En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Torrents

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265115613
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 210 mm
        Nouveauté
        Torrents

        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 06/09/2018
        Le courant emporte tout sur son passage.
        Sauf les secrets les plus inavouables.
        1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait... 1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l'amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille.
        Bouleversé par ces évènements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier.
        Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence.
         
        Deux époques, deux enquêtes, pour un polar mené de main de maître.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265115613
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • audelagandre Posté le 9 Octobre 2018
          Parlons aujourd'hui d'un livre merveilleusement bien écrit qui m'a littéralement scotchée au mur ! Absolument pas fan des "thrillers ruraux" où le temps semble figé, les descriptions longues et les dialogues peu nombreux, je m'étais crispée (j'en entends d'ici qui se marrent) à la lecture d"Un souffle, une ombre" il y a quelques années. Crispée comme j'aurai pu l'être en lisant alors Ellory, ou Tallent pour leur côté "nature writing". C'est là que je prends conscience que mes goûts littéraires ont évolué, et par beaucoup de lecture, d'échanges avec d'autres lecteurs, j'ai lentement bifurqué vers des livres plus profonds, avec plus de sens, de ceux qui procurent des émotions à cause de l'écriture. Avec Torrents, on est dans cette veine là : du fond et de la forme. Et tout ça, pour le même prix! Christian Carayon sait écrire et son écriture me transperce tant chaque mot est là où il doit se poser. Nous sommes en 1984. François Neyrat revient dans sa maison familiale à Fontmile parce que son père, Pierre, est accusé d'être le "dépeceur". Ancien médecin à la retraite, déjà l'objet de nombreuses rumeurs quand il était encore en activité, il est accusé d'avoir démembré le corps d'Emilie, ancienne... Parlons aujourd'hui d'un livre merveilleusement bien écrit qui m'a littéralement scotchée au mur ! Absolument pas fan des "thrillers ruraux" où le temps semble figé, les descriptions longues et les dialogues peu nombreux, je m'étais crispée (j'en entends d'ici qui se marrent) à la lecture d"Un souffle, une ombre" il y a quelques années. Crispée comme j'aurai pu l'être en lisant alors Ellory, ou Tallent pour leur côté "nature writing". C'est là que je prends conscience que mes goûts littéraires ont évolué, et par beaucoup de lecture, d'échanges avec d'autres lecteurs, j'ai lentement bifurqué vers des livres plus profonds, avec plus de sens, de ceux qui procurent des émotions à cause de l'écriture. Avec Torrents, on est dans cette veine là : du fond et de la forme. Et tout ça, pour le même prix! Christian Carayon sait écrire et son écriture me transperce tant chaque mot est là où il doit se poser. Nous sommes en 1984. François Neyrat revient dans sa maison familiale à Fontmile parce que son père, Pierre, est accusé d'être le "dépeceur". Ancien médecin à la retraite, déjà l'objet de nombreuses rumeurs quand il était encore en activité, il est accusé d'avoir démembré le corps d'Emilie, ancienne petite amie de François, mais également d'une autre jeune femme. Leurs membres sont retrouvés progressivement dans le torrent qui dévale dans ce petit village et la précision avec laquelle les membres ont été découpés ne laisse aucune place au doute. Il faut dire qu' il a été dénoncé par quelqu'un dont il est très proche, ce qui ne plaide pas en sa faveur. François va donc tenter d'en savoir plus sur son père. Nous sommes de nouveau dans une alternance passé-présent à laquelle s'ajoute différentes voix : celle de François, celle de Camus - ami du père, celle du père. Chacun à leur tour, ils reviennent sur les éléments du passé qui permettent de comprendre comment les choses ont pu déraper vers cette arrestation. Mais pas seulement. Chaque protagoniste ajoute de la matière à l'histoire, apporte des éléments nouveaux qui permettent d'aller au-delà des apparences. Nous sommes clairement dans une histoire de famille. Nous sommes aussi dans l'histoire d'une région et d'un village. Nous sommes dans l'Histoire avec un grand H car on reparlera beaucoup de la guerre, de la libération et de faits qui se sont déroulés après la libération. La vie du père est l'histoire d'une vie entière. Dans ces différents cercle d'histoire coulent les eaux capricieuses d'un torrent, témoin de ces vies, vers lequel convergent toutes les émotions et tous les secrets. Nous sommes dans le non-dit, les grands secrets familiaux qui ne sont révélés que sous la contrainte, quand on n'a plus vraiment le choix et souvent malgré soi. C'est ce qui arrive au père. Je ne sais pas vous, mais j'ai été confrontée un jour à un terrible secret dans ma famille dévoilé au moment du décès d'un de ses membres et je dois dire que quand on ne le voit pas venir, ça fait un choc. Ici aussi, François ira de révélation en révélation dans ses découvertes, mais il apprendra surtout à connaitre l'homme qui est son père. La figure paternelle est vraiment très réussie. Le silence par la froideur, le respect qu'elle inspire, le côté un peu bourru, l'éducation à l'ancienne où quand le chef de famille parle, les autres écoutent. Le besoin aussi pour un homme de se retrancher en lui-même lors de moments passés seul dans la montagne, pour faire le point, s'éloigner de toute agitation et savourer le temps de la nuit. "Il terminait ses journées comme il les avaient commencées : seul et en se rassasiant du silence." Le portrait de la mère est aussi un modèle de socle familial où, contre vents et marées, elle ne fléchit pas et reste La personne sur laquelle on s'appuie quand les choses tournent mal. Contrairement à beaucoup de romans que j'aie pu lire ces derniers temps, la maison familiale et par extension le village est perçue comme un refuge et non comme l'endroit qu'il faut fuir à tout prix. Si vous saviez comme ça fait du bien de l'imaginer !! "Je ne revenais que deux fois par an (...) Je le faisais toujours à contre coeur, certain de n'y trouver que de la douleur. Elle ne se manifestait qu'au moment de repartir. Quitter Fontmile était un déchirement, comme si cette ville refusait de me libérer. Ces jours me laissaient laminé. Je mettais un temps infini à m'en remettre. (...) Le quartier de mon enfance ne m'est apparu que plus rassurant. Je l'avais toujours connu ainsi, une forteresse, un rempart derrière lequel je me suis senti à l'abri de tout.(...) J'y avais éprouvé l'essentiel de mes douceurs. " Les moments de tendresse démonstrative sont très rares dans cette famille et pourtant, le lecteur les sent à toutes les pages. Il y a un amour incommensurable du père pour ses enfants et un attachement profond pour la femme qui partage sa vie. Démonstration parfaite d'un écrivain talentueux que de suggérer à toutes les pages quelque chose qu'il ne dit jamais vraiment avec des mots : le talent en somme! La lettre qu'il leur écrit dans la partie 3 m'a bouleversée, forte est mon envie d'entendre un jour ces mots là... Je souligne aussi la main de maitre de Christian Carayon quand il exploite la notion du doute instillé dans l'esprit des personnages et qu'il démontre, avec brio, comment ce doute fausse le vécu, comment il fait son chemin, pernicieusement, pour polluer et annihiler tout souvenir positif. C'est comme lorsqu'on regarde une photo et qu'on se souvient de ce qui s'est passé au moment de la prise, sans savoir si on s'en souvient parce qu'on vous l'a raconté, ou parce que vous l'avez vraiment vécu. J'ai aimé cette ambiance, aimé cette écriture, profonde, douce, changeante comme l'eau du torrent qui en traverse les pages. Un vrai style littéraire, une vraie patte, une âme.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Valettesangpages Posté le 24 Septembre 2018
          Valentine et plus spécialement François se retrouvent devant l'horrible dilemme de la culpabilité présumée de leur père. Marie, la fille ainée issue d'un premier lit l'a dénoncé, convaincue qu'il est coupable. Est-il ou non le dépeceur de Fontmile ? A-t-il commis toutes les horreurs dont on l'accuse ? Lui ? Un si brillant médecin ? A-t-il vraiment été capable de tuer Emilie, l'amie de François, son propre fils ? François aidé de Camus, le meilleur ami de son père et ancien flic, tenteront de remonter le passé comme on remonte un torrent jusqu'à retrouver sa source pour découvrir la vérité. Un retour dans le passé qui les conduira par des flots les plus obscurs jusque dans les tranchées de la guerre. Un récit que tu observes comme au travers d'une paire de jumelle. Tu tournes la molette au fil des pages. Le flou s'attenue. Tu tournes encore jusqu'à obtenir une image nette. Des meurtres sordides mais pas de flic à l'horizon si ce n'est Camus. Une mécanique redoutable qui te happera direct. Une atmosphère étouffante. Celle d'un village où tout le monde se connaît, où tout le monde se juge et te pend direct, haut et court, histoire d'en finir au plus vite. Un poil prévisible... Valentine et plus spécialement François se retrouvent devant l'horrible dilemme de la culpabilité présumée de leur père. Marie, la fille ainée issue d'un premier lit l'a dénoncé, convaincue qu'il est coupable. Est-il ou non le dépeceur de Fontmile ? A-t-il commis toutes les horreurs dont on l'accuse ? Lui ? Un si brillant médecin ? A-t-il vraiment été capable de tuer Emilie, l'amie de François, son propre fils ? François aidé de Camus, le meilleur ami de son père et ancien flic, tenteront de remonter le passé comme on remonte un torrent jusqu'à retrouver sa source pour découvrir la vérité. Un retour dans le passé qui les conduira par des flots les plus obscurs jusque dans les tranchées de la guerre. Un récit que tu observes comme au travers d'une paire de jumelle. Tu tournes la molette au fil des pages. Le flou s'attenue. Tu tournes encore jusqu'à obtenir une image nette. Des meurtres sordides mais pas de flic à l'horizon si ce n'est Camus. Une mécanique redoutable qui te happera direct. Une atmosphère étouffante. Celle d'un village où tout le monde se connaît, où tout le monde se juge et te pend direct, haut et court, histoire d'en finir au plus vite. Un poil prévisible étant donné que j'ai découvert qui était le tueur bien avant le dénouement ou alors c'est que je suis trop forte 😜 mais ce n'est franchement qu'un détail puisque l'essence même de ce livre se trouve bien au delà de ça. C'est bien plus profond, plus beau, plus fort. Jusqu'à quel point peut-on accepter la culpabilité d'un proche sans broncher ? Accepter que son père soit un monstre ? Un bien dur combat pour François et sa soeur. Une belle histoire au final pharaonique ! Ce petit quelque chose d'émouvant, de touchant. Une plume fabuleuse qui te transportera à coup sûr. Un de ces grands récit de l'histoire d'une famille au travers des temps, au travers d'une guerre devenue un combat personnel. Au travers d'une vengeance qui a coulé dans les veines d'un homme, comme coulent les torrents ! A lire absolument !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cassy Posté le 24 Septembre 2018
          Je garde un souvenir plus que positif du roman précédent de Christian Carayon, Un souffle, une ombre. Torrents était donc pour moi la parution à ne pas rater pour cette rentrée ! Torrents met en scène une famille du village de Fontmile, dans les années de 1980. La rivière pyrénéenne fait remonter des morceaux de corps humains. Certains d’entre eux appartiennent à la petite amie de François Neyrat, disparue des années plus tôt. Rapidement, le père de François, Pierre Neyrat est accusé. Pour trouver des réponses, François va devoir se plonger dans le passé d’un père qu’il ne connaît que très peu… Torrents est un roman découpé en plusieurs parties, chacune est racontée du point de vue d’un personnage de l’histoire. Ce procédé permet d’en savoir plus sur chacun et de s’approcher au plus près de la vérité. J’ai beaucoup aimé François et sa sœur Valentine qui ont une relation très touchante. Ne vous attendez pas à un thriller « classique » avec son lot de rebondissements. Le roman de Christian Carayon est assez lent mais pas moins passionnant ! L’auteur a choisi de peaufiner ses personnages et leur psychologie. Vous aurez donc à faire à un roman sombre bien travaillé et captivant... Je garde un souvenir plus que positif du roman précédent de Christian Carayon, Un souffle, une ombre. Torrents était donc pour moi la parution à ne pas rater pour cette rentrée ! Torrents met en scène une famille du village de Fontmile, dans les années de 1980. La rivière pyrénéenne fait remonter des morceaux de corps humains. Certains d’entre eux appartiennent à la petite amie de François Neyrat, disparue des années plus tôt. Rapidement, le père de François, Pierre Neyrat est accusé. Pour trouver des réponses, François va devoir se plonger dans le passé d’un père qu’il ne connaît que très peu… Torrents est un roman découpé en plusieurs parties, chacune est racontée du point de vue d’un personnage de l’histoire. Ce procédé permet d’en savoir plus sur chacun et de s’approcher au plus près de la vérité. J’ai beaucoup aimé François et sa sœur Valentine qui ont une relation très touchante. Ne vous attendez pas à un thriller « classique » avec son lot de rebondissements. Le roman de Christian Carayon est assez lent mais pas moins passionnant ! L’auteur a choisi de peaufiner ses personnages et leur psychologie. Vous aurez donc à faire à un roman sombre bien travaillé et captivant où recèlent de nombreux secrets de famille. Et en plus, Torrents s’inspire de faits réels !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Killing79 Posté le 21 Septembre 2018
          Je n’avais quasiment jamais entendu parler de Christian Carayon. Au moment de la sortie de son roman précédent, j’avais juste vu passer sa couverture assez attirante et je m’étais dit que je devrais m’intéresser à cet auteur. Voilà qui est fait et c’est une bonne surprise ! Ce livre est une enquête menée par l’ensemble d’une famille pour retrouver un tueur en série. En effet, suite à la découverte de corps, un drame du passé refait surface. Des membres de cette famille étant personnellement concernés, tous les soupçons sont permis. Le récit est composé de quatre parties dans lesquelles le lecteur entre dans la tête des différents protagonistes. Les investigations de chacun sont racontées à la première personne et apportent une version différente des évènements. A chaque nouveau point de vue, les informations du passé et du présent sont distillées et les suspects changent en permanence. Mais sur fond de polar noir, « Torrents » est surtout l’histoire d’une famille. En effet, la recherche de la vérité va mettre en lumière les singularités du foyer. On découvre au fil des témoignages, la communication conflictuelle que François a avec son aînée et la relation fusionnelle qu’il entretient avec son autre sœur. On... Je n’avais quasiment jamais entendu parler de Christian Carayon. Au moment de la sortie de son roman précédent, j’avais juste vu passer sa couverture assez attirante et je m’étais dit que je devrais m’intéresser à cet auteur. Voilà qui est fait et c’est une bonne surprise ! Ce livre est une enquête menée par l’ensemble d’une famille pour retrouver un tueur en série. En effet, suite à la découverte de corps, un drame du passé refait surface. Des membres de cette famille étant personnellement concernés, tous les soupçons sont permis. Le récit est composé de quatre parties dans lesquelles le lecteur entre dans la tête des différents protagonistes. Les investigations de chacun sont racontées à la première personne et apportent une version différente des évènements. A chaque nouveau point de vue, les informations du passé et du présent sont distillées et les suspects changent en permanence. Mais sur fond de polar noir, « Torrents » est surtout l’histoire d’une famille. En effet, la recherche de la vérité va mettre en lumière les singularités du foyer. On découvre au fil des témoignages, la communication conflictuelle que François a avec son aînée et la relation fusionnelle qu’il entretient avec son autre sœur. On va surtout s’intéresser au père, personnage froid et intrigant, dont les secrets de jeunesse vont déchainer les suspicions. L’affaire va ébranler la banalité du quotidien, faire ressortir tous les mauvais côtés et effilocher les liens. Ce livre est un bon thriller psychologique. Plus on avance dans le scénario et moins on trouve le coupable. Sur un rythme assez lent, le texte est parfaitement maîtrisé pour nous tenir en haleine et nous laisser dans le doute. J’ai donc passé un bon moment avec cette enquête sur des meurtres glauques, qui est aussi une radiographie du milieu familial et de ses mystères.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Sagweste Posté le 19 Septembre 2018
          Je remercie l'auteur et les éditions Fleuve Noir pour m'avoir fait confiance dans la lecture de ce roman. Voici un roman noir que j'ai dévoré, il m'a replongée dans la plume de Christian Carayon qui est si particulière, avec une vraie imprégnation dans l'histoire et dans le déroulement des sentiments et déductions de ses personnages. Je n'ai quasiment jamais retrouvé cela dans mes différentes lectures. Il m'avait impressionné avec "Un souffle, une ombre" en 2016, et au-delà de l'histoire c'est ce que j'étais venue chercher dans son nouveau roman: challenge réussi! "Torrents" est un vrai coup de cœur. Ici, un éminent chirurgien retraité mais très controversé va être soupçonné de meurtres sordides. Sa famille est divisée sur son implication, particulièrement François, son fils cadet, qui doute et s'interroge du passé de son père, si peu prolixe sur la période de sa vie pendant la guerre 39/45. Il va essayer de reconstituer l'histoire paternelle en parallèle d'y voir plus clair dans des agressions violentes qui ont eu lieu récemment. Tout est démontré, analysé. Un travail à la fois de fourmis et d'amitiés sincères. Les relations entre les personnages sont si bien décrites que l'on sent le drame familial affleurer à chaque... Je remercie l'auteur et les éditions Fleuve Noir pour m'avoir fait confiance dans la lecture de ce roman. Voici un roman noir que j'ai dévoré, il m'a replongée dans la plume de Christian Carayon qui est si particulière, avec une vraie imprégnation dans l'histoire et dans le déroulement des sentiments et déductions de ses personnages. Je n'ai quasiment jamais retrouvé cela dans mes différentes lectures. Il m'avait impressionné avec "Un souffle, une ombre" en 2016, et au-delà de l'histoire c'est ce que j'étais venue chercher dans son nouveau roman: challenge réussi! "Torrents" est un vrai coup de cœur. Ici, un éminent chirurgien retraité mais très controversé va être soupçonné de meurtres sordides. Sa famille est divisée sur son implication, particulièrement François, son fils cadet, qui doute et s'interroge du passé de son père, si peu prolixe sur la période de sa vie pendant la guerre 39/45. Il va essayer de reconstituer l'histoire paternelle en parallèle d'y voir plus clair dans des agressions violentes qui ont eu lieu récemment. Tout est démontré, analysé. Un travail à la fois de fourmis et d'amitiés sincères. Les relations entre les personnages sont si bien décrites que l'on sent le drame familial affleurer à chaque tournant mis en lumière. L'histoire de l'après guerre, j'avoue m'y être rarement intéressée, mais elle est contée ici sans filtre, avec toute l'horreur que certains ont instillé pour assoir un pouvoir dominateur dans les villages, les persécutions au nom de la revanche, de la vengeance pour ceux qui ont collaboré ou non pour survivre pendant ces années de guerre terribles. Depuis, j'ai regardé plusieurs reportages de cette période trouble de la réalité des français de 45 à 48. L'auteur m'a entrainée dans une époque mal connue et reconnue, et surtout peu assumée. Un livre noir magnifique, avec un attachement pour cette plume qui me ravit une nouvelle fois. Des retournements de situations qui laissent un goût acide, des scènes qui vous tiennent sur le qui-vive, vous mettent sous tension. Le fond de l'histoire laissera aux lecteurs une sensation d'interrogations véritablement existentielles: peut-on cautionner ou doit-on s'insurger devant les décisions arbitraires prises par certains? Peut-on y voir une certaine légitimité ou au contraire réprimander ces exactions de la manière la plus stricte? Je vous laisse vous questionner... Merci Christian et à très bientôt lors de salons dans notre région Mayenne/Sarthe.
          Lire la suite
          En lire moins
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com