Lisez! icon: Search engine
Nil
EAN : 9782841115044
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Dans la tête d'un réac

Date de parution : 28/10/2010

On le traite de réac à longueur de journée et il adore ça ! Éric Brunet, élevé dans une famille de gauchistes, nous raconte avec un humour ravageur sa vie à contre-courant, sa vie de réac.

Hier, on l'accusait d'être de droite. Aujourd'hui, on le traite de réac. Pas une semaine sans que sa mère, un de ses collègues de France 3 ou même son vieil ami Antoine (passé de l'anticommunisme au libéralisme) lui fasse sentir qu'il n'est pas en phase avec son temps, qu'il est...

Hier, on l'accusait d'être de droite. Aujourd'hui, on le traite de réac. Pas une semaine sans que sa mère, un de ses collègues de France 3 ou même son vieil ami Antoine (passé de l'anticommunisme au libéralisme) lui fasse sentir qu'il n'est pas en phase avec son temps, qu'il est has been, du passé, dépassé, antimoderne, voire beauf. Bref, un réac. Mais Éric Brunet en est fier ! Oui, il est un réac. Il l'a toujours été, et en sera toujours un ! Adolescent, il préférait le style enflammé des hussards au catéchisme des cours de français sur Zola, et les récits épiques des grandes batailles de l'histoire de France aux concerts de charité. Adulte, il cultive l'anglophobie, la haine du marketing, une haute idée de la France, et le goût de la provocation.
Éric Brunet est né dans une famille de gauchistes militants (grand-père à la SFIO, mère prof de gauche, sœur encartée chez Besancenot). Il est devenu borgne le soir du 10 mai 1981 quand son père a débouché le champagne, et il s'est construit en réaction à cette France convertie au prêchi-prêcha moderno-progressiste qui l'ennuie. Quand on a à ce point une vie à contre-courant, écrire son autobiographie revient à signer un pamphlet. C'est ce que fait Éric Brunet avec un humour ravageur. Attention, réac sympathique !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782841115044
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • IsabelledlG Posté le 15 Mai 2014
    synopsis Eric Brunet est un journaliste, essayiste, animateur d’une émission sur FR3. Avec beaucoup d’humour, il raconte son parcours, ce qui l’a amené à détester une gauche qu’il juge hypocrite, et une droite qui ne s’assume pas. C’est aussi une chronique de ces 20 dernières années, croquée avec un tantinet de cynisme. POURQUOI JE L’AI APPRECIE J’ai beaucoup aimé son style « badin » parfois un peu cruel, son franc parlé et le courage d’assumer ses convictions. Son analyse de la société est un peu sombre, et j’espère finalement, qu’il se trompe….4/5 ? car ce n’est pas quand même un Pulitzer…
  • Pchabannes Posté le 5 Décembre 2010
    Selon les idées plus ou moins arrêtées de chacun, agréable lecture remplie d’humour et d’anecdote toutes plus savoureuses les unes que les autres ou pamphlet sectaire, imbécile et mal écrit prenant des ses rêves pour une réalité passéiste. Disons que : Ce livre ne s’adresse pas aux bobos, aux progressistes, à tous ces gens sûrs de leur fait, de leurs opinions. Ils ne doivent pas chercher à lire cet ouvrage. Ils ne doivent pas chercher à comprendre ou à critiquer des concepts ou des situations à mille lieues de leur idiosyncrasie. Il ne leur est pas plus possible de comprendre Eric Brunet que de comprendre l’œuvre de Jean Raspail. • A ces bien-pensants, je dirai que “c’est chez ceux qui ont peu de fierté et n’ont pas la perspective de grandes conquêtes que la pitié est le sentiment le plus agréable. Pour eux, la proie facile – et tout homme qui souffre en est une – est quelque de séduisant. On vante la pitié comme la vertu des filles de joie.” Frédéric Nietzsche LE Gai savoir Premier Livre, 13 Ce livre s’adresse à celui qui se sait Réac (de droite ou de... Selon les idées plus ou moins arrêtées de chacun, agréable lecture remplie d’humour et d’anecdote toutes plus savoureuses les unes que les autres ou pamphlet sectaire, imbécile et mal écrit prenant des ses rêves pour une réalité passéiste. Disons que : Ce livre ne s’adresse pas aux bobos, aux progressistes, à tous ces gens sûrs de leur fait, de leurs opinions. Ils ne doivent pas chercher à lire cet ouvrage. Ils ne doivent pas chercher à comprendre ou à critiquer des concepts ou des situations à mille lieues de leur idiosyncrasie. Il ne leur est pas plus possible de comprendre Eric Brunet que de comprendre l’œuvre de Jean Raspail. • A ces bien-pensants, je dirai que “c’est chez ceux qui ont peu de fierté et n’ont pas la perspective de grandes conquêtes que la pitié est le sentiment le plus agréable. Pour eux, la proie facile – et tout homme qui souffre en est une – est quelque de séduisant. On vante la pitié comme la vertu des filles de joie.” Frédéric Nietzsche LE Gai savoir Premier Livre, 13 Ce livre s’adresse à celui qui se sait Réac (de droite ou de gauche) et, dans tous les cas, à l’anarchiste de droite avec Céline, “Sur ma tombe, une seule épitaphe : non.”, Jean Gabin, Bloy, J.E Hallier, Audiard, G Brassens et les Hussards : Jacques Laurent, Antoine Blondin, Roger Nimier et Michel Déon. Merci à Eric Brunet ! Après la lecture rafraichissante de Marc-Edouard Nabe sur le monde et l’édition, voici un autre rebelle qui ne cherche pas à convertir.
    Lire la suite
    En lire moins
Aventurez-vous sur les rives du NiL
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !