Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258146259
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 256
Format : 255 x 310 mm

La Guerre des mondes

Date de parution : 26/10/2017
Le roman fondateur de la science-fiction moderne dans la somptueuse édition richement  illustrée de 1906.
Avec La Guerre des mondes (1898), Herbert George Wells crée la science-fiction moderne en imaginant ce qui est aujourd'hui un standard du genre : l'invasion de la Terre par des extraterrestres – en l'occurrence, les Martiens. Ce classique a été maintes fois adapté – au cinéma, dont en 2005 par Steven Spielberg,... Avec La Guerre des mondes (1898), Herbert George Wells crée la science-fiction moderne en imaginant ce qui est aujourd'hui un standard du genre : l'invasion de la Terre par des extraterrestres – en l'occurrence, les Martiens. Ce classique a été maintes fois adapté – au cinéma, dont en 2005 par Steven Spielberg, à la radio - par Orson Welles, en 1938, dans une diffusion restée célèbre pour avoir semé la panique -, en BD... – et a inspiré d'innombrables disciples. L'artiste brésilien Alvim Corrêa consacre deux années à illustrer le roman, avec 32 hors-textes pleine page et 100 dessins au trait in texte. Quand il soumet son travail à H.G. Wells, celui-ci approuve avec enthousiasme. L'ouvrage paraît en 1906 dans une luxueuse édition limitée à 500 exemplaires. La rareté de l'ouvrage ainsi que les dessins impressionnants de Corrêa vont lui conférer le statut de mythe.
Notre édition en quasi fac-similé respecte le format d'origine et la couleur des hors-textes.
Le roman est suivi de deux postfaces très illustrées : "Les illustrateurs de La Guerre des mondes en France et en Belgique" ( Philippe Mellot), et "Réflexion sur La Guerre des mondes" (Jean-Marie Embs). Philippe Druillet, grand admirateur du roman et de son illustrateur, signe la préface.
NB : Terre de Brume a publié en mars 2017 une édition au tirage limité à 500 ex. (208 pages et 59 €) qui n'est  pas au format original et imprimée en noir et blanc.




 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258146259
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 256
Format : 255 x 310 mm
Omnibus

Ils en parlent

" C'est un livre événement que proposent les éditions Omnibus : un quasi-fac-similé du luxueux ouvrage sorti en 1905 à seulement 500 exemplaires illustré par Alvim Corréa. Fasciné par l'ouvrage, cet artiste d'origine brésilienne aura consacré deux ans de sa vie à réaliser 137 illustrations (105 dessins au trait in texte et 32 planches hors texte). Cette réédition quasi à l'identique est un très beau livre à offrir à Noël."
La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pavlik Posté le 5 Juin 2020
    "la Guerre des Mondes" est une des œuvres qui fondèrent le genre science-fiction. Écrite par l'anglais Herbert Georges Wells, elle est aussi devenue un classique de l'auteur. C'est sans doute le premier récit de l'Histoire à mettre en scène la confrontation entre l'humanité et une civilisation extraterrestre, à savoir les martiens. C'est à partir de ce roman que commencera à s'élaborer la figure littéraire de l'alien ; tout débuta donc par une invasion et une guerre. Comme tout bon livre de SF, "la Guerre des Mondes" dit avant tout quelque chose de son époque. L'empire britannique est alors à l'apogée de sa puissance, notamment grâce à sa flotte de guerre. Wells prend ici un malin plaisir à inverser les rôles et à confronter la société britannique à une puissance technologique largement supérieure (les fameux tripodes). L'auteur, en effet, ne faisait pas mystère de ses positions critiques vis-à-vis de l'empire et des souffrances qu'il infligeait aux populations locales. C'est donc faire preuve d'un certain sens de la subversion et de l'ironie que de mettre en scène une bataille navale qui verra les bâtiments anglais détruits par les tripodes et leurs rayons ardents, quand bien même ceux-ci sont d'origine extraterrestre. La fin est également... "la Guerre des Mondes" est une des œuvres qui fondèrent le genre science-fiction. Écrite par l'anglais Herbert Georges Wells, elle est aussi devenue un classique de l'auteur. C'est sans doute le premier récit de l'Histoire à mettre en scène la confrontation entre l'humanité et une civilisation extraterrestre, à savoir les martiens. C'est à partir de ce roman que commencera à s'élaborer la figure littéraire de l'alien ; tout débuta donc par une invasion et une guerre. Comme tout bon livre de SF, "la Guerre des Mondes" dit avant tout quelque chose de son époque. L'empire britannique est alors à l'apogée de sa puissance, notamment grâce à sa flotte de guerre. Wells prend ici un malin plaisir à inverser les rôles et à confronter la société britannique à une puissance technologique largement supérieure (les fameux tripodes). L'auteur, en effet, ne faisait pas mystère de ses positions critiques vis-à-vis de l'empire et des souffrances qu'il infligeait aux populations locales. C'est donc faire preuve d'un certain sens de la subversion et de l'ironie que de mettre en scène une bataille navale qui verra les bâtiments anglais détruits par les tripodes et leurs rayons ardents, quand bien même ceux-ci sont d'origine extraterrestre. La fin est également des plus savoureuse, et ce qui vient à bout des méchants hommes verts n'est dû en rien à l'action de l'homme. On ne peut pas dire qu'il sorte vainqueur ou grandit de ce conflit, pas plus que l'envahisseur alien. C'est là tout le message que Wells délivre au monde ; celui d'un pacifiste convaincu, pour qui la guerre n'est rien d'autre que le moyen de la domination, et que l'on nous vend à grand renfort de patriotisme. Certes, cette "Guerre des Mondes" a un peu vieilli mais le nombre d’adaptations dont elle fît l'objet (cinéma, télé, BD, radio) démontre, s'il en était besoin, que son statut de classique n'est pas à remettre en cause. A l'instar d'un bon Jules Vernes (l'autre père fondateur du genre), elle se déguste encore aujourd'hui sans modération.
    Lire la suite
    En lire moins
  • hOUMUS Posté le 20 Mai 2020
    Juste une info pour les "fans" de ce livre qui voudraient lire la suite. Procurez-vous "La seconde invasion des martiens" des frères Strougatski. Bon d'accord, ce n'est pas vraiment la suite, mais c'est plus qu'un clin d'oeil des frères Strougatski à cette oeuvre historique dans l'histoire de la SF. Et finalement, vous verrez, les deux livres se laissent lire très facilement l'un à la suite de l'autre.
  • taganga2000 Posté le 13 Avril 2020
    Publié en 1898, @la guerre des mondes est un roman d'une très grande modernité ; page turner d'une très grande efficacité et intelligence ; combinant considérations scientifiques aussi bien que philosophiques. Bon le pitch tout le monde connaît, des martiens arrivent sur terre et tirent sur tout ce qui bouge, un peu comme dans Mars Attack mais ici ce n'est pas la chanson de la grand-mère qui aura raison des envahisseurs mais quelque chose que malheureusement nous ne connaissons que trop bien, à savoir des bactéries contre lesquelles nos Martiens ne sont pas préparés physiologiquement. H.G.Wells nous immerge dans la lutte d'un homme pour sa survie dans cette apocalypse, nous le suivons dans sa fuite ou caché dans une maison, telle une bête traquée, d'où il observe les Martiens pompant le sang des humains pour se nourrir. Les descriptions sont criantes de vérité lorsqu'il raconte les scènes de panique de la population.Les gens se bousculent, poussent, renversent les plus faibles les piétinant s'ils ne se relèvent pas assez vite, quelques actes de courage viennent heureusement apporter un peu d'humanité. Dans le roman, l'Homme n'est plus le prédateur mais une simple proie et Wells pose la question de notre comportement vis à... Publié en 1898, @la guerre des mondes est un roman d'une très grande modernité ; page turner d'une très grande efficacité et intelligence ; combinant considérations scientifiques aussi bien que philosophiques. Bon le pitch tout le monde connaît, des martiens arrivent sur terre et tirent sur tout ce qui bouge, un peu comme dans Mars Attack mais ici ce n'est pas la chanson de la grand-mère qui aura raison des envahisseurs mais quelque chose que malheureusement nous ne connaissons que trop bien, à savoir des bactéries contre lesquelles nos Martiens ne sont pas préparés physiologiquement. H.G.Wells nous immerge dans la lutte d'un homme pour sa survie dans cette apocalypse, nous le suivons dans sa fuite ou caché dans une maison, telle une bête traquée, d'où il observe les Martiens pompant le sang des humains pour se nourrir. Les descriptions sont criantes de vérité lorsqu'il raconte les scènes de panique de la population.Les gens se bousculent, poussent, renversent les plus faibles les piétinant s'ils ne se relèvent pas assez vite, quelques actes de courage viennent heureusement apporter un peu d'humanité. Dans le roman, l'Homme n'est plus le prédateur mais une simple proie et Wells pose la question de notre comportement vis à vis des animaux. Ce roman fut une très bonne surprise car là où je m'attendais à une lecture surannée, ce ne fut pas du tout le cas et j'ai passé une très bon moment de lecture. Challenge solidaire Challenge Xxème siècle Challenge multi-défis
    Lire la suite
    En lire moins
  • syth Posté le 2 Avril 2020
    Un premier choc pour moi à l'âge de 14 ans , d'abord avec le film de 1953, réalisé par Byron Haskin, puis avec la lecture de ce formidable roman de H.G.Wells, d'une modernité folle! Si vous n'avez jamais pris le temps de le lire, foncez!
  • Cricri08 Posté le 1 Avril 2020
    Voici un roman qui ne date pas : imaginez vous tranquillement dans votre maison, un matin, et on vous annonce le débarquement, une invasion de martiens! Incrédulité, curiosité, le narrateur passe par toutes ces phases avant d'assister à l'élimination pure et simple de curieux par ces aliens. C'est prenant et j'imagine très bien la réaction affolée des américains quand Orson Welles a adapté ce roman à la radio. Bref publié en 1898 certes mais très bon!
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.