Lisez! icon: Search engine
Vinland Saga - tome 01
Xavière Daumarie (traduit par)
Collection : Vinland Saga
Série : Vinland Saga
Date de parution : 15/01/2009
Éditeurs :
Kurokawa

Vinland Saga - tome 01

Xavière Daumarie (traduit par)
Collection : Vinland Saga
Série : Vinland Saga
Date de parution : 15/01/2009
Suivez les aventures de Thorfin, jeune Viking embarqué malgré lui avec une bande de mercenaires sans pitié.
Depuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il... Depuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaînant missions... Depuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaînant missions périlleuses et combats afin d'obtenir des duels contre l'homme qu'il hait plus que tout, le gentil Thorfinn est devenu froid et solitaire, prisonnier de son passé et incapable d'aller de l'avant. Jusqu'à ce que la vie le force à regarder le Monde différemment…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782351423554
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 128 x 182 mm
EAN : 9782351423554
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 128 x 182 mm

Ils en parlent

"La série multiplie les récompenses critiques et le soutien d'un lectorat toujours plus vaste pour atteindre aujourd'hui 21 tomes."
Coyotemag

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CharlyyPhoenix 24/03/2024
    Vinland Saga, Tome 1/27 – Makoto Yukimura – 224 pages – Kurokawa – 15 Janvier 2009 - Xième siècle , Royaume Franc. Le Respect des « codes » (je dis bien les codes) « Viking » est bien là. Ainsi que la stratégie militaire. Les Francs les appellent les « Normanii » … Nom qui pré figure celui de « Vikings » … Les personnages de pouvoirs sont représentés de façon « Avilisés » « Ce que Disney nous a appris, c'est que la vie des gens moches à moins de valeur » Joueur du Grenier (Il fait aussi la blague avec Resident Evil et l'ascenseur) Cela m'a un peu dérouté car je n'ai jamais lu de manga comme celui-ci à ce point sur la stratégie militaire « Age of ». Il y a le Normanii « badass » qui esquive tout les projectiles et se bat en mode Assassin Creed. Ca, les mangakas, ils peuvent pas résister, il leur faut leur gros bill. C'est vrai pour les autres médias aussi. Je n'ai lu que la moitié car on est face à un étrange phénomène de société. Avec plusieurs séries Netflix à succès à leur actifs, une littérature très fournis et des jeux vidéo comme « Assassin Creed Valhalla », le Viking a le vent en poupe. Je vous conseille l'excellent Youtubeur « Nota Bene » (qui a d'ailleurs écrit des Livres aussi) qui explique que les Vikings ne sont vraiment, mais vraiment pas comme dans les films. Rien que cette hypocrisie, cette déformation de l'histoire me chiffonne. Autre défaut, c'est pour la même raison que douze paires testicules dans notre dortoir de collège s'alignaient pour regarder le Vendredi Soir le très testostéroneux « Prison Break » « A chaque choix on parie contre le sort, pas le choix faut y aller. J'ai pas le temps, mon esprit, mise ailleurs » (lol ! Je voulais le placer…) Et la même raison pour laquelle davantage encore que Valhalla le « GTA 5 » ou autre « GTA 4 » pourtant réservé aux « grands » fait des émules de 7 à 77 ans. C'est bien d'être Viking, c'est bien de faire tout ce qu'on veut, c'est bien d'être hors la Loi. Et je ne vous parle même pas de Robin des Bois ou de Casa de Papel. Juste. C'est devenu cool d'être un salop (Ou est-ce que ça l'a toujours été ? Eclairez moi, les générations précédentes…) Après je vais pas gravement sanctionner ce Livre sur la note, car ce phénomène de société n'est en rien de sa faute. C'est juste qu'il y a tout un concept autour qui m'agace. Je terminerai avec ce genre de problème : "l'élève roi" qui ne respecte plus le professeur. Et les gens qui se mettent à "Croire en Odin" chépa vous mais ça me fait bizarre. Comme un retour en arrière. Et bien sûr, dans cette réécriture de l'histoire, les femmes (belles, bien sûr !!) y ont tout à fait leur place. le féminisme à conquis le droit de parler à la réécriture. Etc... Voilà une fois de temps en temps ça fait pas de mal de cause autour du Livre et pas seulement sur le Livre. Qu'en pensez vous? J'espère ne pas avoir été trop agressif et ne pas avoir heurté vos sensibilités si vous vous revendiquez du Viking. C'est juste un débat où j'expose des arguments. Je n'ai pas la vérité absolue. Salut mes Phoenix du Dimanche soir ! Phoenix ++Vinland Saga, Tome 1/27 – Makoto Yukimura – 224 pages – Kurokawa – 15 Janvier 2009 - Xième siècle , Royaume Franc. Le Respect des « codes » (je dis bien les codes) « Viking » est bien là. Ainsi que la stratégie militaire. Les Francs les appellent les « Normanii » … Nom qui pré figure celui de « Vikings » … Les personnages de pouvoirs sont représentés de façon « Avilisés » « Ce que Disney nous a appris, c'est que la vie des gens moches à moins de valeur » Joueur du Grenier (Il fait aussi la blague avec Resident Evil et l'ascenseur) Cela m'a un peu dérouté car je n'ai jamais lu de manga comme celui-ci à ce point sur la stratégie militaire « Age of ». Il y a le Normanii « badass » qui esquive tout les projectiles et se bat en mode Assassin Creed. Ca, les mangakas, ils peuvent pas résister, il leur faut leur gros bill. C'est vrai pour les autres médias aussi. Je n'ai lu que la moitié car on est face à un étrange phénomène de société. Avec plusieurs séries Netflix à succès à leur actifs, une littérature très fournis et des jeux vidéo comme « Assassin Creed Valhalla...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Krissie78 31/08/2023
    Une série qui nous propulse aux alentours de l’an 1000, en Islande, en pays franc, en Norvège. Tout commence avec l’attaque d’un bastion en terre franque par un seigneur anglais. Un groupe de guerriers northmanni va apporter son soutien, avant de repartir avec le trésor convoité par l’assaillant, et de faire route pour la pause hivernale en Islande où se situe leur port d’attache. Au sein de cette troupe guidée par Askelaad, un gamin, Thorfinn, mystérieux et ténébreux, agile et malin, est animé par un esprit de vengeance qui le pousse à défier le chef guerrier. Ce dernier est responsable de la mort du père du garçon. De retour en Islande Thorfinn va en apprendre plus sur le passé de son père. Ce premier volume de la saga plante le décor et introduit les personnages. Outre Thorfinn et Askelaad, on fait connaissance avec une jeune esclave, Hordaland, fille d’un seigneur de Norvège qui rêve d’une terre sans guerre et sans esclavage ; avec les principales personnalités du village, leurs amis et leurs ennemis tel le seigneurs Floki. Des flashbacks nous entraînent auprès des parents de Thorfinn. On croise également le navigateur Leif Erikson qui serait le premier à avoir découvert l’Amérique du nord alors baptisé « le vinland ». Ce manga s’inscrit dans l’histoire, au cœur de ces Vikings qui nous sont toujours présentés comme des brutes sauvages et sanguinaires, guerriers sans foi ni loi. En nous plongeant dans leur quotidien, dans leurs us et coutumes, dans leurs croyances, dans l’organisation de leur société, l’auteur, Makoto Yukimura, nous donne à les voir sous un angle plus humain. Le dessin est souvent très fouillé, fourmillant de détails. Ma connaissance des mangas est trop faible pour me permettre de commenter le travail de l’auteur, mais j’ai apprécié un dessin qui me semble se démarquer un peu des pures caractéristiques de cette spécialité japonaise. Moi qui pensais ne lire qu’un tome pour compléter des consignes de challenges je crois bien que me suis fait piéger. Thorfinn est un personnage auquel on s’attache très vite et j’ai envie de connaître la suite de ses aventures. Il ne me reste que 28 tomes à lire ! Une série qui nous propulse aux alentours de l’an 1000, en Islande, en pays franc, en Norvège. Tout commence avec l’attaque d’un bastion en terre franque par un seigneur anglais. Un groupe de guerriers northmanni va apporter son soutien, avant de repartir avec le trésor convoité par l’assaillant, et de faire route pour la pause hivernale en Islande où se situe leur port d’attache. Au sein de cette troupe guidée par Askelaad, un gamin, Thorfinn, mystérieux et ténébreux, agile et malin, est animé par un esprit de vengeance qui le pousse à défier le chef guerrier. Ce dernier est responsable de la mort du père du garçon. De retour en Islande Thorfinn va en apprendre plus sur le passé de son père. Ce premier volume de la saga plante le décor et introduit les personnages. Outre Thorfinn et Askelaad, on fait connaissance avec une jeune esclave, Hordaland, fille d’un seigneur de Norvège qui rêve d’une terre sans guerre et sans esclavage ; avec les principales personnalités du village, leurs amis et leurs ennemis tel le seigneurs Floki. Des flashbacks nous entraînent auprès des parents de Thorfinn. On croise également le navigateur Leif Erikson qui serait le premier à avoir découvert l’Amérique...
    Lire la suite
    En lire moins
  • SunRead26 28/05/2023
    Extrait : Série dont j’ai le premier tome depuis un bon moment, et dont j’ai entendue beaucoup de bien. Comme il faut aussi que je vois si les séries dont j’ai le tome 1 sont bien ou non, j’ai commencé par cette série là où j’ai peu de chance d’être déçue. L’aventure commence directement avec de l’action, le protagoniste n’entrera en scène qu’une dizaine de pages plus tard. Il s’agit de Thorfinn, qui a rejoint l’équipage d’Askeladd dans le seul but de le battre en duel, lui qui a tué son père comme un lâche. C’est d’ailleurs étonnant, qu’il ne soit pas reconnu comme tel de la part des autres vikings, mais qu’au contraire, ce soit le père de Thorfinn qui est cette dernière image. Les vikings sont des guerriers violents, mais surtout avec beaucoup d’honneur, j’avoue donc, ne pas tout saisir. Thorfinn étonne par son habileté au combat malgré son jeune âge, munie de deux dagues, celles-ci lui permettent de combattre très près de l’adversaire et de se mouvoir rapidement. La mise en scène à son sujet au début du tome laisse croire qu’il est déjà très fort, mais il est surtout têtu et déterminé. On apprend qu’il n’est pas encore si fort que ça que plus tard, lors de ce qui semble être un énième duel entre lui et Askeladd. Celui-là même qui devra encore utiliser des coups bats pour gagner, notamment en provoquant le jeune Thorfinn qui tombera dans le piège. Même si je n’aime pas le personnage d’Askeladd, je ne peux pas nier qu’il est très malin, mais ça ne suffira pas toujours à le sauver. On n’a pas de date précise sur les événements, si ce n’est qu’ils se situent au XIe siècle, dix années après le début d’une grande guerre. L’intrigue est d’ailleurs vite partie dans un flashback (10 ans plus tôt justement), pour montrer le père de Thorfinn, je suppose que celui-ci durera jusqu’à sa mort. C’est le seul moyen de mettre en avant ce personnage qui a déjà quitté l’intrigue, il semblait être bon, et prôner la vie, quelque qu’elle soit. Il ne voulait pas d’esclave, sûrement pour un point de vue moral que d’autres ne partageait pas. Les esclaves ont malheureusement toujours existés, et ce, de par le monde et les époques, même aujourd’hui on en entend encore parler… [...]Extrait : Série dont j’ai le premier tome depuis un bon moment, et dont j’ai entendue beaucoup de bien. Comme il faut aussi que je vois si les séries dont j’ai le tome 1 sont bien ou non, j’ai commencé par cette série là où j’ai peu de chance d’être déçue. L’aventure commence directement avec de l’action, le protagoniste n’entrera en scène qu’une dizaine de pages plus tard. Il s’agit de Thorfinn, qui a rejoint l’équipage d’Askeladd dans le seul but de le battre en duel, lui qui a tué son père comme un lâche. C’est d’ailleurs étonnant, qu’il ne soit pas reconnu comme tel de la part des autres vikings, mais qu’au contraire, ce soit le père de Thorfinn qui est cette dernière image. Les vikings sont des guerriers violents, mais surtout avec beaucoup d’honneur, j’avoue donc, ne pas tout saisir. Thorfinn étonne par son habileté au combat malgré son jeune âge, munie de deux dagues, celles-ci lui permettent de combattre très près de l’adversaire et de se mouvoir rapidement. La mise en scène à son sujet au début du tome laisse croire qu’il est déjà très fort, mais il est surtout têtu et déterminé. On apprend qu’il n’est pas encore...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Noahnne 26/03/2023
    Vinland Saga… J’en avais déjà entendu parler en bien, sans pour autant me lancer dans l’aventure. Il aura fallu attendre un article sur Hiromu Arakawa pour que je m’y intéresse ! Comment ça, vous ne voyez pas le rapport entre Hiromu Arakawa et Vinland Saga ? Le lien, c’est Atom magazine. En effet, il y a deux-trois ans, j’étais en voyage à Toulouse et, l’oeil vif, j’ai remarqué la mention d’Hiromu Arakawa sur un magazine dont le sujet principal était, vous l’aurez deviné, Vinland Saga ! Donc grâce à une interview de l’auteur de FMA et Silver Spoon, j’ai eu l’occasion de lire le dossier consacré au travail de Makoto Yukimura. Si j’étais vaguement intéressé par Vinland Saga avant cet article, celui-ci a réveillé la flamme en moi ! L’interview notamment, où l’auteur explique abhorrer la violence mais devoir la représenter la plus atrocement possible pour pouvoir faire passer son message de paix et de tolérance… J’ai trouvé ça magistral. Il aura encore fallu attendre un certain temps pour que le destin mette Vinland saga entre mes mains, sous forme de bus cette fois. Je dirais même plus : le BDbus ! La collection y était au grand complet. C’est ainsi que l’été dernier, j’ai dévoré la série. Il s’agit d’ailleurs d’une des premières séries que j’ai pu dévorer par tome entier ! Un sentiment très appréciable qui m’a permis de m’immerger aux côtés de Thorfinn et compagnie. En bref, Vinland Saga fait partie de ces mangas au traitement complet, avec une intention de l’auteur de faire passer un message avec brio, des planches absolument incroyables et un scénario soigné aux petits oignons. Et autant de qualité dans un manga… ça me marque.Vinland Saga… J’en avais déjà entendu parler en bien, sans pour autant me lancer dans l’aventure. Il aura fallu attendre un article sur Hiromu Arakawa pour que je m’y intéresse ! Comment ça, vous ne voyez pas le rapport entre Hiromu Arakawa et Vinland Saga ? Le lien, c’est Atom magazine. En effet, il y a deux-trois ans, j’étais en voyage à Toulouse et, l’oeil vif, j’ai remarqué la mention d’Hiromu Arakawa sur un magazine dont le sujet principal était, vous l’aurez deviné, Vinland Saga ! Donc grâce à une interview de l’auteur de FMA et Silver Spoon, j’ai eu l’occasion de lire le dossier consacré au travail de Makoto Yukimura. Si j’étais vaguement intéressé par Vinland Saga avant cet article, celui-ci a réveillé la flamme en moi ! L’interview notamment, où l’auteur explique abhorrer la violence mais devoir la représenter la plus atrocement possible pour pouvoir faire passer son message de paix et de tolérance… J’ai trouvé ça magistral. Il aura encore fallu attendre un certain temps pour que le destin mette Vinland saga entre mes mains, sous forme de bus cette fois. Je dirais même plus : le BDbus ! La collection y était au grand complet. C’est ainsi...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LadyMarmotte 27/02/2022
    Une merveille de manga. Déjà, on s'en prend plein les mirettes dès le début, l'auteur a un coup de crayon sublime! On est très vite mis dans le bain par les nombreux détails du quotidien de la vie de ces peuples, réalistes et très documentés, sans manquer d'être scotché pendant les phases de combat. Pas de magie, pas de fantasy non, rien que du muscle, de la bravoure et un peuple né pour le combat. Avec un tournant nous laissant sans voix au deux tiers, le manga est en cours. Quant à l'histoire, comme d'hab, c'est tragique et poignant avec des personnages ni blanc ni noir, tout est fouillé et il est impossible de prendre fait et cause. A lire!
Inscrivez-vous à la newsletter Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.

Lisez maintenant, tout de suite !