Lisez! icon: Search engine
Les Voleurs de curiosités
Laurent Philibert-Caillat (traduit par)
Date de parution : 11/02/2021
Éditeurs :
Presses de la cité

Les Voleurs de curiosités

Laurent Philibert-Caillat (traduit par)
Date de parution : 11/02/2021
"Laissez-moi vous présenter Bridie Devine, détective extraordinaire, mon personnage préféré à ce jour."
Jess Kidd
Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la... Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent... Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent autant effrayer son entourage qu’ils attirent l’attention des collectionneurs de curiosités. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d’un boxeur mélancolique, Bridie suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, replongeant malgré elle dans un passé qu’elle a tenté d’oublier.
Résurrectionnistes, saltimbanques mercenaires, créature aquatique légendaire : autant de personnages qui hantent les pages de ce roman où le spectacle est roi, et qui fait la part belle à une enquête digne des plus grandes énigmes policières.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258163461
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782258163461
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Entre le polar et le roman fantastique, ce livre fait la part belle à l'imaginaire et à la cupidité […].
Curiosités en tous genres, horreurs, fantômes, criminels, policiers... Des bas-fonds de Londres aux demeures des puissants de ce monde, le grand écart est un art parfaitement maîtrisé par Jess Kidd.
[…] c'est un roman magnifique, aux qualités littéraires et émotionnelles indéniables. Conclusion : une belle découverte ! »
Céline Borie / Librairie Trarieux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • babapoulpe 27/01/2024
    J'ai eu un peu de mal avec le début du roman que je trouve trop confus dans sa construction, avec de multiples flash-back. J'étais parfois perdue dans l'histoire. Ce n'est pas une mauvaise lecture, mais je n'en sort pas en me disant que c'était vraiment bien non plus. Je n'ai pas eu d'accroche avec le personnage de bridie, une sorte d'ersatz sherlock holms , ceci dit j'ai plutôt bien aimé la relation établie avec ruby tout au long du roman, qui a su remonter un peu dans mon estime.
  • antique_student 18/12/2023
    Curieux, envoûtant, presque glauque, ce récit entre roman policier et fiction fantastique se déroule dans une Londres brumeuse et étouffante. Fantômes, bocaux et créatures, on traverse une aventure qui nous fait rencontrer des personnages curieux et louches. J'ai apprécié me plonger dans cette atmosphère si particulière. L'histoire n'est pas particulièrement originale, parfois un peu prédictible mais elle n'enlève pas tellement à cette ambiance qui m'a donné envie de la finir.
  • ondelune 06/11/2023
    Je suis étrangement meilleur public lorsque se mêlent fantastique, enquête, investigateur.rice.s fouine et culotté.e.s, ainsi qu’une période historique fidèle ou plus “fantasmée”, souvent victorienne à début-mi 20ème à cause (ou grâce) aux évolutions des techniques, des industries, des sciences, le tout se mêlant aux croyances ésotériques et gothiques. Ici, nous avons très exactement ce que j’apprécie sur tout support, même jeu de rôle, collant parfaitement à la saison par ailleurs. Certes, facile à lire et très visuel, mais je me suis volontiers laissée embrigader dans cette enquête de l’étrange, en quête d’une gamine qui suscite beaucoup d’émoi et de curiosité (!). Le tout est joliment ficelé, mêlant présent et passé (ha ces scénarios en flocon de neige…), comme c’est souvent le cas dans ces romans. Une agréable lecture immersive et reposante (entre deux autres livres plus exigeants) qui mériterait des suites. Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge - catégorie Automne rayonnant : Siúil a Rún - mots-clefs : Irlande, légendes celtes.
  • moussk12 20/08/2023
    Un très bon moment passé en compagnie de Bridie Devine, dans ce Londres du milieu du 19è siècle. L’ambiance est angoissante à souhait, les lieux suffisamment mornes pour une enquête diablement menée par la détective Bridie, dans le milieu des médecins, collectionneurs et forains, tous avides de personnages hors normes et de créatures abyssales. La fille d’un médecin notoire de Londres a été kidnappée et, chose surprenante, le père choisit de faire appel à Bridie plutôt qu’à la police. Il faut dire que la jeune enfant est bien différente des autres petites filles et Bridie semble être judicieusement choisie puisque son talent d’enquêtrice d’affaires délicates est connu de tous. C’est effrayant et jouissif. Un personnage important permet d’adoucir la noirceur et l’épouvante de toute cette histoire. En effet, notre fameuse Bridie dont on découvrira l’enfance pas à pas, sera secondée durant toute l’enquête par Ruby, qui n’est autre que… un fantôme. Un roman empli de mystères, débordant d’imagination, où l’on sent poindre les prémices d’une histoire d’amour impossible, mais tout se tient, c’est bien construit. J’ai adoré.
  • Pat0212 18/08/2023
    Bridie Devine est détective, elle se consacre surtout aux affaires peu ordinaires et se culpabilise de son dernier échec qui a coûté la vie à un enfant, mais on lui confie une nouvelle enquête : un baronnet lui demande de retrouver sa fille Christabel, six ans qui a été enlevée. L’enfant souffre de certaines particularités sur les quelle le père refuse de s’étendre. Elle se lance sur les traces des ravisseurs avec l’aide active de Ruby, un fantôme apparu dans la fumée de sa pipe et qu’elle semble seule à voir. Il dit la connaître et on ne saura le fin mot de l’histoire qu’à la toute fin du roman. L’intrigue se déroule sur deux temporalités, en 1863 pour le présent de l’enquête en alternance avec des chapitres qui racontent l’enfance de Bridie vingt ans plus tôt, ce qui nous permet de mieux connaître l’héroïne. J’ai eu beaucoup de peine à entrer dans ce roman, je trouvais le début très confus. J’ai commencé à saisir les fondements de l’intrigue environ à la moitié du livre. Ensuite le texte devient très fluide et plus agréable à lire. Ce roman est à la croisée de plusieurs genres, le polar historique, la légende et le roman fantastique. C’est aussi un roman d’ambiance qui nous plonge dans Londres à l’époque victorienne, du moins quand Victoria était jeune, vu la longueur de son règne. C’est un univers qui rappelle Dickens avec ses bas-fonds, sa pollution et ses personnages pittoresques. Les femmes sont opprimées, Bridie aimerait être médecin, mais seuls les hommes peuvent l’être. Elle se fait passer pour veuve pour avoir un peu plus de liberté, même si c’est relatif. La médecine connaît un fort développement et la curiosité scientifique est aiguisée. Les « monstres » fascinent autant les scientifiques que le grand public. Les escrocs en profitent pour créer des spécialités avec des morceaux de corps variés comme la sirène de Winter, les cirques ne sont pas en reste et Bridie devra redoubler d’efforts pour sauver la petite. Le roman nous plonge aussi dans les légendes irlandaises et leurs créatures fantastiques. L’auteure sait admirablement bien mêler ces mythes avec les balbutiements de la science et de la biologie. Les scientifiques de l’époque, du moins ceux qui apparaissent dans cette histoire, nous semblent aujourd’hui bien naïfs. J’ai beaucoup apprécié l’étrange relation qu’a Bridie avec Ruby le boxeur fantôme. Et aussi le fait qu’il y a de nombreux rebondissements, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Dans l’ensemble c’est un roman très agréable, même si j’ai eu de la peine y entrer. Bridie Devine est détective, elle se consacre surtout aux affaires peu ordinaires et se culpabilise de son dernier échec qui a coûté la vie à un enfant, mais on lui confie une nouvelle enquête : un baronnet lui demande de retrouver sa fille Christabel, six ans qui a été enlevée. L’enfant souffre de certaines particularités sur les quelle le père refuse de s’étendre. Elle se lance sur les traces des ravisseurs avec l’aide active de Ruby, un fantôme apparu dans la fumée de sa pipe et qu’elle semble seule à voir. Il dit la connaître et on ne saura le fin mot de l’histoire qu’à la toute fin du roman. L’intrigue se déroule sur deux temporalités, en 1863 pour le présent de l’enquête en alternance avec des chapitres qui racontent l’enfance de Bridie vingt ans plus tôt, ce qui nous permet de mieux connaître l’héroïne. J’ai eu beaucoup de peine à entrer dans ce roman, je trouvais le début très confus. J’ai commencé à saisir les fondements de l’intrigue environ à la moitié du livre. Ensuite le texte devient très fluide et plus agréable à lire. Ce roman est à la croisée de plusieurs genres, le polar historique, la légende et...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article