RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Toutes ces choses à te dire

            Presses de la cité
            EAN : 9782258118508
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 140 x 225 mm
            Toutes ces choses à te dire

            Collection : Terres de France
            Date de parution : 19/05/2016
            Ettore se remémore sa longue vie : l’enfance, l’exil, le coup de foudre pour Lucie, jolie Lorraine, la guerre qui entraînera séparations et retrouvailles. Son histoire, Ettore veut la transmettre à sa petite-fille adorée. « Toutes ces choses à te dire... » Quel terrible secret veut-il lui confier avant de mourir
            Très jeune, Ettore a connu la douleur, la séparation, l’exil. En 1930, son violon sous le bras, il doit quitter les siens et son pays, l’Italie. Les reverra-t-il un jour ? A Nancy, son talent de musicien lui vaut une place dans un orchestre ; et sa chance, la rencontre... Très jeune, Ettore a connu la douleur, la séparation, l’exil. En 1930, son violon sous le bras, il doit quitter les siens et son pays, l’Italie. Les reverra-t-il un jour ? A Nancy, son talent de musicien lui vaut une place dans un orchestre ; et sa chance, la rencontre à Vittel de Lucie, adorable serveuse dans une pâtisserie de luxe. Des blessures du passé aux promesses de l’avenir, les jeunes gens traverseront d’autres épreuves : la guerre, la déportation, le sort réservé aux étrangers...
            Des décennies plus tard, Ettore, le cœur fatigué, a une dernière volonté : revoir sa petite-fille chérie, la fougueuse Ange, partie vivre à Moscou. La jeune femme est la seule à pouvoir reconstituer l’histoire de sa famille morcelée, aux fantômes ressuscités.
            Toutes ces choses à te dire… Avant qu’il ne soit trop tard.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258118508
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            21.00 €
            Acheter

            Ils en parlent


            "C’est une magnifique allégorie que nous conte l’auteur avec cette love story incroyable. Encore une fois, elle nous fait partager un récit magistral si plein d’humanité.
            Une très belle histoire."
            Infos 75

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Annette55 Posté le 9 Avril 2019
              Cet ouvrage commence en 2003, lorsque Ettore , né en 1911, d'origine hongroise, le coeur fatigué , écartelé entre la Slovénie et l'Italie, entre l'Europe latine et l'Europe slave , pris dans l'étau géopolitique du XX ° siècle , violoniste mais tapissier , travailleur du bois ..silencieux et introverti ne se sentira vraiment chez lui nulle part ... Arrivé au bout de sa vie : Il a une dernière volonté : revoir sa petite fille chérie Ange, partie vivre à Moscou....et reconstituer l'histoire de sa famille morcelée... Toutes ces choses à lui dire avant qu'il ne soit trop tard ... C'est un roman de la collection «  Terres de France » entre Faits Historiques et secrets familiaux . L'auteur conte le déroulement de la vie d'Ettore, de la bataille de Gorizia, en août 1916, la guerre entre l'Italie et l'Empire Austro- Hongrois , Trieste , annexée par l'Italie en1918, la fuite en France , l'exil, son violon sous le Bras......le passage au camp de Watten , dans le Nord , où étaient déportés les étrangers, essentiellement des yougoslaves, Italiens et Russes.... Ettore participe à la construction du blockhaus d'Eperlecque dans des conditions terribles.... Dans ce livre très romanesque : Frédérique Volot , l'auteur déroule la vie de... Cet ouvrage commence en 2003, lorsque Ettore , né en 1911, d'origine hongroise, le coeur fatigué , écartelé entre la Slovénie et l'Italie, entre l'Europe latine et l'Europe slave , pris dans l'étau géopolitique du XX ° siècle , violoniste mais tapissier , travailleur du bois ..silencieux et introverti ne se sentira vraiment chez lui nulle part ... Arrivé au bout de sa vie : Il a une dernière volonté : revoir sa petite fille chérie Ange, partie vivre à Moscou....et reconstituer l'histoire de sa famille morcelée... Toutes ces choses à lui dire avant qu'il ne soit trop tard ... C'est un roman de la collection «  Terres de France » entre Faits Historiques et secrets familiaux . L'auteur conte le déroulement de la vie d'Ettore, de la bataille de Gorizia, en août 1916, la guerre entre l'Italie et l'Empire Austro- Hongrois , Trieste , annexée par l'Italie en1918, la fuite en France , l'exil, son violon sous le Bras......le passage au camp de Watten , dans le Nord , où étaient déportés les étrangers, essentiellement des yougoslaves, Italiens et Russes.... Ettore participe à la construction du blockhaus d'Eperlecque dans des conditions terribles.... Dans ce livre très romanesque : Frédérique Volot , l'auteur déroule la vie de son grand- père Ettore / Hector et de ses arrière- grand- méres Pierina et Marthe .auxquels elle rend hommage au début de l'ouvrage ... Entre horreur et douceur le lecteur accompagne Ettore,( il a assisté à la décapitation du laitier par un obus , celui - ci l'accompagnait dans sa carriole à l'âge de 6 ans lors de sa tournée, traumatisé , il en perdra la parole un moment ...) épris de liberté , obligé de fuir puis de s'évader, qui connaîtra la guerre , les restrictions, la peur, le fascisme et le communisme, l'éloignement forcé , la dénonciation , la fuite, le sort réservé aux étrangers ....les camps de travail , la douleur mais aussi l'amour auprès de Lucie , rencontrée en 1930, serveuse dans une pâtisserie lorsqu'il exerçait son talent de musicien , à Nancy, en jouant dans un orchestre ....N'en disons pas plus,.. Un beau livre sans prétention ,à la fois intime et universel emprunté par hasard à la médiathèque , émouvant, prenant qui déroule la géopolitique du XX° siècle tout en reconstituant l'histoire d'une vie .... Frédérique Volot est née en Lorraine, à Vittel . Elle a publié d'autres ouvrages aux Presses de la Cité ...
              Lire la suite
              En lire moins
            • bebi Posté le 2 Août 2016
              Ettore est arrivé au bout de sa vie. Mais avant de quitter le monde, il veut libérer son cœur de secrets si lourds qu'il a porté toute sa vie. Mais il ne veut le faire qu'avec une seule personne: sa petite-fille, Ange. En attendant qu'elle revienne de Russie, Ettore rêve, sur son lit d'hôpital, et se remémore les évènements qui ont parsemé son existence. La guerre, les restrictions, la peur, le communisme, la fuite, la France, les camps de travail, et tout le reste... Ettore en a vécu des choses, dont il n'a jamais parlé avec personne, parfois même pas avec son épouse. Pourtant, tout cela l'a façonné, et il ne peut partir sans transmettre son vécu. J'ai suivi Ettore depuis son enfance heureuse, qui va être changée à jamais par un évènement désastreux qui le marquera à jamais. Je l'ai vu partir en Italie, attendre la fin de la guerre. J'ai voyagé à ses côtés quand il s'est installé en France en espérant rester assez discret pour survivre. Entre horreur et douceur, ce roman est bien rythmé. On se laisse facilement emporté par le récit d'Ettore, et je dois dire que, comme lui, j'aurais vraiment voulu connaître ses origines paternelles. Un secret sous-jacent... Ettore est arrivé au bout de sa vie. Mais avant de quitter le monde, il veut libérer son cœur de secrets si lourds qu'il a porté toute sa vie. Mais il ne veut le faire qu'avec une seule personne: sa petite-fille, Ange. En attendant qu'elle revienne de Russie, Ettore rêve, sur son lit d'hôpital, et se remémore les évènements qui ont parsemé son existence. La guerre, les restrictions, la peur, le communisme, la fuite, la France, les camps de travail, et tout le reste... Ettore en a vécu des choses, dont il n'a jamais parlé avec personne, parfois même pas avec son épouse. Pourtant, tout cela l'a façonné, et il ne peut partir sans transmettre son vécu. J'ai suivi Ettore depuis son enfance heureuse, qui va être changée à jamais par un évènement désastreux qui le marquera à jamais. Je l'ai vu partir en Italie, attendre la fin de la guerre. J'ai voyagé à ses côtés quand il s'est installé en France en espérant rester assez discret pour survivre. Entre horreur et douceur, ce roman est bien rythmé. On se laisse facilement emporté par le récit d'Ettore, et je dois dire que, comme lui, j'aurais vraiment voulu connaître ses origines paternelles. Un secret sous-jacent qui tient en haleine jusqu'au bout. J'ai lu ce livre très rapidement, je ne me suis pas lassée, et je n'ai pas vu le temps passer. Ce qui veut dire que le voyage est entièrement réussi.! Sans être un coup de cœur, Toutes ces choses à te dire s'est acquit une bonne place dans ma bibliothèque. Points attribués: 7/10
              Lire la suite
              En lire moins
            • yv1 Posté le 4 Juin 2016
              A priori, ce genre de livres n'est pas mon truc. Mais j'ai bien aimé les romans policiers de Frédérique Volot (La Vierge-Folle, 59, passage Sainte-Anne), et comme elle a eu la gentillesse de m'écrire un mot rien qu'à moi sur mon exemplaire, je me suis penché dessus. Ce qui semble être un récit très personnel -même s'il est noté que c'est un roman-, puisqu'il est dédicacé "A Ettore/Hector, mon grand-père. A Lucie, ma grand-mère. A Pierina et Marthe, mes arrière-grands-mères" est finalement assez universel. Les personnages vivants sont très romanesques et même lorsque les vies semblent -malheureusement- plus banales comme celles de Marthe et Lucie, mère et fille frappées par un mari et père violent, Frédérique Volot sait les faire résonner au même titre que le parcours chaotique, difficile et mouvementé d'Ettore. Je ne vais pas en faire des tonnes, certains aspects du genre ne me plaisent pas : la saga, les anecdotes familiales et villageoises, les très nombreux dialogues, mais le contexte que décrit l'auteure est très bien rendu et une découverte pour moi. Certains paragraphes résonnent fortement aujourd'hui, les situations sont semblables et les réactions, malheureusement aussi, lorsque Ettore arrive en France fuyant le fascisme : "Depuis peu, les... A priori, ce genre de livres n'est pas mon truc. Mais j'ai bien aimé les romans policiers de Frédérique Volot (La Vierge-Folle, 59, passage Sainte-Anne), et comme elle a eu la gentillesse de m'écrire un mot rien qu'à moi sur mon exemplaire, je me suis penché dessus. Ce qui semble être un récit très personnel -même s'il est noté que c'est un roman-, puisqu'il est dédicacé "A Ettore/Hector, mon grand-père. A Lucie, ma grand-mère. A Pierina et Marthe, mes arrière-grands-mères" est finalement assez universel. Les personnages vivants sont très romanesques et même lorsque les vies semblent -malheureusement- plus banales comme celles de Marthe et Lucie, mère et fille frappées par un mari et père violent, Frédérique Volot sait les faire résonner au même titre que le parcours chaotique, difficile et mouvementé d'Ettore. Je ne vais pas en faire des tonnes, certains aspects du genre ne me plaisent pas : la saga, les anecdotes familiales et villageoises, les très nombreux dialogues, mais le contexte que décrit l'auteure est très bien rendu et une découverte pour moi. Certains paragraphes résonnent fortement aujourd'hui, les situations sont semblables et les réactions, malheureusement aussi, lorsque Ettore arrive en France fuyant le fascisme : "Depuis peu, les conditions d'accueil avaient changé. La Ligue cherchait à limiter l'afflux de nouveaux arrivants, lançait même des avertissements aux allures de menaces à tous les étrangers tentés par l'installation en France. (...) De leur côté, les politiques expliquaient que la France n'était plus la terre d'asile rêvée, que le nombre de chômeurs y était déjà trop élevé, que l'on devait d'abord se préoccuper du sort des nationaux." (p.195). J'avoue ma grande inculture en ce qui concerne la guerre entre l'Italie et l'empire austro-hongrois et les exactions inhérentes aux conflits, je ne connaissais pas non plus l'existence du camp de Watten (dans le Nord) dans lequel étaient déportés les étrangers, essentiellement des Yougoslaves, des Italiens et des Russes, c'est donc une découverte, et m'instruire en lisant un roman, ça me plaît. Ettore a participé à la construction du blockaus d'Eperlecques dans des conditions terribles. Si vous passez par la collection Terres de France des éditions Presses de la cité, arrêtez-vous un moment auprès d'Ettore et Lucie, qui au travers de leur petite-fille, vous raconteront leurs histoires. Un bel hommage. Un exercice pas toujours facile, qui, malgré mes réserves, se lit avec plaisir.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité de la collection Terres de France
            Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.