En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Octosong

        Presses de la cité
        EAN : 9782258117662
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Octosong

        Loup-Maëlle BESANÇON (Traducteur)
        Date de parution : 01/10/2016
        Comme des chanteurs malheureux que l’on n’écoute plus
         
        Jim Gystad est un producteur de disques désabusé. Il a le sentiment que la musique et les artistes ne sont plus que des produits et des icônes, et se sent las de toujours travailler sur des albums formatés pour plaire à un public cible. Lors d’un baptême, il est soudain... Jim Gystad est un producteur de disques désabusé. Il a le sentiment que la musique et les artistes ne sont plus que des produits et des icônes, et se sent las de toujours travailler sur des albums formatés pour plaire à un public cible. Lors d’un baptême, il est soudain bouleversé par trois voix célestes. En tournant le regard, il s’attend à voir des enfants. Quelle n’est donc sa surprise lorsqu’il découvre trois octogénaires ! Très vite, il apprend que ce trio (un frère et deux sœurs) a connu un succès international dans les années soixante et soixante-dix, et qu’il a même effectué une tournée américaine. Dès lors, Jim n’a plus qu’une obsession : travailler avec ces trois prodiges pour produire un album qui sortirait des sentiers battus. 
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258117662
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sharon Posté le 17 Octobre 2016
          Ils donnaient un concert dans une église, et ce moment est l’un des plus forts qu’il m’ait été donné de vivre. J’ai dû partir au bout de dix chansons tellement j’avais peur de finir par croire en Dieu si je continuais à les écouter. Je vous donne le ton de ce roman norvégien qui parle de musique, d’amour et de religion. Le personnage principal est un anti-héros comme on les aime : la quarantaine, plus aucun goût pour son métier, il flirte un peu trop avec la bouteille jusqu’à ce qu’il ait une révélation musicale. Et oui, Jim Gystad est un producteur qui en a assez de vendre des produits plutôt que de faire connaître des coups de coeur musicaux. Et là, il est servi : pensez donc, deux soeurs et un frère, tous trop octogénaires, et qui sont des musiciens dont la musique peut provoquer des effets secondaires certains (voir la citation plus haut). Si n’importe quel ado ou presque connaît les télé-crochets et rêvent d’y participer, pour la famille, c’est tout le contraire, et le frère, qui donne le ton, a des capacités insoupçonnables pour écarter les gêneurs – Jim en tête. Ce roman est réjouissant – merci – tendre... Ils donnaient un concert dans une église, et ce moment est l’un des plus forts qu’il m’ait été donné de vivre. J’ai dû partir au bout de dix chansons tellement j’avais peur de finir par croire en Dieu si je continuais à les écouter. Je vous donne le ton de ce roman norvégien qui parle de musique, d’amour et de religion. Le personnage principal est un anti-héros comme on les aime : la quarantaine, plus aucun goût pour son métier, il flirte un peu trop avec la bouteille jusqu’à ce qu’il ait une révélation musicale. Et oui, Jim Gystad est un producteur qui en a assez de vendre des produits plutôt que de faire connaître des coups de coeur musicaux. Et là, il est servi : pensez donc, deux soeurs et un frère, tous trop octogénaires, et qui sont des musiciens dont la musique peut provoquer des effets secondaires certains (voir la citation plus haut). Si n’importe quel ado ou presque connaît les télé-crochets et rêvent d’y participer, pour la famille, c’est tout le contraire, et le frère, qui donne le ton, a des capacités insoupçonnables pour écarter les gêneurs – Jim en tête. Ce roman est réjouissant – merci – tendre mais il nous questionne aussi. Jusqu’où est-on prêt à aller pour obtenir ce que l’on veut ? Et le jeu en valait-il vraiment la chandelle ? Mention spéciale pour le personnage de Tulla, qui a su garder la tête haute malgré les épreuves et une capacité à analyser finement ce qui l’entoure : Tous les chemins paraissaient mener à la perdition. Avec eux, croire devenait un acte d’abnégation, à la limite du mépris de soi. Jésus est notre libérateur, mais eux en avait fait un gardien de prison. Octosong ? Un roman hautement recommandable.
          Lire la suite
          En lire moins
        • DocteurVeggie Posté le 16 Octobre 2016
          Voici une lecture que j’ai particulièrement appréciée. L’histoire nous raconte comment un agent artistique, au bout de sa vie, essaie de démarcher à tout prix un trio d’octogénaires norvégiens ayant été jadis un groupe de chanteurs et musiciens spécialisés, entre autre, en chants chrétiens. Toute l’histoire s’axe sur la famille Thorsen vivant recluse dans leur maison familiale dont le talent musical ne demande, qu’au final, à se manifester à nouveau et sur celle Jim qui cherche à donner un second souffle à sa carrière d’agent artistique. Moi qui généralement cesse de lire un livre si celui-ci comporte plus de cinq fois les mots Dieu ou Jésus, ici ce ne fut pas le cas, car pour le coup, j’ai trouvé que cela cadrait bien avec la thématique du bouquin qui se relève être, en dehors, de cette couverture psychédélique être une lecture avec des personnages attachants, plein de blessures internes dont on découverte les souffrances passées au fil des chapitres. Le tout sous un style doux et fluide. La trentaine de chapitres que compose le livre se lisent facilement et aisément. L’histoire se passant en Norvège, la lecture se prête bien à cette période à cette période de l’année, mais en... Voici une lecture que j’ai particulièrement appréciée. L’histoire nous raconte comment un agent artistique, au bout de sa vie, essaie de démarcher à tout prix un trio d’octogénaires norvégiens ayant été jadis un groupe de chanteurs et musiciens spécialisés, entre autre, en chants chrétiens. Toute l’histoire s’axe sur la famille Thorsen vivant recluse dans leur maison familiale dont le talent musical ne demande, qu’au final, à se manifester à nouveau et sur celle Jim qui cherche à donner un second souffle à sa carrière d’agent artistique. Moi qui généralement cesse de lire un livre si celui-ci comporte plus de cinq fois les mots Dieu ou Jésus, ici ce ne fut pas le cas, car pour le coup, j’ai trouvé que cela cadrait bien avec la thématique du bouquin qui se relève être, en dehors, de cette couverture psychédélique être une lecture avec des personnages attachants, plein de blessures internes dont on découverte les souffrances passées au fil des chapitres. Le tout sous un style doux et fluide. La trentaine de chapitres que compose le livre se lisent facilement et aisément. L’histoire se passant en Norvège, la lecture se prête bien à cette période à cette période de l’année, mais en dehors de cette considération purement saisonnière. C’est une histoire qui ne sombre pas dans le larmoyant ni dans la guimauve totale, il y a un côté bon sentiment, mais juste la dose qu’il faut. Et c’est ce qui, au final, a fait que j’ai passé un moment agréable à lire cette histoire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Albertine22 Posté le 13 Octobre 2016
          A la question, offririez-vous ce livre à un ami ? Je répondrai à un plus qu'ami puisqu'il s'agit de mon mari. L'histoire du trio Thorsen, trois octogénaires norvégiens, musiciens et chanteurs, voués corps et âme à la musique semble faite pour toucher la corde sensible de Mister H. (ou plutôt devrais-je écrire les cordes sensibles si j'évoque celles de sa guitare). Jim Gystad, réalisateur artistique, âgé de 42 ans, se traîne un blues terrible. Ce passionné de musique "roots" n'en peut plus de produire à la chaîne les mêmes albums aseptisés et de devoir plier devant les exigences du merchandising. Peu importe que la musique soit bonne, il importe surtout que l'emballage soit alléchant et les produits dérivés nombreux. Il traverse une mauvaise passe et arrive passablement imbibé au baptême de son filleul qui se déroule à l'église de Kongvinger, une toute petite bourgade bien éloignée d'Oslo. Ce pourrait être le scénario d'une catastrophe annoncée mais il est sauvé de sa torpeur alcoolisée par trois voix touchant au sublime, trois voix venant du rang derrière le sien. Plus qu'un coup de coeur, c'est une véritable révélation. Quand il se retourne, la vision de Timoteus et de ses deux... A la question, offririez-vous ce livre à un ami ? Je répondrai à un plus qu'ami puisqu'il s'agit de mon mari. L'histoire du trio Thorsen, trois octogénaires norvégiens, musiciens et chanteurs, voués corps et âme à la musique semble faite pour toucher la corde sensible de Mister H. (ou plutôt devrais-je écrire les cordes sensibles si j'évoque celles de sa guitare). Jim Gystad, réalisateur artistique, âgé de 42 ans, se traîne un blues terrible. Ce passionné de musique "roots" n'en peut plus de produire à la chaîne les mêmes albums aseptisés et de devoir plier devant les exigences du merchandising. Peu importe que la musique soit bonne, il importe surtout que l'emballage soit alléchant et les produits dérivés nombreux. Il traverse une mauvaise passe et arrive passablement imbibé au baptême de son filleul qui se déroule à l'église de Kongvinger, une toute petite bourgade bien éloignée d'Oslo. Ce pourrait être le scénario d'une catastrophe annoncée mais il est sauvé de sa torpeur alcoolisée par trois voix touchant au sublime, trois voix venant du rang derrière le sien. Plus qu'un coup de coeur, c'est une véritable révélation. Quand il se retourne, la vision de Timoteus et de ses deux soeurs Maria et Tulla ne l'arrête même pas. Derrière les vénérables vieillards, il distingue tout de suite l'ancien groupe de musiciens, des Pentecôtistes dont les chants religieux avaient connu un grand succès dans les années 60. Pour Jim Gystad, ce trio "est la solution". Il n'aura de cesse de les approcher puis de les convaincre de travailler avec lui sur un nouvel album. Le chemin sera caillouteux, au sens propre et au sens figuré. Les deux chiens d'élan du trio lui donnent la chasse alors qu'il tente d'ouvrir le portail de leur jardin et il atterrit au fond de la gravière voisine. Ce n'est que le début de ses mésaventures pour "apprivoiser" les fortes personnalités du groupe, l'atrabilaire Timoteus, l'autoritaire Maria et la plus douce, Tulla. Il quitte Oslo et s'installe dans une maison au bord de la rivière à Kongvinger. Il renoue avec son premier métier, électricien, pour gagner son pain et s'emploie, pendant son temps libre, à découvrir peu à peu le parcours des Thorsen. Ces trois-là, avant de vivre ensemble dans la maison familiale, ont connu l'amour et la perte des êtres chéris, la foi et les reproches sur le manque d'orthodoxie de leur musique, les tournées triomphales et puis l'oubli. Pour les amener à enregistrer, il faudra d'abord que Jim sache les écouter, perçoive leurs blessures intimes qui rendent leur musique si particulière au crépuscule de leur vie. Pour que l'enregistrement soit bon, il devra aussi se mettre au diapason de ces trois âmes musicales et pour ce faire, trouver qui il est. Ce roman, parfois très drôle, parfois terriblement émouvant, n'est certes pas parfait mais il m'a touchée au coeur. Il nous rappelle que pour vivre heureux, il faut vivre non pas cachés mais en harmonie avec la nature et avec les personnes aimées
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Ce roman est réjouissant, tendre mais il nous questionne aussi. Un roman hautement recommandable. »
         
        Des livres et Sharon
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com