RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Toucher mortel

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265116931
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 140 x 210 mm
            Toucher mortel

            Raphaëlle DEDOURGE (Traducteur)
            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 08/03/2018
            Vilain petit canard lorsqu’elle était enfant, Jodie Bentley a deux rêves dans la vie : être belle et devenir riche. Le premier réalisé – avec un petit coup de pouce de la chirurgie plastique –, elle travaille désormais ardemment sur le deuxième. Sa philosophie concernant l’argent est simple : on peut soit le... Vilain petit canard lorsqu’elle était enfant, Jodie Bentley a deux rêves dans la vie : être belle et devenir riche. Le premier réalisé – avec un petit coup de pouce de la chirurgie plastique –, elle travaille désormais ardemment sur le deuxième. Sa philosophie concernant l’argent est simple : on peut soit le gagner, soit se marier avec. Le mariage, facile. C’est se débarrasser du mari après coup qui s’avère compliqué, et qui requiert un réel talent. Rien de mieux que la pratique pour se perfectionner…
            De son côté, le commissaire Roy Grace subit la pression de la part de son supérieur et sa précédente affaire lui donne encore des insomnies.
            De plus, l’enquête sur la disparition de sa femme Sandy est relancée grâce à de nouveaux éléments, alors qu’un ancien adversaire fait son grand retour.
            Mais pire que tout, il est convaincu qu’une veuve noire opère en ville. Une femme à l’esprit venimeux et mortellement efficace. Grace réalise bien vite qu’il a sous-estimé sa dangerosité...
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265116931
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions

            Ils en parlent

            « L’un des meilleurs livres de Peter James jusqu’à présent. » The Globe and Mail  

            « C’est vraiment génial. » Arnie Wilson, The Huffington Post

            « Avec des fins de chapitre pleines de rebondissements, Toucher mortel est un nouveau succès dans la carrière de l’auteur. » Graeme Smith, The Herald Scotland
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • moijelisetvous Posté le 22 Juillet 2019
              Depuis 2006, avec son roman Comme une tombe, j'attends avec impatience la suite des pérégrinations du commissaire Roy Grace, le personnage récurrent de Peter James. Encore une fois, j'ai rencontré Peter James pour la première au salon du Quai du Polar 2019 et dans son français limité mais courageux, il n'a pas cessé de clamer son amour pour la ville de Lyon, tout en signant mon livre... Et l'on comprend plus tard, en lisant Toucher mortel, qu'il aime véritablement Lyon 😉 Ce que j'aime avec les héros récurrents, c'est le plaisir de les voir évoluer, grandir, souffrir aussi et le contrat est largement rempli avec cet épisode riche en dénouement personnel. On retrouve Cleo, sa charmante femme, médecin légiste, leur petit garçon et en trame de fond, l'étrange disparition de sa première femme Sandy il y a quinze ans. Mais ce n'est pas là la trame principal, il s'apparente bel et bien comme une suite à Lettres de chair, puisque la traque n'est pas terminée et elle nous emmènera jusqu'à Lyon et sa prison de Saint Quentin Fallavier 😉😉😉 Mais le commissaire Roy Grace doit faire face également à Jodie Bentley, une jeune femme qui n'aspire qu'à un seul dessein : devenir riche en épousant... Depuis 2006, avec son roman Comme une tombe, j'attends avec impatience la suite des pérégrinations du commissaire Roy Grace, le personnage récurrent de Peter James. Encore une fois, j'ai rencontré Peter James pour la première au salon du Quai du Polar 2019 et dans son français limité mais courageux, il n'a pas cessé de clamer son amour pour la ville de Lyon, tout en signant mon livre... Et l'on comprend plus tard, en lisant Toucher mortel, qu'il aime véritablement Lyon 😉 Ce que j'aime avec les héros récurrents, c'est le plaisir de les voir évoluer, grandir, souffrir aussi et le contrat est largement rempli avec cet épisode riche en dénouement personnel. On retrouve Cleo, sa charmante femme, médecin légiste, leur petit garçon et en trame de fond, l'étrange disparition de sa première femme Sandy il y a quinze ans. Mais ce n'est pas là la trame principal, il s'apparente bel et bien comme une suite à Lettres de chair, puisque la traque n'est pas terminée et elle nous emmènera jusqu'à Lyon et sa prison de Saint Quentin Fallavier 😉😉😉 Mais le commissaire Roy Grace doit faire face également à Jodie Bentley, une jeune femme qui n'aspire qu'à un seul dessein : devenir riche en épousant un homme fortuné, plutôt âgé et s'en débarrasser par la suite... Une veuve noire, voilà ce qu'est Jodie, mais elle est redoutable d'efficacité. Sa soif grandissante, va lui jouer un mauvais tour, mais Jodie s'en moque, elle change de pays, de nom et de mari bien sûr... Rondement mené, cette intrigue est tout simplement déroutante : je légitime presque Jodie, son portrait est glaçant, on ne devient pas comme ça par hasard et les moyens employés sont extrêmement poussés. Amis des bêtes exotiques et venimeuses, vivarium et autres curiosités vous allez être comblés... J'adore ce commissaire, mention spéciale au poisson rouge Marlon 😉 #peterjames #touchermortel #pocket Aucune description de photo disponible.
              Lire la suite
              En lire moins
            • moijelisetvous Posté le 22 Juillet 2019
              Depuis 2006, avec son roman Comme une tombe, j'attends avec impatience la suite des pérégrinations du commissaire Roy Grace, le personnage récurrent de Peter James. Encore une fois, j'ai rencontré Peter James pour la première au salon du Quai du Polar 2019 et dans son français limité mais courageux, il n'a pas cessé de clamer son amour pour la ville de Lyon, tout en signant mon livre... Et l'on comprend plus tard, en lisant Toucher mortel, qu'il aime véritablement Lyon 😉 Ce que j'aime avec les héros récurrents, c'est le plaisir de les voir évoluer, grandir, souffrir aussi et le contrat est largement rempli avec cet épisode riche en dénouement personnel. On retrouve Cleo, sa charmante femme, médecin légiste, leur petit garçon et en trame de fond, l'étrange disparition de sa première femme Sandy il y a quinze ans. Mais ce n'est pas là la trame principal, il s'apparente bel et bien comme une suite à Lettres de chair, puisque la traque n'est pas terminée et elle nous emmènera jusqu'à Lyon et sa prison de Saint Quentin Fallavier 😉😉😉 Mais le commissaire Roy Grace doit faire face également à Jodie Bentley, une jeune femme qui n'aspire qu'à un seul dessein : devenir riche en épousant... Depuis 2006, avec son roman Comme une tombe, j'attends avec impatience la suite des pérégrinations du commissaire Roy Grace, le personnage récurrent de Peter James. Encore une fois, j'ai rencontré Peter James pour la première au salon du Quai du Polar 2019 et dans son français limité mais courageux, il n'a pas cessé de clamer son amour pour la ville de Lyon, tout en signant mon livre... Et l'on comprend plus tard, en lisant Toucher mortel, qu'il aime véritablement Lyon 😉 Ce que j'aime avec les héros récurrents, c'est le plaisir de les voir évoluer, grandir, souffrir aussi et le contrat est largement rempli avec cet épisode riche en dénouement personnel. On retrouve Cleo, sa charmante femme, médecin légiste, leur petit garçon et en trame de fond, l'étrange disparition de sa première femme Sandy il y a quinze ans. Mais ce n'est pas là la trame principal, il s'apparente bel et bien comme une suite à Lettres de chair, puisque la traque n'est pas terminée et elle nous emmènera jusqu'à Lyon et sa prison de Saint Quentin Fallavier 😉😉😉 Mais le commissaire Roy Grace doit faire face également à Jodie Bentley, une jeune femme qui n'aspire qu'à un seul dessein : devenir riche en épousant un homme fortuné, plutôt âgé et s'en débarrasser par la suite... Une veuve noire, voilà ce qu'est Jodie, mais elle est redoutable d'efficacité. Sa soif grandissante, va lui jouer un mauvais tour, mais Jodie s'en moque, elle change de pays, de nom et de mari bien sûr... Rondement mené, cette intrigue est tout simplement déroutante : je légitime presque Jodie, son portrait est glaçant, on ne devient pas comme ça par hasard et les moyens employés sont extrêmement poussés. Amis des bêtes exotiques et venimeuses, vivarium et autres curiosités vous allez être comblés... J'adore ce commissaire, mention spéciale au poisson rouge Marlon 😉 #peterjames #touchermortel #pocket Aucune description de photo disponible.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ericdesh Posté le 24 Mars 2019
               Un très bon roman, maîtrisé de bout en bout par Peter James qui n'a pas son pareil pour entremêler une très bon enquête de son héros, Roy Grace, avec des révélations de la vie privée de celui-ci. Alors que dans les romans précédents, l'énigme Sandy avançait doucement, Toucher Mortel nous offre une avancée considérable et délivre des réponses. Néanmoins, et même s'il est agréable de mieux connaître le personnage principal, Peter James n'oublie pas le plus important, à savoir l'énigme, autour d'une veuve noire très intelligente, très bien ficelée. Seule petit bémol selon moi, les dialogues, entre Jodie et ses proies, qui sont à la limite de la niaiserie. Il n' en reste pas moins un très bon thriller et mon impatience de retrouver prochainement Roy Grace.
            • Ericdesh Posté le 24 Mars 2019
               Un très bon roman, maîtrisé de bout en bout par Peter James qui n'a pas son pareil pour entremêler une très bon enquête de son héros, Roy Grace, avec des révélations de la vie privée de celui-ci. Alors que dans les romans précédents, l'énigme Sandy avançait doucement, Toucher Mortel nous offre une avancée considérable et délivre des réponses. Néanmoins, et même s'il est agréable de mieux connaître le personnage principal, Peter James n'oublie pas le plus important, à savoir l'énigme, autour d'une veuve noire très intelligente, très bien ficelée. Seule petit bémol selon moi, les dialogues, entre Jodie et ses proies, qui sont à la limite de la niaiserie. Il n' en reste pas moins un très bon thriller et mon impatience de retrouver prochainement Roy Grace.
            • bookinerie Posté le 3 Octobre 2018
              Après avoir fait la découverte de Patricia Macdonald, je pars à la conquête d'un nouvel auteur, toujours dans le thème du thriller, dont j'ai vu beaucoup de gens le lire avec des avis assez positifs, cet auteur, c'est Peter James. Auteur américain ou britannique ( je sais plus ) faisant des livres à résumé assez intéressants. On entre assez bien dans l'histoire, avec quand même quelques pages pour avoir un aperçu sur tous les protagonistes, mais bon rien de grave... Ensuite personnellement il y a un personnage que j'ai adoré dans l'histoire, qui est le personnage principal de cette enquête, c'est Jodie ! Même si ce n'est pas un narrateur personnage je l'ai kiffée ! Cette nana, à la recherche de la célébrité et de l'argent, accumulant les hommes riches et les tuant par la suite pour obtenir un héritage, qui est tous ce qui a de plus manipulateur de plus maléfique et de plus drôle à la fois. Vivant avec son chat et les maris répugnants qu'elle se prend. C'est vraiment elle qui fait le livre. Après bien-sûr l'enquêteur Roy Grace, est très bien mais le problème c'est que pendant les 200 premières pages, on ne le voit quasiment... Après avoir fait la découverte de Patricia Macdonald, je pars à la conquête d'un nouvel auteur, toujours dans le thème du thriller, dont j'ai vu beaucoup de gens le lire avec des avis assez positifs, cet auteur, c'est Peter James. Auteur américain ou britannique ( je sais plus ) faisant des livres à résumé assez intéressants. On entre assez bien dans l'histoire, avec quand même quelques pages pour avoir un aperçu sur tous les protagonistes, mais bon rien de grave... Ensuite personnellement il y a un personnage que j'ai adoré dans l'histoire, qui est le personnage principal de cette enquête, c'est Jodie ! Même si ce n'est pas un narrateur personnage je l'ai kiffée ! Cette nana, à la recherche de la célébrité et de l'argent, accumulant les hommes riches et les tuant par la suite pour obtenir un héritage, qui est tous ce qui a de plus manipulateur de plus maléfique et de plus drôle à la fois. Vivant avec son chat et les maris répugnants qu'elle se prend. C'est vraiment elle qui fait le livre. Après bien-sûr l'enquêteur Roy Grace, est très bien mais le problème c'est que pendant les 200 premières pages, on ne le voit quasiment pas. Et puis c'est Jodie que l'on voit moins... Donc c'est quand même un peu problématique... Donc la plume de l'auteur ? Comment dire... Ben elle est quelconque, je ne la critique pas, mais y a pas ce petit truc qui fait qu'on reconnait que c'est Peter james qui écrit ce livre. Après, le rythme est très soutenu, il y a beaucoup d'actions et de nombreux chapitres assez courts qui font que l'histoire est rapide, surtout pour 525 pages. Il y a du suspens et des rebondissements à chaque fin de chapitre, parfois avec des phrases sarcastiques ou bien par des événements inattendus. Bon c'est vrai, que, dans ce thriller, le suspens n'est pas présent puisqu'on a déjà notre coupable et que l'on se doute de l'issue de la fin de l'histoire... Mais ça n'enlève pas grand chose au plaisir qu'on prend à lire ce livre. En tout cas, je relirai bien évidemment un livre de Peter james car j'ai vraiment bien apprécié ma lecture même si je n'ai pas eu de coup de cœur.
              Lire la suite
              En lire moins
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.