Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Traversées
Caroline Pasquier (traduit par)
Date de parution : 17/11/2022
Éditeurs :
Presses de la cité
Nouveauté

Traversées

Caroline Pasquier (traduit par)
Date de parution : 17/11/2022

Un amour infini, en suspens entre deux mondes...

 

Liane a épousé très jeune Armand de Villiers, ambassadeur de France aux Etats-Unis. Mère de deux petites filles, épouse heureuse, elle s'apprête à accompagner son mari à bord du Normandie, le paquebot...

Liane a épousé très jeune Armand de Villiers, ambassadeur de France aux Etats-Unis. Mère de deux petites filles, épouse heureuse, elle s'apprête à accompagner son mari à bord du Normandie, le paquebot le plus somptueux qui ait jamais pris la mer. Armand est en effet rappelé d'urgence à Paris. Car nous sommes...

Liane a épousé très jeune Armand de Villiers, ambassadeur de France aux Etats-Unis. Mère de deux petites filles, épouse heureuse, elle s'apprête à accompagner son mari à bord du Normandie, le paquebot le plus somptueux qui ait jamais pris la mer. Armand est en effet rappelé d'urgence à Paris. Car nous sommes en 1939 et la guerre menace. Lors de cette traversée de rêve, dernière splendeur d'une époque qui va s'éteindre, rien ne prépare la jeune femme à faire la connaissance de Nick Burnham dans les salons du prestigieux paquebot. Nick est marié, et mal marié ; mais il a un fils qu'il adore, tout comme Liane est attachée à son mari et à ses enfants. Et, avec une même loyauté, tous deux refusent l'amour qui les pousse irrésistiblement l'un vers l'autre. Pourtant le destin les guette. Ironie du sort, ils se retrouveront plus tard, en plein océan, cette fois en direction de l'Amérique. Et seuls. Dangereux voyage où s'affronteront l'amour et la raison, la passion et la tendresse, jusqu'au jour où Liane devra faire un choix dramatique…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258204546
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782258204546
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ErikDulaure 31/05/2022
    Un roman bien documenté et une bonne histoire glamour sur fond de la deuxième guerre mondiade. Sans être de la grande littérature, on est facilement transporté par l'histoire et attaché aux personnages. Epouse de l'ambassadeur de France aux États-Unis, Liane embarque à bord du somptueux Normandie pour rentrer au pays. Elle y fait la connaissance d'un riche Américain. Nous sommes en 1939, et cette traversée de rêve marque la fin d'une époque dorée. Bientôt, les destins bouleversés seront emportés dans les tourments de la guerre.
  • Marcellina 17/11/2020
    Pas mal du tout pour un roman détente qui se lit en quelques heures. Je connais l'auteure et ses travers, notamment ses répétitions qui n'en finissent pas et bien, pour ce récit, ça ne m'a pas sauté aux yeux et c'est une bonne chose ;-) Une bonne chose pour moi qui ne me suit pas lassée du coup de ma lecture. Une fois de plus un roman bien documenté sur une période que l'auteure a déjà exploré dans d'autres romans à savoir la deuxième guerre mondiale. Ici, elle se concentre sur le tout début et on vit avec les français et les anglais l'entrée en guerre contre l'Allemagne alors que l'Amérique continue à vivre joyeusement de l'autre côté de l'Atlantique. Tout changera bien sûr avec Pearl Harbor et là, c'est le monde qui va s'enflammer. Elle aborde avec beaucoup de sensibilité le patriotisme qui quand il est poussé à l'extrême peut passer pour de la traîtrise ; elle nous décrit avec beaucoup de justesse la vie hors du temps des transatlantiques à bord de navires éblouissants ; elle analyse avec beaucoup de justesse l'hypocrisie de la société chic américaine qui en fait pourtant encore rêver beaucoup ; elle nous parle enfin de l'amour qui... Pas mal du tout pour un roman détente qui se lit en quelques heures. Je connais l'auteure et ses travers, notamment ses répétitions qui n'en finissent pas et bien, pour ce récit, ça ne m'a pas sauté aux yeux et c'est une bonne chose ;-) Une bonne chose pour moi qui ne me suit pas lassée du coup de ma lecture. Une fois de plus un roman bien documenté sur une période que l'auteure a déjà exploré dans d'autres romans à savoir la deuxième guerre mondiale. Ici, elle se concentre sur le tout début et on vit avec les français et les anglais l'entrée en guerre contre l'Allemagne alors que l'Amérique continue à vivre joyeusement de l'autre côté de l'Atlantique. Tout changera bien sûr avec Pearl Harbor et là, c'est le monde qui va s'enflammer. Elle aborde avec beaucoup de sensibilité le patriotisme qui quand il est poussé à l'extrême peut passer pour de la traîtrise ; elle nous décrit avec beaucoup de justesse la vie hors du temps des transatlantiques à bord de navires éblouissants ; elle analyse avec beaucoup de justesse l'hypocrisie de la société chic américaine qui en fait pourtant encore rêver beaucoup ; elle nous parle enfin de l'amour qui parfois nous dépasse et nous pousse à l'extrême. Il y a 21 ans, on a eu la chance de faire la transatlantique en famille sur le dernier navire de croisière encore en activité à l'époque à savoir le QE2 et croyez-moi, c'était magique. Tout était vieillot, les cabines étaient petites, tout semblait parfois partir en morceaux mais ça respirait la classe anglaise avec les règles d'habillement en fonction de l'heure de la journée, le protocole du 'tea time', les jeux sur le pont promenade, le spa et la piscine intérieure, la plus grande bibliothèque flottante au monde, les repas parfaits dignes d'un restaurant étoilé et la soirée du capitaine. On n'était pas dans une suite comme les héros de ce roman et pourtant, la même magie était présente...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Synonymeuse 18/01/2017
    Une variation intéressante. Je dis variation car le problème avec Danielle Steel, c'est qu'après avoir lu un de ses romans, on les a tous lu. Peu importe le lieu et l'époque, les personnages seront toujours beaux, fortunés - s'ils ne le sont pas au début de l'histoire c'est une question de quelques pages - et doués de qualités de coeur remarquables. Ils auraient tout pour être heureux, mais prennent les mauvaises décisions, perdent du temps, ce qui est un gaspillage de papier. La vie leur réservera quelques épreuves au milieu de tout ce glamour, jusqu'au happy end, avec quelques remous dramatiques et des dilemmes moraux facilités par les circonstances. Le héros et l'héroïne doivent rester dans les limites du bon goût qui sied à l'auteure. [masquer]J'imagine que c'est plus facile de tromper son mari vieillissant avec un bel étalon dans la force de l'âge quand le vieux schnock préfère sa patrie à sa famille...et que les méchants Nazis vont se charger de l'exécuter pour faire place libre aux côtés de la jeune veuve afin qu'elle puisse légitimer l'adultère sans divorcer du courageux résistant. Ça se goupille bien, comme on dit. [/masquer] Le genre sentimental n'est pas ma tasse de thé, il faut... Une variation intéressante. Je dis variation car le problème avec Danielle Steel, c'est qu'après avoir lu un de ses romans, on les a tous lu. Peu importe le lieu et l'époque, les personnages seront toujours beaux, fortunés - s'ils ne le sont pas au début de l'histoire c'est une question de quelques pages - et doués de qualités de coeur remarquables. Ils auraient tout pour être heureux, mais prennent les mauvaises décisions, perdent du temps, ce qui est un gaspillage de papier. La vie leur réservera quelques épreuves au milieu de tout ce glamour, jusqu'au happy end, avec quelques remous dramatiques et des dilemmes moraux facilités par les circonstances. Le héros et l'héroïne doivent rester dans les limites du bon goût qui sied à l'auteure. [masquer]J'imagine que c'est plus facile de tromper son mari vieillissant avec un bel étalon dans la force de l'âge quand le vieux schnock préfère sa patrie à sa famille...et que les méchants Nazis vont se charger de l'exécuter pour faire place libre aux côtés de la jeune veuve afin qu'elle puisse légitimer l'adultère sans divorcer du courageux résistant. Ça se goupille bien, comme on dit. [/masquer] Le genre sentimental n'est pas ma tasse de thé, il faut bien l'avouer. Dans ma prime jeunesse, je préférai les Chair de Poule aux Coeur Grenadine. Comme quoi il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau. Parce qu'ici, c'est du pur et dur, parfumé à la rose. Je ne sais pas ce qui m'a plu par rapport aux autres romans de cette auteure très prolixe, sans doute était-ce le lieu et le moment, le contexte historique, puisqu'il n'y a que cela qui change d'un roman à l'autre. On sent, comme toujours, une bonne documentation de l'auteure et je ne trouve pas sa plume désagréable. C'est clair et facile à comprendre, avec quelques tournures à l'eau de rose mais rien de gênant. Sans les facilités scénaristiques qu'a préféré choisir l'auteure, ç'aurait pu être un très bon roman. Malheureusement, c'est juste un Danielle Steel de plus. Quand même une bonne histoire sur fond de seconde guerre mondiale.
    Lire la suite
    En lire moins
  • oran 10/07/2016
    C’est un livre, un de ces livres de poche glissés subrepticement dans la valise des congés qui exhale tout à la fois l’ambre solaire, l’air vivifiant de l’océan, l’herbe sèche parce qu’il nous accompagne quelques jours pendant l’été. Un roman qui n’a sans doute pas d’autre ambition que de nous permettre de sombrer peu à peu dans la torpeur post méridienne, de nous évader de notre quotidien trop sérieux, de nous échapper de notre environnement et de rêver. Rêve de « midinette » sans doute, comme voyager à peu de frais à bord du Normandie… mais cela fait du bien, de temps en temps, de se laisser aller à ce type de lecture et de voguer dans le roman "fleur bleue"
  • Yoyo7668 11/09/2014
    Difficile d'y croire!!!
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité de Danielle Steel
Entrez dans les coulisses, suivez l'actualité et découvrez, en avant-première, les nouveaux romans de Danielle Steel.