Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258163461
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Les Voleurs de curiosités

Laurent PHILIBERT-CAILLAT (Traducteur)
Date de parution : 11/02/2021
"Laissez-moi vous présenter Bridie Devine, détective extraordinaire, mon personnage préféré à ce jour."
Jess Kidd
Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent... Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s’attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent autant effrayer son entourage qu’ils attirent l’attention des collectionneurs de curiosités. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d’un boxeur mélancolique, Bridie suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, replongeant malgré elle dans un passé qu’elle a tenté d’oublier.
Résurrectionnistes, saltimbanques mercenaires, créature aquatique légendaire : autant de personnages qui hantent les pages de ce roman où le spectacle est roi, et qui fait la part belle à une enquête digne des plus grandes énigmes policières.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258163461
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Entre le polar et le roman fantastique, ce livre fait la part belle à l'imaginaire et à la cupidité […].
Curiosités en tous genres, horreurs, fantômes, criminels, policiers... Des bas-fonds de Londres aux demeures des puissants de ce monde, le grand écart est un art parfaitement maîtrisé par Jess Kidd.
[…] c'est un roman magnifique, aux qualités littéraires et émotionnelles indéniables. Conclusion : une belle découverte ! »
Céline Borie / Librairie Trarieux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CROCBOOKS Posté le 27 Mai 2021
    Le premier livre de Jess Kidd publié en France était sur ma liste d’envies parce que l’histoire se déroule à Londres en 1860 et qu’elle met en avant, les légendes aquatiques irlandaises. J’ai pris en charge cet ebook sur netgalley.fr avant de m’offrir la version papier pour mon anniversaire. En alternant les formats, j’ai réussi à mettre à jour mes lectures numériques malgré mon déménagement dans la vallée du Var. Les talents de l’enquêtrice privée Bridie Devine, sont requis peu de temps après le kidnapping de Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, une enfant unique en son genre. Son parcours m’a fait pensé aux « Freak Shows », les horribles spectacles itinérants de la fin du XIXe siècle. On comprend d’emblée que l’affaire est délicate et que les investigations vont être menées au nez et à la barbe de la Police. Les personnages ont des occupations et des préoccupations marginales. Ils assument complétement cet état d’esprit sans chercher à se conformer aux codes de l’époque victorienne. J’ai eu un petit coup de coeur pour Ruby, la présence fantomatique qui assiste Bridie et dont les tatouages s’animent en fonction de ses émotions. Le moins que l’on puisse dire c’est que « Les voleurs de curiosités »... Le premier livre de Jess Kidd publié en France était sur ma liste d’envies parce que l’histoire se déroule à Londres en 1860 et qu’elle met en avant, les légendes aquatiques irlandaises. J’ai pris en charge cet ebook sur netgalley.fr avant de m’offrir la version papier pour mon anniversaire. En alternant les formats, j’ai réussi à mettre à jour mes lectures numériques malgré mon déménagement dans la vallée du Var. Les talents de l’enquêtrice privée Bridie Devine, sont requis peu de temps après le kidnapping de Christabel Berwick, l’héritière d’un baronnet, une enfant unique en son genre. Son parcours m’a fait pensé aux « Freak Shows », les horribles spectacles itinérants de la fin du XIXe siècle. On comprend d’emblée que l’affaire est délicate et que les investigations vont être menées au nez et à la barbe de la Police. Les personnages ont des occupations et des préoccupations marginales. Ils assument complétement cet état d’esprit sans chercher à se conformer aux codes de l’époque victorienne. J’ai eu un petit coup de coeur pour Ruby, la présence fantomatique qui assiste Bridie et dont les tatouages s’animent en fonction de ses émotions. Le moins que l’on puisse dire c’est que « Les voleurs de curiosités » soignent leur entrée en scène. Ils laissent derrière eux, des indices sordides qui, ne font que renforcer l’atmosphére déjà glauque et suffocante du récit. Si j’avais quelque chose à redire sur ce bouquin, qui se situe quelque part entre le polar et le roman fantastique, se serait que les traces de l’originalité du texte se mêlent à celles des ravisseurs et que cela désoriente le lecteur. Le choix d’une temporalité passé / présent avec des retours en arrière, ne fait que renforcer cette sensation d’étourdissement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • belette2911 Posté le 18 Mai 2021
    Approchez Mesdames et Messieurs ! Bienvenue dans Londres la victorienne. Pour vous, ce sera Londres la sale, la puante, celle pleine de smog, de mendiants, de gens fouillant la vase de la Tamise… Bref, la Londres d’en bas, celle de Dickens, celle de Jack London. Approchez, mesdames et messieurs, n’ayez pas peur et plongez dans cette histoire qui fait la part belle aux légendes. Durant cette enquête, mesdames et messieurs, si vous croisez du beau linge, ceux de la haute, ce ne sera pas pour autant que ce sera moins glauque ou puant… La merde, ça peut se mettre dans un bas de soie… 1863, Londres. Le personnage central, Bridie Devine (veuve) est une sorte d’enquêtrice. Oui, une sorte de Sherlock Holmes au féminin, mais si elle s’en inspire, elle n’est pas sa copie en jupons. En fait, Bridie, c’est LA spécialiste des investigations domestiques et les affaires complexes, qui sortent de l’ordinaire, c’est pour elle. Autrement dit, le cadavre d’une femme emmurée avec son bébé dans la crypte d’un presbytère, c’est pour elle, de même que la disparition d’une enfant qui n’a rien d’ordinaire… Pour l’aider dans son enquête complexe, Bridie a sa femme de chambre immense (7 pieds de haut = 2,13#8201;m) et... Approchez Mesdames et Messieurs ! Bienvenue dans Londres la victorienne. Pour vous, ce sera Londres la sale, la puante, celle pleine de smog, de mendiants, de gens fouillant la vase de la Tamise… Bref, la Londres d’en bas, celle de Dickens, celle de Jack London. Approchez, mesdames et messieurs, n’ayez pas peur et plongez dans cette histoire qui fait la part belle aux légendes. Durant cette enquête, mesdames et messieurs, si vous croisez du beau linge, ceux de la haute, ce ne sera pas pour autant que ce sera moins glauque ou puant… La merde, ça peut se mettre dans un bas de soie… 1863, Londres. Le personnage central, Bridie Devine (veuve) est une sorte d’enquêtrice. Oui, une sorte de Sherlock Holmes au féminin, mais si elle s’en inspire, elle n’est pas sa copie en jupons. En fait, Bridie, c’est LA spécialiste des investigations domestiques et les affaires complexes, qui sortent de l’ordinaire, c’est pour elle. Autrement dit, le cadavre d’une femme emmurée avec son bébé dans la crypte d’un presbytère, c’est pour elle, de même que la disparition d’une enfant qui n’a rien d’ordinaire… Pour l’aider dans son enquête complexe, Bridie a sa femme de chambre immense (7 pieds de haut = 2,13#8201;m) et Ruby, le fantôme d’un boxeur qu’elle est la seule à voir. L’univers de ce roman est le fantastique, sans pour autant que l’on vire dans la magie, mais la présence d’un fantôme aux côtés d’une enquêtrice n’est pas une chose courante, vous conviendrez. L’autre univers est celui des freaks (monstres de foire), des gens qui sortent de la norme. Ainsi que celui des anatomistes, des chirurgiens, des scientifiques, des collectionneurs qui adorent découper les personnes qui sortent de l’ordinaire ou alors, les mettre en bocal (en bocaux, s’ils sont plusieurs). L’écriture de l’auteure est fort descriptive, les paysages, les décors, sont très bien décrits. Il n’en aurait pas fallu plus, sinon, cela serait devenu l’indigestion. Mais l’auteure ne se contente pas de nous brosser les décors divers, elle nous parlera aussi, au travers de Bridie, des droits de la femme en Angleterre et sa place est clairement: mariée, avec des enfants et aux fourneaux, sauf si elle vit dans une famille fortunée, alors, elle aura les larbins pour s’occuper du ménage. Bref, mesdames, c’est pas rose mais plutôt morose pour nous. L’alternance du récit entre le présent et le passé permettra à l’auteure de nous conter la jeunesse de Bridie Devine, l’enquêtrice qui ne lâche rien. Pourtant, dans l’ensemble, il m’a semblé qu’il manquait des morceaux dans la trame du passé, comme si l’auteure avait laissé des non dits, des blancs. Nous ne saurons pas vraiment tout… L’intrigue est étrange, mais la construction du roman l’est aussi et c’est sans doute cela qui m’a dérouté au départ, avant que je ne retombe sur mes pieds (assez vite) et que j’embraye à fond sur le récit qui joue avec plusieurs genres littéraires comme le roman fantastique, historique, social et qui met en scène des légendes, des mythes, le tout dans une ambiance sombre et gothique. C’est étouffant, ténébreux à souhait, mais amusant aussi, car il y aussi de l’humour grinçant dans ces pages et un fond d’humanité, mais je vous le dis tout de suite, ce ne sera pas dans les yeux des anatomistes, chirurgiens et autres collectionneurs prêts à tout pour agrandir leur collection. Ma foi, vous trouverez plus d’humanité dans l’œil d’un chien qui remue la queue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yunali Posté le 17 Mai 2021
    Ce qui m’a attiré en premier dans ce livre est sa couverture que j’ai trouvée bien intrigante : on voit une sorte de sirène dans une bouteille en verre. Ajoutons à cela le titre lui-aussi intrigant avec les mots « voleurs » et « curiosités », et il n’en fallait pas plus pour que ce livre soit emprunté directement à ma bibliothèque ! Et je n’ai pas été déçue de cette lecture, bien au contraire ! J’ai aimé être transportée en Angleterre, en pleine époque Victorienne, et suivre Madame Bridie Devine dans ses enquêtes d’un genre particulier, où elle n’hésite pas à se travestir en homme afin de rentrer dans des endroits (encore !) interdits aux femmes ! Bridie est un sacré personnage ! On peut dire qu’elle aura eu une sacrée vie, de gamine orpheline, achetée pour un penny, et à qui on aura enseigné des leçons d’anatomie bien particulières. Elle semble n’avoir peur de rien, et elle est extrêmement déterminée ! Dans son travail de détective cela peut à la fois l’aider ou la mettre en danger, c’est selon… Mais Bridie est bien épaulée, tout d’abord par Clara sa bonne, cuisinière, amie, qui était autrefois dans un cirque à cause de... Ce qui m’a attiré en premier dans ce livre est sa couverture que j’ai trouvée bien intrigante : on voit une sorte de sirène dans une bouteille en verre. Ajoutons à cela le titre lui-aussi intrigant avec les mots « voleurs » et « curiosités », et il n’en fallait pas plus pour que ce livre soit emprunté directement à ma bibliothèque ! Et je n’ai pas été déçue de cette lecture, bien au contraire ! J’ai aimé être transportée en Angleterre, en pleine époque Victorienne, et suivre Madame Bridie Devine dans ses enquêtes d’un genre particulier, où elle n’hésite pas à se travestir en homme afin de rentrer dans des endroits (encore !) interdits aux femmes ! Bridie est un sacré personnage ! On peut dire qu’elle aura eu une sacrée vie, de gamine orpheline, achetée pour un penny, et à qui on aura enseigné des leçons d’anatomie bien particulières. Elle semble n’avoir peur de rien, et elle est extrêmement déterminée ! Dans son travail de détective cela peut à la fois l’aider ou la mettre en danger, c’est selon… Mais Bridie est bien épaulée, tout d’abord par Clara sa bonne, cuisinière, amie, qui était autrefois dans un cirque à cause de sa grande taille, et ensuite par Ruby, le fantôme d’un boxeur, que Bridie a rencontré au cimetière. Mais Ruby dit à Bridie qu’ils se connaissaient, même si la jeune femme ne semble pas s’en souvenir… Quoi qu’il en soit, tout ce petit monde va être amené à enquêter sur la disparition de Christabel, une jeune fille qui semble bien étrange, une « curiosité », et que son père a caché aux yeux de tout le monde depuis sa plus tendre enfance. Bridie va donc devoir suivre des pistes plus ou moins dangereuses, dans les rues parfois très sales et boueuses de l’époque. La question est de savoir si elle pourra sauver l’enfant de ses ravisseurs. Et d’ailleurs, pourquoi et comment ces fameux ravisseurs ont-ils pu pénétrer dans les appartements d’une enfant si bien gardée de tout lien extérieur ? Son père semble avoir bien des choses à cacher, et Bridie va devoir exercer tout son art afin de comprendre tout ce qu’il a pu se passer dans cette affaire ! Une histoire bien agréable à lire, avec un brin de surnaturel, mais pas trop pour ne pas déplaire à certaines personnes qui pourraient y être réfractaires. Je ne sais pas s’il y a d’autres tomes avec Bridie Devine, mais cela me plairait énormément de la retrouver un jour !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Skoldasy Posté le 3 Mai 2021
    Ce roman a été d’une découverte très enrichissante. Si les enquêtes paranormales avec un soupçon de frissons et de l’étrange ne vous effraient pas, ce livre est fait pour vous. Jess Kidd nous offre un univers très riche avec «#8201;Les voleurs de curiosités#8201;». Le titre très évocateur nous plonge dans l’étrange, le fantastique et les êtres humains aux particularités bien définies. Nous suivons donc l’enquêtrice Bridget «#8201;Bridie#8201;» Divine. On suit le cheminement d’une veuve qui s’est lancée dans le secteur privé pour retrouver des personnes disparues de façon inexpliquée que la police ne peut pas résoudre de manière traditionnelle. Bridie a été engagée pour recouvrer une jeune fille du nom de Christabel Berwick, une héritière d’un baronnet, qui a été enlevée en plein milieu de la nuit. Seulement, personne n’est au courant de son existence, car la fillette possède quelques particularités qui pourraient attirer l’attention des collectionneurs de curiosités. Grâce à ses dons de médium, Bridie avec l’aide d’un esprit torturé va tenter de retrouver la petite disparue. Il s’agit d’une enquête policière au cœur de l’époque victorienne à Londres. L’ambiance brumeuse, sale de Londres nous plonge d’or et déjà dans l’atmosphère sombre et pesante du récit. Jess Kidd nous... Ce roman a été d’une découverte très enrichissante. Si les enquêtes paranormales avec un soupçon de frissons et de l’étrange ne vous effraient pas, ce livre est fait pour vous. Jess Kidd nous offre un univers très riche avec «#8201;Les voleurs de curiosités#8201;». Le titre très évocateur nous plonge dans l’étrange, le fantastique et les êtres humains aux particularités bien définies. Nous suivons donc l’enquêtrice Bridget «#8201;Bridie#8201;» Divine. On suit le cheminement d’une veuve qui s’est lancée dans le secteur privé pour retrouver des personnes disparues de façon inexpliquée que la police ne peut pas résoudre de manière traditionnelle. Bridie a été engagée pour recouvrer une jeune fille du nom de Christabel Berwick, une héritière d’un baronnet, qui a été enlevée en plein milieu de la nuit. Seulement, personne n’est au courant de son existence, car la fillette possède quelques particularités qui pourraient attirer l’attention des collectionneurs de curiosités. Grâce à ses dons de médium, Bridie avec l’aide d’un esprit torturé va tenter de retrouver la petite disparue. Il s’agit d’une enquête policière au cœur de l’époque victorienne à Londres. L’ambiance brumeuse, sale de Londres nous plonge d’or et déjà dans l’atmosphère sombre et pesante du récit. Jess Kidd nous entraîne dans la noirceur pour nous montrer le plus vil côté des hommes. Je dois bien avouer que j’ai l’habitude de lire des romans d’horreurs, voir gore, mais ici je pense que parfois c’était «#8201;trop#8201;». J’ai été écœurée à plusieurs reprises lors de ma lecture (et il m’en faut beaucoup pour l’être#8201;!). Avec un récit riche, aux descriptions très détaillées, on obtient un roman à l’aura sombre et malsaine. Quand on termine notre lecture, nous nous sentons sales, avec la sensation d’avoir vagabondé dans les ruelles de Londres en compagnie des pires mécréants possible. Une ambiance que j’ai vraiment appréciée#8201;! Les personnages sont tous très énigmatiques, on les survole parfois et essayons de comprendre pourquoi ils arrivent à certaines extrémités. Par certains moments, il m’arrivait de comparer cette fiction à la série américaine «#8201;American Horror Story#8201;». Ici, le schéma semble assez similaire sauf sur la fin. De plus, Jess Kidd nous offre les coupables sur un plateau, cela nous permet de mieux les appréhender, de découvrir leur pensée et leur motivation. Il y a de nombreux flash-back qui nous permettent de connaître le passé de Bridie et du mystérieux fantôme qui la suit depuis le début de son enquête. Le seul point négatif serait la rythmique du texte trop dense, parfois des descriptions qui viennent ajouter de la lourdeur. J’ai mis beaucoup de temps à finir le livre à cause de cela. En conclusion, «#8201;Les voleurs de curiosités#8201;» est un roman très ténébreux qui nous offre une pléthore de personnages torturés. Une héroïne qui a du punch et qui possède vraiment d’innombrables talents pour résoudre les pires enquêtes possible. Je conseille vivement ce roman aux amateurs du fantastique gore, pour les âmes sensibles, il vaut mieux s’abstenir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cherieblossom Posté le 1 Mai 2021
    Nous sommes à Londres en 1863 et Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates et à la flamboyante chevelure rousse s'apprête à mener l'enquête la plus insolite de sa carrière. En effet elle s'apprête à enquêter sur la disparition de Christabel Berwick, une fillette de 6 ans héritière d'un baronnet. C'est ce dernier qui a contacté Bridie, persuadé que sa fille a été enlevée. Bridie découvre que la petite vivait enfermée dans une pièce fermée du manoir familial, sans aucun contact avec la famille qu'elle terrifiait ni avec l'extérieur, bien que beaucoup n'attendaient que ça. Les collectionneurs de curiosités et les anatomistes notamment, car Christabel possédait des dons étranges et surtout rarissimes. Bridie se lance alors dans des recherches aux côté de Cora, sa bonne géante et du fantôme d'un boxeur tatoué qui prétend l'avoir connue de son vivant et qui erre en caleçon. En chemin ils vont rencontrer toutes sortes de créatures et de personnages, des résurrectionnistes en passant par des saltimbanques mercenaires d'un cirque de passage et des anatomistes avides de dissections !  Ce roman a été une très belle découverte. A mi-chemin entre le roman policier et le roman fantastique, on évolue dans un univers glauque, angoissant... Nous sommes à Londres en 1863 et Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates et à la flamboyante chevelure rousse s'apprête à mener l'enquête la plus insolite de sa carrière. En effet elle s'apprête à enquêter sur la disparition de Christabel Berwick, une fillette de 6 ans héritière d'un baronnet. C'est ce dernier qui a contacté Bridie, persuadé que sa fille a été enlevée. Bridie découvre que la petite vivait enfermée dans une pièce fermée du manoir familial, sans aucun contact avec la famille qu'elle terrifiait ni avec l'extérieur, bien que beaucoup n'attendaient que ça. Les collectionneurs de curiosités et les anatomistes notamment, car Christabel possédait des dons étranges et surtout rarissimes. Bridie se lance alors dans des recherches aux côté de Cora, sa bonne géante et du fantôme d'un boxeur tatoué qui prétend l'avoir connue de son vivant et qui erre en caleçon. En chemin ils vont rencontrer toutes sortes de créatures et de personnages, des résurrectionnistes en passant par des saltimbanques mercenaires d'un cirque de passage et des anatomistes avides de dissections !  Ce roman a été une très belle découverte. A mi-chemin entre le roman policier et le roman fantastique, on évolue dans un univers glauque, angoissant et loufoque à la fois. La ville de Londres est décrite comme sale, puante et pleine d'insécurité, ce qui renforce l'atmosphère pesante durant la lecture. Néanmoins les touches d'humour tout du long et les personnages (pour certains hauts en couleur) viennent contrebalancer tout ça. Ces derniers sont d'ailleurs très nombreux et chacun aussi intéressant l'un que l'autre (même si on a forcément plus d'affinités avec certains). Je me suis attachée à Bridie qui cache un passé douloureux qu'on découvre avec l'alternance passé/présent du récit et qui a un côté féministe avant-gardiste inspiré de James Berry, la première femme médecin britannique qui a dû se faire passer pour un homme durant toute sa carrière pour exercer. J'ai aussi été touchée par Christabel évidemment qui est considérée comme une bête de foire, enfermée depuis son plus jeune âge ... J'ai également apprécié en découvrir plus sur les contes et la mythologie irlandaise et celte dont je ne savais pas grand chose et prendre conscience de l'impact qu'elle a eu à l'époque sur les avancées scientifiques. La fin laissant des ouvertures à une suite je ne peux qu'espérer lire une nouvelle enquête un jour prochain 😊 Un roman qui n'est pas sans rappeler celui de Tim Burton et qui ravira les fans du genre ! J'ai cependant trouvé qu'il y avait par moments beaucoup trop de descriptions et de personnages en plus du langage médical et mythologique de 1863 que je ne maîtrisais pas forcément car très différent du notre. Cela m'a un peu "noyée" je l'avoue et m'a empêchée d'avoir le coup de coeur. Mais ça s'est joué de peu je chipote vraiment 😉
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article