Lisez! icon: Search engine
ReSisters – Roman graphique écoféministe, quête initiatique et politique pour se réinventer un destin commun désirable et sortir du capitalisme néocolonial patriarcal
Collection : Nouveaux récits
Date de parution : 28/10/2021
Éditeurs :
Tana

ReSisters – Roman graphique écoféministe, quête initiatique et politique pour se réinventer un destin commun désirable et sortir du capitalisme néocolonial patriarcal

,

Collection : Nouveaux récits
Date de parution : 28/10/2021
ReSisters - Un roman graphique écoféministe
2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l’épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tâchent de vivre leur... 2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l’épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tâchent de vivre leur vie. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde... 2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l’épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tâchent de vivre leur vie. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l’entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, Pierre commence à recevoir d’énigmatiques messages, signés d’un mystérieux logo en forme d’abeille. Lila décide de mener l’enquête. Elle atterrit alors chez les ReSisters, une communauté en rupture avec le système « capitaliste patriarcal néocolonial » où s’invente un mode de vie inspiré des idéaux écoféministes. Refusant le sacro-saint « progrès » sans pour autant aspirer à un « retour en arrière », les ReSisters explorent des idées, des rituels, des actions de désobéissance pour régénérer le monde à la lumière des enjeux contemporains. Tandis que Lila plonge dans cet espace parallèle, Pierre découvre la face cachée de notre système lors d’un voyage en Inde. Ces expériences vont bouleverser le quotidien de nos personnages. En toile de fond, une question : comment des personnes sans pouvoir ni argent peuvent-elles changer le monde et le rendre à nouveau désirable ? Entre quête initiatique et fiction philosophique, cette œuvre chorale mêle narration, apports théoriques et illustrations foisonnantes pour présenter la richesse du mouvement écoféministe.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791030103786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 170 x 240 mm
EAN : 9791030103786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 170 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mimolit 21/11/2022
    La douce petite claque d’un ouvrage riche en infos, facile à lire, captivant, qui fait réfléchir et de jolies illustrations. Novembre 2022, lecture de Resisters: résultat, je file chercher du contenu pour “contre-apprendre” à mes enfants la vraie Histoire, celle avec des femmes dedans. Lisez ce roman graphique, vous comprendrez. ;-)
  • Cathy_lit 05/10/2022
    Bonsoir, Un roman graphique ce soir, lu grâce aux booktrotteuses « Resisters » de Jeanne Bugard Goutal et Aurore Chapon chez Tana Editions. Un livre éco féministe qui est très dense, qui fait que l’on se pose plain de questions, sur la société, le patriarcat, le climat,… Bref un roman graphique complet, très actuel, avec des explications, des dessins qui ne sont pas forcément dans des « cases », des sujets qui intéressent tout le monde et pas seulement les féministes. Un ouvrage très intéressant, dans lequel j’ai appris plein de choses et j’ai beaucoup aimé. Quatrième de couv ReSisters - Un roman graphique écoféministe 2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l'épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tâchent de vivre leur vie. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l'entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, Pierre commence à recevoir d'énigmatiques messages, signés d'un mystérieux logo en forme d'abeille. Lila décide de mener l'enquête. Elle atterrit alors chez les ReSisters, une communauté en rupture... Bonsoir, Un roman graphique ce soir, lu grâce aux booktrotteuses « Resisters » de Jeanne Bugard Goutal et Aurore Chapon chez Tana Editions. Un livre éco féministe qui est très dense, qui fait que l’on se pose plain de questions, sur la société, le patriarcat, le climat,… Bref un roman graphique complet, très actuel, avec des explications, des dessins qui ne sont pas forcément dans des « cases », des sujets qui intéressent tout le monde et pas seulement les féministes. Un ouvrage très intéressant, dans lequel j’ai appris plein de choses et j’ai beaucoup aimé. Quatrième de couv ReSisters - Un roman graphique écoféministe 2030. Dans un univers légèrement dystopique et pourtant terriblement familier, marqué par la course au profit, l'épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tâchent de vivre leur vie. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l'entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, Pierre commence à recevoir d'énigmatiques messages, signés d'un mystérieux logo en forme d'abeille. Lila décide de mener l'enquête. Elle atterrit alors chez les ReSisters, une communauté en rupture avec le système " capitaliste patriarcal néocolonial " où s'invente un mode de vie inspiré des idéaux écoféministes. Refusant le sacro-saint " progrès " sans pour autant aspirer à un " retour en arrière ", les ReSisters explorent des idées, des rituels, des actions de désobéissance pour régénérer le monde à la lumière des enjeux contemporains. Tandis que Lila plonge dans cet espace parallèle, Pierre découvre la face cachée de notre système lors d'un voyage en Inde. Ces expériences vont bouleverser le quotidien de nos personnages. En toile de fond, une question : comment des personnes sans pouvoir ni argent peuvent-elles changer le monde et le rendre à nouveau désirable ? Entre quête initiatique et fiction philosophique, cette œuvre chorale mêle narration, apports théoriques et illustrations foisonnantes pour présenter la richesse du mouvement écoféministe.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mesecritsdunjour 08/09/2022
    On est en 2030, proche et en même temps si loin d’aujourd’hui ! Tout me paraît extrême dans cette course au profit, dans l’épuisement de nos ressources et dans la restriction des libertés. Je vous ai dit extrême ? N’est-ce pas déjà ce qui se produit en 2022 ? Cela donne à réfléchir et ce roman graphique en est le support parfait. « La nature nous donne tout, comme une mère. À chaque souffle on lui prend de l’air. À chaque repas, on lui prend des plantes, de l’eau, de la terre et de la lumière. Chaque fois qu’on fabrique quelque chose, on lui prend de l’espace et des matières… Alors on a une dette à son égard, une dette infinie liée à notre vie elle-même. » Un ouvrage dense au graphisme très dynamique auquel il m’a fallu un petit temps d’adaptation. L’œil est attiré de partout ! Quelques pauses sont nécessaires afin d’assimiler ma lecture riche en informations. Le Covid en point de départ est assez plombant mais ce qui en découle n’est que logique. Réalité ou fiction ? Où est la limite ? Le propos est déstabilisant et donne envie de poursuivre la lecture. J’ai découvert l’écoféminisme, « terme désignant la destruction... On est en 2030, proche et en même temps si loin d’aujourd’hui ! Tout me paraît extrême dans cette course au profit, dans l’épuisement de nos ressources et dans la restriction des libertés. Je vous ai dit extrême ? N’est-ce pas déjà ce qui se produit en 2022 ? Cela donne à réfléchir et ce roman graphique en est le support parfait. « La nature nous donne tout, comme une mère. À chaque souffle on lui prend de l’air. À chaque repas, on lui prend des plantes, de l’eau, de la terre et de la lumière. Chaque fois qu’on fabrique quelque chose, on lui prend de l’espace et des matières… Alors on a une dette à son égard, une dette infinie liée à notre vie elle-même. » Un ouvrage dense au graphisme très dynamique auquel il m’a fallu un petit temps d’adaptation. L’œil est attiré de partout ! Quelques pauses sont nécessaires afin d’assimiler ma lecture riche en informations. Le Covid en point de départ est assez plombant mais ce qui en découle n’est que logique. Réalité ou fiction ? Où est la limite ? Le propos est déstabilisant et donne envie de poursuivre la lecture. J’ai découvert l’écoféminisme, « terme désignant la destruction de l’environnement et l’oppression des femmes reposant sur un même système de violence et de domination ». ReSisters interroge, bouscule les idées et provoque en moi une gêne pour cette réalité faite de perpétuel combat. Je suis fatiguée de tout ça. Se battre encore et encore pour une vie meilleure. Et si cet ouvrage était envoyé à notre Président, croyez-vous qu’il réagirait ? http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2022/07/20/39564938.html
    Lire la suite
    En lire moins
  • Uraniie 25/06/2022
    ReSisters de Jeanne Burgart Goutal, professeure agrégée de philosophie, et Aurore Chapon, designer graphique, publié en 2021 chez Tana Éditions. Le récit se déroule en 2030, dans un monde légèrement dystopique, mais dont les similarités avec notre société n’échapperont pas aux lecteurices. On y suit la vie de 7 personnages. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l'entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, ce dernier commence à recevoir de mystérieux messages signés d’une abeille. Alors avec Lila, iels commencent à enquêter et découvrent la communauté des ReSisters qui œuvrent pour l’écoféminisme. Le propos ici est d’affirmer que les avancées technologiques et scientifiques ne sont pas l’alpha et l'oméga pour lutter contre le réchauffement climatique. Il faut lutter contre les discriminations qui traversent nos sociétés. En effet, l’écoféminisme prône une intersectionnalité des luttes. L’idée est de dire que la destruction du vivant est un mécanisme que l'on retrouve dans toutes les discriminations, et que cette destruction du vivant touche en première ligne les femmes. Il remet en question le tout technologique, et met en avant une forme... ReSisters de Jeanne Burgart Goutal, professeure agrégée de philosophie, et Aurore Chapon, designer graphique, publié en 2021 chez Tana Éditions. Le récit se déroule en 2030, dans un monde légèrement dystopique, mais dont les similarités avec notre société n’échapperont pas aux lecteurices. On y suit la vie de 7 personnages. Lila et Mehdi élèvent leur bébé, Naëll, sous le regard malicieux du chat Archimède ; Parvati est venue d'Inde pour ses études ; Sandy fait le ménage dans les locaux de l'entreprise où Pierre travaille comme cadre. Un jour, ce dernier commence à recevoir de mystérieux messages signés d’une abeille. Alors avec Lila, iels commencent à enquêter et découvrent la communauté des ReSisters qui œuvrent pour l’écoféminisme. Le propos ici est d’affirmer que les avancées technologiques et scientifiques ne sont pas l’alpha et l'oméga pour lutter contre le réchauffement climatique. Il faut lutter contre les discriminations qui traversent nos sociétés. En effet, l’écoféminisme prône une intersectionnalité des luttes. L’idée est de dire que la destruction du vivant est un mécanisme que l'on retrouve dans toutes les discriminations, et que cette destruction du vivant touche en première ligne les femmes. Il remet en question le tout technologique, et met en avant une forme de sobriété dans nos modes de vies pour que tous et toutes puissions y vivre de manière égalitaire. Ici les autrices ont regroupé tous les mouvements de l’écoféminisme, qu’il soit spirituel, éthique, de résistance, faisant référence à une écologie profonde ou encore matérialiste. On y retrouve des figures comme Starhawk ou Vandana Shiva. Cet ouvrage nous propose une autre voie, la sobriété devient enviable. Un roman graphique militant qui fait du bien.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mccb78 21/06/2022
    Lila, Medhi, Pierre, Parvati et Sandy, les protagonistes de cette histoire, vivent en 2030 . Leur environnement et leur quotidien pourraient être le nôtre dans 8 ans. En effet, les pandémies sont monnaies courantes. L’attestation de sortie est obligatoire… Pierre reçoit des messages mystérieux signés d’un logo en forme d’abeille. Lila va enquêter et va découvrir la communauté des ReSisters , ayant un mode de vie inspiré de l’écoféminisme. Quelle grande claque ! Ce roman graphique est un chef d’œuvre. Les autrices, Jeanne Burgat Goutal et Aurore Chapin, m’ont tout à la fois, permis de m’ouvrir les yeux, me remettre en cause, me documenter et surtout de découvrir ce qu’est l’écoféminisme. J’avoue que c’est un terme que je n’avais que très peu entendu. Après la lecture de cet ouvrage, je vais approfondir mes connaissances sur ce sujet et j’espère réussir à y mettre mon petit grain de sel. J’aime les livres qui me font réfléchir et me remette en question. Pari réussi. Un très grand merci.
Inscrivez-vous à la newsletter Tana
Mettez un souffle de green dans votre vie !

Lisez maintenant, tout de suite !