Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259248433
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 135 x 210 mm

L'Été des quatre rois

Date de parution : 30/08/2018
GRAND PRIX DU ROMAN DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE 2018

Camille Pascal nous plonge au cœur d’un été inédit dans l’histoire de France : celui où quatre rois se sont succédé sur le trône.
" Il y avait ce matin-là beaucoup de monde à Saint-Cloud, la Cour bien sûr, mais aussi les ministres, il jurait même que monsieur de Talleyrand avait fait sonner dès la première heure son pied bot cerclé de fer sur les marbres de l'escalier d'honneur. La galerie d'Apollon n'avait jamais... " Il y avait ce matin-là beaucoup de monde à Saint-Cloud, la Cour bien sûr, mais aussi les ministres, il jurait même que monsieur de Talleyrand avait fait sonner dès la première heure son pied bot cerclé de fer sur les marbres de l'escalier d'honneur. La galerie d'Apollon n'avait jamais été aussi peuplée, et les jardins s'animaient de femmes heureuses d'y promener leurs traînes. Le grand lever serait long, et l'on entreprenait déjà le premier gentilhomme de la chambre pour obtenir les entrées. À l'évocation de son grand chambellan, le roi sourit : si même le diable boiteux courait à Saint-Cloud lui présenter ses hommages de gentilhomme et prendre sa place de courtisan, alors la France était prête."

Ainsi commence L'Été des quatre rois. Juillet-août 1830, la France a connu deux mois uniques dans son histoire avec la succession sur le trône de Charles X, Louis XIX, Henri V et Louis-Philippe.
Dans cette fresque foisonnante, à l'écriture ciselée, tandis que le peuple de Paris s'enflamme, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand, la duchesse de Berry, Madame Royale assistent à l'effondrement d'un monde. 

Des "Trois Glorieuses" à l'avènement de la monarchie de Juillet, Camille Pascal nous plonge dans le roman vrai de la révolution de 1830.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259248433
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 135 x 210 mm

Ils en parlent

« Dans ce livre précis et élégant, nourri aux meilleures sources, l'érudition de l'écrivain le cède courtoisement au brio d'un écrivain qui adopte un ton de mémorialiste avec un naturel troublant.
Élégance, érudition, ces qualités ne sont-elles pas une bonne nouvelle dans cette rentrée littéraire ? »
Etienne de Montéty / Le Figaro Littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • valoup Posté le 9 Novembre 2020
    Une plongée dans l’histoire qui ouvre sur un vaste imaginaire. N’est-ce pas ça la littérature ? un style fait de mots factuels, précis, trivial, qui s’alterne avec des phrases nous invitant dans les pensées ou les préoccupations de chaque protagoniste. C’est comme si nous assistions en direct à ces journées de juillet 1830, en partageant le vécu de chacun selon sa position sociale et sa compréhension du moment. On côtoie au détour des pages des personnages historiques, ils apparaissent comme ça, l’air de rien, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand saisis sur le vif. Un parmi d’autre, un anonyme ? Puis un indice ? un doute ? mais oui c’est lui ! puis une confirmation, on ne s’était pas trompé, on avait bien deviné. Comme cette scène de la naissance d’une petite fille qui se prénommera Adèle comme sa mère nous précise-t-on et dont le père s’échappe un instant de la maison surchauffée pour se perdre dans les rues d’un Paris insurrectionnel. Ce grand écrivain qui sera s’en souvenir quand il écrira « Les Misérable ». Vous voyez ce que je veux dire ? J’avoue cependant que l’intérêt de la lecture s’est un peu relâché en milieu de livre mais... Une plongée dans l’histoire qui ouvre sur un vaste imaginaire. N’est-ce pas ça la littérature ? un style fait de mots factuels, précis, trivial, qui s’alterne avec des phrases nous invitant dans les pensées ou les préoccupations de chaque protagoniste. C’est comme si nous assistions en direct à ces journées de juillet 1830, en partageant le vécu de chacun selon sa position sociale et sa compréhension du moment. On côtoie au détour des pages des personnages historiques, ils apparaissent comme ça, l’air de rien, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand saisis sur le vif. Un parmi d’autre, un anonyme ? Puis un indice ? un doute ? mais oui c’est lui ! puis une confirmation, on ne s’était pas trompé, on avait bien deviné. Comme cette scène de la naissance d’une petite fille qui se prénommera Adèle comme sa mère nous précise-t-on et dont le père s’échappe un instant de la maison surchauffée pour se perdre dans les rues d’un Paris insurrectionnel. Ce grand écrivain qui sera s’en souvenir quand il écrira « Les Misérable ». Vous voyez ce que je veux dire ? J’avoue cependant que l’intérêt de la lecture s’est un peu relâché en milieu de livre mais avant d’être relancer par la fuite du roi Charles 10. On l’accompagne le long de son parcours s de Saint cloud à Cherbourg en passant par Dreux, L’Aigle, Argentant, Saint Lô…. Je le suivais sur la carte en parallèle de la lecture. Bref. Un vrai plaisir de lecture et d’érudition historique. L’auteur a ses entrées, agrégé d’histoire, il a enseigné en Sorbonne et à l’EHESS, a été le collaborateur de plusieurs ministres et conseiller d’un président de la république. Pour ceux qui aime se plonger dans l’histoire, Je recommande.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lecteur_75015 Posté le 16 Octobre 2020
    Un roman historique de qualité qui s’intéresse à une page méconnue de l’histoire de France : la fin de la Restauration et le début de la monarchie de Juillet.
  • laurent1968 Posté le 29 Août 2020
    Voila une lecture qui se termine, pas si aisée que cela… bien qu'aimant l'Histoire, le XIXème siècle ne m'a jamais palpité - je ne sais pas pourquoi? - mais "L'été des quatre rois" m'a permis d'apprendre ce que furent les "Trois Glorieuses" et cette révolution estivale qui mirent Louis-Philippe sur le trône sans le faire passer par Reims. Avec la minutie digne d'un journal de bord, Camille Pascal nous relate ces journées de fin juillet et début août 1830, au cours desquelles, si je comprends bien, les Français vivaient les derniers soubresauts d'une monarchie déjà bien moribonde. Selon moi, une mini biographie de chaque personnage protagoniste de ce roman serait utile...pour ne pas à avoir à chercher dans une encyclopédie à côté et risquer de perdre le lecteur.
  • dezecinte Posté le 23 Août 2020
    Suite à la révolution de juillet 1830, Charles X entame un long périple, de St Cloud à Cherbourg, vers son définitif exil, pendant que Louis-Philippe, le roi bourgeois, manœuvre pour se coiffer de sa couronne, qu'il gardera dix huit ans sur la tête avant de connaître le même sort que son cousin. Tout cela sous le regard appréciateur de Talleyrand et les philippiques indignées de Chateaubriand. L'auteur, dont les sympathies légitimistes sont assez transparentes, déploie son style érudit, élégant et humoristique, pour narrer ces vingt deux jours d'histoire de France que j'ai dévorés comme un thriller, et pourtant je connaissais la fin !
  • Jerome012630 Posté le 23 Août 2020
    Bonjour à tous, Petit rappel du contexte historique: suite à la chute de l'empereur Napoléon 1er, les Bourbon sont revenus sur le trône par l'intermédiaire des frères de Louis XVI. D'abord Louis XVIII, de 1814 à 1824 (avec la parenthèse des 100 jours) puis Charles X. Ce dernier décide en juillet 1830 de revenir sur la charte constitutionnelle octroyée par son prédécesseur. Encouragé par ses ministres, dont Polignac, il décide, par ordonnance qu'il fait publier dans "Le Moniteur", de mettre fin à la liberté de la presse, de dissoudre l'Assemblée et de modifier la désignation des électeurs. C'est de là que débute ce roman qui va nous emmener au cœur de cette Révolution, dite des "Trois Glorieuses", qui mènera à la monarchie de juillet jusqu'en 1848. Alors que nous avons été habitués ces dernières années dans les œuvres de fiction à envisager guerres et révolutions du point de vue du peuple, nous serons ici au cœur du pouvoir et des tractations entre ultras et libéraux. Même si les exactions inhérentes à toute révolution seront bien évidemment décrites (ah le saccage de Notre-Dame !) L'auteur, agrégé d'histoire, ancienne plume de Nicolas Sarkozy, impressionne par sa maîtrise des évènements et leur déroulé. En tout... Bonjour à tous, Petit rappel du contexte historique: suite à la chute de l'empereur Napoléon 1er, les Bourbon sont revenus sur le trône par l'intermédiaire des frères de Louis XVI. D'abord Louis XVIII, de 1814 à 1824 (avec la parenthèse des 100 jours) puis Charles X. Ce dernier décide en juillet 1830 de revenir sur la charte constitutionnelle octroyée par son prédécesseur. Encouragé par ses ministres, dont Polignac, il décide, par ordonnance qu'il fait publier dans "Le Moniteur", de mettre fin à la liberté de la presse, de dissoudre l'Assemblée et de modifier la désignation des électeurs. C'est de là que débute ce roman qui va nous emmener au cœur de cette Révolution, dite des "Trois Glorieuses", qui mènera à la monarchie de juillet jusqu'en 1848. Alors que nous avons été habitués ces dernières années dans les œuvres de fiction à envisager guerres et révolutions du point de vue du peuple, nous serons ici au cœur du pouvoir et des tractations entre ultras et libéraux. Même si les exactions inhérentes à toute révolution seront bien évidemment décrites (ah le saccage de Notre-Dame !) L'auteur, agrégé d'histoire, ancienne plume de Nicolas Sarkozy, impressionne par sa maîtrise des évènements et leur déroulé. En tout cas, autant que je puisse en juger. Le récit est construit de manière extrêmement fluide et dynamique, les chapitres nous invitant à suivre les événements tour à tour de Saint Cloud, des Tuileries, des rues de Paris, etc. Comme vous l'avez compris, j'ai, à l'instar de nombre d'entre vous, particulièrement apprécié cet ouvrage, dans lequel nous aurons de plus le plaisir de croiser au détour des chapitres les grandes plumes de l'époque (avec lesquelles l'auteur n'est pas tendre). On pourra peut-être lui reprocher quelques longueurs mais elles semblent issues d'une volonté de précision historique. Je me permets de rappeler les mots de conclusion d'Étienne de Montety, Directeur du Figaro Littéraire, lors de sa chronique du 13 septembre 2018: "Dans ce livre précis et élégant, nourri aux meilleures sources, l'érudition de l'historien le cède courtoisement au brio d'un écrivain qui adopte un ton de mémorialiste avec un naturel troublant. Élégance, érudition, ces qualités ne sont-elles pas une bonne nouvelle dans cette rentrée littéraire?" Le prochain roman de Camille Pascal, "La chambre des dupes", est prévu le 27 août, toujours chez Plon, et évoquera la Cour de Louis XV. Assurément une sortie à regarder de très très près !
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    8 romans historiques qui vont vous faire voyager dans le temps

    De la révolution française de 1830 à la Seconde Guerre mondiale en passant par le Semaine tragique qui ensanglanta l'Espagne, voici 8 romans qui vont vous faire plonger au coeur de l'histoire.

    Lire l'article
  • News
    Plon

    6 romans à offrir pour Noël

    Il n’est pas toujours aisé de trouver le roman idéal à offrir pour Noël. Pour faciliter vos choix, nous vous proposons une sélection de 6 romans historiques. D’une épopée au temps des croisades à une fresque foisonnante de la révolution de 1830, embarquez vos proches pour un voyage à travers le temps.

    Lire l'article