En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Sauf

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265117761
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 272
        Format : 140 x 210 mm
        Sauf

        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 08/03/2018
        Revue de presse
        « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France
        « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne...
        Revue de presse
        « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France
        « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne les morts étranges et les rebondissements inattendus. Des falaises du Finistère jusqu'aux confins de la Norvège, la vérité ne cesse de se dérober. » Alain Léauthier, Marianne
        « Taillé au cordeau, ce scénario joue habilement avec les codes du thriller : personnages complexes, chapitres courts, rythmés et multiples rebondissements jusqu'au dénouement, inattendu. » Mathilde Nivollet, Aujourd’hui en France Week-end
        « Avec ferveur et verve, Hervé Commère emporte son lecteur. L'intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de theâtre. L'ascension émotionnelle ne s'arrête jamais Résultat : un page turner qui rend fou ! »  Marie-Lys de Cerval, La Librairie idéale à Paris, Page des libraires

        L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
        Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…
         
        Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265117761
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 272
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        18.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Amnezik666 Posté le 11 Juin 2018
          Je n’ai découvert Hervé Commère que récemment (je n’ai lu que ses deux derniers romans), mais j’ai été à chaque fois bluffé autant par ses intrigues que par son style. Deux bouquins radicalement différents et deux totales réussites ! Autant dire que c’est plutôt confiant que je me suis lancé dans la lecture de son dernier roman, Sauf. D’entrée de jeu l’auteur impose sa griffe en nous proposant un bouquin (et une intrigue) qui ne ressemble à aucun autre. Et d’entrée de jeu on se demande où cela va nous mener… Une question qui ne cessera de revenir vous tarauder au fil des pages et des découvertes qui attendent Mat. J’ai rapidement renoncé à essayer de comprendre, préférant me laisser guider par le maître de cérémonie, il tient bon la barre et il assure un max ! De toute façon c’était ça ou devenir dingue. On va donc suivre Mat au fil de son enquête sur ce mystérieux album photo qui le renvoie à un passé qu’il a partiellement oublié (occulté ?), pour trouver les réponses à ses questions il devra justement remonter le fil de son passé. Un personnage auquel on s’identifie facilement et que l’on prend rapidement en sympathie ;... Je n’ai découvert Hervé Commère que récemment (je n’ai lu que ses deux derniers romans), mais j’ai été à chaque fois bluffé autant par ses intrigues que par son style. Deux bouquins radicalement différents et deux totales réussites ! Autant dire que c’est plutôt confiant que je me suis lancé dans la lecture de son dernier roman, Sauf. D’entrée de jeu l’auteur impose sa griffe en nous proposant un bouquin (et une intrigue) qui ne ressemble à aucun autre. Et d’entrée de jeu on se demande où cela va nous mener… Une question qui ne cessera de revenir vous tarauder au fil des pages et des découvertes qui attendent Mat. J’ai rapidement renoncé à essayer de comprendre, préférant me laisser guider par le maître de cérémonie, il tient bon la barre et il assure un max ! De toute façon c’était ça ou devenir dingue. On va donc suivre Mat au fil de son enquête sur ce mystérieux album photo qui le renvoie à un passé qu’il a partiellement oublié (occulté ?), pour trouver les réponses à ses questions il devra justement remonter le fil de son passé. Un personnage auquel on s’identifie facilement et que l’on prend rapidement en sympathie ; il faut dire que c’est l’archétype de l’individu ordinaire confronté à un enchaînement de situations extraordinaires. Mat pourra compter sur l’aide quelques alliés indéfectibles dans sa quête de la vérité. A commencer par Anna, sa compagne et accessoirement Laurie, la fille de cette dernière. Non seulement elles ne manquent pas de ressources, mais leur joie de vivre communicative saura rebooster Mat dans les moments de doutes. Gary et Mylène, ses deux employés à la brocante, viendront aussi en renfort et se révéleront plein de surprises et de précieux alliés. Sans oublier l’oncle et la tante de Mat, parents de substitution, qui pourraient bien apporter quelques réponses aux multiples questions qu’il sera amené à se poser. Une sympathique galerie de personnages au service d’une intrigue au mécanisme réglé comme une horloge suisse. Hervé Commère maîtrise le moindre rouage de sa mécanique, il sait où il veut aller (et c’est bien le seul) et nous y amène avec brio. Un roman relativement court (moins de 300 pages), mais d’une rare intensité, que ce soit au niveau de l’action (on ne s’ennuie pas une seconde) ou des émotions (parfaitement dosées et équilibrées). Les chapitres sont courts, se terminant presque systématiquement par une révélation qui nous incite à remettre le tout en perspective. Un phrasé simple et efficace qui va droit au but. Rien n’est laissé de côté, tout est fait pour nous plonger au coeur de l’intrigue et nous maintenir en haleine jusqu’au clap de fin. Une fois de plus Hervé Commère réussit à nous bluffer avec un roman unique en son genre, une fois de plus il nous confirme son incroyable talent de conteur. A l’occasion de ma chronique de Ce Qu’Il Nous Faut C’Est Un Mort, j’avais qualifié le roman d’Hervé Commère de « vivant », j’ai eu exactement le même ressenti à la lecture de Sauf, l’impression de vivre l’intrigue en compagnie de Mat, partager ses questionnements et ses émotions. On parle souvent de magie de l’écriture, avec cet auteur l’expression est plus que jamais appropriée.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Therubrick Posté le 3 Juin 2018
          Un homme qui n’a aucun souvenir de son enfance avant ses 6 ans. Des photos déposées par une inconnue pour réveiller le passé. Le début d’une histoire qui remet toutes ses certitudes en questions. Jusque-là, rien d’original, il y a eu des centaines d’histoires, basées sur ce thème. Mais il y a quelque chose de très fort dans ce roman, c’est l’humanité profonde de ses personnages. Mat, l’homme au passé trouble, est marié à une femme qui l’aime d’un amour inconditionnel, et elle va lui montrer tout au long de l’aventure, sans jamais faire le moindre reproche, malgré les difficultés qui s’accumulent. De la même manière, ses deux employés, à qui il a tendu la main il y a quelques années sans condition. Aujourd’hui ce sont eux qui sont là pour lui, et qui sont prêt à tout donner pour l’épauler. Les chapitres courts et rythmés s’enchainent, et il est difficile de poser le livre tant on a envie de connaitre la suite. Hervé Commère a réussi à écrire un thriller, qui fait du bien aux tripes Quand j’ai tourné la dernière page et fermé le livre, j’avais un sourire de bienêtre.
        • PLUMAGILE Posté le 3 Juin 2018
          Une lecture comme je les aime, avec du souffle, du rythme. L'auteur déroule l'histoire, ajoute élément après élément, pour nous emmener, impatients, vers la mosaïque finalisée qui dévoilera son fin mot. C'est bien fait et ça se lit sans répit. Je conseille..
        • NathalieAtom Posté le 27 Mai 2018
          Lire un Commère, c’est se plonger dans les méandres de l’imagination féconde d’un auteur de grand talent, sauf si l’on ne sait être sensible aux histoires tortueuses qui réclament un effort de concentration relativement important. Lire un Commère, c’est accepter que les mots soient simples et les phrases courtes, que l’auteur aille droit au but qu’il veut atteindre en utilisant des ficelles subtiles et solides sauf si l’on aime les longs discours ou les romans plus denses. Le dernier roman de l’auteur est à l’image de ses précédents récits : Il commence par une histoire ordinaire de personnages ordinaires et, très vite, bascule dans l’extraordinaire, sans préparer son lecteur, lui réservant la surprise de la découverte rapide et le laissant pantois et estomaqué devant une intrigue menée avec brio. Sauf si l’on a l’habitude du style Commère, l’impact est violent et fait oublier la brève et volontaire banalité de l’introduction. Il y’a de l’amour et de l’amitié dans les romans d’Hervé Commère. Les sentiments sont simples et entiers, comme ses personnages. On croit discerner la personnalité de l’auteur à travers ces pages,et j’aime à croire que l’homme transparaît dans les émotions et les sentiments qu’il exprime. Hervé Commère provoque une envie d’amitié, de... Lire un Commère, c’est se plonger dans les méandres de l’imagination féconde d’un auteur de grand talent, sauf si l’on ne sait être sensible aux histoires tortueuses qui réclament un effort de concentration relativement important. Lire un Commère, c’est accepter que les mots soient simples et les phrases courtes, que l’auteur aille droit au but qu’il veut atteindre en utilisant des ficelles subtiles et solides sauf si l’on aime les longs discours ou les romans plus denses. Le dernier roman de l’auteur est à l’image de ses précédents récits : Il commence par une histoire ordinaire de personnages ordinaires et, très vite, bascule dans l’extraordinaire, sans préparer son lecteur, lui réservant la surprise de la découverte rapide et le laissant pantois et estomaqué devant une intrigue menée avec brio. Sauf si l’on a l’habitude du style Commère, l’impact est violent et fait oublier la brève et volontaire banalité de l’introduction. Il y’a de l’amour et de l’amitié dans les romans d’Hervé Commère. Les sentiments sont simples et entiers, comme ses personnages. On croit discerner la personnalité de l’auteur à travers ces pages,et j’aime à croire que l’homme transparaît dans les émotions et les sentiments qu’il exprime. Hervé Commère provoque une envie d’amitié, de verres partagés en terrasse à la faveur d’un soir d’été, de confidences et d’anecdotes drôles. Lire un Commère c’est comme retrouver un vieil ami qui sait écouter et parler. On sait qu’il est là quand on a besoin de lui et qu’il parlera s’il a des choses à dire, sauf si l’on refuse de l’écouter. Il joue avec les mots, il en manipule le sens comme il manipule ses personnages mais il atteint toujours son but : faire en sorte de distraire l’esprit de ses lecteurs, leur faire oublier tout ce qui n’est pas son roman l’espace d’une lecture en jalonnant son histoire de surprises et de rebondissements à chaque chapitre. C’est dur de condenser une bonne intrigue en moins de 300 pages, sauf si l’on sait manier la plume comme on pilote une voiture de course. Hervé Commère est de ces auteurs qui font du drift dans les virages. Les pneus crissent sur sa route, il joue du frein à main et de l’embrayage. Il décélère un peu pour faire reprendre son souffle et appuie à fond sur l’accélérateur, envoyant quelques « g » aux passagers. Le mur se rapproche trop vite, les glissières de sécurité disparaissent sur le parcours. On ne voit plus le paysage, on ne voit que le choc imminent de la collision. Sur la ligne d’arrivée, les pneus fument et les freins hurlent mais tout le monde est sauf, ou presque…
          Lire la suite
          En lire moins
        • Shabanou Posté le 25 Mai 2018
          Bonjour les lecteurs .... Voici UNE BELLE DECOUVERTE... Ce livre est un puzzle de 270 pages qui nous tient en haleine du début à la fin. L'année de ses 6 ans, Mat perd ses parents dans un incendie sui ravage la maison familiale, lui est épargné car il est parti en colo. Mat sera élevé par sa tante et son oncle et , après un parcours chaotique, est s'est installé comme brocanteur et a enfin une vie plus rangée. Ceci jusqu'au jour où apparait dans les objets mis en vente dans son entrepôt, un album de photos avec des photos de lui enfant. Mat intrigué va remonter la piste de cet album qui était sensé avoir disparu dans les flammes , et ce au péril de sa vie. Difficile de classer ce livre est-ce un thriller ? un roman noir ? un roman psychologique ? J'ai été happée par ce roman du début à la fin . L'écriture est nerveuse et concise comme on les aime. Les rebondissements s'enchainent ne laissant aucun temps morts . Bravo Monsieur Commère, on en redemande .. moi en tout cas , je vais suivre cet auteur! UNE REUSSITE

        Ils en parlent

        « Une histoire totalement dingue… Un roman noir addictif sur les traces de l'enfance, qui se dévore en une nuit. »  S.B. Aujourd’hui en France

        « Hervé Commère est un sacré piégeur, un maître en tromperies narratives et faux semblants... Dans un grand huit défiant toutes les certitudes, le roman enchaîne les morts étranges et les rebondissements inattendus. Des falaises du Finistère jusqu'aux confins de la Norvège, la vérité ne cesse de se dérober. » Alain Léauthier, Marianne

        « Taillé au cordeau, ce scénario joue habilement avec les codes du thriller : personnages complexes, chapitres courts, rythmés et multiples rebondissements jusqu'au dénouement, inattendu. » Mathilde Nivollet, Aujourd’hui en France Week-end

        « Avec ferveur et verve, Hervé Commère emporte son lecteur. L'intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de theâtre. L'ascension émotionnelle ne s'arrête jamais Résultat : un page turner qui rend fou ! »  Marie-Lys de Cerval, La Librairie idéale à Paris, Page des libraires
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com