RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Tout cela je te le donnerai

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265117785
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 704
            Format : 140 x 210 mm
            Tout cela je te le donnerai

            Judith VERNANT (Traducteur)
            Date de parution : 12/04/2018
            Revue de presse

            « Un superbe roman noir, au coeur d'une Galice mystérieuse et enchanteresse. » Thierry Clermont, Le Figaro littéraire

            « Un roman puissant sur les secrets de famille et le conflit entre tradition et modernité. » Bernard Lehut, RTL

            « Une fresque sur les turpitudes d'une grande famille rongée par les secrets.» François Lestavel,...
            Revue de presse

            « Un superbe roman noir, au coeur d'une Galice mystérieuse et enchanteresse. » Thierry Clermont, Le Figaro littéraire

            « Un roman puissant sur les secrets de famille et le conflit entre tradition et modernité. » Bernard Lehut, RTL

            « Une fresque sur les turpitudes d'une grande famille rongée par les secrets.» François Lestavel, Paris Match

            « Un pavé digne d'un film de Pedro Almodovar. Comme lui, Dolores Redondo met en scène l'homosexualité avec ironie et tendresse. » Christine Sallès, Psychologies Magazine

            « Un roman haletant comme un thriller, profond, puissant, sensuel et très humain. » Jean-Claude Vantroyen, Le Soir

            « Un polar qui parle de mensonges et de trahisons, de tradition et d’humanité. Un roman fort, très fort, dans un paysage aux accents de féodalité.» Victor De Sepausy, Actualitté

            « On ressort bouleversé par cette lecture, addictive car riche en rebondissements, et émouvante pour la force de ses thèmes. » Page des libraires

            « Un roman à intrigues qu'on ne lâche pas jusqu'à la dernière page ! Si vous aimez Joel Dicker, vous aimerez Dolores Redondo. Un gros coup de cœur. » Librairie Cultura, Bayonne

            Interrompu un matin dans l’écriture de son prochain roman, Manuel Ortigosa, auteur à succès, trouve deux policiers à sa porte.
            Cela aurait pu n’être qu’un banal et triste accident – une voiture qui, au petit jour, quitte la route de façon inexpliquée. Mais le mort, Álvaro Muñiz de Dávila, est le mari de Manuel, et le chef d’une prestigieuse dynastie patricienne de Galice. Dans ce bout du monde aussi sublime qu'archaïque commence alors pour Manuel un chemin de croix, au fil duquel il découvre qu’Álvaro n’était pas celui qu’il croyait. Accompagné par un garde civil à la retraite et par un ami d’enfance du défunt, il plonge dans les arcanes d’une aristocratie où la cupidité le dispute à l'arrogance.
            Il lui faudra toute sa ténacité pour affronter des secrets impunis, pour lutter contre ses propres démons, et apprendre qu’un rire d’enfant peut mener à la vérité aussi sûrement que l’amour.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265117785
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 704
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un ouvrage puissant et foisonnant…  Couronné par le prix Planeta en 2016, Tout cela je te le donnerai est à la fois un drame familial et la chronique de notre époque : passionnant sur les deux tableaux. » Christine Oddo, ELLE

            « Ce mélange de documentaire et de polar a séduit plus de 450 000 lecteurs en Espagne ! » C.D. Marianne

            « Un superbe roman noir, au coeur d'une Galice mystérieuse et enchanteresse. » Thierry Clermont, Le Figaro littéraire

            « Un roman puissant sur les secrets de famille et le conflit entre tradition et modernité. » Bernard Lehut, RTL

            « Un pavé digne d'un film de Pedro Almodovar. Comme lui, Dolores Redondo met en scène l'homosexualité avec ironie et tendresse. » Christine Sallès, Psychologies Magazine

            « On ressort bouleversé par cette lecture, addictive car riche en rebondissements, et émouvante pour la force de ses thèmes. » Page des libraires

            « Un roman haletant comme un thriller, profond, puissant, sensuel et très humain. » Le Soir

            « Un polar qui parle de mensonges et de trahisons, de tradition et d’humanité. Un roman fort, très fort, dans un paysage aux accents de féodalité.» Victor De Sepausy, Actualitté
             
            « Un roman riche, dense et généreux qui m’a passionnée, qui m’a émue… Un magnifique récit. » Anne Sophie Rouveloux, librairie Chronique à Cachan

            « Un travail d'enquête extrêmement bien ficelé et clairvoyant.» La Vanguardia

            « L’auteur s’est surpassée. Telle une joueuse d’échec expérimentée, elle pense déjà au coup suivant lorsqu’elle bouge un pion.» El correo gallego
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Isambour Posté le 18 Février 2019
              Tout à fait par hasard, j'ai commencé au même moment Je te protègerai de Peter May. Et vu le nombre de similitudes, je ne peux qu'être tentée de critiquer les deux en parallèle. Tous deux ont des titres jolis qui font rêver les filles romantiques de mon espèce, tous les deux ont une belle couverture chacune dans leur style, tous les deux parlent de vieilles traditions, l'un pour l'Ecosse l'autre pour l'Espagne. L'histoire en elle-même débute par la mort tragique du mari du personnage central. Celui de Peter May est classé en polar, celui de Dolores Redondo non et pourtant, on pourrait presque inverser. Donc beaucoup de similitudes. Le roman de Dolores Redondo est par contre beaucoup plus sombre, torturé, lourd. Excepté les passages où l'on vogue avec plaisir le long des vignes, au soleil, avec le héros, tout le reste est vraiment pesant. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à le finir, pas seulement parce que le livre, en tant qu'objet, était lourd aussi. J'ai trouvé le style assez froid, le héros peu attachant, les autres personnages non plus, l'intrigue longue à se mettre en place. Et puis, le détail du gamin possédé par l'âme d'un mort, bon, je trouve ça moyen,... Tout à fait par hasard, j'ai commencé au même moment Je te protègerai de Peter May. Et vu le nombre de similitudes, je ne peux qu'être tentée de critiquer les deux en parallèle. Tous deux ont des titres jolis qui font rêver les filles romantiques de mon espèce, tous les deux ont une belle couverture chacune dans leur style, tous les deux parlent de vieilles traditions, l'un pour l'Ecosse l'autre pour l'Espagne. L'histoire en elle-même débute par la mort tragique du mari du personnage central. Celui de Peter May est classé en polar, celui de Dolores Redondo non et pourtant, on pourrait presque inverser. Donc beaucoup de similitudes. Le roman de Dolores Redondo est par contre beaucoup plus sombre, torturé, lourd. Excepté les passages où l'on vogue avec plaisir le long des vignes, au soleil, avec le héros, tout le reste est vraiment pesant. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à le finir, pas seulement parce que le livre, en tant qu'objet, était lourd aussi. J'ai trouvé le style assez froid, le héros peu attachant, les autres personnages non plus, l'intrigue longue à se mettre en place. Et puis, le détail du gamin possédé par l'âme d'un mort, bon, je trouve ça moyen, le surnaturel vient comme un cheveu sur la soupe. Donc un roman pas nul en soi mais un peu chiant à lire, je me suis traînée je dois bien le reconnaître. Et pourtant, j'aimais tellement l'objet, je voulais vraiment l'aimer, comme quoi, le psychologique ne peut pas tout...
              Lire la suite
              En lire moins
            • lettura Posté le 4 Février 2019
              Conseillée par une lectrice de polar qui connait mon peu d'intérêt pour ce genre, je me suis laissée tenter par cet ouvrage. Beau récit en effet , mené avec finesse. Une intrigue qui nous donne à rencontrer des personnages avec des histoires singulières dont certaines qui marquent au fer rouge toute une vie. Une immersion dans une famille complexe, aux relations cruelles au cœur d'une Galice mise en valeur.
            • Soph117 Posté le 21 Janvier 2019
              Un réel délice que ce "page turner" que vous ne lâcherez plus. Tout y est : qualité de l'écriture, finesse et richesse des personnages et, par dessus tout, la découverte de la Galice. Un livre d'un auteur que je ne connaissais pas mais qui m'a furieusement donné envie de découvrir le reste de sa production.
            • lila11 Posté le 27 Décembre 2018
              Une belle écriture, des personnages complexes et fouillés et une intrigue qui tient en haleine jusqu'au dénouement qui est complètement inattendu.
            • mariecloclo Posté le 16 Décembre 2018
              C'est le premier roman de cette auteur que je lis et j'avoue que j'ai été happée dés les premières pages. Manuel Ortigosa est un auteur à succès qui vit à Madrid avec son mari, Alvaro, publicitaire, ils se connaissent depuis 20 ans. Or, un matin, des gardes civiles frappent à la porte pour lui annoncer qu'Alvaro est décédé dans un accident de voiture. Il ne se trouvait absolument pas à Barcelone comme il l'avait dit à Manuel mais en Galice, dans le château de sa famille aristocrate. Manuel réalise alors qu'il ne connaissait pas Alvaro aussi bien qu'il le pensait. Un policier ayant des doutes sur l'accident, Manuel va décider de rester dans sa belle-famille pour apprendre à les connaître et mener l'enquête. Il va alors découvrir de sombres secrets peu reluisants. J'ai aimé l'intrigue, qui ne manque pas de rythme ni de rebondissements, j'ai aimé les personnages qui ne sont pas manichéens, j'ai aimé le style, la poésie et le romantisme aussi de ce roman. Je pense que j'en lirai d'autres de cette auteur. Je le recommande.
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.