En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Trois ronds de fumée

        Presses de la cité
        EAN : 9782258109896
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Trois ronds de fumée

        Collection : Terres de France
        Date de parution : 28/05/2015
        Après celles d’Anna et Gabrielle, Colette Vlérick raconte la vie d’une troisième héroïne dont le destin est lui aussi lié à la manufacture de tabac de Morlaix au xxe siècle.
        Anne-Marie, la petite-fille de Gabrielle, naît au début du xxe siècle, après trois garçons.
        Sa mère, Julie, a épousé un négociant aisé de Morlaix qui fait faillite et disparaît dans un naufrage au large du Maroc où il espérait rebâtir sa fortune. Elle doit quitter sa belle maison et s'installe à...
        Anne-Marie, la petite-fille de Gabrielle, naît au début du xxe siècle, après trois garçons.
        Sa mère, Julie, a épousé un négociant aisé de Morlaix qui fait faillite et disparaît dans un naufrage au large du Maroc où il espérait rebâtir sa fortune. Elle doit quitter sa belle maison et s'installe à Keranna tandis qu'Anne-Marie habite à Morlaix chez des amis de la famille pour poursuivre sa scolarité. Ses frères font leurs études à Paris, loin des commérages. Arthur, un cousin de Julie devenu le médecin de Locquénolé, épaule Julie et joue un rôle paternel auprès d'Anne-Marie. La guerre de 14-18 coûte la vie aux deux aînés de Julie tandis que la grippe espagnole emporte le troisième en 1919. Brisée, Julie meurt quelques années plus tard. Anne-Marie, en tant que sœur de soldats tombés au front, bénéficie d'un emploi à la Manufacture de tabac.
        Quand elle prend sa retraite, elle devient à son tour « la dame de Keranna ».
        Toute sa vie, comme sa grand-mère et sa mère, Anne-Marie a tenu un « journal de bord » dans lequel elle a consigné les événements de sa vie, privés ou publiques. Elle y décrit l'évolution des conditions de travail, les relations entre les ouvrières, l'évolution des mentalités, les transformations de Morlaix, de Locquénolé et de la Bretagne en général… 
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258109896
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        19.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • sld09 Posté le 28 Juin 2017
          Ce troisième tome est dans la droite lignée du précédent, Les mains de Gabrielle : mêmes qualités, mêmes défauts.Alors que le récit est centré sur le personnage d'Anne-Marie, on commence par l'histoire de sa mère et sa grand-mère et les personnages sont encore très nombreux, tout comme leurs péripéties qui s'étalent sur plusieurs décennies. A vouloir raconter trop de choses, le roman perd en intensité.Cette fois encore, la Manufacture de tabac passe complètement à l'arrière-plan, n'apparaissant que très épisodiquement comme étant l'employeur de l'héroïne. Et pourtant Colette Vlérick conclut sa trilogie, tout comme elle l'avait entamée, en évoquant l'histoire récente de la Manufacture de Tabac...Le dénouement aussi m'a déçue : je l'ai trouvé trop mélodramatique pour rester crédible et je n'ai pas aimé la façon dont l'auteur se met en scène dans le roman (en tout cas, j'ai du mal à croire que ce soit vraiment une "histoire vraie").C'est vraiment dommage de conclure cette saga sur une impression négative...
        • bebi Posté le 12 Août 2015
          Colette raconte comment elle a rencontré Anne-Marie, au hasard d'une promenade. Elle raconte comment Anne-Marie, au bout de plusieurs années d'amitié, lui lègue un bien précieux: l'histoire de sa famille. Colette remonte dans le temps à travers les cahiers qu'ont tenu trois femmes sur trois générations. En ouvrant ces ouvrages, Colette rencontre Gabrielle, puis Julie, respectivement grand-mère et mère d'Anne-Marie. L'histoire du petit village et du domaine familial est tracé avec des mots tout simples, des photos, des lettres, et toutes sortes d'autres choses, ramenant à la vie un passé fané. Gabrielle a constitué un héritage important pour Julie. Héritage qu'elle met en commun avec son mari, qui dilapidera cette fortune familiale pour de sombres raisons. Julie, courageuse, devra relever ses manches et reprendre les choses à bras le corps. Ses quatre enfants vont grandir, et traverser les deux guerres mondiales. La vie de bourgeois qu'ils menaient avant la ruine va devoir changer, et c'est bon gré, mal gré que les choses vont s'adapter. J'ai trouvé ce livre vraiment très doux. Ces 300 pages ont défilé sur une journée, et je me suis laissée porter par le récit de ces trois femmes. Les interventions de Colette, agréables intermèdes entre deux époques, sont tendres... Colette raconte comment elle a rencontré Anne-Marie, au hasard d'une promenade. Elle raconte comment Anne-Marie, au bout de plusieurs années d'amitié, lui lègue un bien précieux: l'histoire de sa famille. Colette remonte dans le temps à travers les cahiers qu'ont tenu trois femmes sur trois générations. En ouvrant ces ouvrages, Colette rencontre Gabrielle, puis Julie, respectivement grand-mère et mère d'Anne-Marie. L'histoire du petit village et du domaine familial est tracé avec des mots tout simples, des photos, des lettres, et toutes sortes d'autres choses, ramenant à la vie un passé fané. Gabrielle a constitué un héritage important pour Julie. Héritage qu'elle met en commun avec son mari, qui dilapidera cette fortune familiale pour de sombres raisons. Julie, courageuse, devra relever ses manches et reprendre les choses à bras le corps. Ses quatre enfants vont grandir, et traverser les deux guerres mondiales. La vie de bourgeois qu'ils menaient avant la ruine va devoir changer, et c'est bon gré, mal gré que les choses vont s'adapter. J'ai trouvé ce livre vraiment très doux. Ces 300 pages ont défilé sur une journée, et je me suis laissée porter par le récit de ces trois femmes. Les interventions de Colette, agréables intermèdes entre deux époques, sont tendres et poétiques. Ils donnent un aspect nostalgique au regard que l'écrivain plonge dans l'histoire. C'est une histoire qui reste bien ancrée dans la région présentée. On ne se perd pas dans un déménagement lointain, et l'aspect familial est très présent, ce que j'apprécie énormément. J'ai découvert en lisant Trois ronds de fumée que cette histoire avait déjà l'objet de deux autres livres: Les mains de Gabrielle et L'herbe à la reine. Je pense que, malgré un très bon résumé des deux tomes précédents dans celui-ci, ces deux premiers opus méritent d'être lus, au même degré que ce troisième. J'ai adoré la plume de Colette Vlérick, et je pense que, si l'occasion se présente, je lirai volontiers d'autres livres de cet auteur.
          Lire la suite
          En lire moins
        • PetiteMiki Posté le 6 Juillet 2015
          Reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique, ce roman régional et historique trace un portrait de femme intéressant, tant par la qualité des recherches effectuées par l'auteure, que par l'écriture fluide. On en apprend davantage sur la condition des femmes, le travail difficile, la Bretagne... Un roman régional qui fait suite à deux autres précédemment parus, mais qui peut se lire indépendamment. Une lecture d'été agréable, même si ce roman ne se démarque pas vraiment du genre!
        • NCJ Posté le 5 Juillet 2015
          Si j'avais vu ce livre en librairie jamais mon choix ne se serait porté sur lui. Je trouve que la couverture ne rend pas justice à l'histoire qu'il renferme. L'image est belle certes, mais elle me fait plutôt penser à un magazine de jardinage ou de promotion pour des vacances à la campagne. Voici donc dans quel état d'esprit j'ai débuté ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse critique Babelio. Pourtant j'ai aimé ce roman. L'écriture est simple, mais fluide et agréable. L'alternance des récits de femmes sur trois générations rend la lecture attractive et émouvante. Ces cahiers, confidents du temps passé de 1830 à 1980 renferment des histoires de vies qui pourraient bien être proches des nôtres. Mon intérêt s'est accru au moment où le thème principal du livre s'est nettement tourné vers le féminisme. J'ai rencontré des femmes éprouvées par la vie, attachantes, mais tellement fortes ! C'est un roman de terroir au cœur de la Bretagne, qui laisse cependant la part belle à l'humain plutôt qu'aux lieux et ça j'aime ! Merci à Babelio et aux éditions Presse de la Cité pour cette lecture inattendue !
        • Joe391211 Posté le 5 Juillet 2015
          J'ai tout simplement adoré ce roman. L'histoire est prenante et les personnages sont très très attachants. J'ai aimé découvrir la vie des ces femmes au caractère fort et d'une grande sensibilité. Elles vivent des événements qui ne sont pas du tout faciles et en ressortent plus fortes et déterminées à protéger les gens qu'elles aiment. Durant cette lecture, je suis passée par plusieurs sentiments la tristesse, la joie, la peine, etc.. Je trouve que les sentiments des héros sont très bien retranscrits. Le décor est tout simplement parfait. C'était très agréable de suivre l'histoire dans les divers endroits décrits. J'aime tout particulièrmeent la maison de Keranna qui semble être un vrai havre de paix. Je comprends que les personnages s'y retrouvent. Cette maison dégage une telle quiétude. Au sujet de l'écriture de l'auteur, c'est vraiment bien. Elle décrit si parfaitement et si simplement les personnages, et surtout leur ressenti ainsi que les événements, que j'ai eu l'impression de faire partie de cette famille et d'être à côté d'eux durant leurs aventures. C'est un roman qui pour moi fait entrer le lecteur dans le récit et cela sans trop de difficulté sauf au début car là je me suis un peu emmêlée les... J'ai tout simplement adoré ce roman. L'histoire est prenante et les personnages sont très très attachants. J'ai aimé découvrir la vie des ces femmes au caractère fort et d'une grande sensibilité. Elles vivent des événements qui ne sont pas du tout faciles et en ressortent plus fortes et déterminées à protéger les gens qu'elles aiment. Durant cette lecture, je suis passée par plusieurs sentiments la tristesse, la joie, la peine, etc.. Je trouve que les sentiments des héros sont très bien retranscrits. Le décor est tout simplement parfait. C'était très agréable de suivre l'histoire dans les divers endroits décrits. J'aime tout particulièrmeent la maison de Keranna qui semble être un vrai havre de paix. Je comprends que les personnages s'y retrouvent. Cette maison dégage une telle quiétude. Au sujet de l'écriture de l'auteur, c'est vraiment bien. Elle décrit si parfaitement et si simplement les personnages, et surtout leur ressenti ainsi que les événements, que j'ai eu l'impression de faire partie de cette famille et d'être à côté d'eux durant leurs aventures. C'est un roman qui pour moi fait entrer le lecteur dans le récit et cela sans trop de difficulté sauf au début car là je me suis un peu emmêlée les pinceaux avec les différents noms des personnages et les histoires de chacun. Il a fallu que je m'habitue à savoir qui est qui. C'est le seul petit bémol que je donnerais à ce livre. En résumé, c'est une excellente lecture que je recommande grandement. Elle est idéal pour tous les moments de l'année mais pour cet été, elle vous apportera un beau dépaysement. C'est un coup de cœur. Je remercie Babelio et les éditions Presses de la cité pour ce beau partenariat.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        A travers les cahiers de Julie et d'Anne-Marie, défilent plusieurs époques soulignant l'évolution de la société et des mentalités, les boulversements de la Bretagne et de la France.
        Est-éclair
        Toute l'actualité de la collection Terres de France
        Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.