce de l'enfance. Ce qui est un pari difficile à mener. Le mystère tient en haleine jusqu'à la dernière page, vous aurez envie de savoir, de comprendre. Vous trouverez que certaines personne ont l'air coupable. Vous frémirez pour ces jeunes filles. C'est très bien construit. Et tout ce qui se cache sous la surface vernie... Une petite ville australienne. Une famille un peu trop religieuse et fermée. Trois filles qui disparaissent mystérieusement. Et toute une communauté qui s'en trouve chamboulée. Surtout Tikka, la narratrice de l'histoire. Près de 20 ans plus tard, elle ne s'est toujours pas remise de la disparition des trois fillettes. En partie parce que c'étaient ses amies. En partie parce qu'elle s'en veut, se demande si elle n'aurait pas pu faire plus, agir autrement, pour éviter ce drame. L'histoire oscille entre présent et passé, mais c'est surtout ce dernier qui est présenté dans le roman. C'est une gamine de 11 ans qui raconte, avec des allers-retours, ce qui a précédé et suivi cette disparition. Les soeurs n'ont jamais été retrouvées. Fugues, morts... Personne ne le sait. L'ambiance est à la fois pesante, par ces secrets qui engluent dans la saison chaude australienne, et légère, par la grâce de l'enfance. Ce qui est un pari difficile à mener. Le mystère tient en haleine jusqu'à la dernière page, vous aurez envie de savoir, de comprendre. Vous trouverez que certaines personne ont l'air coupable. Vous frémirez pour ces jeunes filles. C'est très bien construit. Et tout ce qui se cache sous la surface vernie des apparences, la culpabilité aussi de chacun, de ne pas agir quand quelque chose est visiblement anormal, est très bien rendu. C'est un livre qui peut déranger, car il donne envie d'agir, justement, pour éviter le drame qui se dessine. Et c'est surtout un livre qui retiendra votre attention. Le style est très travaillé, avec de nombreuses métaphores (peut-être parfois un peu trop poussées, d'ailleurs, mais toujours calées à l'atmosphère).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Eroblin Posté le 17 Août 2020
    Au vu du résumé, j’ai cru que ce roman déroulerait l’enquête de Tikka, devenue adulte, sur la disparition des sœurs Von Apfel et que le personnage de Tikka irait de révélation en révélation tout en risquant sa vie… C’est vous dire ce qu’un résumé peut faire sur votre imagination débridée ! Car, en fait, le roman n’est rien de tout cela. Il n’ y a pas d’enquête proprement dit, tout juste Tikka apprend-elle quelques informations en interrogeant une vieille voisine sans doute sénile. L’intrigue démarre sur le retour de Tikka chez ses parents soit disant pour s’occuper de sa sœur. Mais dès les premières pages, on comprend qu’elle est obsédée par cette affaire vieille de 20 ans et qu’il ne se passe pas une journée sans qu’elle pense reconnaître dans le profil d’une passante, la figure de Cordélia (la deuxième sœur). L’auteure revient alors sur cet été et peu à peu, à travers des épisodes qui sont survenus avant leur disparition, se dessine peu à peu les raisons pour lesquelles elles ont disparu. Et encore, tout est suggéré, c’est au lecteur de se faire sa vérité. Inutile donc de chercher de l’action et des péripéties, il n’y en a pas... Au vu du résumé, j’ai cru que ce roman déroulerait l’enquête de Tikka, devenue adulte, sur la disparition des sœurs Von Apfel et que le personnage de Tikka irait de révélation en révélation tout en risquant sa vie… C’est vous dire ce qu’un résumé peut faire sur votre imagination débridée ! Car, en fait, le roman n’est rien de tout cela. Il n’ y a pas d’enquête proprement dit, tout juste Tikka apprend-elle quelques informations en interrogeant une vieille voisine sans doute sénile. L’intrigue démarre sur le retour de Tikka chez ses parents soit disant pour s’occuper de sa sœur. Mais dès les premières pages, on comprend qu’elle est obsédée par cette affaire vieille de 20 ans et qu’il ne se passe pas une journée sans qu’elle pense reconnaître dans le profil d’une passante, la figure de Cordélia (la deuxième sœur). L’auteure revient alors sur cet été et peu à peu, à travers des épisodes qui sont survenus avant leur disparition, se dessine peu à peu les raisons pour lesquelles elles ont disparu. Et encore, tout est suggéré, c’est au lecteur de se faire sa vérité. Inutile donc de chercher de l’action et des péripéties, il n’y en a pas ou si peu. Par contre, il se dégage une atmosphère particulière, un peu étrange. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu l’impression de retrouver l’ambiance de « Picnic à Hanging Rock », un mystère sans résolution. A découvrir ! Je remercie les Editions Presses de La Cité et Netgalley de m’avoir permis de découvrir cette auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 11 Août 2020
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Mona de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Sœurs Van Apfel ont disparu », roman de Felicity McLEAN. L'auteure nous transporte à Baltimore où Tikka vit et travaille à l’hôpital. Assise dans un taxi, il lui semble reconnaître son amie d'enfance Cordélia. Mais comment cela serait-il possible puisque Cordelia Van Apfel et ses sœurs ont mystérieusement disparu vingt ans plus tôt, au cours de l'été caniculaire de 1992 en Australie  et que seul le corps de la plus jeune des sœurs a été retrouvé ? De retour en Australie afin de s'occuper de sa sœur atteinte du cancer, les souvenirs de Tikka ressurgissent et, ne pouvant se résoudre à accepter la disparition de ses amies, celle-ci n'aura de cesse d'éclaircir ce drame. L'auteure nous conte donc l'histoire de ces jeunes filles et nous plonge dans une ambiance mystérieuse, prenante, angoissante. La chaleur accablante du bush Australien que nous ressentons au fil des mots de l'auteure, n'arrange rien aux inquiétudes et aux questions que nous nous posons en lisant ce récit... Les personnages sont très bien décrits et certains sont détestables comme le père des fillettes, pasteur rigide et cruel, la... Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Mona de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Sœurs Van Apfel ont disparu », roman de Felicity McLEAN. L'auteure nous transporte à Baltimore où Tikka vit et travaille à l’hôpital. Assise dans un taxi, il lui semble reconnaître son amie d'enfance Cordélia. Mais comment cela serait-il possible puisque Cordelia Van Apfel et ses sœurs ont mystérieusement disparu vingt ans plus tôt, au cours de l'été caniculaire de 1992 en Australie  et que seul le corps de la plus jeune des sœurs a été retrouvé ? De retour en Australie afin de s'occuper de sa sœur atteinte du cancer, les souvenirs de Tikka ressurgissent et, ne pouvant se résoudre à accepter la disparition de ses amies, celle-ci n'aura de cesse d'éclaircir ce drame. L'auteure nous conte donc l'histoire de ces jeunes filles et nous plonge dans une ambiance mystérieuse, prenante, angoissante. La chaleur accablante du bush Australien que nous ressentons au fil des mots de l'auteure, n'arrange rien aux inquiétudes et aux questions que nous nous posons en lisant ce récit... Les personnages sont très bien décrits et certains sont détestables comme le père des fillettes, pasteur rigide et cruel, la mère qui se voile la face et le professeur au demeurant fort bizarre. J'ai bien aimé ce roman contemporain envoûtant, bien écrit, sur l'adolescence, les fantômes du passé, les secrets de famille et les non-dits. Toutefois je me suis sentie frustrée du fait que le dénouement très surprenant, laisse le lecteur imaginer par lui-même la fin de l'histoire. Voici un premier roman fort prometteur avec lequel j'ai passé un bon moment de lecture. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zazaboum Posté le 26 Juillet 2020
    #LessoeursVanApfelontdisparu #NetGalleyFrance Quelle difficulté pour écrire une critique sur un livre que j'ai aimé et dont l'angoisse m'imprègne encore ! La chaleur, la moiteur, participent à cette ambiance sinistre, pleine de questions et l'insouciance de la jeunesse ne change rien. Les 3 soeurs von Apfel ont disparu et seul le corps de la plus jeune a été retrouvé quelques jours plus tard. 20 ans plus tard, Tika, amie d'enfance des 3 disparues, revient en Australie à l'annonce du cancer de sa soeur et pour la première fois elles vont parler de cette période lointaine qui a pourtant profondément bouleversé le destin de tous et plus particulièrement de Tika qui ne cesse de voir son amie Cordelia dans des jeunes femmes qui lui ressemblent ! Avec beaucoup d'empathie, Felicity McLean raconte par la voix de Tika, les mois précédents et les événements qui ont menés à cette disparition : la violence du père von Apfel, le silence rempli d'approbation de la mère, la volonté de ne pas voir des voisins, le comportement insolite de l'instituteur. L'écriture de l'auteure est très agréable et elle sait faire monter l'angoisse sans trop en dire, quelques mots à couverts et notre cerveau fait le reste... #LessoeursVanApfelontdisparu #NetGalleyFrance Quelle difficulté pour écrire une critique sur un livre que j'ai aimé et dont l'angoisse m'imprègne encore ! La chaleur, la moiteur, participent à cette ambiance sinistre, pleine de questions et l'insouciance de la jeunesse ne change rien. Les 3 soeurs von Apfel ont disparu et seul le corps de la plus jeune a été retrouvé quelques jours plus tard. 20 ans plus tard, Tika, amie d'enfance des 3 disparues, revient en Australie à l'annonce du cancer de sa soeur et pour la première fois elles vont parler de cette période lointaine qui a pourtant profondément bouleversé le destin de tous et plus particulièrement de Tika qui ne cesse de voir son amie Cordelia dans des jeunes femmes qui lui ressemblent ! Avec beaucoup d'empathie, Felicity McLean raconte par la voix de Tika, les mois précédents et les événements qui ont menés à cette disparition : la violence du père von Apfel, le silence rempli d'approbation de la mère, la volonté de ne pas voir des voisins, le comportement insolite de l'instituteur. L'écriture de l'auteure est très agréable et elle sait faire monter l'angoisse sans trop en dire, quelques mots à couverts et notre cerveau fait le reste ! Pour un premier roman il est de très bonne qualité et s'il peut paraître lent, il est à l'image des habitants accablés par la chaleur qui écrase le bush en été ! Merci à la traductrice qui a si bien transcris cette noirceur. CHALLENGE MAUVAIS GENRE
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans pour s'évader

    Les vacances se profilent à l'horizon. L'occasion de faire un peu de place dans votre valise pour les livres qui accompagneront vos pérégrinations. De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Michel Bussi, découvrez notre sélection de romans à dévorer tout au long de la belle saison.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Fêtes des mères : 20 romans passionnants à lui offrir

    La fête des mères, c'est dimanche 7 juin ! Et si vous profitiez de cette occasion pour lui offrir un livre et étancher sa soif de lecture ? De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Douglas Kennedy, focus sur 20 romans passionnants qui devraient plaire à votre chère maman.

    Lire l'article