Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258146259
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 256
Format : 255 x 310 mm
La Guerre des mondes
Philippe Druillet (préface de)
Date de parution : 26/10/2017
Éditeurs :
Omnibus

La Guerre des mondes

,

Philippe Druillet (préface de)
Date de parution : 26/10/2017
Le roman fondateur de la science-fiction moderne dans la somptueuse édition richement  illustrée de 1906.
Avec La Guerre des mondes (1898), Herbert George Wells crée la science-fiction moderne en imaginant ce qui est aujourd'hui un standard du genre : l'invasion de la Terre par des... Avec La Guerre des mondes (1898), Herbert George Wells crée la science-fiction moderne en imaginant ce qui est aujourd'hui un standard du genre : l'invasion de la Terre par des extraterrestres – en l'occurrence, les Martiens. Ce classique a été maintes fois adapté – au cinéma, dont en 2005 par Steven Spielberg,... Avec La Guerre des mondes (1898), Herbert George Wells crée la science-fiction moderne en imaginant ce qui est aujourd'hui un standard du genre : l'invasion de la Terre par des extraterrestres – en l'occurrence, les Martiens. Ce classique a été maintes fois adapté – au cinéma, dont en 2005 par Steven Spielberg, à la radio - par Orson Welles, en 1938, dans une diffusion restée célèbre pour avoir semé la panique -, en BD... – et a inspiré d'innombrables disciples. L'artiste brésilien Alvim Corrêa consacre deux années à illustrer le roman, avec 32 hors-textes pleine page et 100 dessins au trait in texte. Quand il soumet son travail à H.G. Wells, celui-ci approuve avec enthousiasme. L'ouvrage paraît en 1906 dans une luxueuse édition limitée à 500 exemplaires. La rareté de l'ouvrage ainsi que les dessins impressionnants de Corrêa vont lui conférer le statut de mythe.
Notre édition en quasi fac-similé respecte le format d'origine et la couleur des hors-textes.
Le roman est suivi de deux postfaces très illustrées : "Les illustrateurs de La Guerre des mondes en France et en Belgique" ( Philippe Mellot), et "Réflexion sur La Guerre des mondes" (Jean-Marie Embs). Philippe Druillet, grand admirateur du roman et de son illustrateur, signe la préface.
NB : Terre de Brume a publié en mars 2017 une édition au tirage limité à 500 ex. (208 pages et 59 €) qui n'est  pas au format original et imprimée en noir et blanc.




 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258146259
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 256
Format : 255 x 310 mm

Ils en parlent

" C'est un livre événement que proposent les éditions Omnibus : un quasi-fac-similé du luxueux ouvrage sorti en 1905 à seulement 500 exemplaires illustré par Alvim Corréa. Fasciné par l'ouvrage, cet artiste d'origine brésilienne aura consacré deux ans de sa vie à réaliser 137 illustrations (105 dessins au trait in texte et 32 planches hors texte). Cette réédition quasi à l'identique est un très beau livre à offrir à Noël."
La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Skoldasy Posté le 20 Avril 2022
    Ce fut la 1ere fois que je lisais un roman de cet auteur. Malheureusement, "La guerre des mondes" ne m'a pas convaincu. Même si je suis admirative de la prouesse et du génie de l'auteur pour avoir écrit un récit moderne pour le XIXe siècle, le style m'a pourtant pas séduite. "La guerre des mondes" pourrait être considérée comme un pamphlet contre la supériorité humaine, l'auteur met l'humanité face à sa propre ignorance. Finalement, une race plus intelligente, plus avancée vient détruite tout ce qui fait de nous ce que nous sommes. Nous ne sommes pas le centre de l'univers et H.G.Wells l'avait très bien compris ! La chose qui m'a gênée ici, c'est la façon dont l'écriture est menée. D'un point de vue extérieur, de façon très journaliste qui casse l'ambiance du roman. On est typiquement dans le style carnet de bord, faits divers. Cela reste un roman riche, qui nous fait réfléchir à notre comportement typiquement supérieur. Il colle toujours à notre époque et l'excès de zèle que l'humain réalise au quotidien.
  • FabriceHatteville Posté le 11 Mars 2022
    Dans ce grand classique, celui qui fut le premier à formaliser la science-fiction et à en faire un genre à part entière livre en creux une critique de l'impérialisme en général et de l'Empire britannique en particulier. Plus d'un siècle après, sa vision du cosmos et des "martiens" apparaît certes naïve, cependant on pourra retrouver dans le propos des réflexions à nouveau très actuelles, notamment au sujet des relations entre espèces. La BBC en a diffusé une adaptation fidèle et de grande qualité, sous forme d'une mini-série de trois épisodes. Les adaptations au cinéma sont beaucoup plus libres, notamment celle de Spielberg.
  • Marti94 Posté le 28 Février 2022
    "La guerre des mondes" du très anglais Herbert George Wells n'est pas le chef-d'œuvre attendu mais c'est un roman qui m'a beaucoup plus intéressée que son adaptation américaine de 1953 assez ratée. Il est vrai que le roman a parfois un petit côté désuet mais cela fait partie du charme de ce classique. On est à la fin du 19ème siècle et je suis quand même impressionnée par cette idée qu’a eu l’auteur : des êtres technologiquement supérieurs vivant sur la planète Mars dont l'environnement n'est plus viable deviennent des envahisseurs et détruisent un peuple pour occuper son espace. Je trouve cette fiction avant-gardiste dont le thème principal, l'attaque des martiens, a été repris de nombreuses fois par la suite. Il y a aussi plusieurs lectures possibles mais la mienne est restée sur son genre le plus simple, l’anticipation. Si les scènes d'attaques sont redondantes et parfois un peu trop longues certains passages sont impressionnants si l'on considère l'état de la science de l'époque. J'ai trouvé que les extraterrestres ressemblait un peu à E.T. ce qui ne les rend pas vraiment terrifiants sans leurs machines. Pour moi, le passage le plus réussi est celui de la recherche de nourriture racontée par le narrateur épuisé,... "La guerre des mondes" du très anglais Herbert George Wells n'est pas le chef-d'œuvre attendu mais c'est un roman qui m'a beaucoup plus intéressée que son adaptation américaine de 1953 assez ratée. Il est vrai que le roman a parfois un petit côté désuet mais cela fait partie du charme de ce classique. On est à la fin du 19ème siècle et je suis quand même impressionnée par cette idée qu’a eu l’auteur : des êtres technologiquement supérieurs vivant sur la planète Mars dont l'environnement n'est plus viable deviennent des envahisseurs et détruisent un peuple pour occuper son espace. Je trouve cette fiction avant-gardiste dont le thème principal, l'attaque des martiens, a été repris de nombreuses fois par la suite. Il y a aussi plusieurs lectures possibles mais la mienne est restée sur son genre le plus simple, l’anticipation. Si les scènes d'attaques sont redondantes et parfois un peu trop longues certains passages sont impressionnants si l'on considère l'état de la science de l'époque. J'ai trouvé que les extraterrestres ressemblait un peu à E.T. ce qui ne les rend pas vraiment terrifiants sans leurs machines. Pour moi, le passage le plus réussi est celui de la recherche de nourriture racontée par le narrateur épuisé, dans les débris laissés par les martiens qui ont tout anéanti avec leurs rayons ardents. Cela m'a fait penser à "La route" de Cormac McCarthy, certes avec une intensité moindre mais quand même (c’était plus d’un siècle avant). Ce qui est bien vu par Wells c'est la vision des terriens sans que l’on ne sache rien des envahisseurs. Cela lui permet des réflexions sur la condition humaine plus ou moins réussies. Et puis, il y a la fin qui est surprenante car elle semble plausible, surtout par les temps qui courent. Challenge Multi-défis 2022 Challenge XIXème siècle 2022 Challenge XXème siècle illimité
    Lire la suite
    En lire moins
  • PhilippeNordiste Posté le 9 Décembre 2021
    Wells est l'un des pères incontestés de la SF, et nombre de ses ouvrages sont connus et reconnus. C'est le cas de celui-ci, lu il y a bien longtemps, mais qui à mon sens a bien, bien vieilli ... le style n'est plus adéquat avec notre époque, me manque d'épaisseurs des personnages étonne. Il n'en rets pas moins que la trame de l'histoire est passionnante et nouvelle - invasion extra-terrestre.
  • merovech Posté le 5 Novembre 2021
    Je poursuis la lecture de quelques classiques pour parfaire mes culture littéraire. Une lecture rapide et agréable. L’écriture est symbolique de l'époque avec une grande place pour les descriptions et les détails. L'auteur laisse la géopolitique ou la globalité de l'attaque de côté pour se concentrer sur quelques personnages et quelques villages. Cela donne finalement un livre qui manque un peu d'ampleur ou de puissance mais qui dessinera pour toujours le genre de l'invasion de la terre par une espèce extra-terrestre. On notera aussi avec sympathie les descriptions des technologies martiennes qui, finalement, ont bien vécu les 130 années de progrès depuis l'écriture de ce livre. On notera aussi une reprise par HG Wells du moyen de transport interplanétaire inventée par Jules Vernes !
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.