Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258192850
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Pour l'honneur des Rochambelles
Collection : Terres de France
Date de parution : 04/03/2021
Éditeurs :
Presses de la cité

Pour l'honneur des Rochambelles

Collection : Terres de France
Date de parution : 04/03/2021
A Trouville, passé et présent se fondent dans la quête de Marion sur les traces de sa grand-mère Alma, héroïne de la Seconde Guerre.
Ancienne Rochambelle, infirmière de la 2ème DB, celle-ci porte en elle un lourd secret qui a hanté toute sa vie…
Par l'auteur des Amants de l'été 44.
 
De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi,... De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… » Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun. En 1944,... De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… » Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun. En 1944, Alma s’est enrôlée parmi les Rochambelles, ces infirmières et ambulancières de la 2e DB. Elle était au plus près des soldats, de l’Angleterre aux plages du Débarquement, de Paris à l’Allemagne, conciliant son engagement et sa vie de femme.
Au sein d’une famille désunie, sa petite-fille, Marion, va chercher à remonter le fil du temps et le passé d’Alma, en interrogeant des témoins de l’époque. Afin de savoir qui est Lucie.
Et de découvrir le secret coupable d’Alma…
 
Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l’ombre et de l’Histoire que furent les Rochambelles.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258192850
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l’ombre et de l’Histoire que furent les Rochambelles. »
Centre Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YsaM Posté le 4 Mai 2022
    Avec ce roman, Karine LEBERT rend hommage aux Rochambelles, des infirmières et ambulancières de la 2è division blindée du Général Leclerc qui ont servi la France durant la seconde guerre mondiale et dont l’histoire est encore trop méconnue. Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout et ce livre rend parfaitement justice à ces femmes qui ont risqué leur vie, aux côtés des hommes et qui n’ont malheureusement pas été honorées comme elles le méritaient. L’autrice mélange habilement fiction et faits historiques ce qui donne un certain cachet au roman et le rend si attractif et addictif. Elle y ajoute un secret à découvrir et tout s’emballe, on ne peut pas lâcher le livre avant de résoudre l’énigme et forcément, après nous avoir donné des pistes sans issues, l’autrice nous livre enfin ce qui était bien gardé, mais à la fin du roman seulement ! Avec Karine Lebert, dont je commence à avoir lu pas mal de livres, suspense et rebondissements sont au rendez-vous, on est jamais au bout de nos surprises et c’est du bonheur. Marion, agent immobilier célibataire, vit avec Elise sa mère et Alma sa grand-mère de 96 ans à Trouville, dans la villa Augustine, une bâtisse... Avec ce roman, Karine LEBERT rend hommage aux Rochambelles, des infirmières et ambulancières de la 2è division blindée du Général Leclerc qui ont servi la France durant la seconde guerre mondiale et dont l’histoire est encore trop méconnue. Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout et ce livre rend parfaitement justice à ces femmes qui ont risqué leur vie, aux côtés des hommes et qui n’ont malheureusement pas été honorées comme elles le méritaient. L’autrice mélange habilement fiction et faits historiques ce qui donne un certain cachet au roman et le rend si attractif et addictif. Elle y ajoute un secret à découvrir et tout s’emballe, on ne peut pas lâcher le livre avant de résoudre l’énigme et forcément, après nous avoir donné des pistes sans issues, l’autrice nous livre enfin ce qui était bien gardé, mais à la fin du roman seulement ! Avec Karine Lebert, dont je commence à avoir lu pas mal de livres, suspense et rebondissements sont au rendez-vous, on est jamais au bout de nos surprises et c’est du bonheur. Marion, agent immobilier célibataire, vit avec Elise sa mère et Alma sa grand-mère de 96 ans à Trouville, dans la villa Augustine, une bâtisse familiale de trois étages à laquelle elles sont toutes très attachées. C’est un grand jour pour mamie Alma, elle va être décorée pour services rendus à la nation. Tandis qu’elles écoutent attentivement le discours du Maire, Alma a un gros malaise et avant de perdre connaissance elle balbutie quelques mots à peine audibles et demande pardon à Lucie. Marion est interpellée, de la vie d’Alma elle ne connaît finalement pas grand chose, sa jeunesse et sa mission dans les Rochambelles l’intriguent, elle décide de mener l’enquête afin de découvrir le secret de sa grand-mère qui est emmenée à l’hôpital et risque de ne pas se réveiller. On retourne dans le passé d’Alma, de Rabat au Maroc où tout débute, en passant par l’Angleterre et la France où les femmes débarquent en Août 1944 pour filer en direction de l’Allemagne. et ainsi libérer la France. Il y a sa vie d’héroïne dans l’unité Rochambeau, son indéfectible amitié avec Lucie, sa solidarité avec les autres femmes qui font partie de son équipe, mais aussi une histoire d’amour à sens unique qu’elle a du mal à accepter et qui pourrait bien la pousser au pire. Karine LEBERT nous embarque avec Alma, sur le terrain, où tout est tellement bien argumenté qu’on s’y croirait. On se retrouve à ses côtés dans l’ambulance, sur le terrain, quand il faut soigner et transporter des blessés, quand les bombes pleuvent, quand la faim tenaille, quand la fatigue prend le dessus. Il y a des jalousies, des rivalités, il y a surtout des femmes courageuses prêtes à tout pour sauver leur pays. Marcher dans les pas d’Alma et découvrir son passé c’est très enrichissant, on ne peut qu’admirer l’héroïsme de ces jeunes femmes qui affrontent tout et ont parfois donné leur vie pour la France. Ce roman est à double temporalité et alterne entre passé avec l’histoire d’Alma et présent avec Marion qui mène l’enquête. J’ai bien sûr une préférence pour le passé d’Alma parce que pour moi, l’héroïne du roman c’est bien elle. Mais Marion ne démérite pas, elle ne néglige pas ses efforts pour reconstituer le puzzle dont beaucoup de pièces sont encore manquantes. Elle compte bien trouver le secret de sa grand-mère et pourquoi celle-ci a demandé pardon à Lucie avant de sombrer dans le coma. Le chemin est tortueux, l’autrice joue un peu avec nos nerfs, on pense avoir trouvé, puis l’affaire part dans une autre direction, on fait chou blanc, ça rebondit, ça stagne, puis ça repart ….. la route n’est pas un long fleuve tranquille et action rime avec émotions parce que des émotions il y en a à foison dans ce roman. La culpabilité, la résilience, le remord, le pardon, le courage, c’est une recette que Karine Lebert applique et dose à la perfection on ne peut qu’apprécier. Mais c’est surtout cet hommage rendu aux Rochambelles qui fait du bien et réchauffe, parce qu’elles ont longtemps été oubliées et qu’elle sont encore trop méconnues. Merci à l’autrice de nous les faire renaître à travers des personnages de fiction mais aussi Florence Conard qui est citée dans le roman et qui est bien réelle puisqu’elle est la fondatrice du groupe Rochambeau. A noter que dans le groupe des Rochambelles il existait une Lucie. J’ai passé un super bon moment avec cette lecture, une histoire qu’on ne voit pas passer tellement on est dedans, un livre qu’on ne veut pas lâcher parce qu’on a hâte de découvrir ce qui se cache derrière. Quand enfin les dernières pièces du puzzle sont assemblées on est à la fois surpris et enchantés de finalement n’avoir pas tout trouvé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Petite_etoile_livresque Posté le 28 Avril 2022
    J’ai aimé découvrir ce pan de la Seconde Guerre Mondiale : ces femmes, les Rochambelles qui ont débarqué 2 mois après les américains et qui ont participé à la libération de la France, de la Normandie à l’Allemagne en passant par Paris ! Le côté historique m’a énormément intéressée et surtout le fait d’apprendre des choses que j’ignorai encore sur la Seconde Guerre Mondiale. Peut être est-ce le fait que l’enquête de Marion se déroule sur plusieurs mois voire plusieurs années m’a légèrement dérangée. J’ai trouvé que cela « coupait » un peu la dynamique du récit. Mais c’est vrai que d’un autre côté cela apporte aussi du réalisme dans l’histoire. J’ai trouvé sympa l’allusion aux héros des précédents livres que j’ai lu. #9643;️ J’ai passé un bon moment même si j’aurai voulu un peu plus de rythme à certains moments.
  • bookaddict02 Posté le 12 Avril 2022
    Ce roman à deux voix et à deux temporalités nous fait voyager entre Normandie et Rabat. On y découvre l’histoire d’Alma ambulancière - infirmière pendant la seconde guerre mondiale et de Marion sa petite fille qui part à la recherche de secret de famille. J’ai trouvé ce roman et les personnages touchants et émouvants. Karine Lebert avec ce livre rend hommage à ces femmes courageuses qui ont participé à la libération de la France. Je ne connaissais pas du tout l’histoire de ces « Rochambelles » des femmes engagées comme ambulancière infirmière et qui faisait parti de l’unité de la 2ème DB du Général Leclerc. On ne peut qu’être bouleversé par le destin de ces héroïnes qui malheureusement est encore de nos jours méconnus. J’ai passé un excellent moment de lecture
  • Sansan83300 Posté le 5 Avril 2022
    Après avoir lu 'Femmes combattantes" le mois dernier, celui-ci me faisait tellement de l’œil que je l'ai sorti rapidement pour ce mois historique de @quelquespagesparjour . Je me suis donc plongée dans l'histoire de ces femmes qui ont débarquées en Normandie et ont suivi l'armée afin de soigner les blessées de guerre et apporter du réconfort aux populations. Ainsi lors de la cérémonie d'une des dernières Rochambelles, Alma qui doit recevoir une récompense fait un malaise et sombre dans le coma, elle divague depuis quelques temps et ne cesse de répéter des paroles incohérentes pour la famille mais surtout pour sa petite-fille, qui décide de suivre son instinct et de faire la lumière sur la passé de sa grand-mère. Avec un jeu de passé/présent nous allons revivre la préparation de ces femmes dont la détermination et le courage n'a d'égal et dont la reconnaissance ne viendra que tard. Ces femmes qui ont tout laisser pour aller mener à bien leur mission : libérer la France aux côtés des soldats. L'autrice souligne leur force, leur combats, leur détermination, sans oublier leur féminité. Elles seront un réconfort important pour les populations qui enfin sont libérées. Il y a plusieurs scènes vibrantes qui nous plongent dans cette époque apocalyptique... Après avoir lu 'Femmes combattantes" le mois dernier, celui-ci me faisait tellement de l’œil que je l'ai sorti rapidement pour ce mois historique de @quelquespagesparjour . Je me suis donc plongée dans l'histoire de ces femmes qui ont débarquées en Normandie et ont suivi l'armée afin de soigner les blessées de guerre et apporter du réconfort aux populations. Ainsi lors de la cérémonie d'une des dernières Rochambelles, Alma qui doit recevoir une récompense fait un malaise et sombre dans le coma, elle divague depuis quelques temps et ne cesse de répéter des paroles incohérentes pour la famille mais surtout pour sa petite-fille, qui décide de suivre son instinct et de faire la lumière sur la passé de sa grand-mère. Avec un jeu de passé/présent nous allons revivre la préparation de ces femmes dont la détermination et le courage n'a d'égal et dont la reconnaissance ne viendra que tard. Ces femmes qui ont tout laisser pour aller mener à bien leur mission : libérer la France aux côtés des soldats. L'autrice souligne leur force, leur combats, leur détermination, sans oublier leur féminité. Elles seront un réconfort important pour les populations qui enfin sont libérées. Il y a plusieurs scènes vibrantes qui nous plongent dans cette époque apocalyptique avec les endroits où elle doivent survivre, soigner, dormir... La vision des premiers libérés des camps de concentration. Parallèlement à ça, nous suivons l'avancée des recherches de Marion, pour comprendre les paroles sans queue ni tête de sa grand-mère. Et c'est son personnage, qui m'a paru un peu mièvre qui fait que ce roman n'est pas un coup de cœur. J'ai ressenti toute la force et le courage du personnage d'Alma et des Rochambelles , alors que Marion m'a paru molle et sans profondeur. Limite à certaines scènes hystériques et je n'ai pas retrouver la force et l'émotion que le personnage de la grand-mère m'a communiqué. Ainsi je n'ai pas trouvé le personnage de Marion légitime dans les recherches, j'ai eu du mal à m'attacher à elle et plusieurs fois j'ai eu envie de la secouer, alors c'était peut-être un choix de la faire paraître toute douce face au reste du récit mais j'aurais voulu un personnage plus vibrant, plus profond et moi centré sur elle même. Elle ne m'a absolument pas empêchée de lire et beaucoup apprécier le roman, car l'écriture nous embarque dés les premières lignes et j'ai passé un excellent moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MamieAgnes Posté le 12 Octobre 2021
    Bravo Mesdames ! Karine Lebert nous emmène sur les traces des Rochambelles, ces femmes, méconnues du grand public, qui ont débarqué sur les plages normandes en août 1944, avec la 2ème Division Leclerc et qui ont suivi les troupes libératrices, en tant qu'ambulancières jusqu'au Nid d'Aigle d'Hitler. Grâce à ce roman, elle rend hommage à ces femmes qui ont bravé les combats au côté des soldats, sans jamais se plaindre. Bien sûr, l'histoire est romancée et c'est donc une très belle saga familiale, qui se déroule entre présent et passé. Dans la famille, il y a Alma, la grand mère Rochambelle, Élise, sa fille et Marion, sa petite fille, qui va chercher à lever les derniers secrets de sa mamie adorée. Et puis, il y a la magnifique Villa "Augustine" qui est également un personnage. Grace à Karine Lebert, j'avais découvert, avec plaisir, l'histoire des War Brides dans les amants de l'été 1944, suivi d'un second tome. Plaisir renouvelé avec ce roman. L'autrice fait, en amont, un travail important de documentation afin de nous transmettre ces histoires fidèles à la grande Histoire.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !