Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265117105
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm

Mad

Laura Contartese (traduit par)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 14/06/2018
Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi ... Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi  lui donner des envies de meurtre ! Alors, quand Alvie reçoit un appel de sa sœur qui lui propose un vol en première classe pour la rejoindre, elle ne saute pas immédiatement de joie… avant de céder à l'appel du luxe et du soleil. Mais la gentillesse n’est pas gratuite : Beth lui demande de se faire passer pour elle le temps d’un après-midi.
Cet échange d’identité va se révéler la première étape d’un tourbillon diabolique et irrésistible ! Entre faux-semblants et rebondissements, Alvie se découvre de nouvelles passions peu ordinaires et apprendra que la vie de rêve peut parfois avoir un goût de… sang.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265117105
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

« Un thriller irrésistible et déjanté, un pur divertissement. » CNews Matin

« Du pur divertissement. Il n’y a rien que Chloé Esposito ne tente. Attachez vos ceintures : lecture fun, addictive et rafraîchissante ! » Ali Land, auteur de Good Me Bad Me

«  Chloé Esposito présente une anti-héroïne qui ne connaît pas l’autocensure. » US Weekly

« Un thriller glamour. » Guardian

« Chloé Esposito a ajouté une pincée de Bridget Jones à Gone Girl… La lecture de l’été. » Telegraph

« Une histoire de sexe, de mensonges et de meurtres. . . Un Sex and the City décapant. » Stylist

« Une lecture d’été qui vous réchauffera davantage que la météo… Vous seriez fous de ne pas trouver une place pour ce roman dans votre valise. » Sun

« Croyez-nous lorsque nous affirmons que vous n’avez jamais rencontré un personnage comme Alvie Knightly – une héroïne ivre, folle de sexe et toujours insolente… Une lecture de dingue. » Heat

« Allergique à la chick lit ? Vous ne le serez plus après avoir rencontré Alvie Knightly. Un roman aussi fou que son titre. » Mail on Sunday
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • elie1078 Posté le 5 Janvier 2022
    1er tome de la trilogie de Chloé Espisoto que j ai découvert par hasard. L'histoire met un peu de temps à demarrer et finalement tout va très vite, bien rythmé et drôle. Alvie, le personnage principal est totalement "barrée" et la manière de nous parler, donne encore plus de cachet à cette histoire
  • MaminouG Posté le 10 Décembre 2021
    C’est une conseillère en vente de la librairie Decitre à Annecy qui me l’avait vanté il y a environ deux ans. Depuis il attendait sagement sur une étagère. Mon inscription au Challenge ABC de Babelio a décidé de sa sortie de l’ombre. Je veux parler de "Mad", le premier roman de Chloé Esposito. Alvie ou Beth, Beth ou Alvie, sait-on jamais vraiment à laquelle de ces jumelles on a affaire tant elles se ressemblent…physiquement. Car pour ce qui est du reste, c’est une autre histoire. L’une, Beth, est riche, mariée à un bel Italien, maman d’un petit garçon et vit dans une magnifique villa avec piscine à Taormine. Elle s’habille en Gucci, Prada et autres artistes du tissu du même acabit. L’autre, Alvina, Alvie pour les intimes végète sous le smog londonien, partage une colocation avec ceux qu’elle appelle "les Larves", tire le diable par la queue et finit par se faire virer de son travail. Malgré quelques hésitations, quand sa sœur lui offre un billet d’avion en première classe pour la rejoindre en Sicile, elle finit par accepter…Il serait dommage d’en dire plus. Ce roman n’est pas mon genre de lecture habituel et pourtant j’ai pris du plaisir à le... C’est une conseillère en vente de la librairie Decitre à Annecy qui me l’avait vanté il y a environ deux ans. Depuis il attendait sagement sur une étagère. Mon inscription au Challenge ABC de Babelio a décidé de sa sortie de l’ombre. Je veux parler de "Mad", le premier roman de Chloé Esposito. Alvie ou Beth, Beth ou Alvie, sait-on jamais vraiment à laquelle de ces jumelles on a affaire tant elles se ressemblent…physiquement. Car pour ce qui est du reste, c’est une autre histoire. L’une, Beth, est riche, mariée à un bel Italien, maman d’un petit garçon et vit dans une magnifique villa avec piscine à Taormine. Elle s’habille en Gucci, Prada et autres artistes du tissu du même acabit. L’autre, Alvina, Alvie pour les intimes végète sous le smog londonien, partage une colocation avec ceux qu’elle appelle "les Larves", tire le diable par la queue et finit par se faire virer de son travail. Malgré quelques hésitations, quand sa sœur lui offre un billet d’avion en première classe pour la rejoindre en Sicile, elle finit par accepter…Il serait dommage d’en dire plus. Ce roman n’est pas mon genre de lecture habituel et pourtant j’ai pris du plaisir à le lire et beaucoup ri. Il s’agit d’un thriller et le nombre de morts est impressionnant, mais un thriller d’un genre particulier. Alvie, complètement déjantée, accro au sexe, est un personnage des plus étonnants qui boit beaucoup et sniffe de la coke. Alors, bien sûr, le tout n’est guère crédible, les scènes de sexe – nombreuses – largement plus pornographiques que romantiques et le vocabulaire employé d’une absolue crudité. L’écriture est enlevée et la poésie de l’auteur particulière "Oh, bon sang, cette bouche à la Marlon Brando…Je me damnerais pour un baiser…Il aurait le goût du cacao sur un tiramisu, la douceur d’une brise sur une gondole." Ainsi tout au long du roman, des sept parties titrées d’un des sept péchés capitaux, un par jour de la semaine, agrémenté d’une réflexion d’Alvie, la vie suit son cours entre bolides, armes et piscine. Mais pour moi la longueur constitue un bémol. Je reste persuadée que le roman, dépouillé d’un certain nombre de pages n’en aurait eu que plus de force. Il m’est arrivée, vers la fin, de m’ennuyer. Un ouvrage plutôt sympathique malgré tout.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Billie72 Posté le 9 Décembre 2021
    Si le thème de l’échange d’identités entre jumeaux est un classique, le roman de Chloé Esposito n’en est pas un…Mad, qui marie chick-lit et thriller, est un OLNI (Ouvrage Littéraire Non Identifié). Alvina et Elizabeth se ressemblent mais leurs vies sont aux antipodes. Alvie, qui vit comme une ado attardée en collocation dans un appartement miteux, vient de se faire virer d’un job qui ne présentait aucun intérêt, quand elle reçoit un message de Beth l’invitant à séjourner dans sa luxueuse propriété sicilienne. Par certains côtés cette lecture m’a fait penser à Les jolies choses. Dans ma critique de ce roman de Virginie Despentes, j’écrivais d’ailleurs qu’il pouvait se lire comme un « anti-conte de fées », contre-pied d’un Journal de Bridget Jones ou des Confessions d’une accro au shopping, où le sordide, la drogue et le sexe débridé se substituaient à la légèreté et la candeur un peu mièvre. Et bien dans Mad nous avons tout cela ! Déjanté. Caustique. Désopilant. Loufoque. Une ambiance rock’n’roll voire parfois assez trash. Sept chapitres correspondant au sept péchés capitaux. Car oui, Alvina est paresseuse, égoïste, superficielle, envieuse… et complètement allumée ! (traductions de « mad » : fou, furieux, insensé, dingue, dément, aliéné, toqué, infernal, enragé,… Alvina) Une (anti) héroïne que rien n’arrête,... Si le thème de l’échange d’identités entre jumeaux est un classique, le roman de Chloé Esposito n’en est pas un…Mad, qui marie chick-lit et thriller, est un OLNI (Ouvrage Littéraire Non Identifié). Alvina et Elizabeth se ressemblent mais leurs vies sont aux antipodes. Alvie, qui vit comme une ado attardée en collocation dans un appartement miteux, vient de se faire virer d’un job qui ne présentait aucun intérêt, quand elle reçoit un message de Beth l’invitant à séjourner dans sa luxueuse propriété sicilienne. Par certains côtés cette lecture m’a fait penser à Les jolies choses. Dans ma critique de ce roman de Virginie Despentes, j’écrivais d’ailleurs qu’il pouvait se lire comme un « anti-conte de fées », contre-pied d’un Journal de Bridget Jones ou des Confessions d’une accro au shopping, où le sordide, la drogue et le sexe débridé se substituaient à la légèreté et la candeur un peu mièvre. Et bien dans Mad nous avons tout cela ! Déjanté. Caustique. Désopilant. Loufoque. Une ambiance rock’n’roll voire parfois assez trash. Sept chapitres correspondant au sept péchés capitaux. Car oui, Alvina est paresseuse, égoïste, superficielle, envieuse… et complètement allumée ! (traductions de « mad » : fou, furieux, insensé, dingue, dément, aliéné, toqué, infernal, enragé,… Alvina) Une (anti) héroïne que rien n’arrête, une écriture rythmée, des situations rocambolesques et un certain suspense rendent la lecture addictive. Le rire n’est jamais loin. Un super roman, à lire au bord de la piscine en sirotant une vodka bien fraîche. J’aime décidément bien les autrices anglaises, et j’ai maintenant très envie de découvrir les autres tomes de la trilogie et la suite des aventures d’Alvie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • KristelR Posté le 2 Novembre 2021
    Un thriller pas comme les autres ! Suivez la vie d'Alvie, une catastrophe ambulante qui a tout perdu dans sa vie. Sa soeur jumelle lui demande de la rejoindre en Italie dans sa somptueuse villa pour échanger sa vie avec elle. Mais un évènement fâcheux bouleverse cet échange et un spirale infernale s'installe ! Un thriller déjanté à lire pour l'été.
  • Srhbb8 Posté le 19 Octobre 2021
    Pas seulement mad mais plutôt complètement barrée la sœur ! Franchement, j'ai rarement croisé un personnage de ce type dans mes lectures, et ça ne m'avait pas vraiment manqué d'ailleurs. Elle est vulgaire (dans tous les sens du terme), caractérielle, méchante, jalouse, addict à... eh bien à peu près tout. J'ai ri, un peu, de son côté maladroit / gaffeuse : "oui, je l'ai tué mais c'était à l'insu de mon plein gré" C'est ce point uniquement qui m'a fait continuer cette lecture qui ne restera pas dans les annales. J'ai réservé la trilogie d'une traite donc je lirai le 2nd tome "pour voir". Merci

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.