RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Prunelle de ses yeux

            Robert Laffont
            EAN : 9782221146095
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            La Prunelle de ses yeux

            Collection : La Bête noire
            Date de parution : 13/10/2016

            Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres.
            Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie… Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la...

            Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l'entraîner dans ses ténèbres.
            Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie… Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant.
            Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions…
            La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue qu'effrayante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C'est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman.

            « Ingrid desjours est une surdouée ! » Marina Carrère d'Encausse et Gérard Collard, Le Magazine de la santé.
            « Une virtuose de la dissection des états d'âme Et des clairs-obscurs contemporains. » Philippe Lefait, Des mots de minuit.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221146095
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            8.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Citrouille_mecanique Posté le 7 Avril 2019
              Un concept plutôt intéressant : c'est la première fois que j'entends parler de cécité de conversion. L'angle choisi était donc particulièrement original (même si la notion reste assez en surface et secondaire), et ça change des cas d'amnésie traditionnels qui ont tendance à être une facilité scénaristique dans les thrillers psychologiques. On a d'ailleurs une intrigue efficace et addictive. Au niveau de la construction narrative, on reste dans du classique : plusieurs points de vue, mais des personnages importants (pas de jeu sur l'identité d'un narrateur par exemple) et des allers et retours entre le passé et le présent avec deux fils narratifs parallèles. Dans l'ensemble, l'intrigue est plutôt bien maîtrisée bien qu'elle soit bien moins originale qu'elle ne le laissait supposer. Un récit bien rythmé, une ambiance toute particulière et une tension bien maintenue nous tient en haleine jusqu'à la fin. Les retournements de situation sont loin d'être imprévisibles (rien de spectaculaires, rien de renversant), mais ça fait le job et ça crée une histoire de fond intrigante. Ce qui m'a posé problème, en revanche, c'est plus le caractère extrême et caricatural des personnages. On n'en a malheureusement aucun pour relever le niveau. D'un côté, on a un pur méchant qui... Un concept plutôt intéressant : c'est la première fois que j'entends parler de cécité de conversion. L'angle choisi était donc particulièrement original (même si la notion reste assez en surface et secondaire), et ça change des cas d'amnésie traditionnels qui ont tendance à être une facilité scénaristique dans les thrillers psychologiques. On a d'ailleurs une intrigue efficace et addictive. Au niveau de la construction narrative, on reste dans du classique : plusieurs points de vue, mais des personnages importants (pas de jeu sur l'identité d'un narrateur par exemple) et des allers et retours entre le passé et le présent avec deux fils narratifs parallèles. Dans l'ensemble, l'intrigue est plutôt bien maîtrisée bien qu'elle soit bien moins originale qu'elle ne le laissait supposer. Un récit bien rythmé, une ambiance toute particulière et une tension bien maintenue nous tient en haleine jusqu'à la fin. Les retournements de situation sont loin d'être imprévisibles (rien de spectaculaires, rien de renversant), mais ça fait le job et ça crée une histoire de fond intrigante. Ce qui m'a posé problème, en revanche, c'est plus le caractère extrême et caricatural des personnages. On n'en a malheureusement aucun pour relever le niveau. D'un côté, on a un pur méchant qui est en plus d'une bêtise affligeante. Violent, sadique, raciste, antisémite, sexiste, pervers, c'est fou, on pourrait faire une liste de tous les défauts qui existent, et ça lui correspondrait ! Il n'a vraiment rien pour lui, le pauvre garçon ! Même si l'auteur essaie de décrire une relation assez conflictuelle avec sa mère (parce qu'il y en a toujours une, non ?), ça reste un personnage sans intérêt, tellement il est exagéré et sans nuance. Evidemment, c'est le pire des personnages qui donne un côté extrêmement manichéen au livre. Dommage pour un thriller psychologique d'avoir un personnage autant dénué de vraisemblance. D'autant que les autres personnes sont à peine mieux (un peu, quand même, faut pas abuser !) Maya est la caricature même de la fille soumise. Et même si ses problèmes de conscience ont pu être intéressants à soulever, elle reste sans grand caractère, et a cette fâcheuse manie de tomber amoureuse de tous les hommes qu'elle rencontre (parce que ça facilite l'histoire, encore une fois, mais ça reste ridicule). Et enfin Gabriel, qui est beaucoup trop ambivalent. Avec lui, on passe du chaud au froid. L'image de l'homme décrit en 2003 par les yeux de Victor, et l'homme du présent ne semblent pas avoir grand-chose en commun. Il a ce côté dragueur au début de l'intrigue, qu'il perd assez vite pour devenir un romantique. En fait, Gabriel est tout et son contraire, et même si ça aurait pu faire de lui un personnage intéressant car difficile à saisir, ce n'est pas le cas car il semble davantage s'adapter au scénario que développer un caractère qui lui est propre. Et au bout du compte, il manque seulement de contenance. Même Victor est caricatural à souhait dans son rôle d'infiltré qui finit par s'attacher à un de ceux qu'il voulait faire tomber. Il avait néanmoins plus de potentiel que les autres personnages, mais je l'ai trouvé malheureusement trop survolé. Bref, les personnages sont une grosse déception, et gâchent clairement la crédibilité du scénario, et c'est franchement dommage parce qu'à part ce (gros) détail, c'est une bonne lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • pioucorinne Posté le 22 Février 2019
              J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, un véritable page-turner malgré quelques longueurs tout de même mais une explosion de sentiments à un moment de l'histoire font que finalement ces petites longueurs n'ont pas gâché mon plaisir. Je me suis attachée aux personnages tant et si bien que de grosses larmes ont parcouru mes joues à un certain moment de l'histoire, un moment où l'amour d'un père pour son fils est le plus fort ... Gabriel est un père qui a perdu son fils, il veut se venger et on ne peut en tant que parent se mettre à sa place, à comprendre son envie de vengeance. De chapitre en chapitre nous nous retrouvons à l'époque où son fils était vivant et petit à petit on apprend un peu plus sur son histoire et sur ce qui s'est passé, un parallèle est fait avec l'expérience de Milgram (Cette expérience cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet) et d'autres fois on se retrouve en compagnie de Gabriel et de Maya et... J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, un véritable page-turner malgré quelques longueurs tout de même mais une explosion de sentiments à un moment de l'histoire font que finalement ces petites longueurs n'ont pas gâché mon plaisir. Je me suis attachée aux personnages tant et si bien que de grosses larmes ont parcouru mes joues à un certain moment de l'histoire, un moment où l'amour d'un père pour son fils est le plus fort ... Gabriel est un père qui a perdu son fils, il veut se venger et on ne peut en tant que parent se mettre à sa place, à comprendre son envie de vengeance. De chapitre en chapitre nous nous retrouvons à l'époque où son fils était vivant et petit à petit on apprend un peu plus sur son histoire et sur ce qui s'est passé, un parallèle est fait avec l'expérience de Milgram (Cette expérience cherchait à évaluer le degré d'obéissance d'un individu devant une autorité qu'il juge légitime et à analyser le processus de soumission à l'autorité, notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet) et d'autres fois on se retrouve en compagnie de Gabriel et de Maya et on s'attache à tout ce petit monde. J'ai aimé le personnage de Gabriel, il est fort, il est plein de charme :-) mais il a aussi ses faiblesses, on sent en lui la douleur de la perte de son enfant chéri et cela jusque dans sa cécité. J'ai aimé aussi le personnage de Maya, jeune femme fragile, peu sure d'elle qui a aussi ses propres failles. J'ai aimé Victor, le fils de Gabriel, un jeune homme avec des convictions et un amour de la vérité ... Que me reste-t-il à la fin de cette histoire ? un sentiment de tristesse, de regrets, de temps perdus ... la douleur de Gabriel et de Maya que je ne peux effacer ...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Kaky Posté le 15 Février 2019
              : Un véritable coup de cœur pour moi. Je l'ai trouvé bien renseigné sur le monde des aveugles, bien écrit. J'aime quand le personnage principal est clairement indiqué en début de chapitre comme ce fût le cas ici. L'histoire est riche en rebondissements, mais sans en être trop. Les chapitres sont courts ce qui fait que l'on a toujours envie d'en savoir plus sur ce qui va/est arrivé aux personnages. Je pense que si j'avais pu le lire d'un trait, je l'aurais fait. Si vous ne l'avez pas lu, je vous le conseille :)
            • LeSuricate Posté le 20 Janvier 2019
              3è place en terme de plaisir de lecture pour ma part, la prunelle de ses yeux a eu le mérite d’être instructif en terme d’expériences et de connaissances psychologiques. De l’expérience à la soumission de Milgram, à celle de la résignation acquise, tout en passant par des notions à propos de la cécité de conversion, Ingrid Desjours nous entraîne sur un deuxième sujet du quotidien, les bizutages d’université. Après le terrorisme islamiste de ‘’les fauves’’, on retrouve le même type de récit, quoique moins intense. L’autrice nous permet quand même de satisfaire notre curiosité grâce à des articles ‘’réels’’ livrés périodiquement le long du roman, et recompilé pour certains dans une postface riche d’enseignement. Avec un roman mêlant passé et présent, handicap et traumatisme, I.Desjours devient officiellement une valeur presque sûre à suivre… les yeux fermés (ah ah ah ! je sors…)
            • Naissou46_books Posté le 7 Janvier 2019
              Cela fait un petit moment que je souhaitais lire un des thrillers d'Ingrid Desjours et c'est chose faite grâce à la boxe de colibris. Que dire? waouh!! Je suis rentrée immédiatement dans l'histoire. C'est captivant, haletant, un véritable page turner. Je me suis surprise à avoir peur du dénouement, dénouement que j'attendais avec impatience. Je me suis attachée aux personnages de Maya et de Victor (bien que l'on découvre ce dernier grâce aux chapitres nous ramenant dans le passé. Même si j'ai énormément apprécié La prunelle de mes yeux, j'ai eu du mal avec certains passages car ils décrivez des actes de violence de jeunes sur d'autres jeunes. Ces passage m'ont été dur à lire (encore plus le passage à tabac de Victor ), cela me faisait écho au dernier épisode de la saison 2 de 13 reasons why où une scène m'a littéralement traumatisé. Mid part ces passages, cette lecture m'a beaucoup plu et Ingrid Desjours et une auteure donc je compte bien découvrir ses autres livres. Âmes sensibles s'abstenir.
            Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
            Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.