Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782265154827
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm
ROUGE
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 01/04/2021
Éditeurs :
Fleuve éditions

ROUGE

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 01/04/2021
Apocalypse – La série
De nouvelles menaces mettent notre monde en péril...
« Une aventure palpitante aux frontières du réel dans la série policière Apocalypse. » Le Parisien Etudiant
« Romans policiers efficaces et rythmés » L’Indépendant
« Malin, efficace » Le Soir
« Des thématiques actuelles et les ficelles du genre maîtrisées, les deux...
« Une aventure palpitante aux frontières du réel dans la série policière Apocalypse. » Le Parisien Etudiant
« Romans policiers efficaces et rythmés » L’Indépendant
« Malin, efficace » Le Soir
« Des thématiques actuelles et les ficelles du genre maîtrisées, les deux premiers volumes de la série «Apocalypse» font mouche. » L’Amour des livres


Tandis qu’une canicule sans précédent s’est abattue sur la France, les...
« Une aventure palpitante aux frontières du réel dans la série policière Apocalypse. » Le Parisien Etudiant
« Romans policiers efficaces et rythmés » L’Indépendant
« Malin, efficace » Le Soir
« Des thématiques actuelles et les ficelles du genre maîtrisées, les deux premiers volumes de la série «Apocalypse» font mouche. » L’Amour des livres


Tandis qu’une canicule sans précédent s’est abattue sur la France, les départs de feu se multiplient dans la garrigue aux alentours de Marseille, provoquant de véritables scènes de panique. L’intention criminelle ne fait aucun doute. La cellule Vulcain, qui enquête sur les causes d’incendies suspects, est mise à contribution pour identifier et arrêter les responsables de cette catastrophe.
Une mission dont le capitaine Hugo Kezer, en charge de la cellule Nouvelles Menaces, va rapidement prendre le commandement. En effet, celui-ci se trouve justement dans la région pour rendre visite à sa fille, Mila, qui s’est portée volontaire au sein d’une association pour secourir la faune mise en danger par les feux de forêt. Impossible alors, pour lui, de ne pas se lancer à corps perdu dans cette affaire.
Pourtant, sans tarder, ses investigations sur les « mégafeux » en cours vont compromettre son propre enfant…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154827
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • thisou08 17/06/2022
    L'actualité est brûlante autour de Marseille en ce mois de juillet caniculaire. En quelle année ? Mystère. Les feux se propagent à une vitesse folle, avivés par le vent . Il apparaît bien vite qu'il s'agit de feux criminels. Une « étrange prophétie apocalyptique », délivrée par Cornil, un incendiaire récemment incarcéré, annonce l'arrivée du « dieu du feu ». De quoi ébranler les policiers, la psychologue et les pompiers tous sur le pied de guerre. L'auteur, Koz est un "fantôme" , nul ne connaît son identité. Une chose est sûre, l'avenir de notre planète, avec le dérèglement climatique est un sujet qui l'intéresse au plus haut point. Et il sait nous faire partager ses craintes. « De nouvelles menaces mettent notre monde en péril » La suite avec "Noir".
  • yannquignon 16/06/2022
    Deuxième acte de la série Apocalypse, "Rouge" s'intéresse cette fois au problème des méga-feux dans les Bouches-du-Rhône. On retrouve avec délectation Hugo Kezer à la tête d'une nouvelle cellule de la police : Nouvelles menaces. Pourtant, si le flic se retrouve à Aubagne, c'est avant tout pour des congés et visiter sa fille Mila, engagée dans une association de protection de la faune locale. Mais à son arrivée, des feux se sont déclenchés dans le coin et un groupe de 38 pompiers a péri par le feu. L'enquêteur chargé de le conduire jusqu'à sa fille plonge bien vite Kezer dans une investigation officieuse. La mort des pompiers a-t-elle une cause criminelle ? Quel lien y-a-t-il entre les feux qui semblent se déclencher un peu partout dans le département et l'association pour laquelle travaille Mila ? Alors que la France est plongée dans la canicule, Koz imagine un scénario catastrophe digne des films d'action, plein de rebondissements en cascade. L'écriture est vive, les chapitres courts et l'enquête nous tient de nouveau en haleine. On retrouve la Némésis d'Hugo, en la personne d'Anne Gilardini, son adjoint Franck et un nouveau super personnage : Samuel Markovic, le flic local de Marseille qui seconde Kezer.... Deuxième acte de la série Apocalypse, "Rouge" s'intéresse cette fois au problème des méga-feux dans les Bouches-du-Rhône. On retrouve avec délectation Hugo Kezer à la tête d'une nouvelle cellule de la police : Nouvelles menaces. Pourtant, si le flic se retrouve à Aubagne, c'est avant tout pour des congés et visiter sa fille Mila, engagée dans une association de protection de la faune locale. Mais à son arrivée, des feux se sont déclenchés dans le coin et un groupe de 38 pompiers a péri par le feu. L'enquêteur chargé de le conduire jusqu'à sa fille plonge bien vite Kezer dans une investigation officieuse. La mort des pompiers a-t-elle une cause criminelle ? Quel lien y-a-t-il entre les feux qui semblent se déclencher un peu partout dans le département et l'association pour laquelle travaille Mila ? Alors que la France est plongée dans la canicule, Koz imagine un scénario catastrophe digne des films d'action, plein de rebondissements en cascade. L'écriture est vive, les chapitres courts et l'enquête nous tient de nouveau en haleine. On retrouve la Némésis d'Hugo, en la personne d'Anne Gilardini, son adjoint Franck et un nouveau super personnage : Samuel Markovic, le flic local de Marseille qui seconde Kezer. On se plaît à retrouver tout ce petit monde. L'enquête semble cohérente et on se délecte de découvrir les rouages et interconnexions des différents services de sécurité publique : police, gendarmerie, marins-pompiers, SDIS... Tout cela sent le vécu. J'avais adoré "Noir", j'ai finalement préféré "Rouge" !
    Lire la suite
    En lire moins
  • sandycab 16/11/2021
    J’ai lu il y a quelques mois « Apocalypse Noir » de Koz dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition 12/21 et, afin de continuer sur cette belle découverte, j’ai décidé de lire le second roman que Koz a sorti simultanément à celui-ci : « Apocalypse rouge ». Cette fois-ci nous nous retrouvons dans le sud de la France, dans la garrigue de Marseille, avec une problématique bien connue l’été : les départs de feux qui se multiplient en période de canicule et qui dévastent des hectares de végétation. Nous retrouvons Hugo Kezer, capitaine de la nouvelle cellule « Nouvelles Menaces », qui va se retrouver à mener une enquête conjointe avec la cellule Vulcain (spécialisée dans les enquêtes sur les incendies suspects) : il est en effet descendu pour des raisons personnelles. Sa fille, Mila, a quitté la région de ses parents pour être volontaire dans le sud au sein d’une association qui porte secours à la faune en péril avec les départs de feux. Nous retrouvons également Anne Gilardini, sa collègue rivale qui a tenté de prendre la direction de la cellule. Deux autres personnages vont également ressortir dans cette aventure : Franck Caillot, le collègue infaillible... J’ai lu il y a quelques mois « Apocalypse Noir » de Koz dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition 12/21 et, afin de continuer sur cette belle découverte, j’ai décidé de lire le second roman que Koz a sorti simultanément à celui-ci : « Apocalypse rouge ». Cette fois-ci nous nous retrouvons dans le sud de la France, dans la garrigue de Marseille, avec une problématique bien connue l’été : les départs de feux qui se multiplient en période de canicule et qui dévastent des hectares de végétation. Nous retrouvons Hugo Kezer, capitaine de la nouvelle cellule « Nouvelles Menaces », qui va se retrouver à mener une enquête conjointe avec la cellule Vulcain (spécialisée dans les enquêtes sur les incendies suspects) : il est en effet descendu pour des raisons personnelles. Sa fille, Mila, a quitté la région de ses parents pour être volontaire dans le sud au sein d’une association qui porte secours à la faune en péril avec les départs de feux. Nous retrouvons également Anne Gilardini, sa collègue rivale qui a tenté de prendre la direction de la cellule. Deux autres personnages vont également ressortir dans cette aventure : Franck Caillot, le collègue infaillible d’Hugo, et Samuel Markovic, dit Marko, policier marseillais qui à la base accueillait et servait de chauffeur à Hugo Kezer. Le décès dramatique de toute l’équipe de pompiers dans un incendie de la région de Marseille, des professionnels du feu pris au piège, va déclencher une enquête poussée pour en comprendre l’origine. D’où l’intervention de la cellule de Hugo Kezer avec l’appui du ministère de l’intérieur qui va devoir faire la lumière sur ses attaques pyromanes stratégiques, très organisées et irréversibles. Vous l’aurez compris le titre fait référence aux incendies conséquents et aux départs de feux qui semblent contrôlés pas des pyromanes tyranniques. D’ailleurs, le lecteur plonge directement dans ce nouvel univers dramatique avec les pompiers de la SDIS13 qui se retrouvent piégés au milieu des flammes et, étant professionnels jusqu’au bout, ils vont lutter contre l’incendie, faire face à leurs peurs, puis se réfugier dans les camions en découvrant que les flammes ont pris le dessus et accepter ce qui devient inévitable dans le calme de la terreur. De plus, Koz qui a une écriture très visuelle, comme dans « Apocalypse noir », rend encore plus réaliste cette scène. C’est ainsi que tout au long de l’avancée de l’enquête, le lecteur sent la chaleur des incendies, la sensation d‘étouffement, les angoisses et la descente aux enfers de la vie professionnelle et personnelle de Kezer. Ce polar de Koz a une dimension écologique avec la mise en avant des impacts du dérèglement climatique sur notre environnement via la sécheresse, la hausse des températures (canicules) et les incendies. « Apocalypse rouge » met sous les projecteurs les guéguerres parisiens et provinciaux ainsi que celles entre services qui ont tous pour mission de protéger les civiles mais qui se perdent dans les jeux de pouvoirs. Une très belle lecture que je recommande. D’ailleurs après lecture des deux premiers romans de Koz, je vous conseille de lire en premier « Apocalypse Noir » qui permet de comprendre le passé des personnages et les raisons de la création de la cellule Nouvelles Menaces puis de lire « Apocalypse Rouge » pour découvrir la conséquence des évènements sur la vie personnelle et professionnelles des personnages. Editions : Fleuve Editions le 1er avril 2021 Nombre de pages : 320 pages
    Lire la suite
    En lire moins
  • EssyMix 30/08/2021
    L’auteur KOZ, ou Erwan Le Morhedec (après une recherche de 0,69s sur Google) a sorti au printemps un diptyque de romans sobrement intitulés Noir et Rouge. Il y présente deux types d’apocalypses possibles, la panne d’électricité nationale pour Noir et les incendies généralisés pour Rouge. D’où les titres, bien joué. Pour ma part, j’ai décidé – d’une façon fort peu logique j’en conçois, de commencer par Rouge. Dans Rouge, le capitaine Hugo Kezer (qui est aussi le héros de Noir) et Samuel Markovic, policier à la DIPJ de Marseille, mettent leurs forces en commun pour tenter de trouver l’origine de multiples incendies qui ravagent les collines autour de Marseille et Aubagne. Comme vous l’aurez compris, l’histoire se déroule en France, et cela fait plaisir de lire un récit d’apocalypse n’ayant pas lieu aux Etats-Unis. « Apocalypse » n’est cependant pas un mot adapté pour parler de Rouge. Ou alors, c’est une « petite » apocalypse. L’auteur ne parvient pas à construire une ambiance suffisamment dramatique, cela donne plutôt une simple enquête policière saupoudrée d’un soupçon de pression due aux incendies sur fond de guerre entre police, gendarmerie, pompiers de Marseille, pompiers d’en-dehors-de-Marseille, préfets, ministres, cellule Machin, cellule Chose… Je n’ai... L’auteur KOZ, ou Erwan Le Morhedec (après une recherche de 0,69s sur Google) a sorti au printemps un diptyque de romans sobrement intitulés Noir et Rouge. Il y présente deux types d’apocalypses possibles, la panne d’électricité nationale pour Noir et les incendies généralisés pour Rouge. D’où les titres, bien joué. Pour ma part, j’ai décidé – d’une façon fort peu logique j’en conçois, de commencer par Rouge. Dans Rouge, le capitaine Hugo Kezer (qui est aussi le héros de Noir) et Samuel Markovic, policier à la DIPJ de Marseille, mettent leurs forces en commun pour tenter de trouver l’origine de multiples incendies qui ravagent les collines autour de Marseille et Aubagne. Comme vous l’aurez compris, l’histoire se déroule en France, et cela fait plaisir de lire un récit d’apocalypse n’ayant pas lieu aux Etats-Unis. « Apocalypse » n’est cependant pas un mot adapté pour parler de Rouge. Ou alors, c’est une « petite » apocalypse. L’auteur ne parvient pas à construire une ambiance suffisamment dramatique, cela donne plutôt une simple enquête policière saupoudrée d’un soupçon de pression due aux incendies sur fond de guerre entre police, gendarmerie, pompiers de Marseille, pompiers d’en-dehors-de-Marseille, préfets, ministres, cellule Machin, cellule Chose… Je n’ai pas adhéré à cet amoncellement de personnages secondaires voire tertiaires et à ces querelles de chapelles. J’ai trouvé ça lourd et sans intérêt. Séduit de prime abord par l’aspect apocalyptique (sans zombies), je reste sur ma faim après avoir lu les 300 pages de Rouge. Je trouvais l’idée des incendies assez peu commune, et je ne pensais pas juste lire une enquête policière, de plus alourdie par tous ses aspects administratifs. Je suis un peu sévère avec ce jugement, il y a tout de même des aspects que j’ai bien aimés, et qui pourraient bien me motiver à lire Noir malgré tout. J’ai apprécié le personne d’Hugo Kezer, l’histoire de sa famille, et son implication dans l’enquête. Malgré sa simplicité, il faut reconnaitre que cette dernière est assez bien ficelée et dispense ses révélations aux moments opportuns. Enfin, le traitement réservé au thème de l’écologie se fait d’une façon bien intégrée à l’histoire. Sans insister particulièrement sur ces aspects-là, KOZ donne à voir les conséquences de nos choix et de nos comportements dans une description effrayante d’un avenir fort plausible. En conclusion, il ne faut pas prendre Rouge pour ce qu’il n’est pas. A sa lecture, vous ne serez pas effrayés, ni oppressés, ni désespérés, ni angoissés. Mais vous lirez une bonne enquête policière.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Emysbook 04/08/2021
    Après noir, voici rouge, un polar diriger par une plume vive et d’actualité. C’est principalement pour cela que j’ai vivement apprécié son roman déjà, lecteur se retrouve propulsé dans quelque chose de réel et qui peut survenir à tout moment. L’écologie est pour moi quelque chose qui nous touche tous et d’autant plus important. on se retrouve tout de suite propulsé dans l’action, malgré quelques petits moments de creux ce récit m’a d’autant plus touchés par son contenu et par l’envie de découverte et d’aventures.🔥 bien que l’idée soit futuriste et pesque folle, le récit est selon moi très bien exprimé et difficilement imitable !! 😨 IMAGINEZ ÇA ARRIVE RÉELLEMENT, TOUT PREND FEUX ? Plus j’y repense et plus je me dis que la réalité fait froid dans le dos et c’est tout ce dont une lectrice comme moi a besoin, tout comme ces bons moments au resto indispensable sans un bon cru
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Fleuve éditions

    Halloween : 9 livres à couper le souffle

    Rien de prévu pour le 31 octobre ? Il n’y a pas (encore) morts d’hommes ! Fleuve Éditions vous propose 5 idées de soirée à thème... et 9 livres à glacer le sang dans les veines. Polars, romans noirs ou enquêtes policières, thrillers psychologiques, scientifiques ou apocalyptiques, à vous de choisir !

    Lire l'article
  • Sélection
    Fleuve éditions

    12 livres à déguster en plein air cet été

    Marre des lectures confinées entre couette et canapé ? Attrapez vos lunettes de soleil et votre PAL (“pile à lire” pour les intimes), et partez bouquiner au grand air. Feel good book, thriller, polar ou biographie : Fleuve éditions vous souffle 12 idées de livres à dévorer en terrasse, dans un parc, sur la plage ou à la montagne…

    Lire l'article