Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823881066
Code sériel : 5357
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

La Belgariade - tome 1 : Le Pion blanc des présages

,

Dominique Haas (traduit par)
Date de parution : 24/09/2020
Cycle majeur de fantasy qui trouve sa place aux côtés du Seigneur des Anneaux, La Belgariade de David Eddings a émerveillé des millions de lecteurs de par le monde.
 

Les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut condamné à un long sommeil hanté par la souffrance.
Les siècles ont passé sur les royaumes du Ponant....

Les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut condamné à un long sommeil hanté par la souffrance.
Les siècles ont passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels : Torak va s'éveiller. Et l'Orbe a disparu pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe. Un simple pion, et si vulnérable...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823881066
Code sériel : 5357
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lecteur_fou Posté le 13 Novembre 2021
    Le premier tome de la Belgariade un excellent roman d aventure qui regroupe tous les éléments du genre. En effet, on se retrouve dans un royaume magique avec sa déité et ses différentes races, une quête qui va conduire la destinée d un groupe, des poursuites et des combats à l arme blanche et un soupçon de créatures maléfiques. L écriture est fluide et nous renseigne tout au long des chapitres à comprendre les différentes alliances entre royaume, les différents protagonistes et nous laisse dans l interrogation car un secret pesant régit toute cette aventure sans qu elle nous soit dévoilé. Les personnages représentent différentes castes et vont connaître des situations à la fois périlleuses mais aussi énigmatiques. Un très bon roman qui nous promet une suite du feu de dieu.
  • M_a_r_c Posté le 20 Octobre 2021
    Jaloux de son frère aîné Aldur, Tarok, le cadet des sept dieux, tente de lui dérober l’Orbe. La lutte que se livrent Torak et ses frères manque de précipiter le monde des dieux et des hommes dans le chaos. Torak a été châtié. Les siècles ont passé. Et la paix est revenue sur les terres du Ponant. Mais Torak n’a pas renoncé à son projet de s’emparer de l’Orbe et d’être investi de sa puissance. Heureusement, les Gardiens veillent… Premier « chant » de la Belgariade (qui en compte cinq), Le Pion Blanc Des Présages raconte les aventures du jeune Garion, qui grandit à la ferme de Faldor, en Sendarie, sous l’oeil attentif et sévère de Tante Pol. Un jeune garçon insouciant, mais que les événements précipiteront dans une partie d’échec à l’échelle de l’univers et dont l’issue déterminera l’avenir du Ponant. Dans cette partie, chacun dissimule son jeu aux autres. Qui est vraiment Tante Pol ? Et sire Loup ? N’est-il que le conteur de légendes qu’il prétend ou s’agit-il d’un déguisement derrière lequel il cache sa véritable identité ? Quelles sont les forces qui s’opposent dans cette bataille à l’échelle du monde ? Dans la même veine que Le Seigneur Des Anneaux,... Jaloux de son frère aîné Aldur, Tarok, le cadet des sept dieux, tente de lui dérober l’Orbe. La lutte que se livrent Torak et ses frères manque de précipiter le monde des dieux et des hommes dans le chaos. Torak a été châtié. Les siècles ont passé. Et la paix est revenue sur les terres du Ponant. Mais Torak n’a pas renoncé à son projet de s’emparer de l’Orbe et d’être investi de sa puissance. Heureusement, les Gardiens veillent… Premier « chant » de la Belgariade (qui en compte cinq), Le Pion Blanc Des Présages raconte les aventures du jeune Garion, qui grandit à la ferme de Faldor, en Sendarie, sous l’oeil attentif et sévère de Tante Pol. Un jeune garçon insouciant, mais que les événements précipiteront dans une partie d’échec à l’échelle de l’univers et dont l’issue déterminera l’avenir du Ponant. Dans cette partie, chacun dissimule son jeu aux autres. Qui est vraiment Tante Pol ? Et sire Loup ? N’est-il que le conteur de légendes qu’il prétend ou s’agit-il d’un déguisement derrière lequel il cache sa véritable identité ? Quelles sont les forces qui s’opposent dans cette bataille à l’échelle du monde ? Dans la même veine que Le Seigneur Des Anneaux, le premier « chant » de la Belgariade met en scène, dans un univers de high fantasy, un jeune héros apparemment sans histoire, mais en réalité promis à une grande destinée qu’il accomplira grâce à celles et ceux ayant veillé sur lui quand il était enfant et qui seront ses alliés dans la lutte qu’il aura à livrer contre les forces du mal. Tolkien et Eddings créent des mondes similaires, où le fantastique et la magie sont presque banals. L’histoire de Garion, même si les talents de conteur d’Eddings sont un cran en-dessous de ceux de Tolkien, est agréable à découvrir. Le cycle complet de la Belgariade compte cinq tomes, ce qui reste raisonnable dans le domaine de la fantasy et c’est avec plaisir que je poursuivrai sa quête avec Garion dans La Reine Des Sortilèges.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BVIALLET Posté le 13 Octobre 2021
    Le monde était jeune alors, les Dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le dieu jaloux, s’en empara au prix d’une main et d’un visage brûlé, et plongea l’univers dans le chaos. L’Orbe fut caché. Les dieux se retirèrent et les hommes se divisèrent. De nombreux siècles plus tard. L’Orbe a disparu à nouveau. L’immortel sorcier Belgarath sait que l’avenir de l’humanité repose sur un unique mais très vulnérable pion, le jeune Garion, âgé d’une quinzaine d’années, qu’il avait confié des années plus tôt à Dame Pol alors qu’il n’était qu’un nourrisson orphelin. Il n’est donc qu’un petit valet de ferme qui ignore tout de son ascendance et de sa destinée. « Le pion blanc des présages » est le premier tome d’une trilogie titrée « La Belgariade » relevant des sagas de fantaisie à l'américaine. La quatrième de couverture proclame que cet ouvrage est un « cycle majeur qui trouve sa place aux côtés du « Seigneur des Anneaux ». Cette affirmation demande à être précisée. L’auteur (ou plutôt les auteurs car Eddings a écrit avec son épouse semble-t-il) s’est très largement inspiré du chef-d’œuvre absolu de Tolkien. L’ennui,... Le monde était jeune alors, les Dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le dieu jaloux, s’en empara au prix d’une main et d’un visage brûlé, et plongea l’univers dans le chaos. L’Orbe fut caché. Les dieux se retirèrent et les hommes se divisèrent. De nombreux siècles plus tard. L’Orbe a disparu à nouveau. L’immortel sorcier Belgarath sait que l’avenir de l’humanité repose sur un unique mais très vulnérable pion, le jeune Garion, âgé d’une quinzaine d’années, qu’il avait confié des années plus tôt à Dame Pol alors qu’il n’était qu’un nourrisson orphelin. Il n’est donc qu’un petit valet de ferme qui ignore tout de son ascendance et de sa destinée. « Le pion blanc des présages » est le premier tome d’une trilogie titrée « La Belgariade » relevant des sagas de fantaisie à l'américaine. La quatrième de couverture proclame que cet ouvrage est un « cycle majeur qui trouve sa place aux côtés du « Seigneur des Anneaux ». Cette affirmation demande à être précisée. L’auteur (ou plutôt les auteurs car Eddings a écrit avec son épouse semble-t-il) s’est très largement inspiré du chef-d’œuvre absolu de Tolkien. L’ennui, c’est que l’élève n’arrive pas à la cheville du maître. Il fait du Tolkien sans le souffle, sans la mystique et sans l’esprit ! Par exemple, il a juste remplacé l’anneau magique par une boule magique et le hobbitt par un valet de ferme. Et on pourrait continuer longtemps dans les comparaisons sur les personnages. Le pire vient de la faiblesse de l’intrigue. Il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome. On présente les personnages et on commence une très longue quête de l'Orbe un brin ennuyeuse. Seul point positif : le style est très fluide, ce qui permet une lecture aisée et agréable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bibi3335 Posté le 23 Août 2021
    Une très bonne série mais à laquelle il faut s’accrocher en effet la saga commence à été intéressant à partir de la troisième partie du tome 2 quand les personnages arrive en Nyissie mais l’attente vaut le coup les personnages sont attachants et l’univers est très complet
  • Tinaju Posté le 2 Août 2021
    Ce livre m'a été conseillé par yann72000, avec qui j'ai beaucoup de concordances au niveau des lectures. Je connaissais les Eddings de nom mais je n'avais jamais ouvert un de leurs livres. Bon, j'ai trouvé des longueurs, surtout dues au fait que nous découvrons le héros dès sa prime enfance et que ce 1er tome se finit alors qu'il a 15 ans. L'histoire, l'univers, les personnages, en bref tout se met en place. Et j'ai beaucoup aimé ! L'histoire est captivante même si elle ne fait que démarrer, l'univers est très réussi, les personnages sont travaillés (quoique que très manichéens) et soit attachants soit détestables , et l'écriture est très fluide. Ce livre m'a semblé être une délicate mise en bouche pour la suite de la série. Eh oui, parce qu'il faut le dire, j'ai été conquise. C'est une bien belle découverte et je rajoute de suite le tome 2 dans ma PAL. Pioche de Juillet 2021 choisie par Sflagg
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !