Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258194045
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

Tomber du ciel

Date de parution : 17/09/2020
Avec un regard plein de finesse et d’humanité, Caroline Tiné nous plonge dans un étrange huis clos.
 
« J’ai cessé d’être hôtesse il y a un an pour me mettre à écrire et me sortir des poisons de la tête. Seulement en avion. La nuit dans le ciel me chuchote les mots effacés dans l’enfance. Et l’odeur du feutre des fauteuils imprégnés de strates d’intimité et de... « J’ai cessé d’être hôtesse il y a un an pour me mettre à écrire et me sortir des poisons de la tête. Seulement en avion. La nuit dans le ciel me chuchote les mots effacés dans l’enfance. Et l’odeur du feutre des fauteuils imprégnés de strates d’intimité et de vies inconnues me rapproche d’une humanité dont j’essaie de pénétrer les secrets. »
 
Vol de nuit Paris-Singapour à bord d’un Airbus A380. Talitha se met dans sa bulle. A son côté, une adolescente très particulière. Plus loin, une femme fait le deuil d'amours malheureuses et cajole son chien minuscule. Dans le cockpit, le copilote est en proie à ses démons. Et l’homme sans âge, Anil Shankar, qui revient de son ashram, est prêt pour le dernier voyage.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258194045
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Presses de la Cité

    Caroline Tiné : "La mélancolie est le sentiment qui habite le plus mes romans"

    Avec Tomber du ciel, Caroline Tiné signe un huis clos aérien en faisant embarquer au sein d’un long vol de nuit des personnages aussi singuliers qu’attachants. Un roman mélancolique porté par une plume pleine de finesse et d’humour. À l’occasion de sa sortie le 17 septembre aux Presses de la Cité, la romancière a répondu à nos questions.

    Lire l'article