Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265116610
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 484
Format : 154 x 225 mm

Vorrh

Nathalie MEGE (Traducteur)
Collection : Outre Fleuve
Date de parution : 26/09/2019
EAN : 9782265116610
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 484
Format : 154 x 225 mm

Ils en parlent

Epique, surréaliste et poétique, Vorrh est l'une des oeuvres de fantasy les plus originales et les plus marquantes de ces dernières années.
Meriem Djebli / Lire
Brian Catling multiplie les fils narratifs dans un apparent désordre qui finit par faire sens, façonnant une oeuvre mutante où l'ancien est appelé à se fondre, sous le pouvoir transformateur des mots, en un récit débarrassé des pesanteurs de la tradition.
Laurent Leleu / Bifrost

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VeryImportantBook Posté le 3 Juillet 2021
    Alerte Ovni littéraire! Rien qu'au titre, on se doute qu'on va partir hors des sentiers battus. J'ai du m'accrocher les 100 premières pages. L'écriture est plutôt soutenue, l'univers étrange, on ne trouve tout d'abord aucune logique dans l'enchaînement des scènes et des personnages. Pour vous dire, on commence le livre par un mec qui utilise le corps de sa femme morte pour s'en faire un arc. Et pourtant, au bout d'un moment j'ai été happée par l'histoire et cette forêt étrange et mystique qu'est la Vorrh. C'est un roman fantastique et fou, mais tellement riche. Une expérience à vivre quand on n'a pas peur de lire des choses atypiques et de faire un peu d'effort. Car oui ce n'est pas un livre pour débutant ou pour fan de lecture légère style livre de plage😋😛. C'est un livre qui va vous demander un peu d'effort mais qui a vraiment un truc. C'est difficile à expliquer mais c'est vraiment très intéressant. J'ai appris après ma lecture que c'était une trilogie dont uniquement le premier tome a été traduit. Mais honnêtement, je ne m'en étais pas rendue compte. . C'est déjà un beau pavé et la trame principale est résolue dans ce tome. Donc vous pouvez le lire sans vous sentir frustré.
  • FungiLumini Posté le 13 Juin 2021
    Voilà un livre que j’avais trèèèèès envie de lire depuis un certain temps déjà, je remercie Laure pour l’envoi de ce service presse ! Ce fut une lecture très riche, fascinante à bien des points de vue, mais aussi assez éprouvante (j’ai mis deux mois pour finir ce roman). Bien que la couverture n’en dise rien, il s’agit du premier tome d’une trilogie. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite de ce récit atypique qui sort en octobre sous le titre « Les ancêtres » ! Nous suivons de multiples personnages, sans rapport apparent les uns avec les autres à part le fait qu’ils ont un jour été, d’une manière ou d’une autre, au contact de la Vorrh, cette étrange forêt dont personne ne ressort indemne. Cette curieuse fresque de fragments de vie est teintée d’exotisme et de mysticisme, de magie et de science, tout en gardant un caractère assez mystérieux et en penchant parfois dangereusement vers la folie. Il s’y déroule des événements étranges, on y rencontre des personnages particuliers aux mœurs fantasques et secrètes. C’est un ouvrage aux mille facettes, mais dans lequel il est aisé de se perdre. L’ouvrage s’ouvre sur le dépiautage minutieux d’un cadavre pour en faire... Voilà un livre que j’avais trèèèèès envie de lire depuis un certain temps déjà, je remercie Laure pour l’envoi de ce service presse ! Ce fut une lecture très riche, fascinante à bien des points de vue, mais aussi assez éprouvante (j’ai mis deux mois pour finir ce roman). Bien que la couverture n’en dise rien, il s’agit du premier tome d’une trilogie. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite de ce récit atypique qui sort en octobre sous le titre « Les ancêtres » ! Nous suivons de multiples personnages, sans rapport apparent les uns avec les autres à part le fait qu’ils ont un jour été, d’une manière ou d’une autre, au contact de la Vorrh, cette étrange forêt dont personne ne ressort indemne. Cette curieuse fresque de fragments de vie est teintée d’exotisme et de mysticisme, de magie et de science, tout en gardant un caractère assez mystérieux et en penchant parfois dangereusement vers la folie. Il s’y déroule des événements étranges, on y rencontre des personnages particuliers aux mœurs fantasques et secrètes. C’est un ouvrage aux mille facettes, mais dans lequel il est aisé de se perdre. L’ouvrage s’ouvre sur le dépiautage minutieux d’un cadavre pour en faire un arc vibrant de vie et de magie. L’auteur continue sur sa lancée étrange et nous propose des personnages plus originaux les uns que les autres : un cyclope enfermé dans une cave avec d’étranges créatures qui lui enseignent le monde extérieur, un vétéran de guerre traumatisé qui se fera soigner par une machine insolite et qui verra ensuite le monde sous l’angle de la photographie, un mercenaire chargé de parcourir la Vorrh pour tuer le porteur de l’arc, un riche français exubérant qui veut absolument faire du tourisme dans la Vorrh… et tous rencontrent d’autres personnages aussi délurés : un guérisseur aux remèdes douteux, un majordome taiseux, un contre-maître autoritaire, une jeune noble délurée… Toutes ses vies nous sont contées, et des liens ténus sont tissés dans ce premier tome. La Vorrh est un personnage à elle toute seule : sa présence est ancrée en chacun d’une manière ou d’une autre. Elle influence le cours des vies des protagonistes, laissant son empreinte marquée au fer rouge, quand elle ne provoque pas la mort. C’est un labyrinthe végétal dans lequel on ne peut que se perdre, même en croyant connaitre le chemin. Je trouve qu’elle est la mise en abyme du concept littéraire même que l’auteur met en place dans ce roman, ce qui la rend d’autant plus captivante. Bien que fascinant de par sa diversité et son excentricité, ce roman a été pour moi une lecture ardue. J’ai adoré l’ambiance étrange qui en ressort, ainsi que la plume de l’auteur, mais je n’ai jamais vraiment réussi à rentrer dedans, car à chaque fois que je commençais à me passionner pour un personnage, la narration changeait, m’emmenant visiter un autre recoin à défricher, ce qui était assez frustrant. A la fin de ce premier tome, plusieurs des trames principales restent encore inachevées, et j’ai hâte de savoir ce que l’auteur réserve à ces personnages. Ce livre fut une expérience de lecture dépaysante, unique, qui fait du bien de par son étrangeté et sa magie malgré le fait qu’elle n’est pas forcément facile d’accès tout le temps. Un premier tome dense et mystérieux : une fresque étonnante de récits de vie de personnages plus atypiques les uns que les autres, des événements étranges, teintés de fantastique et de magie, nous sont contés avec moult détails et détours. Un roman hors norme, mystique et scientifique à la fois, peut-être un peu difficile d’accès, mais fascinant à bien des égards.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hank_Huwley Posté le 28 Octobre 2020
    Question : peut-on aimer un livre même si on n'a pas vraiment tout compris en le lisant ? Parce que, voyez-vous, j'ai beaucoup aimé ce livre, bien que je ne sois pas sûr d'avoir vraiment tout compris en le lisant. C'est rare. Parce que, voyez-vous toujours ?, d'habitude, quand je ne comprends pas un livre, j'ai du mal à l'apprécier, alors que là, non. Peut-être cela tient-il à la qualité de l'écriture ? Parce que beaucoup de gens disent ça, que vraiment c'est bien écrit, et c'est vrai que vraiment, c'est bien écrit [pour un livre]. J'ai même découvert plein de mots que je ne connaissais pas, enrichissant mon vocabulaire pourtant déjà bien vocabularisé. Je profite d'ailleurs du temps qui m'est imparti pour féliciter la traductrice qui a du joyeusement se triturer les méninges, la version originale devant être velue. Le fait que ce livre soit bien vraiment bien écrit [pour un livre] n'explique cependant pas tout. Il y aussi une forêt étrange et mystérieuse, ce qui est bien, des personnages étranges et mystérieux aussi même si un peu moins que la forêt, et différentes histoires qui s'entremêlent de-ci de-là, avec cette étrange et mystérieuse forêt pour point d'ancrage. N'empêche que j'ai pas tout... Question : peut-on aimer un livre même si on n'a pas vraiment tout compris en le lisant ? Parce que, voyez-vous, j'ai beaucoup aimé ce livre, bien que je ne sois pas sûr d'avoir vraiment tout compris en le lisant. C'est rare. Parce que, voyez-vous toujours ?, d'habitude, quand je ne comprends pas un livre, j'ai du mal à l'apprécier, alors que là, non. Peut-être cela tient-il à la qualité de l'écriture ? Parce que beaucoup de gens disent ça, que vraiment c'est bien écrit, et c'est vrai que vraiment, c'est bien écrit [pour un livre]. J'ai même découvert plein de mots que je ne connaissais pas, enrichissant mon vocabulaire pourtant déjà bien vocabularisé. Je profite d'ailleurs du temps qui m'est imparti pour féliciter la traductrice qui a du joyeusement se triturer les méninges, la version originale devant être velue. Le fait que ce livre soit bien vraiment bien écrit [pour un livre] n'explique cependant pas tout. Il y aussi une forêt étrange et mystérieuse, ce qui est bien, des personnages étranges et mystérieux aussi même si un peu moins que la forêt, et différentes histoires qui s'entremêlent de-ci de-là, avec cette étrange et mystérieuse forêt pour point d'ancrage. N'empêche que j'ai pas tout compris, et que même si j'ai beaucoup aimé, ça m'énerve aussi un peu, parce que je suis comme ça, je m'énerve vite aussi un peu. Comme si, à la lecture de cet ouvrage, je me perdais moi-même au cœur de cette étrange et mystérieuse forêt... Oh ! Et si je venais de comprendre seulement maintenant que c'est seulement en ne comprenant pas tout qu'on peut comprendre ce que l'on ressent en pénétrant cette étrange et mystérieuse forêt ? Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu. En tout cas, ce qui reste sûr comme de l'eau de roche, c'est que c'est un livre qui est vraiment bien écrit [pour un livre].
    Lire la suite
    En lire moins
  • JonathanHerbrecht Posté le 12 Septembre 2020
    Une lecture qu'on pourrait imaginer difficile, dès les premières lignes, et pourtant non, c'est même tout le contraire qui se passe ; la lecture devient rapidement une expérience unique, l'écriture glisse comme de l'eau, au fur et à mesure que se forment les images, une expérience qu'on devine rapidement inoubliable. Il y a bien sûr l'univers développé (autour et hors de l'immense forêt Vorrh), mais plus que tout autre chose il y a l'écriture, derrière chaque merveille, chaque cruauté, chaque blessure et chaque larme, une écriture vibrante, littéralement, qui te donne cet air ébahi tout au long du récit... puis te laisse là, une fois la dernière page refermée, dans un état de profonde admiration. L'un des grands romans de ces dernières années.
  • Aderu Posté le 16 Juin 2020
    Un livre hors-norme. Une orgie de poésie, de trouvailles extraordinaires dans les images. Vraiment j'ai été subjugué par l'écriture. Le texte est âpre, âmes sensibles s'abstenir. L'histoire se déroule à deux époques différentes : dans une Afrique coloniale imaginaire post Première guerre mondiale d'une part, et à la fin du XIXe entre Angleterre et USA de l'autre. Parfois, l'on s'y perd un peu entre tous les personnages et les époques, mais quel style ! Le lien précis entre les deux n'apparaît pas totalement à la fin du roman, premier tome d'une trilogie. La lecture est exigeante, mais le jeu en vaut la chandelle, pour peu que vous ne soyez pas hermétique au surnaturel et à la violence. Assurément l'une de mes plus belles lectures de l'année. J'en ressors autant enthousiaste que frustré : je veux la suite ! Mais je recommande sans hésitation.
Outrefleuve, la newsletter de l'imaginaire
Pour ne rien manquer de l'actualité Science-Fiction et Fantasy.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article