Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791090743427
Façonnage normé : CARTONNE
Format : 176 x 238 mm
L'étrange - BD Roman graphique - Migrants
Date de parution : 14/03/2016
Éditeurs :
L'Agrume

L'étrange - BD Roman graphique - Migrants

Date de parution : 14/03/2016
Le destin bouleversant d'un immigré clandestin.
Un homme au visage d’ours quitte son pays natal pour tenter l’aventure dans un pays supposé plus prospère, mais dont il ne parle pas la langue, et surtout dans lequel... Un homme au visage d’ours quitte son pays natal pour tenter l’aventure dans un pays supposé plus prospère, mais dont il ne parle pas la langue, et surtout dans lequel il est sans papier. Il est ce qu’on appelle « un étrange ». Une fois débarqué de l’avion, son chemin... Un homme au visage d’ours quitte son pays natal pour tenter l’aventure dans un pays supposé plus prospère, mais dont il ne parle pas la langue, et surtout dans lequel il est sans papier. Il est ce qu’on appelle « un étrange ». Une fois débarqué de l’avion, son chemin croise celui de nombreuses personnes, qui simplement l’observent – un passager de bus, une voisine, une corneille –, ou se trouvent carrément impliquer dans son histoire : la logeuse chez qui il s’installe, des bénévoles du Réseau d’aide aux étranges, des policiers, le patron qui l’embauche, un collègue, etc.
Récit polyphonique brillant et captivant, L’Étrange nous fait percevoir le destin dramatique d’un étranger clandestin (sa solitude, son exploitation au travail, sa misère), en même temps qu’il met en lumière une douloureuse question d’actualité de manière plurielle. En croisant les points de vue, il montre la complexité de cette situation et choisit de la traiter à hauteur d’homme. Avec des animaux pour personnages, dans un pays qui n’est jamais cité, cette histoire revêt une dimension universelle et se lit comme une fable. La fable d’une épopée moderne dont personne n’est étranger. Bouleversant !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791090743427
Façonnage normé : CARTONNE
Format : 176 x 238 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lesleoneries 21/03/2020
    En pleine flânerie entre les rayons de la bibliothèque, à la recherche de perles graphiques, j’ai directement été attirée par ce dessin à l’apparence enfantine. Et puis, ce titre... L’étrange. Publié en partenariat avec Amnesty International, ce roman graphique retrace l’arrivée d’un migrant dans un pays où tout lui est inconnu. Les lieux, la langue, les gens, les coutumes, … Tout. Vide. Peut-être pour éviter de tomber dans le pathos, peut-être pour renforcer le côté universel, peut-être pour accentuer certaines situations inhumaines, les personnages y sont représentés sous forme d’animaux anthropomorphisés. Le clandestin dont on suit le parcours est incarné par un ours aux traits tristes. Un ours bien plus grand, bien plus imposant, voire “encombrant”, que les autres personnages. Démesuré. Hors norme. Inadapté à la société dans laquelle il débarque. Pour mieux réaliser l’isolement dont il est victime, les bulles de dialogues sont dans une langue imaginaire, traduites dessous en français. Si le récit s’ouvre du point de vue de notre ours, il devient ensuite polyphonique. Chaque événement sera traité par un personnage différent : un policier, un client croisé dans un magasin, la voisine ou encore une corneille. Pour chaque situation, la narration est construite comme une expérience immersive semble... En pleine flânerie entre les rayons de la bibliothèque, à la recherche de perles graphiques, j’ai directement été attirée par ce dessin à l’apparence enfantine. Et puis, ce titre... L’étrange. Publié en partenariat avec Amnesty International, ce roman graphique retrace l’arrivée d’un migrant dans un pays où tout lui est inconnu. Les lieux, la langue, les gens, les coutumes, … Tout. Vide. Peut-être pour éviter de tomber dans le pathos, peut-être pour renforcer le côté universel, peut-être pour accentuer certaines situations inhumaines, les personnages y sont représentés sous forme d’animaux anthropomorphisés. Le clandestin dont on suit le parcours est incarné par un ours aux traits tristes. Un ours bien plus grand, bien plus imposant, voire “encombrant”, que les autres personnages. Démesuré. Hors norme. Inadapté à la société dans laquelle il débarque. Pour mieux réaliser l’isolement dont il est victime, les bulles de dialogues sont dans une langue imaginaire, traduites dessous en français. Si le récit s’ouvre du point de vue de notre ours, il devient ensuite polyphonique. Chaque événement sera traité par un personnage différent : un policier, un client croisé dans un magasin, la voisine ou encore une corneille. Pour chaque situation, la narration est construite comme une expérience immersive semble perpétuellement nous questionner : “et moi, comment aurais-je (ré)agi ?” Une petite merveille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Harioutz 06/02/2019
    Une très belle BD qui retrace la vie de "l’Étrange", migrant, son parcours du combatant pour quitter son pays, les raisons qui l'ont conduit à fuir, son arrivée douloureuse et périlleuse en terre étrangère, la peur et le rejet qu'il suscite, et le coût humain du déracinement .... Une très très belle BD, très émouvante, très juste, et hélas, très actuelle.
  • psambou 07/02/2018
    L'étrange c'est celui qui arrive de loin, en pays inconnu. Ceux qu'il croise sur son chemin l'observent, se font un avis, parlent de lui. Ainsi, la multitude des points de vue successifs retrace le parcours de cet inconnu. Un dessin au crayon, presque enfantin, avec une couleur par témoin, et une incarnation animalière pour représenter les personnages. Une découverte, alors que j'hésitais à lire ce roman graphique, dont le dessin ne m'attirait pas particulièrement.
  • foxinthesnow 08/12/2016
    Excellente BD, bien documentée, sur le thème très actuel de la clandestinité. L’auteur, un isérois, aborde l’immigration avec finesse, par une pluralité de points de vue sur « les étranges ». Son dessin épuré, ses personnages-animaux et l’absence de repères géographiques donnent à ce récit des allures de fable de portée universelle.
  • zazimuth 20/04/2016
    C'est un livre publié en partenariat avec Amnesty International. Les personnages sont dessinés sous forme d'animaux, en noir et blanc sur fonds de couleur (camaïeu allant du vert au rouge en passant par le jaune et l'orange). Le héros dont l'histoire est retracée, au début du livre, quitte son pays en laissant sa famille pour espérer atteindre une vie meilleure ailleurs et les faire venir en sécurité. Cet homme qui arrive dans le pays de ses rêves y est considéré comme un Etrange qui ne ressemble pas aux autochtones et ne parle pas leur langue. Il trouve un logement, il trouve du travail mais les regards portés sur lui renvoient surtout le décalage et la différence. Son histoire est retracé de différents points de vue : une corneille, un passager de bus, une voisine, un policier, des membres d'une association d'aide aux Etranges... Une façon originale et symbolique de témoigner des conditions de vie des immigrés. Ce n'est bien sûr pas un livre très joyeux ni optimiste et il ne se finit pas bien.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés