Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241561
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Blood Orange - Édition française

Johan-Frédérik HEL GUEDJ (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 21/02/2019
Je sais que c’est mal. Mais je ne peux pas m’en empêcher.

 

Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l’humilie tout...

Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l’humilie tout autant qu’il se sert d’elle. Pourtant, Alison n’arrive pas à décrocher.
Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l’histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d’une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions…
Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?
Un thriller addictif.
Un style ultra-efficace.
Un twist final explosif.

« L’élégance de ce thriller n’a d’égale que sa puissance narrative. » Clare Mackintosh, auteure de Te laisser partir.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241561
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lettres_et_caracteres Posté le 31 Janvier 2020
    Quelle surprise ! Que d'étincelles ! La seule raison qui m'ait poussé à écouter ce livre c'est le choix de la narratrice que j'adore et que j'écoute désormais les yeux fermés mais les oreilles bien ouvertes : Cachou Kirsch. Je crois qu'elle pourrait me lire l'intégral de Christine Angot que j'y trouverais de l'intérêt - enfin façon de parler et de toute façon Angot est lu par Angot, alors ça règle le problème ! Pour en revenir à nos moutons, je dois à la narratrice les merveilleuses heures d'écoute que je viens de passer en compagnie de Blood Orange. Ce thriller domestique m'a captivée de la première à la dernière ligne. On suit les (més)aventures d'Alison Wood, brillante avocate pénaliste qui voit son heure de gloire arriver au moment où on lui confie sa première affaire de meurtre. Elle travaillera sur ce dossier de concert avec Patrick, un juriste à la réputation sulfureuse dont elle a fait son amant. Mais alors que leur cliente, accusée du meurtre de son mari, leur relate les faits et la relation toxique qu'elle entretenait avec son défunt époux, des actes isolés, des petites choses insignifiantes en apparence mettent Alison mal à l'aise. Il peut être difficile de... Quelle surprise ! Que d'étincelles ! La seule raison qui m'ait poussé à écouter ce livre c'est le choix de la narratrice que j'adore et que j'écoute désormais les yeux fermés mais les oreilles bien ouvertes : Cachou Kirsch. Je crois qu'elle pourrait me lire l'intégral de Christine Angot que j'y trouverais de l'intérêt - enfin façon de parler et de toute façon Angot est lu par Angot, alors ça règle le problème ! Pour en revenir à nos moutons, je dois à la narratrice les merveilleuses heures d'écoute que je viens de passer en compagnie de Blood Orange. Ce thriller domestique m'a captivée de la première à la dernière ligne. On suit les (més)aventures d'Alison Wood, brillante avocate pénaliste qui voit son heure de gloire arriver au moment où on lui confie sa première affaire de meurtre. Elle travaillera sur ce dossier de concert avec Patrick, un juriste à la réputation sulfureuse dont elle a fait son amant. Mais alors que leur cliente, accusée du meurtre de son mari, leur relate les faits et la relation toxique qu'elle entretenait avec son défunt époux, des actes isolés, des petites choses insignifiantes en apparence mettent Alison mal à l'aise. Il peut être difficile de regarder la réalité en face quand on passe son temps à la fuir… Ce roman réunit toutes les qualités des premiers titres de Douglas Kennedy : un sens de l'intrigue et de la relance, une dose d'extraordinaire dans le banal, des choix lourds de conséquences, le sort qui s'acharne, les questionnements intérieurs, cette spirale infernale qui vous fait penser que rien ne peut vous arriver de pire jusqu'à ce que l'auteur vous démontre le contraire. Harriet Tyce, avocate pénaliste et auteure de ce premier roman, tisse avec patience une toile autour de ses personnages, les prenant l'un après l'autre au piège jusqu'au dénouement que l'on ne voit pas venir. C'est très bien fait, c'est addictif et même jouissif en audio. Ce thriller semble avoir reçu un accueil tiède que je ne m'explique pas vraiment à moins que la magie que j'ai ressentie tient dans le fait que cette histoire passe surtout très bien en audio, avec une narratrice qui pourrait lire du Angot mais a le bon goût de lui préférer Harper Lee, Jane Austen mais aussi Franck Bouysse (Né d'aucune femme) et bien d'autres encore.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pascalinedebrabant Posté le 11 Décembre 2019
    Un thriller domestique qui sort de l’ordinaire. On peut dire que ce livre ne manque pas d’originalité…déjà par ses personnages, on ne peut plus non politiquement correct !! Avec Alison vous n’allez pas être déçue !!Elle enchaine les choix désastreux pour sa vie privée et sa vie de famille…mais « heureusement » sa première affaire de meurtre va lui ouvrir les yeux sur sa situation. Un livre pleins de secrets et de faux semblants, on se demande jusque où la descente aux enfers d’Alison va la conduire…jusqu’à ce final où effectivement le livre prend tout son sens… BREF…une bonne lecture même si je n’ai pas forcément adhéré au personnage d’Alison qui était pour moi un peu…too much et de ce fait j’ai manqué un peu d’empathie en ce qui concerne les événements qui lui arrivent tout le long du récit…oui je sais je suis dure!!
  • Ladoryquilit Posté le 27 Septembre 2019
    Avocate pénaliste, Alison Wood passe plus du temps au travail qu'avec sa famille, ce qui explique d'ailleurs que sa vie familiale se dégrade, d'autant plus qu'elle entretient une relation clandestine avec un de ses collègues, Patrick. Lorsque celui-ci lui confie sa toute première affaire de meurtre, Alison va véritablement plonger dans l'histoire de sa cliente accusée d'avoir tué son mari d'une quinzaine de coups de couteaux. Au fil des entretiens avec celle-ci, Alison va finir par se poser bon nombre de questions sur sa propre situation personnelle... Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un thriller de La Bête Noire, plutôt échaudée par quelques déceptions. En me plongeant dans Blood Orange de Harriet Tyce, j'espérais alors vraiment être happé dans une histoire au suspens haletant, et bien, ce fut le cas ! Blood Orange, c'est donc l'histoire d'Alison, l'histoire de cette avocate pénaliste qui perd peu à peu pieds entre son travail et les nombreux secrets qu'elle entretient autour de celui-ci, et sa relation familiale qui prend l'eau avec un mari qui semble la repousser de plus en plus. Cette première affaire de meurtre va alors faire prendre conscience de bien des choses à notre personnage principal, pour une... Avocate pénaliste, Alison Wood passe plus du temps au travail qu'avec sa famille, ce qui explique d'ailleurs que sa vie familiale se dégrade, d'autant plus qu'elle entretient une relation clandestine avec un de ses collègues, Patrick. Lorsque celui-ci lui confie sa toute première affaire de meurtre, Alison va véritablement plonger dans l'histoire de sa cliente accusée d'avoir tué son mari d'une quinzaine de coups de couteaux. Au fil des entretiens avec celle-ci, Alison va finir par se poser bon nombre de questions sur sa propre situation personnelle... Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un thriller de La Bête Noire, plutôt échaudée par quelques déceptions. En me plongeant dans Blood Orange de Harriet Tyce, j'espérais alors vraiment être happé dans une histoire au suspens haletant, et bien, ce fut le cas ! Blood Orange, c'est donc l'histoire d'Alison, l'histoire de cette avocate pénaliste qui perd peu à peu pieds entre son travail et les nombreux secrets qu'elle entretient autour de celui-ci, et sa relation familiale qui prend l'eau avec un mari qui semble la repousser de plus en plus. Cette première affaire de meurtre va alors faire prendre conscience de bien des choses à notre personnage principal, pour une intrigue qui va véritablement s'intensifier pour notre plus grand plaisir. En ouvrant les pages de ce roman, j'étais loin de m'imaginer à quel point l'histoire allait me tenir en haleine ! Alors qu'on aurait tendance à imaginer qu'on va simplement suivre Alison Wood dans une affaire plutôt sombre dont elle va devoir dénouer l'intrigue, petit à petit, c'est une toute autre histoire qui se déroule au fil des chapitres, l'histoire même d'Alison. En effet, on découvre un personnage très complexe qui paraît certes très forte au niveau professionnel, mais qui est tout autant dépassée par l'attitude de son mari. Tel un venin qui se propage, l'atmosphère du roman change petit à petit, l'intrigue ne fait que s'accentuer au fil de la lecture. On sent que quelque chose de sombre se cache, on retient notre haleine jusqu'à un final détonnant. Un régal ! Harriet Tyce avec une écriture intense, profonde et qui sait happer le lecteur dans son histoire offre avec Blood Orange un thriller vraiment palpitant. Point de scènes à vous faire grimacer non, mais une histoire qui ne cesse de gagner en intensité, qui laisse planer une certaine lourdeur au fil des pages et nous amène à douter. Bref, j'ai vraiment beaucoup apprécié Blood Orange de Harriet Tyce finissant même par vraiment le dévorer, du coup, je vous conseille vivement de le découvrir et vous m'en direz des nouvelles ! Blood Orange de Harriet Tyce est disponible chez Robert Laffont dans la collection La Bête Noire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sonfiljuliesuit Posté le 15 Septembre 2019
    D’une manière générale, on a toujours l’enquête, les flics, les tueurs… Mais là, on se retrouve avec une avocate qui se voit confier sa première affaire de meurtre. Sans pour autant découvrir les rouages juridiques, l’auteure s’attache à mettre en parallèle deux vies, deux femmes que tout semble opposer. Les personnages sont loin d’être ce qu’ils paraissent être et c’est assez intéressant. Même si la vie de cette avocate, Alison, semble idyllique, on a l’impression que rien ne la rend heureuse… Elle noie ses soirées dans l’alcool, alors qu’elle a un mari, psychologue, adorable et une petite fille très mignonne… Oui, mais voilà, c’est comme dans la vie réelle… C’est ce que l’on veut bien nous faire croire. Une vie lisse et sans histoire. Madeleine, la meurtrière a assassiné son mari d’une quinzaine de coups de couteau, après avoir vécu l’enfer… Une lecture en demi-teinte, car le personnage d’Alison m’a exaspéré et j’ai eu du mal à entrer dans cette intrigue, même si le début met du mal à se mettre en place et semble partir dans tous les sens, peu à peu le récit se densifie, surtout lorsque l’aspect psychologique prend le pas en s’installant de manière latente, quasi sournoise. Les derniers chapitres sont... D’une manière générale, on a toujours l’enquête, les flics, les tueurs… Mais là, on se retrouve avec une avocate qui se voit confier sa première affaire de meurtre. Sans pour autant découvrir les rouages juridiques, l’auteure s’attache à mettre en parallèle deux vies, deux femmes que tout semble opposer. Les personnages sont loin d’être ce qu’ils paraissent être et c’est assez intéressant. Même si la vie de cette avocate, Alison, semble idyllique, on a l’impression que rien ne la rend heureuse… Elle noie ses soirées dans l’alcool, alors qu’elle a un mari, psychologue, adorable et une petite fille très mignonne… Oui, mais voilà, c’est comme dans la vie réelle… C’est ce que l’on veut bien nous faire croire. Une vie lisse et sans histoire. Madeleine, la meurtrière a assassiné son mari d’une quinzaine de coups de couteau, après avoir vécu l’enfer… Une lecture en demi-teinte, car le personnage d’Alison m’a exaspéré et j’ai eu du mal à entrer dans cette intrigue, même si le début met du mal à se mettre en place et semble partir dans tous les sens, peu à peu le récit se densifie, surtout lorsque l’aspect psychologique prend le pas en s’installant de manière latente, quasi sournoise. Les derniers chapitres sont très bien construits et c’est ce qui permet de redresser la barre et à l’intrigue de prendre de l’ampleur. L’ambiguïté des personnages est le point central du récit et certains vont se révéler sous leur vrai jour et c’est de cette manière que l’auteure aborde le sujet des violences faites aux femmes, en mettant en avant l’aspect psychologique, les manipulations… Une lecture en dents de scie, mais l’auteure a réussi à maintenir l’intérêt avec l’évolution qu’elle donne à ses personnages en révélant leur nature profonde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • FLaureVerneuil Posté le 20 Juillet 2019
    Alison WOOD, 40 ans environ, avocate pénaliste, est très prise par son travail, ses soirées arrosées et son infidélité. Sa vie familiale en pâtit. Elle va s'investir pour défendre Madeleine qui a tué son époux. Le début de ce roman n'a pas beaucoup de caractère. Fur et à mesure l'auteure fait monter la pression et à ce moment-là, on lit vite, très vite. Une fin inattendue qui m'a éberlué. Une romancière a gardé en mémoire. 7/10
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.