Lisez! icon: Search engine
Angélus
Date de parution : 08/06/2023
Éditeurs :
Lizzie
En savoir plus
PRIX CONSEILLÉ
26.99 €
Deux abbayes, deux jours, deux crimes.
Lauréat du prix France Bleu - Grands Détectives et du prix Historia.

 
An de grâce, 1165, en terre d’Occitanie.

Un ange accroché dans un arbre. Mort. Le corps a été supplicié puis déguisé. Très vite, d’autres cadavres angéliques sont découverts. Les victimes travaillaient...
An de grâce, 1165, en terre d’Occitanie.

Un ange accroché dans un arbre. Mort. Le corps a été supplicié puis déguisé. Très vite, d’autres cadavres angéliques sont découverts. Les victimes travaillaient pour l’atelier de Jordi de Cabestan, tailleur de pierre. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main...
An de grâce, 1165, en terre d’Occitanie.

Un ange accroché dans un arbre. Mort. Le corps a été supplicié puis déguisé. Très vite, d’autres cadavres angéliques sont découverts. Les victimes travaillaient pour l’atelier de Jordi de Cabestan, tailleur de pierre. La panique se répand. Certains voient dans ces crimes la main du diable. D’autres soupçonnent les cathares, secte nouvellement apparue qui prétend représenter les Vrais Chrétiens.
Jeune noble, Raimon de Termes est missionné afin de découvrir l’assassin. Face à lui, et pour se disculper, les hérétiques cathares désignent une des leurs, Aloïs de Malpas. De son côté, Jordi de Cabestan veut venger ses compagnons. Trois enquêtes labyrinthiques vont les mener vers une vérité qu’aucun d’entre eux n’imaginait.

Livre audio lu par l'auteur.


PRESSE :

"Une formidable fresque historique dans la lignée de celles du maître, Umberto Eco.Le Figaro

"Aux développements érudits d'un Umberto Eco ou d'un Peter Tremayne, Soulié préfère le romanesque et la trame policière purs, tout en soignant l'arrière-plan politique et religieux troublé d'une province en proie aux luttes d'intérêts. Entre fanatisme, batailles de pouvoir, meurtres en cascade et cheminement intérieur des personnages, on ne s'ennuie pas un instant." Isabelle Mity, Historia

"Dans une ambiance digne du Nom de la Rose, François-Henri Soulié nous entraîne dans le monde fascinant des Cathares... [Le XIIe] siècle s'est exprimé par la foi et Dieu était omniprésent [...]. La foi, encore aujourd'hui, qu'elle soit religieuse, politique ou idéologique, peut conduire au fanatisme et devenir criminelle. Angélus est un livre de révolte contre ce fanatisme." La Dépêche du Midi

"Ce roman policier utilise ses personnages pour immerger son lecteur dans le Moyen Âge […]. Cette enquête captivante se distingue aussi par son écriture teintée de langage médiéval." La Vie

"On est frappés par la précision. On y est, c’est vraiment le Moyen Âge. On a l’impression que c’est un historien qui écrit un livre, plutôt qu’un romancier qui écrit une intrigue dans un contexte historique. […] C’est là le tour de force : ce n’est pas un roman carte postale, on est réellement plongés dans cette enquête." France Bleu
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036627200
Façonnage normé : MP3
Lizzie
En savoir plus
PRIX CONSEILLÉ
26.99 €
EAN : 9791036627200
Façonnage normé : MP3

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Loloduf 14/05/2024
    Dès le début, j’ai été bluffée par l’érudition et les recherches effectuées en ce qui concerne le langage de l’époque et tous les aspects du mode de vie des différentes classes sociales. Ensuite j’ai beaucoup apprécié de retrouver les noms de sites que j’ai visités pendant des vacances et j’ai beaucoup utilisé internet pour replacer les lieux et les monuments. L’enquête est plaisante mais s’avère assez lente et elle est plutôt une excuse pour découvrir le quotidien de l’époque et les luttes entre l’Eglise et les seigneurs et les luttes d’influence au sein même de l’Eglise. Son dénouement est par contre assez rapide. Un livre intéressant.
  • JOLIVERT 21/04/2024
    Remontons le temps et partons en Occitanie, en 1165, entre Carcassonne et Narbonne. Le décor est planté. Nous voici plongés en pleine guerre entre les abbayes installées par l’Eglise qui a su instaurer le système des paroisses pour mieux imposer son pouvoir sur la société. Croix de carrefours, de chemin et chapelles ponctuent le paysage occitan et imbibent de religiosité les esprits, parfois jusqu’au fanatisme. C’est aussi, dans cette région, le temps des divisions profondes entre le catholicisme qui impose son modèle ostentatoire d’édifices et d’imageries et le catharisme naissant qui prône des fondamentaux comme la pauvreté, le partage et l’inutilité des lieux de culte pour nourrir et exprimer sa foi. C’est donc dans cette atmosphère où anges et démons se côtoient dans l’imaginaire collectif que deux crimes vont être commis parmi les tailleurs de pierre de l’atelier de Jordi de Cabestan. Deux victimes grimées grossièrement en anges que les esprits apeurés attribuent immédiatement au Diable. Presque simultanément trois enquêtes vont être lancées. La première par Raimon de Termes, un jeune noble missionné par l’Archevêque de Carcassonne et qui prends cette injonction avec enthousiasme. Une allusion directe au prestige que le statut de chevalier acquiert à cette époque par le fait que l’Eglise idéalise en lui le rôle de combattant œuvrant pour instaurer la paix de Dieu. Non loin de là, Aloïs de Malpa, une convertie à ce que les Cathares désignent comme étant la vraie foi, est sollicitée par les siens que l’on accuse injustement de ces crimes, pour les blanchir de ces exactions. Et enfin, Jordi de Cabestan ne peut rester insensible face à ces drames et il décidera, lui aussi, de partir à la recherche du criminel afin de venger ses compagnons de labeur. Nous assistons donc, au gré des chapitres, aux enquêtes de ces trois personnages. Une stratégie qui permet d’enrichir cette intrigue par l’exploration de domaines bien différents mais constitutifs de la société médiévale : la sculpture, la chevalerie, le catharisme et le christianisme romain. Nous arrivons à un dénouement à la hauteur de l’intrigue, porté par une écriture exigeante et fluide, riche et pointue. La justesse des mots nous entraine dans une lecture immersive grisante et quelque peu troublante. En effet, sous la plume de l’auteur, les mots nous mènent bien loin de la précipitation des enquêtes des héros de notre époque. Ici tout se découvre à pied ou à cheval, en fonction du lever du jour ou de l’invasion de la nuit. Un rythme, une lenteur qui s’impose malgré le va et vient permanent entre les péripéties des trois protagonistes. Entre le premier et le dernier mot il ne s’est écoulé que deux jours qui semblent s’être étirés extraordinairement grâce à un espace-temps historique, chronologique et narratif parfaitement maitrisé. Un voyage dans le temps où celui de la lecture a été pour moi des plus agréables. Remontons le temps et partons en Occitanie, en 1165, entre Carcassonne et Narbonne. Le décor est planté. Nous voici plongés en pleine guerre entre les abbayes installées par l’Eglise qui a su instaurer le système des paroisses pour mieux imposer son pouvoir sur la société. Croix de carrefours, de chemin et chapelles ponctuent le paysage occitan et imbibent de religiosité les esprits, parfois jusqu’au fanatisme. C’est aussi, dans cette région, le temps des divisions profondes entre le catholicisme qui impose son modèle ostentatoire d’édifices et d’imageries et le catharisme naissant qui prône des fondamentaux comme la pauvreté, le partage et l’inutilité des lieux de culte pour nourrir et exprimer sa foi. C’est donc dans cette atmosphère où anges et démons se côtoient dans l’imaginaire collectif que deux crimes vont être commis parmi les tailleurs de pierre de l’atelier de Jordi de Cabestan. Deux victimes grimées grossièrement en anges que les esprits apeurés attribuent immédiatement au Diable. Presque simultanément trois enquêtes vont être lancées. La première par Raimon de Termes, un jeune noble missionné par l’Archevêque de Carcassonne et qui prends cette injonction avec enthousiasme. Une allusion directe au prestige que le statut de chevalier acquiert à cette époque par le fait que...
    Lire la suite
    En lire moins
  • latina 27/01/2024
    Me voilà encore cafardeuse, comme toujours quand je referme un roman que j’ai ADORE. Oui, je me sens orpheline de cette histoire se passant en Occitanie, dans la région de Carcassonne. Abbayes, Cathares, Moyen-Age…tout me plait ! L’histoire est passionnante et rebondit continuellement, il s’agit d’un polar, finalement. Des cadavres sont découverts avec des ailes attachées au dos, mis en scène pour figurer des anges morts. Raimon de Termes, dont le parrain est le fameux Raymon de Trencavel est chargé par l’archevêque de traquer l’assassin. De l’abbaye de La Grassa à l’abbaye St Hilaire, en passant par Narbonne, tout nous mène aux Cathares et à la belle et sage Aloïs, mais aussi à l’Eglise catholique cupide et avide de pouvoir. L’imagier/ sculpteur sur pierre Jordi de Cabestan est particulièrement touché par les meurtres, et participera lui aussi à l’enquête qui nous conduira aux confins des bassesses humaines. L’auteur manie la plume de manière éblouissante, son style imagé et rempli de tournures médiévales est savoureux. La façon de vivre des riches, des moines, des Cathares est mêlée à la description des paysages magnifiques de cette région que j’affectionne particulièrement. Je ressors enchantée et comme je l’ai dit, le vague à l’âme. Une solution ? Deux, plutôt : lire encore un roman de cet auteur, et donc le tome 2 de la trilogie « Occitania » ; et réserver mes vacances au pays cathare ! Me voilà encore cafardeuse, comme toujours quand je referme un roman que j’ai ADORE. Oui, je me sens orpheline de cette histoire se passant en Occitanie, dans la région de Carcassonne. Abbayes, Cathares, Moyen-Age…tout me plait ! L’histoire est passionnante et rebondit continuellement, il s’agit d’un polar, finalement. Des cadavres sont découverts avec des ailes attachées au dos, mis en scène pour figurer des anges morts. Raimon de Termes, dont le parrain est le fameux Raymon de Trencavel est chargé par l’archevêque de traquer l’assassin. De l’abbaye de La Grassa à l’abbaye St Hilaire, en passant par Narbonne, tout nous mène aux Cathares et à la belle et sage Aloïs, mais aussi à l’Eglise catholique cupide et avide de pouvoir. L’imagier/ sculpteur sur pierre Jordi de Cabestan est particulièrement touché par les meurtres, et participera lui aussi à l’enquête qui nous conduira aux confins des bassesses humaines. L’auteur manie la plume de manière éblouissante, son style imagé et rempli de tournures médiévales est savoureux. La façon de vivre des riches, des moines, des Cathares est mêlée à la description des paysages magnifiques de cette région que j’affectionne particulièrement. Je ressors enchantée et comme je l’ai dit, le vague à l’âme....
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gaphanie 18/10/2023
    Moyen-âge. Jordi de Cabestan est sculpteur ou tailleur de pierre, en fait, c'est lui qui sculpte les "ornements" des monuments. Il est maître artisan donc, et occupé à travailler sur le haut-relief du nouveau sarcophage destiné à recueillir les reliques de St Sernin pour l'abbaye de St Hilaire... Mais voilà, un des membres de son atelier, Thomas, est retrouvé mort, affublé d'un costume d'ange, à califourchon sur la branche d'un arbre... De son côté, Raimon de Termes vient d'être adoubé chevalier, et brûle d'épouser la fille de l'apothicaire, la belle Lucia qu'il a sauvée de la noyade... Quant à Dame Aloïs, au passé si sombre et triste, son époux est resté grabataire et quasi muet suite à une bastonnade. Quand un second ange est retrouvé, pour des raisons diverses, Jordi, Raimon et Aloïs se lanceront aux trousses de l'assassin. Jordi parce que les deux premiers morts sont de son équipe d'imagiers - le second cadavre étant celui de son propre frère de sang, Valérian, Raimon par un concours de circonstances et une machination retorse qui met en jeu l'avenir de son domaine, et Dame Aloïs parce que les Cathares - les Bons Chrétiens - dont elle fait partie - sont accusés et qu'elle souhaite disculper sa communauté... On s'attache dans ce roman à tous les personnages qu'on croise, et leurs destins sont habilement tissés et entrecroisés. L'intrigue est bien menée, je déplore juste un peu qu'un des éléments de compréhension arrive si tardivement dans le récit, ça m'a fait un peu l'effet d'une petite "tricherie", mais bon dans l'ensemble j'ai adoré ce roman policier historique.Moyen-âge. Jordi de Cabestan est sculpteur ou tailleur de pierre, en fait, c'est lui qui sculpte les "ornements" des monuments. Il est maître artisan donc, et occupé à travailler sur le haut-relief du nouveau sarcophage destiné à recueillir les reliques de St Sernin pour l'abbaye de St Hilaire... Mais voilà, un des membres de son atelier, Thomas, est retrouvé mort, affublé d'un costume d'ange, à califourchon sur la branche d'un arbre... De son côté, Raimon de Termes vient d'être adoubé chevalier, et brûle d'épouser la fille de l'apothicaire, la belle Lucia qu'il a sauvée de la noyade... Quant à Dame Aloïs, au passé si sombre et triste, son époux est resté grabataire et quasi muet suite à une bastonnade. Quand un second ange est retrouvé, pour des raisons diverses, Jordi, Raimon et Aloïs se lanceront aux trousses de l'assassin. Jordi parce que les deux premiers morts sont de son équipe d'imagiers - le second cadavre étant celui de son propre frère de sang, Valérian, Raimon par un concours de circonstances et une machination retorse qui met en jeu l'avenir de son domaine, et Dame Aloïs parce que les Cathares - les Bons Chrétiens - dont elle fait partie - sont accusés et qu'elle...
    Lire la suite
    En lire moins
  • RochelleGabe 17/10/2023
    Livre audio Nous sommes ici dans un roman historique où le "religieux" est très présent, mais dont les héros/héroïne ne font pas partie de l'église et sont au cœur de l'intrigue. J'ai énormément aimé ce récit, les personnages sont extrêmement intéressants et, pour les 3 principaux ( Raimon, Aloïs et Jordi) très attachants. L'intrigue est passionnante, on est plongé dans une enquête menée par Raimon de Termes (fort sexy 🤗) L'écriture est à la hauteur de l'intrigue et cerise sur le gâteau, c'est l'auteur lui-même qui lit son roman. Il est exceptionnel et apporte une vraie intensité à l'histoire. Une mention spéciale à Guilhem, un gamin formidable et trop adorable 😍 Si vous aimez les romans historiques avec des personnages charismatiques et des femmes déterminées, foncez, c'est excellent !
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.