Lisez! icon: Search engine
Par Solar, publié le 10/02/2022

Élodie Crépel : "Les personnes hypersensibles ont d'incroyables prédispositions pour générer des relations saines et authentiques"

Psychanalyste et codirigeante de l'Observatoire de la sensibilité, Élodie Crépel publie Je t'aime un peu, beaucoup, hyper sensiblement.

Dans cet ouvrage pratique qui répond aux enjeux des amours atypiques, l'autrice nous présente toutes les clés pour comprendre son potentiel sensible, nous propose des exercices pour mieux se connaître et mieux s’aimer, ainsi que des conseils pour construire une relation solide.

Élodie Crépel nous présente son livre et répond à nos questions.

 

  • Comment définir l'hypersensibilité ? Comment reconnaitre une personne hypersensible ?

La haute sensibilité est une neuroratypie, c’est-à-dire que c’est un fonctionnement du cerveau qui est différent qui touche tout autant les hommes que les femmes et qui concernerait jusqu’à 30% de la population.
C’est en 1991 que les recherches commencent avec les docteurs en psychologie Elaine et Arthur Aron, qui étudient alors la psychologie de l’amour et des relations étroites. À partir de leurs premiers travaux, des chercheurs découvrent la sensibilité et s’interrogent à son sujet, au point de l’étudier à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Aujourd’hui, la richesse de cette littérature scientifique a permis de faire évoluer les connaissances de cette particularité et de savoir que les personnes hautement sensibles ont deux grandes caractéristiques :

- une hyperémotivité : des émotions plus intenses et plus fréquentes (qui s’expliquent par la suractivité de leur hormone miroir et de leur insulta)
- des hyperesthésies : avoir un ou plusieurs sens plus développés (vue, ouïe, odorat, goût ou toucher)
Pour reconnaître une personne hautement sensible il faut donc les deux composantes précédemment données. Bien sûr, pour être sûr que cette neuroatypie concerne une personne, au-delà d’une image IRM il est important de passer un test auprès d’un professionnel formé (je ne parle pas ici des autotests proposés en ligne sur internet). Les professionnels francophones habilités sont référencés sur le site de l’Observatoire de la sensibilité (https://lasensibilite.com) .

 

  • Cette notion a longtemps été mise de côté. Selon vous, qu'est-ce qui fait que l'hypersensibilité est de plus en plus reconnue, de plus en plus mise en lumière ?

Pendant longtemps la sensibilité était perçue comme un handicap, une fragilité et un problème psychologique à résoudre… et aujourd’hui il est vrai que ce terme semble être sur toutes les lèvres. On l’emploie d’ailleurs un peu à tour de bras pour mettre des mots sur ce que certains considèrent comme une faiblesse ou pour tenter d’expliquer une différence qu’on comprend mal... au risque parfois de plus savoir de quoi on parle. Pourtant, l’hypersensibilité fait aujourd’hui l’objet de nombreux travaux scientifiques, c’est un sujet à prendre avec tout le sérieux qu’il mérite. Il y a donc beaucoup de mélange entre la haute sensibilité innée puis celle traumatique (distinction sur laquelle j’insiste dans mon livre), et même de la part de professionnels. C’est vraiment dommage car cela fait beaucoup de tort à ce sujet… Il y a encore beaucoup de méconnaissances en France sur les atypies.
Mais le fait qu’elle soit mise en lumière permet de réaliser que les personnes ont besoin de plus en plus d’exprimer leur sensibilité et d’en faire plutôt un atout. Je crois que les gens en ont marre de s’auto flageller, de s’auto censurer et veulent surtout s’aimer pleinement pour qui ils sont, hypersensible ou pas !

 

  • Comment avez-vous abordé la construction de ce livre, son écriture ?

Il était important pour moi de ne pas cloisonner les personnes atypiques et notamment hypersensibles dans des cases mais plutôt de leur ouvrir une autre vision de qui elles sont ou pourraient être. J’ai eu à coeur de leur apporter une manière positive de leur neuroatypie tout en m’appuyant sur les dernières études scientifiques. Le livre se base donc sur des années de recherche et de formations pour proposer des tests et des parties bien identifiables : comment se créer un couple, comment s’engager dans une relation, les prémices et le déroulement du couple atypique (les fondations, le quotidien, faire face aux les difficultés, la famille, la sexualité, etc) mais aussi parler de la rupture et du célibat. Il me semblait important de balayer toute la vie du couple, du début jusqu’à une fin possible, pour aussi donner des outils et des clés pour palier à toutes les situations. Le livre est donc un mélange de théorie, de témoignages mais aussi de conseils pratiques tirés de mes années d’expérience comme professionnelle qui accompagne depuis des années les personnes atypiques.

 

  • Pourquoi avoir choisi d'aborder l'hypersensibilité au sein des relations amoureuses, de la vie de couple ?

En réalité le livre ne parle pas uniquement d’hypersensibilité mais aussi des neuroatypies au sens large et de leur divers fonctionnement. Il me semblait important d’ouvrir aux autres atypies même si la sensibilité reste au cœur du livre. Car il n’est pas rare d’avoir plusieurs atypies et cela peut complexifier les relations, surtout si on ne les prend pas en considération. Les relations sont fondamentales dans notre vie de tous les jours et peuvent être une vraie source d’angoisse, de sentiment de rejet et de souvenirs traumatisants pour beaucoup de personnes hautement sensibles. Cela fait des années maintenant que j’avais très envie d’écrire ce livre, tant la thématique me semble importante. Mais, surtout, je voulais qu’il soit documenté de sources scientifiques. Il était important pour moi de m’éloigner des clichés, de ne pas enfermer le lecteur dans une case mais plutôt de lui montrer que sa sensibilité peut être un magnifique atout pour sa vie de couple.

 

  • D'après vous, en quoi le fait d'être hyper sensible peut-il représenter un extraordinaire potentiel pour la vie de couple ?

Le fait de comprendre sa sensibilité, comment elle se colore avec qui vous êtes, va vous donner une connaissance de vous-même indispensable. Cela permet de communiquer sur ses réels besoins, d’assumer qui vous êtes et de créer des relations plus épanouissantes. Les personnes hypersensibles ont d’incroyables prédispositions pour générer des relations saines et authentiques, leur cerveau et leur potentiel émotionnel sont des atouts majeurs à développer. Beaucoup d’études ont pu démontrer justement que les personnes hautement sensibles qui savent comment vivre positivement leur sensibilité ont des relations plus épanouies, qui durent dans le temps et qui leur permettent de gagner confiance en eux. Ils ont de grandes capacités d’écoute, d’empathie, de soutien, de connexion… Ils font du bien autour d’eux, ils sont un véritable trésor, mais encore faut-il savoir quand, comment et à qui l’offrir.

 

  • Votre conseil principal pour vivre une relation épanouie lorsqu'on est hypersensible ?

Commencer par se comprendre pour se connaître et s’aimer. Il y a souvent un long travail de déconstruction pour balayer toutes les croyances que l’on a sur soi, et j’espère vraiment que mon livre permettra aux personnes hypersensibles de s’en distancier. Car c’est seulement avec une connaissance plus juste que les personnes seront en mesure de faire des choix en lien avec leurs besoins et de mieux communiquer avec leur moitié. Tout un cheminement incroyable les attend, et doublé avec la magie de leur sensibilité, tout peut être possible !

 

Je t'aime, un peu, beaucoup, hypersensiblement : Hypersensibles et autres atypiques, découvrez votre haut potentiel amoureux
On imagine rarement à quel point l’hypersensibilité peut, comme les autres neuroatypies (haut potentiel, TDAH…), tout changer en amour. Et pourtant, chaque étape de la vie à deux est différente, colorée par les particularités de l’atypie, rythmée par des questionnements souvent plus intenses que ceux des autres… Alors, comment vivre un amour épanoui ?
En s’appuyant sur son expérience de thérapeute et de médiatrice familiale, mais aussi sur les récents acquis en neurosciences, Élodie Crépel répond ici aux problématiques propres à la relation amoureuse chez les personnes atypiques, en particulier les hypersensibles. Abordant aussi bien la rencontre ou la vie quotidienne que la communication, la sexualité, les épreuves du couple, la rupture ou encore le célibat, elle leur livre des pistes et des outils pratiques pour les aider à appréhender leur singularité, et faire de leurs différences des atouts pour fonder une relation pérenne. Tout en déconstruisant les stéréotypes, cet ouvrage montre avec bienveillance qu’il existe de multiples façons d’exploiter son potentiel sensible au sein de son couple et de sa vie.
 

Solar
Solar Editions