Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221245729
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Vie en confettis

Date de parution : 19/09/2019

 

Valentine aime d’un amour exclusif les Buldozorus (« les meilleures céréales du monde »), les roses-cheveux de sa mère, Matthieu (qui ne lui jette jamais un regard), et ses parents, avec lesquels elle forme un trio fusionnel.
Si fusionnel que lorsque ces derniers lui annoncent l’arrivée d’un petit frère, le ciel...

Valentine aime d’un amour exclusif les Buldozorus (« les meilleures céréales du monde »), les roses-cheveux de sa mère, Matthieu (qui ne lui jette jamais un regard), et ses parents, avec lesquels elle forme un trio fusionnel.
Si fusionnel que lorsque ces derniers lui annoncent l’arrivée d’un petit frère, le ciel lui tombe sur la tête. D’autant que ce bébé n’a rien à voir avec le supplément de bonheur promis, bien au contraire. Jamais son père n’a été si préoccupé, sa mère si triste. Une tristesse contre laquelle, elle, Valentine, est impuissante. Et ça, ce n’est juste pas possible…
Alors, armée de sa gouaille et de son imagination débordante, elle va tout mettre en oeuvre pour chasser le malheur poisseux qui s’est abattu sur son petit monde.
Portée par une jeune héroïne formidable, une ode à la fin de l’enfance, ses déchirements et ses flamboiements.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221245729
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • unbrindesyboulette Posté le 29 Juin 2020
    J’ai été surprise lors de la découverte de ce roman car je pensais lire une histoire légère, drôle mais non… Non, « La vie en confettis » parle de sujets difficiles. J’avoue que j’ai mis du temps à entrer dans l’histoire. De plus, Valentine, la narratrice, a un langage surprenant, un langage avec des mots inventés, des mots franglais, un langage pour lequel je ne suis pas habituée mais qui se découvre. Cependant, « La vie en confettis » parle de la famille, des rapports entre les membres de la famille, l’arrivée d’un bébé, les tourments des adolescents, la solitude, le sentiment d’abandon. Hélène Vergé évoque le bouleversement qu’est l’arrivée d’un bébé dans une famille. Le fait que l’équilibre créé par les membres de cette famille va être totalement chamboulé. Le fait que l’attention n’est plus la même pour le premier enfant. Le fait que ce premier enfant ne sent plus aimé et qu’il veuille attirer l’attention par tous les moyens. C’est tout un équilibre familial à reconstruire. Hélène Vergé aborde aussi le sujet très difficile du deuil d’un enfant et de toutes ses conséquences douloureuses pour tous les membres de la famille. Dans son premier roman, Hélène Vergé met bien en... J’ai été surprise lors de la découverte de ce roman car je pensais lire une histoire légère, drôle mais non… Non, « La vie en confettis » parle de sujets difficiles. J’avoue que j’ai mis du temps à entrer dans l’histoire. De plus, Valentine, la narratrice, a un langage surprenant, un langage avec des mots inventés, des mots franglais, un langage pour lequel je ne suis pas habituée mais qui se découvre. Cependant, « La vie en confettis » parle de la famille, des rapports entre les membres de la famille, l’arrivée d’un bébé, les tourments des adolescents, la solitude, le sentiment d’abandon. Hélène Vergé évoque le bouleversement qu’est l’arrivée d’un bébé dans une famille. Le fait que l’équilibre créé par les membres de cette famille va être totalement chamboulé. Le fait que l’attention n’est plus la même pour le premier enfant. Le fait que ce premier enfant ne sent plus aimé et qu’il veuille attirer l’attention par tous les moyens. C’est tout un équilibre familial à reconstruire. Hélène Vergé aborde aussi le sujet très difficile du deuil d’un enfant et de toutes ses conséquences douloureuses pour tous les membres de la famille. Dans son premier roman, Hélène Vergé met bien en avant les conséquences néfastes du silence, des non-dits dans une famille quand un drame survient. Elle met en avant la puissance de l’imagination d’une ado quand plus rien ne va autour d’elle. Elle met en avant que l’amour reste une valeur sûre dans laquelle chacun peut s’y réfugier. « La vie en confettis » est un roman vraiment particulier dans tous les sens, un roman que j’ai du apprivoiser avec un peu de temps, un roman qui aborde des sujets difficiles mais réels. Hélène Vergé a écrit un premier roman audacieux!
    Lire la suite
    En lire moins
  • karagozsati Posté le 29 Mars 2020
    C'est l'histoire de Valentine, une ado de 13 ans, qui coule des jours heureux auprès de ses parents adorés qui n'ont d'yeux que pour elle. Valentine en pinc epour un dénommé Mathieu qui lui l'ignore complètement. Dans cette période de l'adolescence où les changements physiques et psychologiques sont nombreux, où Valentine a plus que jamais besoin de ses parents, l'ordre des choses va brutalement basculé. Le jour où ses parents lui annoncent qu'elle va avoir un petit frère, son univers s'écroule. Sa vie part en confettis. Exit la petite vie tranquille pour Valentine! Mais Valentine ne se doute pas que le pire est à venir. Ses manigances ne vont pas arranger les choses. La mort subite de son petit frère Pierre, née prématurément, va faire perdre pied à ses parents. Valentine va se retrouver seule avec ses problèmes d'ado. Mais consciente que ses parents ont plus ue jamais besoin d'elle, elle va tout entreprendre pour essayer de repecher ses parents noyés dans la douleur pour les ramener à la vie. Ce qui ne sera pas chose facile car cette perte soudaine va raviver de profondes blessures et faire resurgir les fantômes du passé.
  • mallaurylit Posté le 26 Février 2020
    Chère Hélène, . Ah !! Les émotions...Ces milliers de vibrations qui t’agitent de l’intérieur, qui te transpercent de partout, jusqu’à te faire vriller de la tête, t’entraîner vers des pensées si abstraites qu’elles modifient, transforment, déforment, enjolivent parfois ce qui est, ce que tu vis. Comme un flux, un reflux d’impressions qui t’emmènent d’un côté, puis de l’autre. . Valentine, elle te présente son monde, à sa manière, et alors elle crée, comme une artiste, son propre média, pour dire, un langage particulier, connu d’elle seule, mais universel pour celui qui cherche à comprendre. Dans cette langue imaginative, la sienne, elle retranscrit son quotidien, celui de l’adolescente, encore un pied dans l’enfance, et pas encore prête à mettre l’autre dans le monde des adultes. Quand elle te raconte, elle te met dans la tête des images, pleines de poésie et avec elle tout prend forme, elle t’offre son univers et te demande de faire preuve de tolérance, de bienveillance, de savoir t’écarter des schémas habituels. Parce que dans ce qu’elle énonce, on perçoit ce qui pourrait être, des représentations uniques, qui font le monde plus beau ou plus triste, mais tellement si vivant…. . Ce roman, c’est une histoire dont tu ne peux te détacher, c’est... Chère Hélène, . Ah !! Les émotions...Ces milliers de vibrations qui t’agitent de l’intérieur, qui te transpercent de partout, jusqu’à te faire vriller de la tête, t’entraîner vers des pensées si abstraites qu’elles modifient, transforment, déforment, enjolivent parfois ce qui est, ce que tu vis. Comme un flux, un reflux d’impressions qui t’emmènent d’un côté, puis de l’autre. . Valentine, elle te présente son monde, à sa manière, et alors elle crée, comme une artiste, son propre média, pour dire, un langage particulier, connu d’elle seule, mais universel pour celui qui cherche à comprendre. Dans cette langue imaginative, la sienne, elle retranscrit son quotidien, celui de l’adolescente, encore un pied dans l’enfance, et pas encore prête à mettre l’autre dans le monde des adultes. Quand elle te raconte, elle te met dans la tête des images, pleines de poésie et avec elle tout prend forme, elle t’offre son univers et te demande de faire preuve de tolérance, de bienveillance, de savoir t’écarter des schémas habituels. Parce que dans ce qu’elle énonce, on perçoit ce qui pourrait être, des représentations uniques, qui font le monde plus beau ou plus triste, mais tellement si vivant…. . Ce roman, c’est une histoire dont tu ne peux te détacher, c’est un style, une écriture qui bouleverse tes habitudes, mais qui te fait tellement de bien, qui te démontre que tu peux regarder autrement. Oui, il faut savoir lâcher prise, ça peut être loin de tes repères habituels, mais c’est tellement bon, ça réveille des sensations oubliées, endormies depuis longtemps parfois, cette part d’enfance que tu avais rangé dans la petite boite des souvenirs et qui avec tes mots, merci Hélène, ne demande qu’à être ouverte à nouveau… . J’ai aimé ton récit, ces sensations que tu disperses tout au long, j’ai souri, été émue, profondément, mais surtout j’ai été émerveillée par toutes ces couleurs qui transparaissent dans chacune de tes expressions, par cette folie si douce, si belle, celle qui sait mettre de la fantaisie dans tout, celle qui sait comment nous partager de très belles émotions…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nat_85 Posté le 25 Février 2020
    Je remercie chaleureusement Hélène Vergé pour sa confiance et l’envoi de son roman. » La vie en confettis « de Hélène Vergé est paru en 2019 aux éditions Robert Laffont. A bientôt 14 ans, Valentine vit une relation fusionnelle avec ses parents. Fille unique, elle aime être au centre de leurs attentions. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout ce sont les céréales Buldozorus et aussi Matthieu, le garçon le plus craquant du collège. Bref, la vie de Valentine tourne autour des préoccupations de son âge, quoique… Mais tout cet équilibre parfait s’écroule le jour où sa mère lui annonce : p. 24 : » – Mon trésor, tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur. « Une chose ne change pas cependant. A chacun de ses anniversaires, sa mère déserte le foyer pour ne rentrer que tardivement, l’ombre d’elle-même. p. 46 : » J’essayais de ne pas chercher à comprendre pourquoi chaque année, elle avait l’air si mal à la date de mon anniversaire. « En attendant, Valentine ne comprend vraiment pas l’engouement de tout le monde pour ce cataclysme, la naissance à venir. p. 70 : » Le comble, c’est qu’une fois que vous avez mis bas, je... Je remercie chaleureusement Hélène Vergé pour sa confiance et l’envoi de son roman. » La vie en confettis « de Hélène Vergé est paru en 2019 aux éditions Robert Laffont. A bientôt 14 ans, Valentine vit une relation fusionnelle avec ses parents. Fille unique, elle aime être au centre de leurs attentions. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout ce sont les céréales Buldozorus et aussi Matthieu, le garçon le plus craquant du collège. Bref, la vie de Valentine tourne autour des préoccupations de son âge, quoique… Mais tout cet équilibre parfait s’écroule le jour où sa mère lui annonce : p. 24 : » – Mon trésor, tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur. « Une chose ne change pas cependant. A chacun de ses anniversaires, sa mère déserte le foyer pour ne rentrer que tardivement, l’ombre d’elle-même. p. 46 : » J’essayais de ne pas chercher à comprendre pourquoi chaque année, elle avait l’air si mal à la date de mon anniversaire. « En attendant, Valentine ne comprend vraiment pas l’engouement de tout le monde pour ce cataclysme, la naissance à venir. p. 70 : » Le comble, c’est qu’une fois que vous avez mis bas, je me suis renseignée, on vous donne même pas la Légion d’honneur pour service rendu à la démographie en France. Tu parles, après vous avoir vidée comme un lapin, on vous colle dans les bras un marmot à remporter chez vous, le mec, vous savez pas qui c’est, et ils réfléchissent pas, les gens en blanc, que si t’as déjà un chat à la maison ça t’arrange pas, imaginez un peu si votre chat est allergique au bébé. Surtout si votre bébé vous a éventrée à l’arrivée vous avez p’t’être pas envie de le rembarquer en take away. « Le petit frère n’est même pas encore là que déjà Valentine passe au second plan. p. 92 : » Surtout, je sentais le truc venir, le frérot allait me voler la vedette, et moi je ne serais plus l’unique merveille du monde de mes vieux. Tout était fini pour moi. L’existence n’est qu’une route à sens unique vers sa propre obsolescence. « Mais la naissance de Pierre va faire ressurgir de vieux démons et faire plonger la famille dans le désarroi le plus total… J’ai été franchement déroutée à la lecture des premières pages de ce roman. Le style d’écriture est très original et j’avoue avoir eu quelques difficultés à l’appréhender. Mais ensuite je me suis laissée prendre par le rythme, l’invention des mots, la poésie et le franc-parlé de Valentine. Le style dénote avec le tragique de la situation. C’est à la fois plein de tendresse, d’incompréhension, d’amour et de déni. J’ai été très émue par la force de l’amour qui relie ces trois êtres. Bref, lire ce roman c’est comme manger un bonbon, c’est doux au début et ça pétille au fur et à mesure, tellement, mais tellement, que vous en avez les larmes aux yeux !Bravo pour ce premier roman!
    Lire la suite
    En lire moins
  • dannso Posté le 22 Février 2020
    Je dois avouer que j'ai failli abandonner ma lecture, tant la langue utilisée par l'auteure me déplaisait. Et puis la détresse exprimée par Valentine a fini par me toucher. L'auteure montre bien la difficulté des relations familiales, le besoin des enfants de se sentir aimés, comment un évènement tragique peut presque détruire une famille. Elle décrit comment Valentine va se sentir abandonnée, au point de souhaiter la mort de son petit frère. Elle nous rappelle qu'il ne faut pas prendre les enfants pour des adultes en miniature. J'ai finalement aimé ce livre, mais je continue à regretter que l'auteure ait utilisé cette langue tout au long de son livre.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !