Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221140314
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 153 x 240 mm

Quand soufflera le vent de l'aube

Abel Gerschenfeld (traduit par), Dominique Haas (traduit par), Odile Demange (traduit par)
Date de parution : 02/06/2016

Île de Skye, 1903. Jessie, une fille de métayers, et Isabel, la fille du médecin de l’île, grandissent ensemble sur cette terre pauvre du nord de l’Écosse. Jessie rêve de devenir infirmière et Isabel de prendre la succession de son père. Mais la disparition mystérieuse du jeune héritier de l’une...

Île de Skye, 1903. Jessie, une fille de métayers, et Isabel, la fille du médecin de l’île, grandissent ensemble sur cette terre pauvre du nord de l’Écosse. Jessie rêve de devenir infirmière et Isabel de prendre la succession de son père. Mais la disparition mystérieuse du jeune héritier de l’une des familles les plus importantes de la région vient contrarier le destin des deux amies, bientôt obligées de se séparer. Leurs routes ne vont toutefois pas tarder à se croiser à nouveau.
De l’archipel des Hébrides à Édimbourg puis, durant la Première Guerre mondiale, de France en Serbie, Quand soufflera le vent de l’aube déroule sur plus de quinze ans la saga bouleversante – et inspirée de faits réels – de deux héroïnes au courage admirable, confrontées à la cruauté de la guerre et unies par un inavouable secret.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221140314
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lineladouce Posté le 19 Octobre 2021
    J’ai dévoré cette histoire de femmes qui veulent faire médecine (une en tant qu infirmière et l’autre en tant que médecin). Livre tellement facile à lire. Chaque chapitre donne envie de continuer pour savoir ce qui va arriver à ses héroïnes. L’histoire est bien emmenée et arrive à nous emmener dans cet univers où la place de la femme normalement était au foyer mais la guerre a tout change. Moi qui suis infirmière (heureusement pas de la même époque) je me suis retrouvées dans ce livre avec ce dévouement qu’on apporte à nos malades. Dommage pour l’instant, l’auteur Emma Fraser a écrit qu’un seul livre.
  • GaudiumSemper Posté le 8 Septembre 2021
    On suit ici deux jeunes filles, deux points de vue différents: Isabel, fille de médecin et Jessie, fille de métayer. Elles appartiennent donc à deux classes sociales différentes mais elles sont réunies par plusieurs liens, notamment leurs rêves respectifs: devenir médecin et infirmière. On commence ce roman par leur adolescence, sur l’île de Skye en Écosse. J’ai vraiment adoré cette partie. Les paysages sont sublimes, cela fait vraiment rêver. Puis, on les suit un peu plus tard, lorsqu’elles commencent leurs études pour exercer le métier de leurs rêves. Enfin, la première guerre mondiale éclate et tout va s’enchainer pour elles. J’ai beaucoup aimé le côté féministe de ce roman. Il était très rare de devenir médecin pour une femme à cette époque, mais Isabel est une femme forte qui se fiche des conventions. Pour elle, tout passe après son métier. C’est une femme très courageuse que j’ai admiré tout du long. C’est aussi grâce à ce trait de caractère qu’elle va rencontrer des personnes en dessous de sa classe sociale, et cela va changer sa vie. Ce roman a aussi un côté romantique. Comme on suit ces deux jeunes femmes pendant plusieurs années, on les voit donc connaître leurs premiers amours. Cela est... On suit ici deux jeunes filles, deux points de vue différents: Isabel, fille de médecin et Jessie, fille de métayer. Elles appartiennent donc à deux classes sociales différentes mais elles sont réunies par plusieurs liens, notamment leurs rêves respectifs: devenir médecin et infirmière. On commence ce roman par leur adolescence, sur l’île de Skye en Écosse. J’ai vraiment adoré cette partie. Les paysages sont sublimes, cela fait vraiment rêver. Puis, on les suit un peu plus tard, lorsqu’elles commencent leurs études pour exercer le métier de leurs rêves. Enfin, la première guerre mondiale éclate et tout va s’enchainer pour elles. J’ai beaucoup aimé le côté féministe de ce roman. Il était très rare de devenir médecin pour une femme à cette époque, mais Isabel est une femme forte qui se fiche des conventions. Pour elle, tout passe après son métier. C’est une femme très courageuse que j’ai admiré tout du long. C’est aussi grâce à ce trait de caractère qu’elle va rencontrer des personnes en dessous de sa classe sociale, et cela va changer sa vie. Ce roman a aussi un côté romantique. Comme on suit ces deux jeunes femmes pendant plusieurs années, on les voit donc connaître leurs premiers amours. Cela est d’autant plus touchant avec le contexte de la guerre. On se retrouve avec elles, à attendre des nouvelles de leurs êtres proches. Le côté “guerre” du roman est à couper le souffle. Ici on est du côté de Jessie et Isabel, du côté des médecins. J’ai trouvé cela très intéressant. De plus, on assiste à plein de problématiques pour lesquelles elles ont dû faire face, la gravité des blessures, le manque de matériel, de place et de connaissances (on est après tout au début du 20ème siècle), les choix à faire (risquer sa vie, les choix entre les patients, le choix entre métier et famille). On assiste aussi à plusieurs morts, et sans aucune préparation “mentale” de la part de l’autrice, car après tout, la guerre ne prévient pas. Cela nous laisse bouche bée, on subit tout autant que les personnages du roman. Enfin, il y a aussi une enquête de fond qu’on essaie de résoudre. Cette enquête lie Jessie, Isabel et Archie (le frère de Jessie). En effet, après la disparition d’un certain personnage (de la haute société), l’un des trois est accusé. Qu’est-il devenu de lui ? Pourquoi ? En tout cas, ces trois personnages se retrouvent liés à jamais par les secrets et les non-dits. Personnellement je ne m’attendais pas du tout à la révélation finale et j’ai donc été bouche bée quand la vérité a éclaté. Pour conclure, j’ai trouvé ce roman vraiment magnifique. L’écriture est fluide et magnifiquement belle (voire même poétique) et je ne me suis pas du tout ennuyée. Je me suis beaucoup attachée aux personnages (notamment Archie, qui est mon personnage préféré). J’ai vraiment tout aimé et j’ai trouvé cette histoire vraiment très intéressante. On se rend compte des difficultés d’être une femme à cette époque, des difficultés d’être médecin dans ces temps de guerre, et de tous les problèmes mineurs auxquels on n’avait pas pensé. C’est une vraie leçon de vie, c’est pour cela que je recommande ce roman à tout le monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Leslecturesdeclaire Posté le 11 Août 2021
    Poignant. Déchirant. Magnifique. Quand soufflera le vent de l'aube est un roman captivant qui m'a entraînée auprès de femmes engagées, audacieuses et incroyablement fortes. Des femmes qui ont su s'affranchir, prendre leur destin en main, défendre leur rêve et leur ambition sans jamais faillir. Des femmes qui se révèlent, à elles-mêmes et au monde. Avec beaucoup de justesse et de sensibilité, Emma Fraser livre un hommage vibrant aux infirmières et aux femmes médecins de la Grande Guerre, à toutes ces fabuleuses héroïnes qui ont consacré leur vie à sauver celles des autres. Leur courage, leur ténacité et leur force de résistance m'ont envoûtée. Emma Fraser ne nous épargne rien de la cruauté et de l'injustice de la guerre. La peur ravageuse, les vies brisées, les rêves sacrifiés, l'épuisement, les maladies, la morsure du froid, l'omniprésence de la mort, sournoise et impitoyable... à plusieurs reprises, j'ai senti mon cœur se serrer. D'angoisse, et puis aussi d'amour. Car au milieu de la tragédie, il y a toujours des moments d'espoir et de profonde humanité, malgré tout. Ce roman, c'est un magnifique hymne à la puissance des femmes. Une véritable ode à la résilience, à la solidarité et au dévouement de toutes les personnes qui se... Poignant. Déchirant. Magnifique. Quand soufflera le vent de l'aube est un roman captivant qui m'a entraînée auprès de femmes engagées, audacieuses et incroyablement fortes. Des femmes qui ont su s'affranchir, prendre leur destin en main, défendre leur rêve et leur ambition sans jamais faillir. Des femmes qui se révèlent, à elles-mêmes et au monde. Avec beaucoup de justesse et de sensibilité, Emma Fraser livre un hommage vibrant aux infirmières et aux femmes médecins de la Grande Guerre, à toutes ces fabuleuses héroïnes qui ont consacré leur vie à sauver celles des autres. Leur courage, leur ténacité et leur force de résistance m'ont envoûtée. Emma Fraser ne nous épargne rien de la cruauté et de l'injustice de la guerre. La peur ravageuse, les vies brisées, les rêves sacrifiés, l'épuisement, les maladies, la morsure du froid, l'omniprésence de la mort, sournoise et impitoyable... à plusieurs reprises, j'ai senti mon cœur se serrer. D'angoisse, et puis aussi d'amour. Car au milieu de la tragédie, il y a toujours des moments d'espoir et de profonde humanité, malgré tout. Ce roman, c'est un magnifique hymne à la puissance des femmes. Une véritable ode à la résilience, à la solidarité et au dévouement de toutes les personnes qui se sont battues pour faire briller un peu de lumière au cœur des ténèbres. Des Isabel, des Jessie, il y en a eu, et elles ne devraient jamais être oubliées...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mimi6231 Posté le 6 Janvier 2021
    Un long roman mais sans longueur. UNnroman historique avec un souffle romanesque comme fil rouge. Dans une première partie, le récit nous fait avancer dans les couches sociales bien marquées de cette Angleterre du début du XIXème siècle, rencontrer la difficulté des femmes à occuper des emplois réputés devoir être occupés par des hommes. Jessie voudrait devenir infirmière mais se heurte à la pauvreté de sa famille de métayer, Isabel, fille de médecin se heurte aux convenances de l'époque tant pour ses sentiments amoureux que pour son aspiration à être elle-même médecin. Dans la seconde, le thème cette fois traite de la seconde guerre mondiale. On y découvre l'implication des femmes et le courage qu'elles ont montré sur les champs de bataille. Tout au long de l'ouvrage, l'auteur sait rendre les différentes atmosphères et les ressentis de ses personnages. Certains trouveront certainement à reprocher quelques coïncidences un peu trop grandes mais nous sommes dans un roman et si cette trame romanesque donne une continuité, une sorte de dynamique à l'ensemble, lui donne vie à travers celles de ses héros, les fonds historiques, visiblement très documentés, constituent ce que l'on retiendra une fois la dernière page tournée. Un très bon moment de lecture
  • ladyoga Posté le 25 Juillet 2020
    Un bel hommage aux femmes écossaises et à leur dévouement pendant la première guerre mondiale. Un beau roman, bien documenté, une lecture très agréable.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.