RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Black coffee

            Pocket
            EAN : 9782266246316
            Code sériel : 15842
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Black coffee

            Date de parution : 13/10/2016
            Narcissa, Oklahoma, juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d'un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morte une mère de famille et son fils, puis repartit à bord d'une Ford... Narcissa, Oklahoma, juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d'un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morte une mère de famille et son fils, puis repartit à bord d'une Ford Mustang, couvert de sang.

            Été 2011. Une Française, Lola Lombard, part à la recherche du père de ses deux enfants, volatilisé sur la route 66. Sa seule piste : un cahier que son mari lui aurait envoyé et qui pourrait bien être la preuve de l'existence d'un des plus ahurissants criminels que les États-Unis aient connu... et dont le chemin traversait déjà la petite ville de Narcissa à l'été 1966.

            « Dans ce dédale de sensations à fleur de cœur et de peau, Sophie Loubière déroule sa pelote via la peinture d'une Amérique plus désabusée qu'à son tour. » Rolling Stone

            « Une authentique réussite, qui donne envie de prendre à son tour la route 66. » L'Humanité

            Bonus : la nouvelle Dirty George Clooney.

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE



             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266246316
            Code sériel : 15842
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.60 €
            Acheter

            Ils en parlent

            " Suspense, péripéties, retournements, rien ne manque à ce roman noir mené de main de maître, rythmé par des brèves astrologiques pleines de sel, aux personnages fouillés, à commencer par l'héroïne, échappant à tout cliché comme à toute caricature. Une authentique réussite, qui donne envie de prendre à son tour la route 66, immortalisée par Bob Dylan et Nat King Cole." L'Humanité

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Floccus Posté le 30 Novembre 2018
              [Livre audio lu par l'auteur et Bernard Gabay] J’ai passé de longues soirées sur le parking avant la plage, la tête dans les étoiles et les orteils fouissant le sable, enfermée dans mon petit studio toulousain, accrochée à mon poste de radio. Bien plus que du désennui, cette émission dont le souvenir reste inaltérable offrait l’enchantement d’un été rieur et complice à nos pauvres cerveaux citadins esseulés, englués de moiteur poussiéreuse. Depuis ce temps, je ne peux entendre le nom de Sophie Loubière sans une étincelle d’enthousiasme ingénu, d’immédiate adhésion. Autant dire qu’être de nouveau enveloppée par les vibrations de sa voix à travers ce livre audio suffit à susciter mon bonheur. L’expérience s’enrichit au fil de l’écoute par le jeu de double voix, les introductions en anglais râpeux du terroir. L’avancée dans le récit est un peu bordélique, mais joyeuse. Ellipses, avances dans le temps capricantes, poussent le lecteur à stimuler son imagination pour retomber sur ses pattes. Sophie Loubière est fidèle à son amour pour les films américains. Le flirt entre Lola et Desmond est appuyé comme dans une comédie romantique. Elle n’a peur d’aucun cliché car elle trace une voie sincère et personnelle, franche et généreuse. L’intrigue tient... [Livre audio lu par l'auteur et Bernard Gabay] J’ai passé de longues soirées sur le parking avant la plage, la tête dans les étoiles et les orteils fouissant le sable, enfermée dans mon petit studio toulousain, accrochée à mon poste de radio. Bien plus que du désennui, cette émission dont le souvenir reste inaltérable offrait l’enchantement d’un été rieur et complice à nos pauvres cerveaux citadins esseulés, englués de moiteur poussiéreuse. Depuis ce temps, je ne peux entendre le nom de Sophie Loubière sans une étincelle d’enthousiasme ingénu, d’immédiate adhésion. Autant dire qu’être de nouveau enveloppée par les vibrations de sa voix à travers ce livre audio suffit à susciter mon bonheur. L’expérience s’enrichit au fil de l’écoute par le jeu de double voix, les introductions en anglais râpeux du terroir. L’avancée dans le récit est un peu bordélique, mais joyeuse. Ellipses, avances dans le temps capricantes, poussent le lecteur à stimuler son imagination pour retomber sur ses pattes. Sophie Loubière est fidèle à son amour pour les films américains. Le flirt entre Lola et Desmond est appuyé comme dans une comédie romantique. Elle n’a peur d’aucun cliché car elle trace une voie sincère et personnelle, franche et généreuse. L’intrigue tient la route jusqu’au bout. Un chouette voyage.
              Lire la suite
              En lire moins
            • lolapop93 Posté le 17 Novembre 2018
              = Sérial Killer. = Du début à la fin du thriller, l’autrice emmène son lecteur dans une intrigue pleine de rebondissements. Des événements aux personnages, tout est si bien ficelé, que ce roman se savoure comme un bon repas ! Au fur et à mesure, le lecteur va se trouver confronter à un personnage digne des plus grands psychopathes du monde. Pas de temps mort, pas de mot inutile, l’autrice va droit au but tout en semant le doute sur l’identité du serial killer. ‘‘-…Paraît que sur internet, se désola le vieux, on peut voir des vidéos de types qui désossent d’autres types. Et aussi qui bouffent après. Franchement, ceux-là, c’est des barjos. Moi, dès que ça pisse le sang, je me sauve en courant, à cause de l’odeur. Je ne supporte pas. Ça me rend fou.’’ Des descriptions de scènes horribles tout en finesse, dont les lecteurs ne pourront que s’en délecter. Un thriller magnifique, qui a frôlé mon coup de cœur et que je conseille à tous les accros de thrillers !
            • moijelisetvous Posté le 5 Novembre 2018
              Mais quel magnifique voyage... Un peu plus de 1300 pages en 2 Pocket pour découvrir la route 66, l'Amérique profonde, dans une chaleur étouffante c'est tout simplement haletant. L'enfant aux cailloux et son superbe polar " culinaire", "Dans l'œil noir du corbeau" m'avait déjà séduit mais alors là, je me gardais ces 2 titres depuis un petit moment, fabuleux... Avec Black Coffee, tout commence en juillet 1966, avec un crime sauvage à Narcissa, une famille est décimée par un homme pris d'un coup de folie, il laisse derrière lui un rescapé... En 2011 Lola Lombard, une française, débarque avec ses enfants sur la route 66 pour retrouver son mari Pierre, disparu il y a 4 ans lors d'un précédent voyage. Sans nouvelles de lui, elle a reçu récemment un cahier, dont il pourrait être l'auteur, où l'on retrouve décrit à outrance le parcours d'un criminel : certainement l'un des plus incroyables parcours sauvages qu'est connu les États-Unis... Et c'est ici que la magie opère, nous sommes doucement amener vers un road trip avec à sa tête Lola et ses enfants et une kyrielle de personnages brillants : policiers locaux, auteur primé du Pulitzer, famille et même une chienne Bonnie attachante😉 Voilà ce que j'aime... Mais quel magnifique voyage... Un peu plus de 1300 pages en 2 Pocket pour découvrir la route 66, l'Amérique profonde, dans une chaleur étouffante c'est tout simplement haletant. L'enfant aux cailloux et son superbe polar " culinaire", "Dans l'œil noir du corbeau" m'avait déjà séduit mais alors là, je me gardais ces 2 titres depuis un petit moment, fabuleux... Avec Black Coffee, tout commence en juillet 1966, avec un crime sauvage à Narcissa, une famille est décimée par un homme pris d'un coup de folie, il laisse derrière lui un rescapé... En 2011 Lola Lombard, une française, débarque avec ses enfants sur la route 66 pour retrouver son mari Pierre, disparu il y a 4 ans lors d'un précédent voyage. Sans nouvelles de lui, elle a reçu récemment un cahier, dont il pourrait être l'auteur, où l'on retrouve décrit à outrance le parcours d'un criminel : certainement l'un des plus incroyables parcours sauvages qu'est connu les États-Unis... Et c'est ici que la magie opère, nous sommes doucement amener vers un road trip avec à sa tête Lola et ses enfants et une kyrielle de personnages brillants : policiers locaux, auteur primé du Pulitzer, famille et même une chienne Bonnie attachante😉 Voilà ce que j'aime avec Sophie LOUBIÈRE, les personnages sont denses, la représentation est rapide ce qui nous permet de s'immerger rapidement dans l'histoire et du coup de parcourir la route 66 comme si on y était !!! Comme vous vous en doutez, White Coffee est à dévorer ensuite non pas que le premier n'apporte pas toutes les réponses, mais il soulève de nouvelles intrigues que l'on ne peut que découvrir... White Coffee nous entraîne pour une moitié aux États Unis à Chautauqua, et en France à Nancy. On retrouve, la petite famille rentrée en France et le fameux criminologue Desmond aux États-Unis... Il est difficile de parler de l'intrigue, sans vous dévoiler le premier tome mais sachez en tous cas que White Coffee, va vous malmener nerveusement jusqu à la fin... #sophieloubiere #route66 #blackcoffee #whitecoffee #pocket
              Lire la suite
              En lire moins
            • MissAlfie Posté le 25 Octobre 2018
              Voilà un bouquin qui traîne dans ma PAL depuis au moins 4 ans puisque je l'ai acheté en grand format... Il était temps de m'y plonger, et de prendre le chemin de la route 66 pour partir à la chasse au tueur en série. Depuis, Sophie Loublière a sorti la suite de ce romain, White Coffee, que je n'ai pas encore lu. Mais je vous rassure tout de suite, Black Coffee peut être lu sans la suite, il se suffit bien à lui même, et aurait même pu rester un one shot, car la fin est plutôt intéressante. Enfin, sans aller parler de la fin dès le début, on peut noter une construction intéressante, qui nous fait voyager entre les personnages. Une fois l'intrigue installée, les deux faits marquants de l'intrigue racontés, Sophie Loubière embarque ses personnages dans une chasse au tueur en série et une quête du père. Si certaines ficelles sont un peu grosses (genre une femme seule, en quête de son mec disparu pour lui faire signer les papiers du divorce, qui tombe sur un beau spécialiste des tueurs en série ? Oh, ça alors !), l'histoire reste relativement efficace. Difficile de lâcher le bouquin ans son dernier... Voilà un bouquin qui traîne dans ma PAL depuis au moins 4 ans puisque je l'ai acheté en grand format... Il était temps de m'y plonger, et de prendre le chemin de la route 66 pour partir à la chasse au tueur en série. Depuis, Sophie Loublière a sorti la suite de ce romain, White Coffee, que je n'ai pas encore lu. Mais je vous rassure tout de suite, Black Coffee peut être lu sans la suite, il se suffit bien à lui même, et aurait même pu rester un one shot, car la fin est plutôt intéressante. Enfin, sans aller parler de la fin dès le début, on peut noter une construction intéressante, qui nous fait voyager entre les personnages. Une fois l'intrigue installée, les deux faits marquants de l'intrigue racontés, Sophie Loubière embarque ses personnages dans une chasse au tueur en série et une quête du père. Si certaines ficelles sont un peu grosses (genre une femme seule, en quête de son mec disparu pour lui faire signer les papiers du divorce, qui tombe sur un beau spécialiste des tueurs en série ? Oh, ça alors !), l'histoire reste relativement efficace. Difficile de lâcher le bouquin ans son dernier tiers, quand tout se met en place. Plus je lis, plus je crois que je me détache de l'intérêt particulier que j'avais pour les polars il y a encore quelques années. Ce qui explique probablement cette sensation partagée autour de cette lecture, agréable mais pas exceptionnelle. Conclusion : il est plus que temps d'achever de vider cette vieille PAL pour ne plus avoir que des ouvrages qui m'intéressent vraiment !
              Lire la suite
              En lire moins
            • llena Posté le 22 Avril 2018
              Embarquement immédiat pour la Mother Road, la Route 66 toujours aussi rêvée et mythique. Cette route, on ne la lâche pas tout du long, on la traverse avec la famille Lombard, on la suit sur différentes époques, on la vit. On remonte la piste de Pierre Lombard, on essaie de comprendre comment et pourquoi il a disparu il y a quelques années. J'ai pris ce livre juste après avoir écouté Sophie Loubière lors d'une table ronde l'année dernière. J'avais déjà entendu son nom mais je ne la connaissais pas plus que ça. J'ai été intriguée, elle m'a donné envie de prendre la route avec elle et j'ai adoré ce voyage. J'ai aimé l'écriture fluide et le dynamisme des chapitres. Oui, on voit venir deux trois petites choses mais le roman n'en est pour autant pas moins efficace.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.