En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Péril en mer d'Iroise

        Presses de la cité
        EAN : 9782258146815
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 528
        Format : 140 x 225 mm
        Péril en mer d'Iroise

        Date de parution : 22/03/2018
        Immersion agitée en mer d’Iroise pour le commissaire Dupin, qui, de Douarnenez, à la découverte de l’histoire de la cité sardinière, jusqu’à l’île de Sein, mène l’enquête. 
        Trois cadavres en trois lieux de crime, et le commissaire Dupin est sur le pont ! Le premier corps est retrouvé au petit matin dans un local de la criée de Douarnenez ; la victime est une pêcheuse professionnelle. Sur l’île de Sein, une jeune chercheuse spécialiste des dauphins gît... Trois cadavres en trois lieux de crime, et le commissaire Dupin est sur le pont ! Le premier corps est retrouvé au petit matin dans un local de la criée de Douarnenez ; la victime est une pêcheuse professionnelle. Sur l’île de Sein, une jeune chercheuse spécialiste des dauphins gît dans le cimetière dit « des cholériques ». Le troisième cadavre, enfin, sur la presqu’île de Crozon, est celui d’un professeur de biologie à la retraite, passionné d’histoire. Ces trois meurtres sont liés, cela ne fait aucun doute… Mais qui pourrait être le coupable parmi les travailleurs de la mer ? 

        Périls et mystères en mer d’Iroise sont au cœur de cette cinquième enquête de Dupin, forte en iode !
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258146815
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 528
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sallyrose Posté le 10 Juin 2018
          Les aventures du commissaire Dupin l’emmènent sur la baie de Dournenez et la magnifique Ile de Sein. Tout commence un matin très tôt. Le corps d’une jeune femme égorgée est retrouvé dans une benne à ordures près de la criée qui bat son plein. Beaucoup de descriptions très digestes de la région qui la mettent en valeur et ne donnent qu’une envie : aller y passer ses prochaines vacances. Beaucoup de mythes et légendes qui agacent le commissaire parisien muté depuis peu et dont les lieutenants ne cessent de vouloir l’immerger dans le folklore régional. Un humour sympathique et une intrigue bien ficelée : un bon roman écrit par un auteur allemand amoureux du Finistère sud. On ne peut que succomber à ses côtés.
        • Sylvie71 Posté le 22 Avril 2018
          Un polar breton Le commissaire Georges Dupin, aidé de ses lieutenants Le Ber et Labat, et de son assistante Nolwenn, va devoir enquêter sur une série de meurtres. Qui a tué la pêcheuse Cécile Kerckroum, Laëtitia Darot la delphinologue, et l'ex virologue Philippe Lapointe ? Quel lien unit ces personnes ? L'histoire est un peu banale, certains éléments arrivent comme « un cheveu sur la soupe ». Mais l'auteur a rendu ces personnages authentiques. Il y a des rebondissements. J'ai été transportée dans ma Bretagne natale. Par ces descriptions, parfois un peu longue surtout au début du livre, l'auteur nous fait voyager. Le goût, les odeurs, le charme des villages bretons, les légendes tout y est. Il n'oublie pas non plus les difficultés que peuvent rencontrer les pêcheurs. Quand j'ai postulé sur Netgalley pour la lecture de ce livre, je m'attendais à découvrir un nouvel auteur breton, quelle ne fût pas ma surprise de découvrir que l'auteur est allemand.
        • Srafina Posté le 21 Avril 2018
          Quand j'ai postulé pour « Péril en mer d'Iroise » lors de la dernière masse critique je me suis dit, tient un nouvel auteur breton, avec un nom pareil Bannalec, il ne pouvait en être autrement pour moi. Et bien non, Jean-Luc Bannalec alias Jörg Gong est allemand, il a pris comme pseudonyme un nom à parfaite consonance bretonne. Il a déjà écrit quatre autres romans avec comme personnage récurrent le commissaire Dupin : - Un été à Pont-Aven - Étrange Printemps aux Glénan - Les Marais sanglants de Guérande  - L’Inconnu de Port Bélon.  Me voici donc partie à la découverte de la pointe Finistère, qui porte bien son nom, de bout du continent. Je découvre le commissaire Dupin et ses adjoints Le Ber et Labat à la recherche du coupable de trois meurtres, l'un de Cécile Kerckrom, jeune femme pêcheuse professionnelle, l'autre de Laetitia Darot spécialiste des dauphins, ainsi qu'un professeur en virologie en retraite, Philippe Lapointe. Qu'est ce qui peut relier ces trois personnes. C'est ce que vont chercher à comprendre le commissaire et ses deux acolytes. Cette enquête est fort intéressante non seulement pour son caractère crapuleux, mais surtout pour tout ce qu'elle soulève de malversations, de trafic, de pollution des mers, d'écologie, de protection des systèmes... Quand j'ai postulé pour « Péril en mer d'Iroise » lors de la dernière masse critique je me suis dit, tient un nouvel auteur breton, avec un nom pareil Bannalec, il ne pouvait en être autrement pour moi. Et bien non, Jean-Luc Bannalec alias Jörg Gong est allemand, il a pris comme pseudonyme un nom à parfaite consonance bretonne. Il a déjà écrit quatre autres romans avec comme personnage récurrent le commissaire Dupin : - Un été à Pont-Aven - Étrange Printemps aux Glénan - Les Marais sanglants de Guérande  - L’Inconnu de Port Bélon.  Me voici donc partie à la découverte de la pointe Finistère, qui porte bien son nom, de bout du continent. Je découvre le commissaire Dupin et ses adjoints Le Ber et Labat à la recherche du coupable de trois meurtres, l'un de Cécile Kerckrom, jeune femme pêcheuse professionnelle, l'autre de Laetitia Darot spécialiste des dauphins, ainsi qu'un professeur en virologie en retraite, Philippe Lapointe. Qu'est ce qui peut relier ces trois personnes. C'est ce que vont chercher à comprendre le commissaire et ses deux acolytes. Cette enquête est fort intéressante non seulement pour son caractère crapuleux, mais surtout pour tout ce qu'elle soulève de malversations, de trafic, de pollution des mers, d'écologie, de protection des systèmes marins. Les trois victimes œuvraient à la protection de l'environnement, de la flore et de la faune à moins qu'ils ne soient à la recherche de quelques trésors enfouis. J'ai trouvé amusant au fil de l'enquête, de suivre accessoirement un périple touristique à la pointe bretonne avec les légendes que racontent avec passion Le Ber, passionné de sa région et de son patrimoine. On navigue à travers les îles de Sein, de Molène, d'Ouessant, de l'île Tristan. De Douarnenez à Audierne. On sent que l'auteur aime passionnément cette région, il la décrit avec passion et parfois lyrisme !!! Il décrit les odeurs d'iode, de goémon , la mer à l'étal ou en furie avec justesse, on se retrouve pris dans les tourmentes de la mer comme si on était. Il pointe aussi les derniers événements et manifestations de la région, ainsi que des problèmes socio-économiques liés à la pêche et à la baisse dramatique de la ressource de l'océan. L'écriture est agréable, simple, fluide, les personnages principaux attachants. J'ai passé un bon moment en leur compagnie. Un bon livre à lire cet été sur les plages bretonnes bien ensoleillées ;-) !!! Et oui car il ne pleut pas tout le temps en Bretagne... Merci à Babelio et aux Éditions Presse de la cité pour ce partage qui m'a plongé dans ma Bretagne natale.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Sharon Posté le 11 Avril 2018
          Un an que Claire, la compagne du commissaire Dupin, a pu le rejoindre en Bretagne. Un an, et pourtant, ils ne parviennent pas à se voir aussi souvent qu’il le désirerait. Ce sont des choses qui arrivent, surtout quand les deux compagnons ont des vies professionnelles très prenantes. Justement, le commissaire a un meurtre, suivi d’un deuxième puis qu’un troisième qui ont lieu, en une seule et même journée. Pour ne pas changer les mauvaises habitudes, le préfet met un peu de pression sur le commissaire. Heureusement, le commissaire peut compter sur son équipe, même s’ils restent égaux à eux mêmes, efficaces, certes, mais passionnés. Dupin, lui, essaie de rester le plus rationnel possible, même si Le Ber lui raconte la légende de la cité d’Ys en long, en large, et en travers, et qu’il n’est pas le seul à relayer les légendes bretonnes. Comment parvenir à rester logique jusqu’au bout quand vous-même vous doutez des renseignements que vos sens vous envoient ? J’anticipe, j’anticipe dans le déroulement de cette enquête qui traite de problèmes très contemporains (la pêche intensive, la contrebande) au coeur de la Bretagne. L’auteur aime cette région, cela se sent à ses nombreuses descriptions, riches et variées et... Un an que Claire, la compagne du commissaire Dupin, a pu le rejoindre en Bretagne. Un an, et pourtant, ils ne parviennent pas à se voir aussi souvent qu’il le désirerait. Ce sont des choses qui arrivent, surtout quand les deux compagnons ont des vies professionnelles très prenantes. Justement, le commissaire a un meurtre, suivi d’un deuxième puis qu’un troisième qui ont lieu, en une seule et même journée. Pour ne pas changer les mauvaises habitudes, le préfet met un peu de pression sur le commissaire. Heureusement, le commissaire peut compter sur son équipe, même s’ils restent égaux à eux mêmes, efficaces, certes, mais passionnés. Dupin, lui, essaie de rester le plus rationnel possible, même si Le Ber lui raconte la légende de la cité d’Ys en long, en large, et en travers, et qu’il n’est pas le seul à relayer les légendes bretonnes. Comment parvenir à rester logique jusqu’au bout quand vous-même vous doutez des renseignements que vos sens vous envoient ? J’anticipe, j’anticipe dans le déroulement de cette enquête qui traite de problèmes très contemporains (la pêche intensive, la contrebande) au coeur de la Bretagne. L’auteur aime cette région, cela se sent à ses nombreuses descriptions, riches et variées et il fait tout pour partager cet amour avec ses lecteurs. Il faut dire que le commissaire Dupin est particulièrement sympathique, tout comme Nolwenn, sa très dynamique collaboratrice. A bientôt pour une prochaine enquête.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Rosalia94 Posté le 3 Avril 2018
          Qui pourrait penser que Jean-Luc BANNALEC qui écrit un roman se déroulant en Bretagne comme s'il en était natif, est le pseudonyme d'un auteur allemand ? Et pourtant, l'écriture, le style et la narration sont ceux d'un écrivain ayant adopté la Bretagne puisqu'il y séjourne plusieurs mois par an. Rien de trash, de gore ou de crimes commis par un psychopathe dans le roman policier « Péril en mer d'Iroise ». Ici nous sommes dans une enquête à la Colombo ou à la Maigret. Un commissaire qui prends son temps et travaille à l'ancienne. Le rythme est lent, loin de celui citadin, Parisien. L'enquête concerne deux meurtres de jeune femme, pêcheur pour l'une, et delphinologue pour l'autre, ainsi que celui d'un ancien virologue réputé. Quel est le lien entre ces trois personnages ? Les dialogues détaillés permettent de décortiquer le suspens à l'envi. Le commissaire et son équipe se retrouvent au bistrot pour boire un café, ou déguster le plat du jour composé de merveilleux poissons (cf. citation p. 415) pêchés du jour dans les fameuses eaux contenant le mystère des meurtres. C'est un roman maritime, qui nous plonge au cœur de la Bretagne du Finistère. Les descriptions sont à couper le souffle à l'instar de... Qui pourrait penser que Jean-Luc BANNALEC qui écrit un roman se déroulant en Bretagne comme s'il en était natif, est le pseudonyme d'un auteur allemand ? Et pourtant, l'écriture, le style et la narration sont ceux d'un écrivain ayant adopté la Bretagne puisqu'il y séjourne plusieurs mois par an. Rien de trash, de gore ou de crimes commis par un psychopathe dans le roman policier « Péril en mer d'Iroise ». Ici nous sommes dans une enquête à la Colombo ou à la Maigret. Un commissaire qui prends son temps et travaille à l'ancienne. Le rythme est lent, loin de celui citadin, Parisien. L'enquête concerne deux meurtres de jeune femme, pêcheur pour l'une, et delphinologue pour l'autre, ainsi que celui d'un ancien virologue réputé. Quel est le lien entre ces trois personnages ? Les dialogues détaillés permettent de décortiquer le suspens à l'envi. Le commissaire et son équipe se retrouvent au bistrot pour boire un café, ou déguster le plat du jour composé de merveilleux poissons (cf. citation p. 415) pêchés du jour dans les fameuses eaux contenant le mystère des meurtres. C'est un roman maritime, qui nous plonge au cœur de la Bretagne du Finistère. Les descriptions sont à couper le souffle à l'instar de la beauté des paysages. Nous nous retrouvons dans un environnement magnifique, à Douarnenez, à la pointe de Crozon et à l'île de sein. Un hommage à cette île incomparable, un clin d'oeil indirect aux Sénans, avec la participation dans l'enquête du médecin-maire-adjoint que existe vraiment, ainsi qu'un jeune couple ostréiculteur. C'est un roman policier pour ceux qui ont envie d'un bon bol d'air, de vivre les roulis sur les bateaux pendant la tempête, ou se laisser griser le long du littoral sous le soleil matinal, les narines imprégnées d'iode … Au fil de l'histoire, on est également plongé dans de nombreux contes et légendes bretons grâce à des policiers locaux ainsi que plus contemporainement dans des sujets d'actualité, écologiques et de la protection de la flore et de la faune. Un roman à déguster, confortablement installé à une terrasse de café au soleil par exemple... Je remercie Babélio de m'avoir permise , de participer à Masse Critique, ainsi que les éditions Presses de la Cité de m'avoir envoyé le livre de Jean-Luc Bannalec.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        "Jean-Luc Bannalec, le plus breton des écrivains allemands. Derrière ce pseudo se cache Jörg Bong, qui a fait de Breizh sa patrie romanesque d’adoption. Il publie le 5e opus des enquêtes du commissaire Dupin, une saga à succès écrite entre Pont-Aven et Concarneau."
         
        Télé Star
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com