Lisez! icon: Search engine
Par First Editions, publié le 10/05/2022

L'astuce de Michel Cymes et Fabien Olicard pour retenir les prénoms et les visages

Dans Mémoire : vous avez le pouvoir ! Michel Cymes et Fabien Olicard reviennent ensemble sur cette incroyable mécanique qu'est le cerveau humain et décryptent les rouages de la mémoire. Un livre qui mêle méthodes du mentalisme et analyses scientifiques pour entretenir ses neurones au quotidien. À l'occasion de la sortie du livre, nous vous proposons de découvrir une technique de mémorisation simple pour se souvenir facilement des prénoms et des visages. 

 
La méthode de Fabien Olicard :
 
Nous possédons la capacité de retenir les visages, de les reconnaître et de les associer à des données précises telles qu’un prénom. Retenir un visage est un encodage subtil qui fait travailler tout votre cerveau car, en réalité, rien ne ressemble autant à un visage... qu’un autre visage. Et si nous avons tous la même compétence pour nous souvenir des personnes que nous rencontrons, il s’avère qu’individuellement, nous avons souvent le sentiment d’être mauvais à ce jeu-là. Il n’est pas rare, durant mes conférences ou à l’issue de mes spectacles, que l’on me confie  : "Je ne suis pas très physionomiste". Ce à quoi je réponds : "Vous n’êtes pas non plus prosopagnosique il me semble..."
 
La prosopagnosie est un trouble de la reconnaissance des visages qui empêche les personnes de différencier les visages. Ils peuvent, par exemple, voir et décrire parfaitement le visage d’une personne familière... sans la reconnaître ! Évidemment, ce trouble possède différents degrés de puissance qui, dans les cas les plus graves, font que les prosopagnosiques ne se reconnaissent pas eux-mêmes devant un miroir... Je suis personnellement fasciné par ces personnes qui, naturellement et par instinct de survie, développent des stratégies de mémorisation, des subterfuges cognitifs et des détournements d’attention pour reconnaître les autres ou pour embrouiller leurs congénères en leur faisant croire qu’ils savent qui ils sont. C’est passionnant. 
 
J’ai pu ainsi parler longuement avec la comédienne Aude Gogny-Goubert il y a quelques années, avant de lui conseiller de se faire tester pour ce trouble... Ce qui l’a conduite à se faire diagnostiquer comme telle par un professionnel de santé. J’espère, et j’aime à croire que c’est le cas, que cela a réduit son sentiment de culpabilité lorsqu’elle ne reconnaissait pas un comédien avec qui elle avait joué quelques jours auparavant. Parmi les célébrités atteintes de ce trouble, citons Brad Pitt, Philippe Vandel ou encore Thierry Lhermitte. Et justement ! Dans le cadre de l’émission Antidote, diffusée en 2021 sur France  2, Michel et moi recevions Thierry Lhermitte. Ayant monté, depuis des années, une méthode simple pour me rappeler facilement des prénoms et des visages, je décide de mettre mes méthodes à l’épreuve sur Thierry Lhermitte... Un prosopagnosique qui, pour vous aider à situer sa gêne, n’a pas réussi à reconnaître sa sœur venue le chercher à l’aéroport !
 
Je lui ai fait mémoriser au début de l’émission 10 visages et prénoms, que nous avons mélangés pour lui ressortir en fin d’émission. Pire que ça, j’avais enlevé l’un des visages pour le remplacer par un qu’il n’avait jamais vu dans le test. Lors de la restitution (50 minutes dans le programme diffusé mais 2 heures dans la réalité du tournage), figurez-vous... qu’il a fait un sans-faute ! Mieux encore, quelques semaines plus tard, j’étais l’invité sur France Inter de Philippe Vandel, qui me faisait la confidence publique d’utiliser mes astuces pour lui aussi passer outre ce même trouble. Cette longue et nécessaire introduction pour vous inciter à ne pas sous-estimer la puissance des astuces que je vous donnerai ici et tout au long de l’ouvrage. Ce n’est pas parce qu’elles sont simples qu’elles ne fonctionnent pas. C’est plutôt parce qu’elles ne sont pas utilisées quand on en a besoin.
 
 
1. Reprendre le temps
La première étape consiste à faire quelque chose dont vous n’avez peut-être pas l’habitude : prendre le temps d’apprendre. Dans notre société, nous trouvons normal d’oublier, de réviser beaucoup, de "bachoter", de réapprendre. En dépensant juste un peu de temps au moment de l’encodage d’une information, vous gagnerez du temps à ne pas l’oublier. C’est pourquoi lorsque vous souhaitez apprendre un prénom, vous devez prendre du temps.
Et justement ! Quelqu’un s’approche de vous, il va vous donner son prénom...
  
2. Reprendre l’envie
Stimulez votre envie. Dites-vous, intérieurement : "J’ai envie de connaître le prénom de cette personne".
C’est un message fort que vous allez envoyer à votre cerveau. Vous allez arrêter de penser à autre chose, d’anticiper la suite de la conversation, et vous allez réellement prêter votre attention au prénom que vous donne votre interlocuteur.
Après vous avoir salué, cette personne vous dit s’appeler Luc.
 
3. Premier encodage
Vous allez répéter à voix haute son prénom, tout de suite. Pour l’ancrer. Ne le faites pas sans prétexte, vous paraîtriez étrange ! Préférez un classique : "Enchanté Luc." En prononçant son prénom, vous allez créer une boucle phonologique qui va maintenir plus longtemps son prénom dans votre mémoire de travail.
 
4. Reprendre de l’imaginaire et des émotions
Mais vous voulez maintenant transférer cette information dans une mémoire à plus long terme ! Nous allons pour cela utiliser le ciment que sont les émotions et les capacités d’association du cerveau. Cette étape consiste à imaginer la personne que vous voyez dans une situation amusante, marrante, marquante ou incongrue, liée à son prénom.
Vous pourriez imaginer la personne devant vous en train de se battre avec un sabre laser (comme Luke Skywalker), ou en train de tirer avec un colt plus vite que son ombre (Lucky Luke), etc. Tous les moyens sont bons à partir du moment où c’est spontané et marquant pour vous. Vous devez vraiment prendre une à deux secondes pour imaginer la scène. En imaginant votre image, vous fabriquez un souvenir imaginaire qui va être traité en partie par la mémoire épisodique... comme un souvenir réel.
 
5. Deuxième encodage
Vous pouvez maintenant renforcer ces données en subvocalisant (c’est-à-dire en parlant dans votre tête, avec votre petite voix intérieure) des éléments marquant de la personne. Justement ! Notre Luc a de grosses poches sous les yeux, qui lui donnent un air fatigué. Et son visage vous rappelle votre ami Pierre  !
 
Imaginez maintenant rapidement ce Luc en Luke Skywalker fatigué combattant votre ami Pierre. Au-delà d’avoir optimisé l’utilisation de vos mémoires, vous venez de consacrer du temps, de la pleine conscience et donc de l’attention à ce visage et ce prénom.
 
6. Reprendre la répétition de l’information
Vous pouvez dire son prénom à chaque fois que cela est possible. Le système de répétitions présente des bénéfices pour ancrer durablement l’information dans votre mémoire et renforce ses liens associatifs. Si vous souhaitez demander à la personne "et que faites-vous dans la vie ?", dites plutôt "que faites-vous dans la vie Luc  ?". En plus d’aider votre mémoire, sachez qu’il est toujours valorisant pour une personne de constater qu’on lui prête de l’attention... en prononçant son prénom. Je peux vous assurer qu’il ne faut que quelques secondes pour faire ces 6  étapes. Elles s’enchaînent spontanément et ont le bénéfice direct de vous permettre de mémoriser durablement un visage et le prénom qui y est associé.
 
Si Thierry Lhermitte a réussi à le faire sur 10 personnes, vous devriez réussir vous aussi.
 
L'analyse de Michel Cymes :
 
Merci Fabien, je crois bien que tu viens de sauver ma vie... sociale. Je ne souffre pas de prosopagnosie, je reconnais les visages, mais impossible de recoller les noms qui vont avec. Autant te dire que c’est une source de nombreux embarras au quotidien. Alors, j’ai moi aussi développé des subterfuges. Pendant longtemps, j’ai fait de ma femme ma complice : quand nous croisions quelqu’un que je connais - sais (et dont fatalement j’avais oublié le nom), je la présentais en premier  : "Ah bonjour, je te présente ma femme, Bernadette." (Pour des raisons évidentes de confidentialité, tous les prénoms ont été changés dans cette scène.)
 
Cela invite l’autre à se présenter naturellement à elle : "Bonjour Bernadette. Hippocrate, enchanté." (Le seul nom que j’ai toujours retenu.) Sauf qu’un jour, nous faisions la queue au restaurant et j’aperçois une femme que je connais bien. Vraiment, je la reconnais tout de suite, mais d’où ? Connaissance amicale ou professionnelle ? Et de quel milieu ? Télé, presse, radio, fiction ou ancienne collègue de l’hôpital ? Mystère. Bref, au bout d’un moment, je me retrouve nez à nez avec elle, mais sans ma femme, restée dans la file. Dans ces cas-là, je passe au plan B : gagner du temps. Je l’embrasse chaleureusement, je la tutoie, je blague, je me moque de la façon dont son mari est habillé, bref je louvoie en attendant un indice salvateur. Au bout de 3 minutes, toujours rien. J’applique donc le plan C : fuir dignement. J’annonce que je vais rejoindre ma femme et là, douche froide, cette personne me répond : "Il faudra que je revienne vous voir, Docteur, parce que j’ai encore mal aux oreilles."
 
Horreur, je viens de tutoyer, d’embrasser une patiente, et de me moquer de son mari !
 
 
 
Mémoire, vous avez le pouvoir
Que vous ayez une mémoire de poisson rouge, comme Michel Cymes, ou une mémoire d’éléphant, comme Fabien Olicard, vous allez découvrir les secrets de ce pouvoir insoupçonné qui sommeille en vous. Que l’on s’énerve à chercher ses clés, que l’on n’arrive pas à retenir les noms ou ses leçons, que l’on panique à l’idée d’avoir Alzheimer, la mémoire occupe une place centrale dans notre vie. Mais pour en prendre soin et bien l’exploiter, encore faut-il la comprendre.
Comment retient-on ? Pourquoi oublie-t-on ?
Fruit du croisement entre les dernières découvertes scientifiques et les meilleures méthodes du mentalisme, cette synthèse inédite vous plongera dans les coulisses de la mémoire pour vous aider à en développer tout le pouvoir.
 
  • Des techniques de mémorisation simples, efficaces et accessibles (créer son palais mental, ses cartes mentales ou sa table de rappel, adopter le par cœur sans douleur…).
  • Tous les conseils santé et hygiène de vie pour entretenir ses neurones au quotidien !
First Editions
First Editions
L'éditeur optimiste !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Les livres qui révèleront vos talents de cuisinier/ère !

    Vous êtes en panne de recettes pour cet été ? Vous voulez impressionner vos invités pour ces vacances ? Vous voulez manger mieux ?

    Voici la sélection parfaite pour vous ! Vous y retrouverez des recettes pour les gourmands et même des recettes pour ceux qui font attention à leur ligne ! Révélez le cuisinier qui est en vous !

    Lire l'article