RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Lundi Mélancolie

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265090774
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 225 mm
            Lundi Mélancolie
            Le jour où les enfants disparaissent

            Marianne BERTRAND (Traducteur)
            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 10/05/2012

            En ce lundi brumeux à Londres, la photo de Matthew, 5 ans, fait la une de toutes les télévisions, de tous les journaux : l'enfant a disparu à la sortie de l'école quelques jours auparavant, sans laisser de traces. Dans son cabinet, la psychanalyste Frieda Klein est témoin d'autres drames,...

            En ce lundi brumeux à Londres, la photo de Matthew, 5 ans, fait la une de toutes les télévisions, de tous les journaux : l'enfant a disparu à la sortie de l'école quelques jours auparavant, sans laisser de traces. Dans son cabinet, la psychanalyste Frieda Klein est témoin d'autres drames, ceux qui se jouent dans l'esprit de ses patients. Comme Alan, cet homme très perturbé qui lui confie son rêve : il ne cesse de songer à un enfant, roux comme lui, qui serait son fils. Curieusement, cette description correspond trait pour trait au petit Matthew. Frieda aurait-elle reçu sur son divan les confidences d'un kidnappeur d'enfant, d'un tueur peut-être ? Elle avertit le commissaire Karlsson en charge de l'affaire, mais il refuse de la prendre au sérieux... Persuadée qu'elle doit découvrir la vérité et retrouver Matthew, Frieda va essayer de percer les pensées les plus intimes d'un psychopathe. Pendant que près de là, dans les ténèbres, un petit garçon effrayé se demande si quelqu'un viendra jamais le délivrer de son cauchemar...

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265090774
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 225 mm
            Fleuve éditions
            20.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Varaha Posté le 21 Août 2019
              « Parfois, Reuben avait eu le sentiment d’écouter une forme particulièrement pure de littérature, une littérature orale, qu’il fallait interpréter, décoder. Peu à peu, il en était venu à penser qu’il s’agissait d’une littérature d’un genre plutôt pauvre, remplie de clichés, répétitive, sans surprise. » Superbe description du métier de psychanalyste... Nous sommes ici plongés dans l’univers de la psychanalyse, avec le côté scientifique du métier, et le côté parfois sombre et certainement mystérieux des esprits des patients. J’aime beaucoup ce genre de livre où le domaine médical se dispute la place avec des passages inquiétants, prenant aux tripes et où on se demande où on peut bien vivre pour que ce soit ne fut-ce que possible… Car bien sûr tout ce qui est développé ici EST possible, et pourrait arriver à chaque coin de rue ! Ça me donne des frissons ! « Carrie ne pouvait pas le comprendre. Frieda non plus, pas vraiment. Il était seul. C’était ça le plus dur. Il était seul, avec ce sentiment d’incomplétude. » Belle description d’un homme usé par le temps, par les envies inaccomplies, par des angoisses et par un manque étrange qui le grignote de l’intérieur… Superbe style de narration et d’écriture. J’ai lu ce livre en un... « Parfois, Reuben avait eu le sentiment d’écouter une forme particulièrement pure de littérature, une littérature orale, qu’il fallait interpréter, décoder. Peu à peu, il en était venu à penser qu’il s’agissait d’une littérature d’un genre plutôt pauvre, remplie de clichés, répétitive, sans surprise. » Superbe description du métier de psychanalyste... Nous sommes ici plongés dans l’univers de la psychanalyse, avec le côté scientifique du métier, et le côté parfois sombre et certainement mystérieux des esprits des patients. J’aime beaucoup ce genre de livre où le domaine médical se dispute la place avec des passages inquiétants, prenant aux tripes et où on se demande où on peut bien vivre pour que ce soit ne fut-ce que possible… Car bien sûr tout ce qui est développé ici EST possible, et pourrait arriver à chaque coin de rue ! Ça me donne des frissons ! « Carrie ne pouvait pas le comprendre. Frieda non plus, pas vraiment. Il était seul. C’était ça le plus dur. Il était seul, avec ce sentiment d’incomplétude. » Belle description d’un homme usé par le temps, par les envies inaccomplies, par des angoisses et par un manque étrange qui le grignote de l’intérieur… Superbe style de narration et d’écriture. J’ai lu ce livre en un temps record, j’avais du mal à m’en détacher. Je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher les découvertes disséminées au cœur de ce récit.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Maliae Posté le 31 Mai 2019
              Je l’ai écouté en livre audio et j’ai bien aimé l’histoire. C’est celle de Frieda dont le patient a des rêves étranges et qui correspondent à une enquête en cours, celle d’un petit garçon qui a disparu. Et ce petit garçon, Alan le voit dans ses rêves, il se voit en train de l’enlever. Frieda se retrouve donc au cœur d’une affaire de disparition et va aider la police. Ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire, ce n’était pas tant l’intrigue que les personnages. Je me suis beaucoup attachée à Frieda et à l’enquêteur Karlsson également. Ainsi que les gens qui tournent autour de Frieda. J’ai aimé l’écriture aussi, l’intrigue était sympa, même si j’ai trouvé certaines ficelles très grosses et un peu facile. J’avais deviné la fin assez longtemps avant la fin, et si d’hab j’en suis plutôt fière, j’avoue que j’aurais aimé me tromper et découvrir un truc de ouf. Sauf que non. Du coup, c’est vrai que j’étais un peu déçu à l’écoute. Mais j’ai quand même beaucoup aimé cette histoire, l’enquête et les personnages. En bref, il s’agissait d’une bonne lecture, malgré le fait que certaines choses étaient trop faciles. Je pense que j’écouterai le tome 2.
            • henrimesquida Posté le 5 Avril 2019
              Dans le décor brumeux de Londres, deux personnages attachants, Frieda, psychanalyste solitaire et secrète, et Malcolm Karlsson, enquêteur, s’unissent pour retrouver un enfant disparu. Le thriller est efficace, le ressort bien noir mais les personnages principaux ramènent tout ce qu'il faut d'humanité et d'humour pour que le roman reste en demi-teinte entre le soft et le noir. Les rues , les squares, les culs de sac : Londres est arpenté dans tous les sens et le roman s'attache à cette précision cartographique qui me réjouit. Ca fonctionne bien pour le premier volet mais le duo va t'il tenir le choc sur la semaine annoncée ? …vivement mardi !
            • Entournantlespages Posté le 10 Janvier 2019
              Frieda est une femme consciencieuse qui désire aider au mieux ses patients tel qu’Alan. Depuis quelques temps, celui-ci ne cesse de faire des rêves étranges où il voit un petit garçon roux comme lui qui serait son fils. Frieda comprend que le désir de paternité d’Alan devient de plus en plus obsessionnel. Mais lorsque le jeune Matthew est enlevé au vu de tous dans la rue, la psychanalyste commence à se poser des questions. La ressemblance entre Matthew et Alan et les rêves de son patient ne sont que pures coïncidences ou Alan est coupable du kidnapping ? Suivant son instinct, Frieda va tenter de se rapprocher de l’enquête en prenant contact avec l’inspecteur Karlsson chargé de l’affaire avec qui elle va rapidement faire équipe. Le policier de son côté fait lui aussi appel à son sixième sens en s’interrogeant sur un potentiel parralèlle entre la disparition de Mathew et celle de la petite Rosie il y a plus de dix ans. Dans ces deux affaires, aucun témoin, presque aucun indice afin de comprendre ce qu’il s’est réellement produit. Mais en remontant dans la psyché d’Alan, Frieda espère bien trouver des réponses à ses questions. Il vaut mieux le dire tout... Frieda est une femme consciencieuse qui désire aider au mieux ses patients tel qu’Alan. Depuis quelques temps, celui-ci ne cesse de faire des rêves étranges où il voit un petit garçon roux comme lui qui serait son fils. Frieda comprend que le désir de paternité d’Alan devient de plus en plus obsessionnel. Mais lorsque le jeune Matthew est enlevé au vu de tous dans la rue, la psychanalyste commence à se poser des questions. La ressemblance entre Matthew et Alan et les rêves de son patient ne sont que pures coïncidences ou Alan est coupable du kidnapping ? Suivant son instinct, Frieda va tenter de se rapprocher de l’enquête en prenant contact avec l’inspecteur Karlsson chargé de l’affaire avec qui elle va rapidement faire équipe. Le policier de son côté fait lui aussi appel à son sixième sens en s’interrogeant sur un potentiel parralèlle entre la disparition de Mathew et celle de la petite Rosie il y a plus de dix ans. Dans ces deux affaires, aucun témoin, presque aucun indice afin de comprendre ce qu’il s’est réellement produit. Mais en remontant dans la psyché d’Alan, Frieda espère bien trouver des réponses à ses questions. Il vaut mieux le dire tout de suite, si vous recherchez un roman policier rythmé, haletant et porté sur la violence, ne vous tournez pas vers celui-ci. Lundi mélancolie prend véritablement son temps afin de poser les bases de cette saga littéraire avec ce décor londonien et ces personnages hauts en couleur. Nous découvrons Frieda dans son domaine professionnelle mais également dans sa sphère privée entre ses moments intimes partagés avec son amant, ses visites chez sa soeur et sa nièce et celles chez Ruben, son ancien mentor totalement à la dérive suite au départ de sa femme. L’histoire prend du temps à se mettre en place quitte à titiller la patience du lecteur qui pourra tout de même profiter de l’ambiance bien english avec son flegme apparent et ses personnages au ton caustique. Tous les personnages autour de Frieda m’ont paru très intéressants et attachants à leur manière et j’ai vraiment très envie de les découvrir davantage dans les autres livres de cette saga. Frieda, elle, peut paraître au premier abord froide mais elle est finalement prête à aider son prochain et à faire ce qui est juste. Les relations qu’elle entretient avec les différents hommes qu’elle côtoie lors de cette affaire, que ce soit avec Josef, Ruben ou Karlsson, sont très bien développées et offrent de bons moments de répit avant de reprendre dans le vif avec cette affaire de disparition. La psychologie humaine est véritablement au centre de ce récit et prend le pas sur l’action. L’intrigue n’en est pas moins intéressante et bien construite avec ce rapport entre rêve et réalité et ce mélange entre ce que l’on veut bien dire à son entourage, ce que l’on cache délibérément et ce qui ressort inconsciemment de nous. Il faut se faire au rythme mais quand vous y parvenez comme moi au bout de 100/150 pages, la suite se lit tout seul.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Aurelia33 Posté le 4 Décembre 2018
              Une petite fille disparait dans la rue aux yeux de tous. 30 ans plus tard, c'est Matthew, un petit garçon qui disparait. Où est-il? Débute une recherche menée de concert par la police (et l'inspecteur Karlsson) et une psychologue (Frieda Klein). Celle-ci reçoit en effet un patient, Alan, qui a des absences et rêve d'enfants, et notamment d'un petit garçon roux, comme lui. Est-ce lui le criminel? On est emporté dans différents univers. Celui de la psychologie, de la gémellité, des naissances sous X, de la quête et de la construction d'une identité... C'est assez bien écrit, même si le début m'a paru un peu désordonné. Ensuite, c'est plus fluide. On s'attache aux personnages, tous un peu "abimés", les principaux comme les secondaires. Des rebondissements rythment la lecture et c'est tant mieux. C'est apparemment, le début d'une saga qui reprendra les mêmes héros.
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.