RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sauf

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265117761
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 272
            Format : 140 x 210 mm
            Sauf

            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 08/03/2018
            Revue de presse
            « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France
            « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne...
            Revue de presse
            « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France
            « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne les morts étranges et les rebondissements inattendus. Des falaises du Finistère jusqu'aux confins de la Norvège, la vérité ne cesse de se dérober. » Alain Léauthier, Marianne
            « Taillé au cordeau, ce scénario joue habilement avec les codes du thriller : personnages complexes, chapitres courts, rythmés et multiples rebondissements jusqu'au dénouement, inattendu. » Mathilde Nivollet, Aujourd’hui en France Week-end
            « Avec ferveur et verve, Hervé Commère emporte son lecteur. L'intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de theâtre. L'ascension émotionnelle ne s'arrête jamais Résultat : un page turner qui rend fou ! »  Marie-Lys de Cerval, La Librairie idéale à Paris, Page des libraires

            L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
            Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…
             
            Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265117761
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 272
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            18.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France

            « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne les morts étranges et les rebondissements inattendus. Des falaises du Finistère jusqu'aux confins de la Norvège, la vérité ne cesse de se dérober. » Alain Léauthier, Marianne

            « Taillé au cordeau, ce scénario joue habilement avec les codes du thriller : personnages complexes, chapitres courts, rythmés et multiples rebondissements jusqu'au dénouement, inattendu. » Mathilde Nivollet, Aujourd’hui en France Week-end

            « Avec ferveur et verve, Hervé Commère emporte son lecteur. L'intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de theâtre. L'ascension émotionnelle ne s'arrête jamais Résultat : un page turner qui rend fou ! »  Marie-Lys de Cerval, La Librairie idéale à Paris, Page des libraires
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Morganivore Posté le 15 Décembre 2018
              Mat est quarantenaire, après un passage par la case prison pour délinquance, il s’est rangé. Propriétaire d’une brocante et d’une maison sur une île en région Parisienne, il aime et est heureux. À l’âge de 6 ans, Mat à perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Le jour où une femme étrange laisse au dépôt un album de famille qui ne devrait plus exister, sa vie bascule. Des cambrioleurs veulent récupérer l’album et incendie sa maison, de nouveau, il perd tout. Il va chercher à comprendre, il ne s’arrêtera qu’avec des réponses même si il faut partir en Norvège sur les traces de son passé. Un bon petit thriller bien ficelé, aux personnages attachants. Cet auteur normand place la plupart de ces intrigues dans l’ouest, en Bretagne ou en Normandie. Et si vous aimez la Bretagne et que vous connaissez un peu Rennes, je vous conseille aussi la lecture de sa nouvelle « départ » aux éditions Fleuve !
            • Grishko Posté le 11 Décembre 2018
              Avec Commère, le lecteur ne connaît pas de temps mort. Cet auteur, qui maîtrise les codes du roman noir, nous balade à son gré dans l’existence de Mathieu, dit Mat, le gérant d’un dépôt-vente francilien. Ce dernier a la bonne quarantaine et s’est bâti sur les ruines d’un passé tumultueux. Une enfance passée en Bretagne jusqu’à l’âge de ses six ans, été 1976, où ses parents ont péri dans les flammes de leur manoir dans la nuit du 6 au 7 août. C’est tout ce qu’il sait et le temps a fait qu’il est parvenu à s’en convaincre. Mat a été recueilli chez un oncle et une tante dans leur pavillon de Fontenay-sous-Bois, où il a grandi et où il a appris à s’émanciper. Et puis il y a le rôle du destin. Un matin, une dénommée Catherine Dourdan débarque au dépôt-vente afin d’y déposer un album photo vieux de quarante ans. On y découvre ses parents, certaines pièces du manoir et de ses extérieurs, des bribes de sa première vie. Une question l’interpelle, ainsi que tous ceux qui l’accompagneront dans sa quête de vérité : comment se fait-il qu’un tel document ait pu être porté à sa connaissance puisque tout était... Avec Commère, le lecteur ne connaît pas de temps mort. Cet auteur, qui maîtrise les codes du roman noir, nous balade à son gré dans l’existence de Mathieu, dit Mat, le gérant d’un dépôt-vente francilien. Ce dernier a la bonne quarantaine et s’est bâti sur les ruines d’un passé tumultueux. Une enfance passée en Bretagne jusqu’à l’âge de ses six ans, été 1976, où ses parents ont péri dans les flammes de leur manoir dans la nuit du 6 au 7 août. C’est tout ce qu’il sait et le temps a fait qu’il est parvenu à s’en convaincre. Mat a été recueilli chez un oncle et une tante dans leur pavillon de Fontenay-sous-Bois, où il a grandi et où il a appris à s’émanciper. Et puis il y a le rôle du destin. Un matin, une dénommée Catherine Dourdan débarque au dépôt-vente afin d’y déposer un album photo vieux de quarante ans. On y découvre ses parents, certaines pièces du manoir et de ses extérieurs, des bribes de sa première vie. Une question l’interpelle, ainsi que tous ceux qui l’accompagneront dans sa quête de vérité : comment se fait-il qu’un tel document ait pu être porté à sa connaissance puisque tout était censé avoir brûlé ? Il semblerait que quelqu’un soit déterminé à ce qu’il sache. Puis le dépôt-vente fera l’objet d’un cambriolage afin de le priver de ce nouvel objet, avant qu’il n’apprenne qu’un incendie a ravagé la maison familiale qu’il partage avec Anna, sa compagne dévouée, et sa belle-fille Laurie. Le temps de reprendre pied, les trois individus seront logés par les soins de Mylène, femme mûre au passé mystérieux et surprenant, également employée au dépôt-vente au sein duquel elle performe et s’épanouit. Dans cette quête, Mat sera aussi épaulé par son second salarié, Gary, un gitan qui s’avérera précieux dans cette recherche de la vérité et dont le duo formé avec Mylène est plutôt convaincant. Le retour en terre finistérienne, aux origines, constitue le point de départ de cette quête inattendue. Elle aura pour effet de réveiller de vieux souvenirs et de susciter mille autres interrogations. Le manoir a-t-il vraiment brûlé ? Quid des actes de décès de ses parents, signés de la main d’un maire véreux et magouilleur ? Avait-il quelque chose à y gagner ? Qui est cette Catherine Dourdan et comment la retrouver ? Finalement, avec le recul et cette histoire insensée, que connaît Mat de ses véritables parents ? Et comment se fait-il que ce soi-disant incendie ait eu lieu alors qu’il se trouvait en voyage scolaire ? Hervé Commère dispose de cette aptitude à entrouvrir un pan nouveau de l’existence de son personnage principal à chaque nouveau chapitre, en le faisant lui-même se surprendre, s’émouvoir, se stupéfaire. La nécessité de savoir, ce passage contraint destiné à mieux se connaître et s’accomplir, Mat s’y soumettra en faisant le grand saut dans un passé familial aussi trouble que douloureux, l’accès à la vérité apparaissant tout à la fois comme une récompense et son fardeau. - Qu’est-ce qui fait qu’une mère puisse en venir à abandonner son enfant ? - Rien, mais si l’on faisait croire à cette mère que son enfant était mort…
              Lire la suite
              En lire moins
            • Jardinssecrets Posté le 5 Décembre 2018
              Bonjour à toutes et à tous… C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé Hervé Commère. Ce roman est le second que je lis, après l’avoir découvert avec “J'attraperai ta mort” que j’avais beaucoup aimé. Plaisir identique. Les chapitres sont plutôt courts. Le style est très agréable. Après un début tout en mystère, l’intrigue évolue intelligemment, elle est bien menée avec un vrai suspense jusqu’à un final coup de poing. Impossible de lâcher le livre. Je ne peux raconter grand chose de plus sans “spoiler”, mais dans cette histoire de famille ou les personnages ont tous des caractères bien trempés les gens ne sont pas se qu’ils paraissent être… Mais n’est-ce pas finalement pas le cas dans toutes les familles ??? Un thriller envoûtant qu’il ne faudrait pas manquer ! ÷÷÷÷÷÷÷ Extrait : “J’avais 6 ans quand c’est arrivé. J’étais en colonie de vacances en Savoie. C’est mon premier souvenir, tout ce qui précède est flou, et se déroule dans un manoir surplombant la mer en Bretagne. C’est là que j’ai grandi, faisant du vélo au bord de la falaise sous l’œil d’une mère américaine et vagabonde, et celui d’un père artiste peintre. J’ignore si ces images sont réelles ou le fruit de mon imagination, je... Bonjour à toutes et à tous… C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé Hervé Commère. Ce roman est le second que je lis, après l’avoir découvert avec “J'attraperai ta mort” que j’avais beaucoup aimé. Plaisir identique. Les chapitres sont plutôt courts. Le style est très agréable. Après un début tout en mystère, l’intrigue évolue intelligemment, elle est bien menée avec un vrai suspense jusqu’à un final coup de poing. Impossible de lâcher le livre. Je ne peux raconter grand chose de plus sans “spoiler”, mais dans cette histoire de famille ou les personnages ont tous des caractères bien trempés les gens ne sont pas se qu’ils paraissent être… Mais n’est-ce pas finalement pas le cas dans toutes les familles ??? Un thriller envoûtant qu’il ne faudrait pas manquer ! ÷÷÷÷÷÷÷ Extrait : “J’avais 6 ans quand c’est arrivé. J’étais en colonie de vacances en Savoie. C’est mon premier souvenir, tout ce qui précède est flou, et se déroule dans un manoir surplombant la mer en Bretagne. C’est là que j’ai grandi, faisant du vélo au bord de la falaise sous l’œil d’une mère américaine et vagabonde, et celui d’un père artiste peintre. J’ignore si ces images sont réelles ou le fruit de mon imagination, je ne saurai sans doute jamais car voilà où tout commence : lors de ce camp de vacances dans les Alpes, où je vois les gendarmes arriver un matin. Ils ne sont pas seuls. Ma tante est avec eux. Elle a une tête que je ne lui connais pas…”
              Lire la suite
              En lire moins
            • jalleks Posté le 20 Novembre 2018
              Efficacité. Histoire bien ficelée. Excellent polar. Rebondissements. Chapitres courts et intenses. Écriture limpide. Dévoré en moins d'une journée. Moi, j'dis : SAUF --> A LIRE !
            • emilie55 Posté le 7 Novembre 2018
              Un secret de famille entoure l'enfance de Mat. Il part à la recherche de l'histoire de ses parents : sont-ils vraiment morts dans l'incendie de leur maison ?. Une écriture serrée, menée 'tambour battant', de l'action à n'en plus finir avec un dénouement bluffant : du grand Commère.
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.