Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259197823
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm
Pour un garçon
Christophe Mercier (traduit par)
Collection : Feux croisés
Date de parution : 24/10/2002
Éditeurs :
Plon

Pour un garçon

Christophe Mercier (traduit par)
Collection : Feux croisés
Date de parution : 24/10/2002

La rencontre de deux londoniens attachants: un pauvre gamin de douze ans et un pauvre vieux de trente-six ans. Que la vie est dure à tout âge! Mais qu'elle peut être drôle sous le regard lucide et caustique de Nick Hornby!

"Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories...

"Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories aussi psychorigides qu'improbables à propos de l'existence, la vie n'est pas facile. Pour un célibataire londonien de trente-six ans, riche,...

"Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories aussi psychorigides qu'improbables à propos de l'existence, la vie n'est pas facile. Pour un célibataire londonien de trente-six ans, riche, oisif, mais qui a de plus en plus de mal à dénicher des compagnes bien roulées, indulgentes et disponibles, la vie n'est pas facile non plus. Quand le gamin et le célibataire se rencontrent dans un club pour femmes seules où le célibataire s'est indûment introduit, les choses deviennent de plus en plus compliquées. Nick Hornby en dit beaucoup, en riant, sur la triste condition des mâles célibataires de tous âges, dans les tristes temps que nous vivons."
Christophe Mercier

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259197823
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« A Propos d’un gamin, c’est du Hornby juré craché. Le récit d’un fabulateur compulsif en quête d’une possible identité. (...) C’est un Londres ironique mais aux teintes moroses de single mothers et pubs enfumés, d’émissions idiotes de fin d’après-midi et d’horizons existentiels bouchés que Hornby saisit d’un trait caustique, jamais méprisant... Un regard étonamment lucide et élégamment transfiguré sur la société anglaise, sans égal parmi les écrivains de la dernière génération. » L’Evènement du jeudi, 11 juin 1998

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BlackRadis Posté le 13 Mars 2022
    Un homme, un vrai séducteur, n'hésite pas à tout pour pécho... Y compris se faire passer pour un père célibataire et ça marche... La dame qu'il rencontre a, elle, un enfant un peu différent... Les deux vont apprendre à s'apprécier. Drôle et tendre.
  • gaelledujardin Posté le 18 Août 2021
    Aujourd'hui, allez savoir pourquoi, j'ai eu envie de vous parler d'un livre que j'ai lu et relu il y a très longtemps mais qui m'a profondément marqué, qui fait partie de ses livres qui ne sont jamais bien loin, qui sont cornés, dont les pages sont légèrement jaunies mais qui vous appellent quand vous passez devant la bibliothèque et vous arrachent un sourire en repensant au bonheur que vous avaient procuré leurs lectures. Ce roman c'est "A propos d'un gamin" de Nick Hornby. Ce livre c'est l'histoire de Marcus, douze ans, une mère divorcée et complètement dépressive, végétarienne et baba cool qui ne lui fait porter que des vêtements has been, lui fait écouter de la musique des années 70 et participe à le rendre complètement rejeté par ses camarades de classe. Et puis, c'est aussi l'histoire de Will, 36 ans, riche, rantier, branché, oisif et tombeur. Pourtant, lui aussi a du mal à trouver sa place dans la société. Leur rencontre, qui dans ses débuts va partir plutôt mal, va très rapidement les amener à devenir amis, malgré la différence d'âge, les faire s'epauler, s'entraider et donc évoluer et revenir à la société. Une amitié improbable mais qui va tout changer! Si... Aujourd'hui, allez savoir pourquoi, j'ai eu envie de vous parler d'un livre que j'ai lu et relu il y a très longtemps mais qui m'a profondément marqué, qui fait partie de ses livres qui ne sont jamais bien loin, qui sont cornés, dont les pages sont légèrement jaunies mais qui vous appellent quand vous passez devant la bibliothèque et vous arrachent un sourire en repensant au bonheur que vous avaient procuré leurs lectures. Ce roman c'est "A propos d'un gamin" de Nick Hornby. Ce livre c'est l'histoire de Marcus, douze ans, une mère divorcée et complètement dépressive, végétarienne et baba cool qui ne lui fait porter que des vêtements has been, lui fait écouter de la musique des années 70 et participe à le rendre complètement rejeté par ses camarades de classe. Et puis, c'est aussi l'histoire de Will, 36 ans, riche, rantier, branché, oisif et tombeur. Pourtant, lui aussi a du mal à trouver sa place dans la société. Leur rencontre, qui dans ses débuts va partir plutôt mal, va très rapidement les amener à devenir amis, malgré la différence d'âge, les faire s'epauler, s'entraider et donc évoluer et revenir à la société. Une amitié improbable mais qui va tout changer! Si dans ses précédents romans l'auteur avait su m'amuser, ici il m'a complètement bluffé. Ce livre est incroyablement juste et beau. Pour moi, sa plus grande réussite, son roman le plus abouti. Nick Hornby a une plume unique, un regard sur le monde, sur ses personnages qui lui est propre. Bien évidemment, son roman est rempli de cet humour qui le caractérise, mais on y trouve également une subtilité dans la peinture qu'il fait de ses personnages, un cynisme et une bienveillance. Même si le ton du livre est le plus souvent drôle, l'auteur aborde quand même des thèmes extrêmement durs comme le suicide, la dépression, le harcèlement scolaire, et nous parle aussi des tournants de l'existence avec l'adolescence, le fait de devenir parent et puis aussi la recherche d'un sens à donner à sa vie. Le dosage ici est parfait entre humour et tension dramatique et l'auteur n'en fait jamais trop. Le style de l'auteur est très visuel et donc très agréable à lire, complètement addictif. On a non pas l'impression de lire, mais de vivre l'histoire depuis l'intérieur du livre, de côtoyer pour de vrai Marcus, Will et tous les autres personnages tellement hauts en couleur qui peuplent ce récit. Les personnages dont l'histoire nous est contée sont juste incroyables. Marcus, ce petit bout d'homme qui au premier abord semble juste bizarre, mais dont on perce au fil des pages les secrets, les blessures, ce qui se cache vraiment derrière cette attitude qui le laisse en retrait des autres, en marge de la société. Et Will, qui au début est profondément superficiel, mais qui va au contact de Marcus se transformer. En prenant en charge ce gamin, il va penser à autre chose qu'à sa petite personne, se sentir responsable pour la première fois de sa vie. Il devient alors profondément attachant. En bref, un livre amusant, touchant, humain et qui fait un bien fou. Un vrai petit bijou de finesse et d'intelligence empreint également de la nostalgie des années 90. Pour moi un véritable coup de cœur ! Et pour compléter cette découverte, je vous conseille de regarder l'adaptation qui a été faite de ce livre avec Hugh Grant et Nicolas Hoult par l'équipe de "coup de foudre à Notting Hill". C'est une petite merveille qui est très fidèle au roman et qui vous fera passer un super bon moment. C'est tendre, drôle et superbement joué. Aucune déception pour moi à la suite du visionnage de ce film même si je préfère le livre. Il s'agit même d'un de mes films "doudou" que j'aime regarder après une journée un peu compliquée. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce livre ou cet auteur, foncez en librairie, pour peu que vous aimiez l'Angleterre et l'humour so British, vous serez à coup sûr comblés !
    Lire la suite
    En lire moins
  • BenoitGillain Posté le 6 Décembre 2020
    Si on arrive à aller au-delà de: - l’adaptation française lamentable. J’ai souvent eu l’impression que le traducteur ne maîtrisait pas le français et n’avait pas compris le sens originel du texte, Qu’il se contentait de traductions littérales là où un vrai travail d’interprétation était nécessaire. J’ai plusieurs fois du penser à ce que l’auteur avait dû écrire en anglais pour comprendre la signification d’une phrase; - les références anglo-saxonnes qui n’ont jamais traversé la Manche et qui donc ne peuvent pas toucher ceux qui n’ont pas été imprégnés de la culture britannique; - les références d’actualité qui ont désormais plus de 25 ans; Après avoir accepté pendant quelques chapitres le fait qu’on allait suivre des personnes qu’on ne voudrait pas spécialement côtoyer, alors, on peut se délecter de l’évolution de ces personnages atypiques. J’ai pris plaisir à voir mûrir les protagonistes et leur vision de la vie. L’humour anglais très présent dans l’ouvrage est un atout non négligeable. Soulignons aussi qu’un canard meurt au court de ce récit. Soyez prêts à accepter cette tragédie.
  • Medulla Posté le 8 Juin 2020
    En farfouillant dans ma PAL, je suis retombée sur ce roman prêté il y a quelques années par une copine et mystérieusement avalé par ma bibliothèque (et du coup pas par moi). C'est chose faite et j'avoue que c'est une agréable surprise. La couverture ne m'inspirait pas du tout, le titre non plus... mais j'ai été charmée par l'humour de Nick Hornby racontant l'amitié improbable entre Marcus, 12 ans, adolescent complexé et décalé par rapport à sa génération et Will, 36 ans, adulescent attardé. Le cynisme ambiant teinté d'une infinie tendresse pour les personnages dépeints, galerie d'anti-héros cabossés et attachants, m'a fait éclaté de rire plus d'une fois. L'ambiance de ce roman constitue un hommage aux années 90 et m'a replongé dans mes années collèges. Je vais de ce pas réécouter Nevermind!
  • jeide3 Posté le 28 Janvier 2020
    Un roman très touchant, acide et tendre comme l'humour Britannique.
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…