Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258144859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

L'Eté retrouvé

Collection : Terres de France
Date de parution : 22/06/2018
Entre les randonnées et son métier d’ébéniste, Lazare mène une vie tranquille dans le Gard. Mais le retour d’un ami d’enfance ravive des souvenirs –  celui d’Elisa dont ils étaient fous amoureux – mais aussi des remords. Qu’est-elle devenue ?
1993. Dans son village perché, Cornillon, Lazare Castille, célibataire de trente-neuf ans, vit de sa passion du bois. Modeste et franc, cet homme plein de charme est aussi un amoureux de la nature. Autour de lui : la jolie Séraphine, sa voisine, qui veille sur lui avec convoitise, et Pia,... 1993. Dans son village perché, Cornillon, Lazare Castille, célibataire de trente-neuf ans, vit de sa passion du bois. Modeste et franc, cet homme plein de charme est aussi un amoureux de la nature. Autour de lui : la jolie Séraphine, sa voisine, qui veille sur lui avec convoitise, et Pia, l’espiègle fillette de cette dernière, qui a fait du village son terrain de jeu. Le 13 juin, Lazare reçoit la visite inopinée de Gérald Brahic, son ami d’enfance, qu’il n’a pas revu depuis vingt-trois ans. Pour une raison connue d’eux seuls, ils se sont violemment quittés à l’âge de seize ans, se jurant de ne plus jamais se revoir. Mais aujourd’hui, Gérald est victime d’un corbeau qui lui rappelle sans cesse le douloureux jour du 13 juin 1970. Jour que Lazare et lui ont essayé d’occulter de leur mémoire... En vain. Une seule autre personne sait, Elisa, dont ils étaient fous amoureux. Disparue depuis, se cache-t-elle derrière tout cela ? Ensemble, les deux hommes partent à sa recherche.
En suivant ce chemin plein d’embûches et d’émotions, nécessaire à un nouveau départ, ils retrouveront leur amitié d’autrefois.
Mais pas seulement...
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258144859
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Coup de cœur"
 
Le Courrier Français
"Au final, un joli petit roman idéal pour l'été et qui vous fera passer d'agréables moments."
Kabaret Kulturel

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coetseslivres Posté le 28 Juin 2021
    Lazare Castille, la quarantaine, vit heureux dans son petit village de la vallée de la Cèze. Il aime son travail d’ébéniste, sa vie de célibataire lui convient. Sa voisine Séraphine est une amie, et la maman de la petite Pia, 7 ans, une gamine espiègle et adorable. Tout va pour le mieux jusqu’ à ce qu’il reçoive la visite d’un ami d’enfance, Gérald. Ils se sont perdus de vue après leur brouille il y a 23 ans. Gérald n’e’st pas venu pour tenter de renouer le contact, mais parce que depuis 3 mois il trouve des lettres anonymes sur le pare-brise de sa voiture. Elles ne comportent qu’une date. LA date. 13 juin 1970. Le jour où les eux amis ses sont brouillés, le jour où Elisa, l’amour de jeunesse de Lazare, a disparu, comme évaporée. Que s’est-il passé ce jour-là ? Pourquoi Gérald reçoit-il ces lettres ? Quels secrets cachent les deux hommes ? ******* J’avais à peine lu quelques lignes que je me suis sentie transportée dans le village de Lazare. J’ai eu l’impression d’être dans un tableau vivant et je visualisais les images sans peine, pour un peu j’aurais entendu les cigales ! D’emblée, c’était gagné, j’étais certaine d’aimer... Lazare Castille, la quarantaine, vit heureux dans son petit village de la vallée de la Cèze. Il aime son travail d’ébéniste, sa vie de célibataire lui convient. Sa voisine Séraphine est une amie, et la maman de la petite Pia, 7 ans, une gamine espiègle et adorable. Tout va pour le mieux jusqu’ à ce qu’il reçoive la visite d’un ami d’enfance, Gérald. Ils se sont perdus de vue après leur brouille il y a 23 ans. Gérald n’e’st pas venu pour tenter de renouer le contact, mais parce que depuis 3 mois il trouve des lettres anonymes sur le pare-brise de sa voiture. Elles ne comportent qu’une date. LA date. 13 juin 1970. Le jour où les eux amis ses sont brouillés, le jour où Elisa, l’amour de jeunesse de Lazare, a disparu, comme évaporée. Que s’est-il passé ce jour-là ? Pourquoi Gérald reçoit-il ces lettres ? Quels secrets cachent les deux hommes ? ******* J’avais à peine lu quelques lignes que je me suis sentie transportée dans le village de Lazare. J’ai eu l’impression d’être dans un tableau vivant et je visualisais les images sans peine, pour un peu j’aurais entendu les cigales ! D’emblée, c’était gagné, j’étais certaine d’aimer ce livre. J’ai pu apprécier tout au long du roman ce style très « visuel » d’une auteure attachée à sa région ; visuel mais aussi très sensible, sachant faire passer les émotions. Un des personnages qui m’a le plus marquée c’est la petite Pia. Espiègle, curieuse, impertinente et sensible, elle nous amène le sourire aux lèvres. Impossible de ne pas s’attacher à elle ! Sa maman a un faible pour Lazare. Un personnage plus complexe : sensible, mais parfois assez dur. Il cache un secret qu’il a essayé d’enfouir dans sa mémoire et que Gérald va faire remonter à la surface. Ce dernier apparait peu sympathique au premier abord et l’animosité est palpable entre les deux anciens amis. Le récit est plein de tendresse et d’émotions, avec des personnages que l’on prend plaisir à voir évoluer. Et puis ce secret entre les deux hommes aiguise notre curiosité. En bref : Le dépaysement est garanti avec ce roman à emporter dans sa valise pour les vacances. Une très agréable distraction (même si j’aurais aimé que la fin soit un peu moins rapide concernant ces fameuses lettres anonymes) avec des personnages attachants et réalistes. Je verrais bien le roman adapté en téléfilm d’ailleurs. Je vous souhaite une bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 22 Mai 2020
    C’est une lecture agréable qui fleure bon le sud de la France et le soleil. Les personnages sont sympathiques et on s'identifie facilement à eux de par la simplicité de leur caractère et de leurs préoccupations quotidiennes. La petite Pia est d'ailleurs tout particulièrement touchante. Par contre l’intrigue n’est pas très fournie. Même l’histoire des lettres anonymes liées aux événements passés n’occupe pas beaucoup de place dans le récit, sauf dans le dernier chapitre où tout se précipite de manière un peu expéditive. Malgré cette faiblesse, j'ai passé un très bon moment avec ce roman qui est dépaysant à défaut d'être haletant.
  • Bebemerad Posté le 25 Novembre 2019
    La région est belle ! Le Gard déploie des paysages boisés qui font le bonheur des habitants. Dans cet éden, Lazare vit de sa passion pour la nature et n’a pas oublié Elisa, son amour de jeunesse. Situation qui lui fait ignorer les gestes tendres de Séraphine, sa jolie voisine follement éprise de lui. Alors qu’il assume son célibat, il se retrouve confronté à Gérald, un compagnon auquel il n’a plus parlé depuis plus de deux décennies et avec lequel il avait fini par s’empoigner violemment. Le temps apaise-t-il les tensions, permet-il aux rancœurs d’être éludées ou, au contraire, ravive-t-il les braises somnolentes ? L’occasion aussi de revenir sur les lettres d’un « corbeau » qui a mis fin à leur complicité. « L’été retrouvé » se veut une formidable description du Languedoc-Roussillon, tout en évitant les clichés cartes postales, et un récit solidement charpenté qui oscille entre présent et passé, partant à la recherche de la vérité pas forcément bonne à connaître. On est évidemment ému par la vraie bienveillance des personnages, l’expression de leur contrition et la force des sentiments authentiques qui ne demandent qu'à s'épanouir. Il s’agit enfin d’une quête : celle de savoir ce qu’est devenue... La région est belle ! Le Gard déploie des paysages boisés qui font le bonheur des habitants. Dans cet éden, Lazare vit de sa passion pour la nature et n’a pas oublié Elisa, son amour de jeunesse. Situation qui lui fait ignorer les gestes tendres de Séraphine, sa jolie voisine follement éprise de lui. Alors qu’il assume son célibat, il se retrouve confronté à Gérald, un compagnon auquel il n’a plus parlé depuis plus de deux décennies et avec lequel il avait fini par s’empoigner violemment. Le temps apaise-t-il les tensions, permet-il aux rancœurs d’être éludées ou, au contraire, ravive-t-il les braises somnolentes ? L’occasion aussi de revenir sur les lettres d’un « corbeau » qui a mis fin à leur complicité. « L’été retrouvé » se veut une formidable description du Languedoc-Roussillon, tout en évitant les clichés cartes postales, et un récit solidement charpenté qui oscille entre présent et passé, partant à la recherche de la vérité pas forcément bonne à connaître. On est évidemment ému par la vraie bienveillance des personnages, l’expression de leur contrition et la force des sentiments authentiques qui ne demandent qu'à s'épanouir. Il s’agit enfin d’une quête : celle de savoir ce qu’est devenue Elisa. En suivant une voie pleine d’ornières et d’émotions, les protagonistes amorcent un nouveau départ à la recherche des années perdues et d’une réconciliation hypothétique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ingridfasquelle Posté le 3 Juin 2019
    Dany Rousson, la cinquantaine, habite dans le Languedoc-Roussillon. Passionnée de peinture et amoureuse de sa région, elle aime la décrire, y tisser des intrigues et créer des personnages plus vrais que nature. Son premier roman, Les genêts de Saint-Antonin, paru en 2014 aux éditions Les Nouveaux Auteurs, a remporté le Prix des Lectrices Femme Actuelle. L’auteure a également publié L’ensoleillée (Presses de la Cité, 2016 ; Pocket, 2017) et L’été retrouvé (Presses de la Cité, 2018). Lazare Castille a 39 ans, le charme et le naturel d’un célibataire qui plaît aux filles. Il vit dans un coin volontairement reculé de la Vallée de la Cèze, où il travaille le bois, en artisan, et savoure cette solitude choisie au grand air. Mais un beau matin, sa plaisante routine est rompue par un fantôme ressurgi du passé : Gérald, son ami d’autrefois, qu’il n’a plus revu depuis vingt-trois ans. Depuis ce triste jour du 13 juin 1970 exactement. Depuis la brouille et la disparition d’Elisa, son amour de jeunesse. Or, voilà quelques mois que Gérald reçoit des lettres anonymes. Une seule date écrite dessus, celle-ci justement, dont pourtant eux seuls connaissent la signification… Cap sur l’été avec ce nouveau roman plein de tendresse, d’amour... Dany Rousson, la cinquantaine, habite dans le Languedoc-Roussillon. Passionnée de peinture et amoureuse de sa région, elle aime la décrire, y tisser des intrigues et créer des personnages plus vrais que nature. Son premier roman, Les genêts de Saint-Antonin, paru en 2014 aux éditions Les Nouveaux Auteurs, a remporté le Prix des Lectrices Femme Actuelle. L’auteure a également publié L’ensoleillée (Presses de la Cité, 2016 ; Pocket, 2017) et L’été retrouvé (Presses de la Cité, 2018). Lazare Castille a 39 ans, le charme et le naturel d’un célibataire qui plaît aux filles. Il vit dans un coin volontairement reculé de la Vallée de la Cèze, où il travaille le bois, en artisan, et savoure cette solitude choisie au grand air. Mais un beau matin, sa plaisante routine est rompue par un fantôme ressurgi du passé : Gérald, son ami d’autrefois, qu’il n’a plus revu depuis vingt-trois ans. Depuis ce triste jour du 13 juin 1970 exactement. Depuis la brouille et la disparition d’Elisa, son amour de jeunesse. Or, voilà quelques mois que Gérald reçoit des lettres anonymes. Une seule date écrite dessus, celle-ci justement, dont pourtant eux seuls connaissent la signification… Cap sur l’été avec ce nouveau roman plein de tendresse, d’amour et de suspense qui vous plongera dans un véritable décor de carte postale aux portes des Cévennes ! Entre histoire de famille et histoire d’amour contrarié, vous ne décrocherez pas de l’histoire passionnante de Lazare et de son émouvante quête de vérité ! Servi par des personnages authentiques auxquels on s’attache très facilement et des paysages à couper le souffle, on se laisse embarquer dans ce nouveau roman de Dany Rousson avec un immense plaisir ! Un roman idéal à glisser dans son bagage cet été ! « Un soleil ardent rayonnait. Il était midi. Les cigales s’en donnaient à cœur joie, envahissant de leur chant strident les calme de la campagne brûlante. Les villageois se terraient derrière leurs volets à moitié fermés pour maintenir un semblant de fraîcheur à l’abri de leurs murs épais. » L’été retrouvé sera disponible chez Pocket à partir du 27 juin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • voyagelivresque Posté le 3 Octobre 2018
    L’été retrouvé de Dany Rousson , très joli roman du terroir , plein de poésie , l’auteure nous décrit les paysages en véritable artiste peintre, on sent l’amour qu’elle porte à ces terres vraies, havre de paix , des terres belles et humaines .... Un roman fleuri, ensoleillé , un roman qui respire l’été à l’image de la superbe couverture , on se plait à s’imaginer dans ce petit village , assis sur une petite place.....à regarder jouer la petite et espiègle Pia , une des héroines du roman.....Dont les commentaires et les propos sont une des saveurs du livre . Dans un petit village du Gard, Lazare est un bel homme , calme, intelligent, réfléchi, ; il mène une vie tranquille, ébéniste de profession, c’est un célibataire endurci. Il a pour voisine Séraphine, la jolie maman de Pia, il l’apprécie beaucoup, mais n’est pas entreprenant avec elle. Tout va changer quand Gérald revient, Gérald c’est le grand ami des seize ans de Lazare. Il y a vingt-trois ans qu’ils ne se se sont pas vu .... Une violente dispute, après un accident survenu à Elisa (dont ils étaient tous les deux épris )et qui a eu raison de leur... L’été retrouvé de Dany Rousson , très joli roman du terroir , plein de poésie , l’auteure nous décrit les paysages en véritable artiste peintre, on sent l’amour qu’elle porte à ces terres vraies, havre de paix , des terres belles et humaines .... Un roman fleuri, ensoleillé , un roman qui respire l’été à l’image de la superbe couverture , on se plait à s’imaginer dans ce petit village , assis sur une petite place.....à regarder jouer la petite et espiègle Pia , une des héroines du roman.....Dont les commentaires et les propos sont une des saveurs du livre . Dans un petit village du Gard, Lazare est un bel homme , calme, intelligent, réfléchi, ; il mène une vie tranquille, ébéniste de profession, c’est un célibataire endurci. Il a pour voisine Séraphine, la jolie maman de Pia, il l’apprécie beaucoup, mais n’est pas entreprenant avec elle. Tout va changer quand Gérald revient, Gérald c’est le grand ami des seize ans de Lazare. Il y a vingt-trois ans qu’ils ne se se sont pas vu .... Une violente dispute, après un accident survenu à Elisa (dont ils étaient tous les deux épris )et qui a eu raison de leur amitié et qui a conditionné leurs vies sentimentales. Les deux ex amis partent en quête de ce corbeau et cherche àretrouver Elisa , afin de savoir si c’est elle qui se cache derrière ses lettres .....Que s’est il passé .... Quel est donc ce secret qu’ils cachent ? Ce roman est un tableau à ciel ouvert , qui mélange suspens, sentiments, amitiés renaissantes, amours contrariées ....des personnages attachants plein de d’humanité et de bienveillance .Les remords sont sincères, les repentis authentiques, les amours vraies et ne demandent qu’à s’épanouir au soleil de provence.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.