Lisez! icon: Search engine
Rouquine
Date de parution : 07/10/2021
Éditeurs :
Presses de la cité

Rouquine

Date de parution : 07/10/2021
« C’est quoi un écrivain ? Une voix, une musique, un style qui n’existent nulle part ailleurs. […] Je voulais rester près de Monty et de Lilou, le taiseux et l’errante. Deux êtres égarés, chacun à leur façon. Il fallait bien que ces âmes brisées se croisent. Stéphane Poirier orchestre cette rencontre avec une douceur infinie, c’est simple et sublime. »

Mohammed Aïssaoui, président du jury du prix Jean Anglade du premier roman 2021, journaliste au Figaro
Elle, vagabonde, trimbale son sac à dos et sa vie cabossée sur les routes. C’est une jolie brindille aux cheveux roux qui se fondrait presque dans ce paysage d’automne.
Lui, ne...
Elle, vagabonde, trimbale son sac à dos et sa vie cabossée sur les routes. C’est une jolie brindille aux cheveux roux qui se fondrait presque dans ce paysage d’automne.
Lui, ne compte plus ses étés solitaires, dans sa maison au milieu des champs. Un coeur vrai, un charme évident, le geste...
Elle, vagabonde, trimbale son sac à dos et sa vie cabossée sur les routes. C’est une jolie brindille aux cheveux roux qui se fondrait presque dans ce paysage d’automne.
Lui, ne compte plus ses étés solitaires, dans sa maison au milieu des champs. Un coeur vrai, un charme évident, le geste plus sûr que les mots.
Le hasard – le destin ? – fait se rencontrer Lilou et Monty, ces deux oubliés du bonheur. Pas à pas, à la façon de deux chats, ils vont tisser une relation forte, imprévisible, bouleversante. Mais resurgissent les ombres du passé de Lilou…
Dans Rouquine, il n’est question que d’humain et d’humanité, dans la chaleur et la mouvance de sentiments qui touchent en plein coeur. Une ode à l’amour et à la vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258197817
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782258197817
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un roman attachant, captivant, qui touche en plein coeur »
L'Est-Eclair

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MAMIEJAUNE 12/11/2022
    Mon avis Je remercie Stéphane POIRIER et les Editions POCKET, en particulier Emmanuelle, de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Rouquine » roman qui a reçu le Prix Jean ANGLADE du premier roman en 2021. Stéphane POIRIER nous conte la rencontre entre Monty, un homme seul, la quarantaine, artisan plutôt taiseux vivant à la campagne et Lilou, jeune femme rousse, sans domicile fixe. Tous deux sont des écorchés de la vie. L'histoire est belle, simple et très addictive. L'écriture est fluide, alerte et précise. L'auteur décrit à merveille la beauté de la nature, les lieux mais également les traits tant physiques que psychologiques des personnages de son roman les rendant ainsi attachants et vrais. J'ai beaucoup aimé Monty qui est gentil, accueillant fort généreux et très humain. Dans ce premier roman fort prometteur, l'auteur aborde divers thèmes tels que : l'amour, l'amitié, le partage, la solidarité, la galère des femmes sans abri, la vie en milieu rural, la jalousie, les petits bonheurs de la vie, la passion pour les animaux... J'ai ADORE ce magnifique récit touchant, émouvant, dur et tendre à la fois, que j'ai lu pratiquement d'une traite et quitté à regret. Un COUP de COEUR pour moi que je recommande vivement... Mon avis Je remercie Stéphane POIRIER et les Editions POCKET, en particulier Emmanuelle, de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Rouquine » roman qui a reçu le Prix Jean ANGLADE du premier roman en 2021. Stéphane POIRIER nous conte la rencontre entre Monty, un homme seul, la quarantaine, artisan plutôt taiseux vivant à la campagne et Lilou, jeune femme rousse, sans domicile fixe. Tous deux sont des écorchés de la vie. L'histoire est belle, simple et très addictive. L'écriture est fluide, alerte et précise. L'auteur décrit à merveille la beauté de la nature, les lieux mais également les traits tant physiques que psychologiques des personnages de son roman les rendant ainsi attachants et vrais. J'ai beaucoup aimé Monty qui est gentil, accueillant fort généreux et très humain. Dans ce premier roman fort prometteur, l'auteur aborde divers thèmes tels que : l'amour, l'amitié, le partage, la solidarité, la galère des femmes sans abri, la vie en milieu rural, la jalousie, les petits bonheurs de la vie, la passion pour les animaux... J'ai ADORE ce magnifique récit touchant, émouvant, dur et tendre à la fois, que j'ai lu pratiquement d'une traite et quitté à regret. Un COUP de COEUR pour moi que je recommande vivement aux amateurs du genre qui, comme moi, passeront un très bon moment de lecture. Je lirai assurément d'autres romans de Stéphane POIRIER que je remercie pour cette bien jolie découverte. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • CROCBOOKS 02/11/2022
    Stephane Poirier m’a contacté sur Facebook ( @Crocbooks, le dragon dévoreur de livres ), pour me proposer la lecture de son ouvrage qui a reçu “le Prix Anglade du premier roman”, désormais disponible chez @pocket. J’ai su en lisant le résumé de “Rouquine”, que ce livre allait me chambouler. J’ai décelé entre les lignes une certaine noirceur. Alors que les feuilles mortes envahissent à présent la campagne française tout comme dans le récit, j’ai sauté à pieds joints dans cette histoire d’amour. Elle est sans domicile fixe et sa chevelure flamboyante est à l’image de son tempérament de feu. Il est artisan et s'il n’est pas spécialement beau, sa gentillesse est extrême. Avant de se trouver, Lilou et Monty vivaient sans avoir identifié leur pourquoi. Pour que ce texte me plaise autant, il fallait qu’il soit bien plus qu’une romance. L’auteur retrace avec poésie, une petite séquence de la vie des personnages principaux et secondaires caractérisée par un événement particulier. A travers Monty, il écrit sur le manque de soutien de l’artisanat, à travers Lilou, il évoque le quotidien des sans-abri, avec Gladys et Paul, il attire l’attention du lecteur sur le bien vieillir, toujours dans notre pays. Outre la... Stephane Poirier m’a contacté sur Facebook ( @Crocbooks, le dragon dévoreur de livres ), pour me proposer la lecture de son ouvrage qui a reçu “le Prix Anglade du premier roman”, désormais disponible chez @pocket. J’ai su en lisant le résumé de “Rouquine”, que ce livre allait me chambouler. J’ai décelé entre les lignes une certaine noirceur. Alors que les feuilles mortes envahissent à présent la campagne française tout comme dans le récit, j’ai sauté à pieds joints dans cette histoire d’amour. Elle est sans domicile fixe et sa chevelure flamboyante est à l’image de son tempérament de feu. Il est artisan et s'il n’est pas spécialement beau, sa gentillesse est extrême. Avant de se trouver, Lilou et Monty vivaient sans avoir identifié leur pourquoi. Pour que ce texte me plaise autant, il fallait qu’il soit bien plus qu’une romance. L’auteur retrace avec poésie, une petite séquence de la vie des personnages principaux et secondaires caractérisée par un événement particulier. A travers Monty, il écrit sur le manque de soutien de l’artisanat, à travers Lilou, il évoque le quotidien des sans-abri, avec Gladys et Paul, il attire l’attention du lecteur sur le bien vieillir, toujours dans notre pays. Outre la tendresse qui semble les unir, tous les protagonistes ont en commun de souffrir de solitude. A un moment donné, ils ont trébuché mais ont collectivement trouvé un moyen de se relever. J’ai quitté ce livre qui fait la part belle aux grands espaces, en ayant les larmes aux yeux. Je discernais ma propre fragilité dans les occupations des uns et des autres. Comme eux, j’observe souvent la nature pour retrouver un état de confiance et j’adore les livres qui parlent de littérature, quand bien même ils font s’allonger ma liste de souhaits livresques.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CharlyyPhoenix 19/10/2022
    "Rouquine" (2022) est le premier roman de Stéphane Poirier. C'est beau, on se laisse emporter... Il s'agit de l'histoire d'une SDF et d'un gars qui s'en amourache! L'auteur alterne les points de vue. ...Quand tu es belle et Rousse, ça suffit généralement pour que les garçons aient envie de décrocher la lune pour toi x)... Tu crois pas? Certains chapitres, comme le 7, sont un peu en déca. Monty a beaucoup donné à Lilou...Celle-ci doit se sentir gênée? Et... c'est ouf le nombre de fois où les héros prennent une douche!aha... Le début est mieux que le milieu. Lilou a un grand cœur ça se voit quand elle s'occupe des chats errants. Ou "comment s'acheter une femme?" Ah non en fait! Elle lui met un gros vent! Pour l'instant. Une belle histoire... Plus lente que la mienne. Stéphane utilise le triple "?". J'ai vu les personnages dans ma tête O__O ce livre est vivant!
  • Saturne76 13/10/2022
    La rencontre entre la vagabonde et le quadra solitaire est touchante. J’ai aimé voir ces deux êtres fragiles et craintifs se rencontrer, s’apprivoiser puis former une équipe bienfaisante pour tous les deux. Un peu pitoyables au début, ils ont un potentiel qui mérite finalement notre admiration. Gentils sans être mièvres, positifs sans être parfaits, je les trouve crédibles et sympas. Monty éprouve rapidement une attirance pour Lilou et lorsque cela devient réciproque, ce n’est pas vraiment une surprise pour le lecteur mais on se dit, tant mieux, car ils arrivent enfin à une période heureuse de leur vie. Les personnages secondaires de Paul et Gladys apportent à Monty et surtout à Lilou du recul positif, de la pédagogie. Pour l’écriture du livre, cette aide est plus vivante que des monologues qui seraient arrivés au même résultat. J’ai juste été agacé par l’importance accordée au surnaturel : Paul, veuf depuis des années qui continue de “voir” sa femme, Lilou et Monty qui vont mettre des cierges à l’église devant Ste Machine ou Ste Bidule, j’ai trouvé cela puéril, voire tarte.
  • Pollux24 22/07/2022
    Mon coup de cœur. Sous une apparente simplicité, la rencontre de Lilou (jeune femme SDF) et Monty (artisan taiseux), ce roman nous ramène aux fondamentaux de l'existence, au sens profond de la vie. C'est une histoire magnifique, la rencontre de deux êtres ayant perdu leurs illusions qui vont tenter de relancer les dès une dernière fois. Ce roman n'est pas seulement une histoire d'amour (ce serait trop simple), mais un plaidoyer pour un monde nouveau, pour une vie à l'unisson avec l'âme de chacun d'entre nous. Le roman nous embarque chapitre après chapitre dans une montée en puissance, en nous interrogeant sur ce que devrait être notre vie, notre relation aux autres. J'ai été scotché par le style de l'auteur, à la fois limpide et d'une beauté poétique trop rare hélas. je vois là, la naissance d'un véritable écrivain, comme l'a si bien écrit le journaliste au Figaro Littéraire Mohammed Aïssaoui." C'est quoi un écrivain ? Une voix, une musique, un style qui n'existent nulle part ailleurs. [...] Je voulais rester près de Monty et de Lilou, le taiseux et l'errante. Deux êtres égarés, chacun à leur façon. Il fallait bien que ces âmes brisées se croisent. Stéphane Poirier orchestre cette... Mon coup de cœur. Sous une apparente simplicité, la rencontre de Lilou (jeune femme SDF) et Monty (artisan taiseux), ce roman nous ramène aux fondamentaux de l'existence, au sens profond de la vie. C'est une histoire magnifique, la rencontre de deux êtres ayant perdu leurs illusions qui vont tenter de relancer les dès une dernière fois. Ce roman n'est pas seulement une histoire d'amour (ce serait trop simple), mais un plaidoyer pour un monde nouveau, pour une vie à l'unisson avec l'âme de chacun d'entre nous. Le roman nous embarque chapitre après chapitre dans une montée en puissance, en nous interrogeant sur ce que devrait être notre vie, notre relation aux autres. J'ai été scotché par le style de l'auteur, à la fois limpide et d'une beauté poétique trop rare hélas. je vois là, la naissance d'un véritable écrivain, comme l'a si bien écrit le journaliste au Figaro Littéraire Mohammed Aïssaoui." C'est quoi un écrivain ? Une voix, une musique, un style qui n'existent nulle part ailleurs. [...] Je voulais rester près de Monty et de Lilou, le taiseux et l'errante. Deux êtres égarés, chacun à leur façon. Il fallait bien que ces âmes brisées se croisent. Stéphane Poirier orchestre cette rencontre avec une douceur infinie, c'est simple et sublime. " Mohammed Aïssaoui, président du jury du prix Jean Anglade du premier roman 2021, journaliste au Figaro".
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Prix littéraire
    Presses de la Cité

    Prix Jean Anglade, édition 2022

    L'appel à manuscrit de l'édition 2022 du Prix Jean Anglade est ouvert et ce jusqu'au 15 janvier 2022 !

    Créé par les Presses de la Cité en 2018, le prix Jean Anglade est un prix littéraire national qui récompense un primo-romancier ayant mis en avant dans leurs textes les valeurs chères à l’un des auteurs majeurs de la maison d’édition : humanisme et universalité.

    Lire l'article
  • Prix littéraire
    Presses de la Cité

    Stéphane Poirier, lauréat du prix Jean Anglade 2021 du premier roman

    Pour la troisième année consécutive, le prix Jean Anglade Aïssaoui, a récompensé, un premier roman mettant en avant les valeurs chères au romancier : humanisme et universalité.

    Rencontre avec Stéphane Poirier, lauréat du prix 2021, avec Rouquine

     
    Lire l'article