RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Torrents

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265115613
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 210 mm
            Torrents

            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 06/09/2018
            Le courant emporte tout sur son passage.
            Sauf les secrets les plus inavouables.
            Coup de coeur des libraires:

            « Christian Carayon tisse un roman à l’écheveau complexe dans lequel s’entremêlent habilement l’histoire d’une famille et celle d’un petit coin de France aujourd’hui encore marqué par les exactions commises pendant la Seconde Guerre mondiale et à la Libération. » Librairie Privat, Toulouse

            1984. Des morceaux de corps humains...
            Coup de coeur des libraires:

            « Christian Carayon tisse un roman à l’écheveau complexe dans lequel s’entremêlent habilement l’histoire d’une famille et celle d’un petit coin de France aujourd’hui encore marqué par les exactions commises pendant la Seconde Guerre mondiale et à la Libération. » Librairie Privat, Toulouse

            1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu'à l'arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l'amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille.
            Bouleversé par ces évènements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier.
            Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence.
             
            Deux époques, deux enquêtes, pour un polar mené de main de maître.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265115613
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            19.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Christian Carayon tisse un roman à l’écheveau complexe dans lequel s’entremêlent habilement l’histoire d’une famille et celle d’un petit coin de France aujourd’hui encore marqué par les exactions commises pendant la Seconde Guerre mondiale et à la Libération. » 
            AUDREY DUBREUIL / Librairie Privat, Toulouse

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • emilieduboc Posté le 13 Janvier 2019
              Il s’agit ici du premier livre que je lis de cet auteur. La 4ème de couverture m’avait beaucoup attirée. Lorsque son père est arrêté et accusé du meurtre de plusieurs femme, François Neyrat va tenter de reprendre d’enquête, de comprendre et de remonter le fil du temps pour savoir qui est vraiment son père. Une quête effrénée de vérité. Un retour en arrière sur un passé trouble durant l’Occupation où il a fallu choisir son camp. L’écriture de Christian de m’a pas déplu, au contraire, je l’ai trouvé fluide. J’ai également apprécié la façon dont l’auteur à découpé son roman : 4 parties pour des points de vue différents (d’abord François le fils, puis Camus l’ami de la famille, et enfin Pierre le père). La construction est vraiment bien pensée. Bien que la première partie m’a paru un peu longue à mon goût, j’ai beaucoup plus croché à partir de la deuxième. Le rythme devenait plus intéressant, le suspense montant d’un cran. L’auteur alterne également différentes époques (et comme vous me connaissez bien maintenant, vous savez que cela me plait beaucoup). Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale à 1984, 40 années ont passé. Quels choix ont poussé Pierre à devenir celui... Il s’agit ici du premier livre que je lis de cet auteur. La 4ème de couverture m’avait beaucoup attirée. Lorsque son père est arrêté et accusé du meurtre de plusieurs femme, François Neyrat va tenter de reprendre d’enquête, de comprendre et de remonter le fil du temps pour savoir qui est vraiment son père. Une quête effrénée de vérité. Un retour en arrière sur un passé trouble durant l’Occupation où il a fallu choisir son camp. L’écriture de Christian de m’a pas déplu, au contraire, je l’ai trouvé fluide. J’ai également apprécié la façon dont l’auteur à découpé son roman : 4 parties pour des points de vue différents (d’abord François le fils, puis Camus l’ami de la famille, et enfin Pierre le père). La construction est vraiment bien pensée. Bien que la première partie m’a paru un peu longue à mon goût, j’ai beaucoup plus croché à partir de la deuxième. Le rythme devenait plus intéressant, le suspense montant d’un cran. L’auteur alterne également différentes époques (et comme vous me connaissez bien maintenant, vous savez que cela me plait beaucoup). Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale à 1984, 40 années ont passé. Quels choix ont poussé Pierre à devenir celui qu’il est aujourd’hui ? Les personnages sont plus ou moins intéressants. Je n’ai pas vraiment aimé François, je ne me suis pas mise à sa place, je n’ai pas eu d’empathie pour lui. A l’inverse de Camus, l’ami très proche de la famille, que j’ai adoré, ou encore de Pierre que j’ai aimé découvrir. Chaque personnages semblent avoir ses petits secrets…où se cache la vérité ? Qui est qui ? Qui a fait quoi ? Un flot de questions arrivent très vite. J’ai été très émue par la fin que j’ai vraiment aimée ! En définitive, nous avons ici un bon polar, mais pour les amateurs de sensations fortes il faudra repasser.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Lunabiax Posté le 9 Janvier 2019
              1984, Fontmile, une petite ville tranquille des Pyrénées. On découvre des morceaux de corps humain dans la rivière, soigneusement découpés. Les victimes sont assez vite identifiées : il s'agit de deux femmes portées disparues depuis plusieurs années, dont l'une, Emilie, était la petite amie de François Neyrat. Les soupçons se portent sur son père, chirurgien à la retraite, qui possède les compétences pour démembrer un cadavre. C'est sa fille aînée qui l'a dénoncé. François, qui refuse de croire son père coupable, et ne comprend pas le geste de sa sœur, entreprend des recherches qui lui font remonter le cours de l'histoire et reconstituer le passé de son père... A travers son enquête, François apprend à connaître un peu mieux son père, un personnage distant et taiseux, pour lequel il nourrit une affection qui n'ose s'exprimer. Et puis, il y a Marie, la sœur aînée, avec laquelle François et Valentine, sa sœur cadette, sont brouillés. Marie qui dénonce son père en l'accusant d'actes incestueux, Marie qui semble avoir une revanche à prendre. Pour injuste que François trouve ces accusations, il n'en est pas moins ébranlé : le doute instille en lui un véritable malaise, et c'est là sa motivation principale à découvrir... 1984, Fontmile, une petite ville tranquille des Pyrénées. On découvre des morceaux de corps humain dans la rivière, soigneusement découpés. Les victimes sont assez vite identifiées : il s'agit de deux femmes portées disparues depuis plusieurs années, dont l'une, Emilie, était la petite amie de François Neyrat. Les soupçons se portent sur son père, chirurgien à la retraite, qui possède les compétences pour démembrer un cadavre. C'est sa fille aînée qui l'a dénoncé. François, qui refuse de croire son père coupable, et ne comprend pas le geste de sa sœur, entreprend des recherches qui lui font remonter le cours de l'histoire et reconstituer le passé de son père... A travers son enquête, François apprend à connaître un peu mieux son père, un personnage distant et taiseux, pour lequel il nourrit une affection qui n'ose s'exprimer. Et puis, il y a Marie, la sœur aînée, avec laquelle François et Valentine, sa sœur cadette, sont brouillés. Marie qui dénonce son père en l'accusant d'actes incestueux, Marie qui semble avoir une revanche à prendre. Pour injuste que François trouve ces accusations, il n'en est pas moins ébranlé : le doute instille en lui un véritable malaise, et c'est là sa motivation principale à découvrir la vérité. Il s'agit d'innocenter son père, certes, mais aussi de donner tort à Marie, celle par qui le scandale est arrivé. Le récit s'ouvre sur la convocation de François à la gendarmerie, appelé à témoigner alors que son père vient d'être arrêté, et enchaîne sur des souvenirs qui viennent éclairer son enquête ; s'ajoutent les propos de Camus, un ami de la famille et ancien policier, qui tâche d'aider François et Valentine tout en préservant le secret du père. La chronologie est un peu complexe, l'intrigue aussi, riche en fausses pistes, oscillant entre le présent et la période noire de l'Épuration, mais elle est portée par le fil conducteur des doutes de François, des non-dits familiaux et des mensonges, jusqu'à un dénouement haletant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Floraxxivi Posté le 26 Décembre 2018
              Voilà longtemps que je ne m'étais plus plongée dans un bon vieux roman policier français. Entre deux repas de famille, j'ai avalé les pages de Torrents - bien plus digestes que les traditionnels toasts, chapons et autres bûches servis à Noël ! L'histoire commence en 1984, avec la découverte de deux cadavres de jeunes femmes disparues plusieurs années auparavant. Ou plutôt des morceaux de leurs cadavres. Très vite, Pierre Neyrat, ancien chirurgien reconnu, mais également craint et entouré d'étranges rumeurs, est suspecté d'être "Le Dépeceur". En effet, son passé est obscur, l'homme est froid et a la réputation d'être insensible, son activité de chirurgien, même retraité, lui confère une bonne connaissance de l'anatomie humaine et cerise sur le gâteau, sa propre fille le désigne comme coupable de ces meurtres ! De plus, il connaissait très bien l'une des victimes, Emilie, la petite amie de son fils, François Neyrat. Alléchant ! L'originalité de Torrents réside, selon moi, dans le fait que le véritable enjeu du roman n'est pas tant de découvrir si Pierre Neyrat est coupable ou non que d'apprendre à le connaître, lui et sa famille, et de comprendre comment il en est arrivé là. Parce que je ne vais... Voilà longtemps que je ne m'étais plus plongée dans un bon vieux roman policier français. Entre deux repas de famille, j'ai avalé les pages de Torrents - bien plus digestes que les traditionnels toasts, chapons et autres bûches servis à Noël ! L'histoire commence en 1984, avec la découverte de deux cadavres de jeunes femmes disparues plusieurs années auparavant. Ou plutôt des morceaux de leurs cadavres. Très vite, Pierre Neyrat, ancien chirurgien reconnu, mais également craint et entouré d'étranges rumeurs, est suspecté d'être "Le Dépeceur". En effet, son passé est obscur, l'homme est froid et a la réputation d'être insensible, son activité de chirurgien, même retraité, lui confère une bonne connaissance de l'anatomie humaine et cerise sur le gâteau, sa propre fille le désigne comme coupable de ces meurtres ! De plus, il connaissait très bien l'une des victimes, Emilie, la petite amie de son fils, François Neyrat. Alléchant ! L'originalité de Torrents réside, selon moi, dans le fait que le véritable enjeu du roman n'est pas tant de découvrir si Pierre Neyrat est coupable ou non que d'apprendre à le connaître, lui et sa famille, et de comprendre comment il en est arrivé là. Parce que je ne vais pas vous cacher que ce n'est pas le suspens qui m'a maintenue plongée dans ma lecture. [masquer]La révélation finale n'est pas une immense surprise, même si je ne l'avais pas forcément vu venir, elle découle naturellement de tout ce qu'on a pu apprendre plus tôt dans la lecture, simplement - ce que je n'ai pas trouvé désagréable, au contraire.[/masquer] Je crois me souvenir que Christian Carayon est prof d'histoire, et ça se sent ! Les faits historiques sont narrés de façon très fluides, si bien qu'à aucun moment on ne doute qu'ils aient pu avoir vraiment lieu - et on apprend à la fin qu'effectivement, l'auteur s'est inspiré de faits réels pour certains aspects de son roman. Si par moment les personnages sont un peu caricaturaux et leurs actions tirées par les cheveux, les descriptions d’événements historiques sont très réalistes sans pour autant avoir l'air d'une listes de connaissances étalées pèle-mêle dans le récit, à l'inverse elles s'y intègrent parfaitement. Et il en va de même pour les descriptions de paysages : les montagnes Pyrénéennes, les villages et hameaux sont presque des personnages à part entière dans Torrents. Tantôt lumineux, réconfortants, magnifiques, tantôt menaçants, sombres, dangereux... Les lieux ont la part belle dans ce roman ! Pour finir, je dirais que le meilleur qualificatif pour décrire ce roman est "équilibré" : l'atmosphère est parfois très sombre mais sans être pesante et parfois lumineuse sans tomber dans l'angélisme ; le suspens s'allie très bien à l'Histoire ; les personnages se complètent entre eux et sont crédibles ce qui les rends touchants ; les descriptions sont très présentes mais apportent réellement du sens à l'intrigue ; etc. J'ai personnellement beaucoup aimé Torrents, qui m'a apporté une évasion bienvenue durant ces fêtes de fin d'année :)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Tostaky61 Posté le 11 Décembre 2018
              1984, une rivière restitue des morceaux de corps. Des bras, des troncs, qui appartiennent à deux femmes disparues depuis bien longtemps. Cinq ans pour Émilie, la petite amie de François. François dont le père chirurgien est bientôt accusé. Par qui ? Pourquoi ? François va devoir replonger dans le passé de sa famille. À 26 ans, exilé dans la capitale, il redescend dans son Sud-ouest natal, bien décidé à connaître la vérité. Christian Carayon, dont je découvre l'écriture avec ce roman, a choisi la narration a trois personnages,  ce qui donne une saveur particulière à son récit, accentuant le mystère, interrogeant le lecteur. Tour à tour, François, Pierre son père ou Camus, l'ami de la famille, le presque frère ou oncle prennent la parole pour nous entraîner dans les méandres d'un labyrinthe infernal. L'atmosphère se tend au fil des pages. L'angoisse monte crescendo. On remonte le temps pour découvrir un passé trouble qui livrera bien des explications. Quarante ans d'histoire et de drames durant lesquels Pierre aura traversé bien des épreuves. Celà fait-il de lui un monstre ? Carayon maîtrise son sujet. Je n'ai pas pu lâcher ce roman lu d'une traite. Et puis il y a l'ambiance générale, les questions permanentes, sur les personnages dont on a l'impression qu'ils ont tous quelque chose à... 1984, une rivière restitue des morceaux de corps. Des bras, des troncs, qui appartiennent à deux femmes disparues depuis bien longtemps. Cinq ans pour Émilie, la petite amie de François. François dont le père chirurgien est bientôt accusé. Par qui ? Pourquoi ? François va devoir replonger dans le passé de sa famille. À 26 ans, exilé dans la capitale, il redescend dans son Sud-ouest natal, bien décidé à connaître la vérité. Christian Carayon, dont je découvre l'écriture avec ce roman, a choisi la narration a trois personnages,  ce qui donne une saveur particulière à son récit, accentuant le mystère, interrogeant le lecteur. Tour à tour, François, Pierre son père ou Camus, l'ami de la famille, le presque frère ou oncle prennent la parole pour nous entraîner dans les méandres d'un labyrinthe infernal. L'atmosphère se tend au fil des pages. L'angoisse monte crescendo. On remonte le temps pour découvrir un passé trouble qui livrera bien des explications. Quarante ans d'histoire et de drames durant lesquels Pierre aura traversé bien des épreuves. Celà fait-il de lui un monstre ? Carayon maîtrise son sujet. Je n'ai pas pu lâcher ce roman lu d'une traite. Et puis il y a l'ambiance générale, les questions permanentes, sur les personnages dont on a l'impression qu'ils ont tous quelque chose à cacher, sur les lieux, maisons parfois devenues ruines, ou ce lieu de retraite, de ressource avec son mystère, jusqu'à....Mais non, je n'ai pas le droit d'en parler, ah si, juste au cas où, prenez donc une torche, on ne sait jamais... Comme dans un jeu de miroirs, les effets sont trompeurs. Ne croyez pas que l'auteur ça vous faciliter la tâche. Il va tout vous expliquer,,calmement. Et puis même quand vous croyez que tout est fini..... Mais ça vous devrez le découvrir vous-même.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Riz-Deux-ZzZ Posté le 25 Novembre 2018
              En bref, un roman noir où la tension psychologique est à son comble ! Entre amour filial et trahison, les doutes s'installent et la vision du Père est remise en question. Christian Carayon maîtrise parfaitement les différents sujets qu'il aborde, très intéressants et plutôt rarement traités, tout en mettant le lecteur face à sa propre morale.
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.