Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368527238
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

My Home Hero - tome 02

,

Fabien NABHAN (Traducteur)
Date de parution : 14/03/2019
Que seriez-vous prêt à faire pour sauver la vie de votre enfant aux prises avec une affaire de meurtre ?!
Au final, il n’existe aucune « bonne réponse » permettant à ma famille de rester en vie !!
Tetsuo Tosu, humble employé d’une entreprise mais surtout grand amateur de romans policiers, assassine Nobuto Matori, petit ami de sa fille unique et adorée afin de la protéger. Ce crime signe pour lui et pour sa...
Au final, il n’existe aucune « bonne réponse » permettant à ma famille de rester en vie !!
Tetsuo Tosu, humble employé d’une entreprise mais surtout grand amateur de romans policiers, assassine Nobuto Matori, petit ami de sa fille unique et adorée afin de la protéger. Ce crime signe pour lui et pour sa femme, qui a découvert et accepté l’acte de son mari, le début d’une bataille sans fin contre l’organisation criminelle dont faisait partie Nobuto dans l’espoir de préserver leur foyer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368527238
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Ils en parlent

MY HOME HERO s'annonce comme un thriller presque parfait, à la mise en scène soignée et au potentiel plus qu'évident quant aux prochains tomes. Le style de Masashi Asaki, froid, réaliste et pourtant diablement expressif, est d'ailleurs une véritable leçon de style et de maîtrise.
Coyote Mag

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lectiole Posté le 26 Octobre 2020
    Que ce soit sur la couverture du premier ou celle du second tome, Tetsuo Tosu ne paraît pas son âge : 47 ans. À l'intérieur du manga, si. Cette série se lit comme un bon polar et est rapidement prenante malgré un défaut : la personnalité de la fille de Tetsuo Tosu. S'il tuait tous les yakuzas et les psychopathes de la ville, je ne suis pas sûre que ça sauverait Keira et en tant que père, il devrait avoir une bonne discussion avec elle au lieu de la laisser reprendre sa vie d'étudiante parce qu'elle ne pourra pas survivre longtemps seule en milieu hostile. Au début, je pensais qu'elle cachait quelque chose mais il semblerait que non. Autre défaut : le hasard et les coïncidences. Mais c'est difficile de ne pas en avoir quelques-unes même dans un scénario bien ficelé comme ceux de #breakingbad ou de #dexter (les premières saisons). Sinon, au niveau des points positifs : le brouillage entre le bien et le mal, le père de famille qui , sans être psychopathe, se révèle prêt à tout pour sa famille. Le rapport qu'il entretient avec Koichi, à la fois membre d'une organisation criminelle et fin limier, est passionnant :... Que ce soit sur la couverture du premier ou celle du second tome, Tetsuo Tosu ne paraît pas son âge : 47 ans. À l'intérieur du manga, si. Cette série se lit comme un bon polar et est rapidement prenante malgré un défaut : la personnalité de la fille de Tetsuo Tosu. S'il tuait tous les yakuzas et les psychopathes de la ville, je ne suis pas sûre que ça sauverait Keira et en tant que père, il devrait avoir une bonne discussion avec elle au lieu de la laisser reprendre sa vie d'étudiante parce qu'elle ne pourra pas survivre longtemps seule en milieu hostile. Au début, je pensais qu'elle cachait quelque chose mais il semblerait que non. Autre défaut : le hasard et les coïncidences. Mais c'est difficile de ne pas en avoir quelques-unes même dans un scénario bien ficelé comme ceux de #breakingbad ou de #dexter (les premières saisons). Sinon, au niveau des points positifs : le brouillage entre le bien et le mal, le père de famille qui , sans être psychopathe, se révèle prêt à tout pour sa famille. Le rapport qu'il entretient avec Koichi, à la fois membre d'une organisation criminelle et fin limier, est passionnant : ça rappelle #deathnote et ça se suit comme une partie d'échecs, chacun se méfiant de l'autre mais l'estimant aussi. La femme de Tetsuo n'est pas en reste au niveau de l'intelligence et de l'efficacité, et ces trois personnages portent pour l'instant la série, avec des caractères à la fois bien tranchés et originaux. Le second tome est rassurant : ça évolue dans le bon sens alors que le premier pouvait faire craindre qu'on sombre dans le manichéisme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cyrlight Posté le 27 Septembre 2020
    L’étau se resserre autour de Tetsuo et de sa famille dans ce second tome de My Home Hero. Les yakuzas sont contraints de découvrir ce qui est arrivé à Nobuto, et tous les soupçons de Kyoichi portent sur la petite famille. Comment Tetsuo va-t-il protéger les siens et se sortir de ce mauvais pas ? J’avais été moyennement séduite par le premier tome de ce manga thriller, mais cette suite m’a beaucoup plus convaincue. Cette fois, pas d’oscillation dans le ton, ou en tout cas presque pas. Le sérieux, la gravité et la menace sont omniprésents tout du long. J’ai toujours du mal avec le personnage de Tetsuo. Même s’il commence à révéler un côté plus calculateur et manipulateur, je le trouve encore assez creux, comme d’ailleurs les autres membres de sa famille. En revanche, Kyoichi m’a (presque) complètement conquise ! Presque, parce mon enthousiasme a été un peu douché par ses confessions dans les dernières pages. Ce n’est pas subtil du tout, et j’espère que le mangaka n’a pas fait ce choix dans l’espoir d’attiser l’empathie du lecteur, parce qu’il n’avait pas besoin de cela. Kyoichi a un charisme incroyable, et j’ai vraiment aimé le suivre dans ce tome, bien plus que... L’étau se resserre autour de Tetsuo et de sa famille dans ce second tome de My Home Hero. Les yakuzas sont contraints de découvrir ce qui est arrivé à Nobuto, et tous les soupçons de Kyoichi portent sur la petite famille. Comment Tetsuo va-t-il protéger les siens et se sortir de ce mauvais pas ? J’avais été moyennement séduite par le premier tome de ce manga thriller, mais cette suite m’a beaucoup plus convaincue. Cette fois, pas d’oscillation dans le ton, ou en tout cas presque pas. Le sérieux, la gravité et la menace sont omniprésents tout du long. J’ai toujours du mal avec le personnage de Tetsuo. Même s’il commence à révéler un côté plus calculateur et manipulateur, je le trouve encore assez creux, comme d’ailleurs les autres membres de sa famille. En revanche, Kyoichi m’a (presque) complètement conquise ! Presque, parce mon enthousiasme a été un peu douché par ses confessions dans les dernières pages. Ce n’est pas subtil du tout, et j’espère que le mangaka n’a pas fait ce choix dans l’espoir d’attiser l’empathie du lecteur, parce qu’il n’avait pas besoin de cela. Kyoichi a un charisme incroyable, et j’ai vraiment aimé le suivre dans ce tome, bien plus que Tetsuo. C’est pour cela que le voir se trouver une « excuse » m’a plutôt déçue. L’intrigue devient quant à elle vraiment intéressante, et j’ai l’impression que Tetsuo, pour échapper au pire, se plonge un peu plus dans les ennuis en contractant une alliance qui risque de le mener sur une pente très glissante. Je suis curieuse de connaître la suite des (més)aventures du duo assez improbable qui s’est formé dans ce tome. Maintenant que j’ai révisé mon jugement à propos de ce manga, j’espère vite lire la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • py314159 Posté le 21 Septembre 2020
    Deuxième épisode de My home hero. Tetsuo et Kasen sont enlevés par Kyoichi qui est persuadé qu'ils sont liés à la disparition de Nobuto Matori, le petit ami de leur fille Reika. Un manga prenant signé Naoki Yamakawa et Masashi Asaki avec de nombreux rebondissements et une intrigue bien ficelée.
  • Komorebimanga Posté le 20 Janvier 2020
    Rapprochement forcé avec le clan mais follement intéressant pour les personnages comme pour nous. Se rapprocher ainsi pour se faire oublier j'adore. Des bonnes questions sur la violence, les forts et les faibles. C'est genre tellement bien
  • mimouski Posté le 28 Octobre 2019
    C'est un tome pleins de rebondissements que vous aurez entre vos mains ! My home hero est un seinen improbable et ce volume est encore plus WTF que le premier. Comment est-ce donc possible ? Ce héros, père de famille, va se retrouver dans des situations dangereuses incroyables, les enchaînements de mésaventures vont l'entraîner à repousser les limites de sa passion pour les aventures policières. Tetsuo-san va redoubler d'ingéniosité pour se dépatouiller (ou pour aggraver son cas). Un tome est dense et il n'y a aucune occasion de s'ennuyer. Je suis partagée entre le désir de connaître la suite et en même temps, la volonté d'accorder que ce genre de lecture ne me convient pas. J'aime le réalisme et je suis terre-à-terre normalement.. mais il faut reconnaître que ce seinen est hors du commun. Un compliment ou un reproche?
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.