Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Repas de famille
Romane Lafore (traduit par)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 11/04/2024
Éditeurs :
Presses de la cité
En savoir plus
Nouveauté

Repas de famille

Romane Lafore (traduit par)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 11/04/2024
L’ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR… ET ENCORE MOINS EN FAMILLE
Les trois enfants de Fred Merton, patriarche aussi toxique que manipulateur, peuvent en témoigner. En particulier Dan, son seul fils, furieux depuis que son père a vendu l’entreprise qu’il espérait reprendre. Catherine, l’aînée, n’a... Les trois enfants de Fred Merton, patriarche aussi toxique que manipulateur, peuvent en témoigner. En particulier Dan, son seul fils, furieux depuis que son père a vendu l’entreprise qu’il espérait reprendre. Catherine, l’aînée, n’a quant à elle pas été ravie d’apprendre que ses parents comptent se séparer de la villa dont elle rêve d’hériter. Sans oublier... Les trois enfants de Fred Merton, patriarche aussi toxique que manipulateur, peuvent en témoigner. En particulier Dan, son seul fils, furieux depuis que son père a vendu l’entreprise qu’il espérait reprendre. Catherine, l’aînée, n’a quant à elle pas été ravie d’apprendre que ses parents comptent se séparer de la villa dont elle rêve d’hériter. Sans oublier Jenna, la cadette, artiste à l’existence dissolue qui vit sous la menace permanente de se voir couper les vivres…
Lorsque les époux Merton sont retrouvés assassinés après un repas de famille qui a tourné au règlement de comptes, tous les enfants sont suspectés. D’autant qu’ils ont hérité du don paternel pour le secret et la dissimulation… Et quand la soeur du défunt s’en mêle, le doute devient certitude.
L’un des enfants a assassiné ses parents de sang-froid. Mais lequel ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258208216
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus
EAN : 9782258208216
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • missmolko1 09/08/2021
    Not a happy family est sans aucun doute le meilleur roman de Shari Lapena que j’ai pu lire jusqu’à présent. On fait la connaissance de Fred et Sheila Mercer qui s’apprête à réunir leurs enfants, aujourd’hui adulte, pour le traditionnel repas du dimanche de Paques. Repas qui tourne vite au vinaigre car Fred annonce son intention de vendre la maison familiale. Cela déclenche une dispute et les trois enfants quittent la table rapidement. Deux jours plus tard, ils sont retrouvés assassinés par leur femme de ménage. Est-ce un simple vol qui a mal tourné ou est-ce qu’un des enfants a assassiné ses parents ? C’est un roman au suspense incroyable car plus on avance, plus la tension est palpable. C’est comme un huis-clos familiale ou tout le monde est suspects. L’auteure nous entraîne sur de nombreuses fausses pistes et jusqu’au bout nous avons des doutes. Ce n’est que dans les vingt dernières pages que l’on découvre l’identité du meurtrier. J’ai beaucoup aimé les personnages des enfants Mercer, Catherine, l’ainée qui est très à cheval sur les apparences. Elle aime l’argent et ne cache pas sa volonté de s’installer dans la maison familiale. En même temps, elle est attendrissante à cause de son désir d’enfant. Son mari Ted est sans doute le plus sensé dans cette famille ou tout le monde cache bien des secrets. Ensuite, il y a Dan, le looser de la famille, celui qui fait des mauvais choix et que son père rabaisse constamment. Enfin Jenna, l’artiste incomprise, celle qui se rebelle contre cette oligarchie. Autour gravitent trois autres personnages : Audrey la sœur de Fred qui enquête, Irina, la femme de ménage mais aussi Rose et sa mère Ellen qui sont plus proche des Mercer que le début du roman ne le laisse entendre. Et puis il y a les deux enquêteurs zélés qui ne lâchent rien. Pour autant, ils sont très peu présents dans le domaine intime. On ne sait rien deux, ils sont juste là pour mener l’enquête. L’accent de l’intrigue tourne autour de cette famille dysfonctionnelle. C’est un roman vraiment efficace, habillement construit qui est difficile à lâcher une fois que l’on a débuté sa lecture. L’auteure place une nouvelle fois son intrigue dans la petite ville banlieue de New-York, Aylesford sur les rives de l’Hudson, tout comme son autre roman Une voisine encombrante. J’ai aimé ce dépaysement et je recommande vraiment ce roman qui j’espère sortira prochainement en français. Not a happy family est sans aucun doute le meilleur roman de Shari Lapena que j’ai pu lire jusqu’à présent. On fait la connaissance de Fred et Sheila Mercer qui s’apprête à réunir leurs enfants, aujourd’hui adulte, pour le traditionnel repas du dimanche de Paques. Repas qui tourne vite au vinaigre car Fred annonce son intention de vendre la maison familiale. Cela déclenche une dispute et les trois enfants quittent la table rapidement. Deux jours plus tard, ils sont retrouvés assassinés par leur femme de ménage. Est-ce un simple vol qui a mal tourné ou est-ce qu’un des enfants a assassiné ses parents ? C’est un roman au suspense incroyable car plus on avance, plus la tension est palpable. C’est comme un huis-clos familiale ou tout le monde est suspects. L’auteure nous entraîne sur de nombreuses fausses pistes et jusqu’au bout nous avons des doutes. Ce n’est que dans les vingt dernières pages que l’on découvre l’identité du meurtrier. J’ai beaucoup aimé les personnages des enfants Mercer, Catherine, l’ainée qui est très à cheval sur les apparences. Elle aime l’argent et ne cache pas sa volonté de s’installer dans la maison familiale. En même temps, elle est attendrissante à cause...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.