Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266299787
Code sériel : 17764
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Erectus

Date de parution : 02/01/2020
Et soudain l'humanité se mit à régresser…

À Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, semant la panique dans la...
Et soudain l'humanité se mit à régresser…

À Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, semant la panique dans la population. De quel virus s'agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?
Une scientifique française se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l'humanité. Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

« Attention, nuit blanche assurée. Une fois ce livre ouvert, vous ne pourrez plus le refermer. Une aventure à 100 à l’heure aussi passionnante qu’angoissante. » Sandrine Bajos – Le Parisien
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299787
Code sériel : 17764
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un roman sensation. », Yves Calvi, RTL
 
RTL

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dupuisjluc Posté le 13 Mai 2020
    Un bon polar, spécialement en ces périodes de confinements, j'y retrouve quelques similitudes avec le corona virus et les mesures prises. J'ai apprécié l'émergence du virus, sa propagation et ses effets très bien décrits, J'ai trouvé, par contre, la partie politique et décisionnelle un peu hâtive, voire bâclée, dommage. Une bonne lecture cependant, même si pour moi ce fût une bonne écoute puisque j'ai découvert ce roman dans une version audio. A lire ou écouter donc !
  • Ellexa Posté le 10 Mai 2020
    Et si un virus vieux de plusieurs milliers d'années faisait son grand retour à notre époque ? Et si ce virus faisait "régresser" la flore et la faune touchée ? Anna est une paléontologue pas comme les autres. Elle croit que le phénomène de régression existe et est déjà apparu, touchant des dinosaures. Mise de côté par nombre de ses confrères, elle s'attelle à prouver ses dires. Alors quand au beau milieu d'une réserve africaine un éléphanteau est retrouvé avec 4 défenses et présentant tous les signes physiques d'un gomphoterium, un ancêtre vieux de millions d'années, on finit par la mettre sur l'affaire. L'ONU et de nombreux organismes vont faire face à une épidémie d'un nouveau genre, qui touche aussi bien animaux que végétaux avec une propagation rapide. Au moins aussi virulent que le SIDA ou Ebola, le virus nommé Kruger, comme tout le monde le redoutait... Touche aussi les humains. Hommes, femmes, enfants, tous ceux qui ont été en contact avec des sécrétions infectées se voient sombrer dans le coma, et se réveiller quelques jours plus tard sous la forme d'un Homo Erectus. Une course contre la montre est lancée pour trouver l'origine de la pandémie, pour sauver la population... Et si un virus vieux de plusieurs milliers d'années faisait son grand retour à notre époque ? Et si ce virus faisait "régresser" la flore et la faune touchée ? Anna est une paléontologue pas comme les autres. Elle croit que le phénomène de régression existe et est déjà apparu, touchant des dinosaures. Mise de côté par nombre de ses confrères, elle s'attelle à prouver ses dires. Alors quand au beau milieu d'une réserve africaine un éléphanteau est retrouvé avec 4 défenses et présentant tous les signes physiques d'un gomphoterium, un ancêtre vieux de millions d'années, on finit par la mettre sur l'affaire. L'ONU et de nombreux organismes vont faire face à une épidémie d'un nouveau genre, qui touche aussi bien animaux que végétaux avec une propagation rapide. Au moins aussi virulent que le SIDA ou Ebola, le virus nommé Kruger, comme tout le monde le redoutait... Touche aussi les humains. Hommes, femmes, enfants, tous ceux qui ont été en contact avec des sécrétions infectées se voient sombrer dans le coma, et se réveiller quelques jours plus tard sous la forme d'un Homo Erectus. Une course contre la montre est lancée pour trouver l'origine de la pandémie, pour sauver la population infectée, empêcher les personnes saines d'être contaminées... Et empêcher un massacre. Parce que l'humanité a peur, de nombreuses personnes veulent voir la menace des Erectus mourir. Directement touchée par la situation, Anna s'évertue à prouver que, bien que changés, ces êtres ne représentent pas forcément une menace. Une réussite ! Outre le caractère plausible de l'histoire, on navigue entre plusieurs personnages intéressants et très attachants pour certains. Le roman est découpé en plusieurs parties, passe d'un personnage à l'autre, ce qui donne un peu l'impression d'être dans un film ou une série. Les termes scientifiques sont expliqués simplement, ce qui fait que l'ouvrage est à la portée de tout le monde : on s'y retrouve même si on ne s'y connaît pas trop en matière de virus. Pour finir, le dernier point fort ce sont les descriptions. Les lieux, la nature, les animaux, les émotions sont retranscrites de manière à nous faire vivre l'histoire. Le désespoir, l'incompréhension, l'adaptation, tout y passe. Magnifique roman !
    Lire la suite
    En lire moins
  • resogerath Posté le 7 Mai 2020
    Erectus, quand un virus frappe l’humanité et qu’elle se retrouve sans réponse : comment réagit-elle ? Le virus fait régresser les personnes attentes de quelques centaines de millions d’années. Ça commence donc avec des animaux étranges : un éléphant à 4 défenses qui nait dans un parc, un oiseau du crétacé qui vole dans le ciel, de la végétation qui régresse elle aussi et des homos erectus qui apparaissent aux quatre coins du monde. La pandémie prend de l’ampleur au point que l’humanité se sente menacée. Un bon thriller agréable à lire qui se développe sur 400 pages. Certains passages auraient mérité un développement un peu plus long pour notamment la transition entre la découverte du virus et les tractations au sein des nations unies pour mettre en place une réponse. Malgré tout l’objectif est atteint, un bon moment de lecture !
  • Dordd00 Posté le 7 Mai 2020
    Bien
  • Eric76 Posté le 3 Mai 2020
    Connaissez-vous le gomphoterium ? Ou le dinohippus ? le pakecitus, peut-être ? A moins que l'archaeopterix vous dise un petit quelque-chose ? Ce sont ces mammifères nés il y a plus de cent millions d'années dont on exhume régulièrement les fossiles. Leurs reconstitutions en image, avec leurs plumes gigantesques, leurs crocs ou leurs défenses démesurés, leurs ergots monstrueux, leurs carapaces rugueuses, épaisses, piquantes, avec leurs corps mal proportionnés, difformes, faits de bric, de broc, comme s'ils avaient été conçus par un créateur dément, ont tous les atouts pour enflammer l'imagination des petits et des grands. Dans ce livre, nous les voyons réapparaître, ressurgir de la nuit des temps, grâce ou à cause d'un méchant virus qui fait impitoyablement régresser de plusieurs dizaines de milliers d'années les espèces animales et végétales existantes. C'est ainsi que le gomphoterium se remet à folâtrer dans la savane africaine, que les platanes prennent de drôles de couleurs, et que l'archaeopterix atterrit nonchalamment place de la Concorde ou vire une bande de pigeons pour s'approprier sans vergogne les morceaux de pain jetés par une mémé passablement effrayée par cette apparition incongrue. Quant à l'homme atteint de ce virus, il se transforme en homo erectus venant... Connaissez-vous le gomphoterium ? Ou le dinohippus ? le pakecitus, peut-être ? A moins que l'archaeopterix vous dise un petit quelque-chose ? Ce sont ces mammifères nés il y a plus de cent millions d'années dont on exhume régulièrement les fossiles. Leurs reconstitutions en image, avec leurs plumes gigantesques, leurs crocs ou leurs défenses démesurés, leurs ergots monstrueux, leurs carapaces rugueuses, épaisses, piquantes, avec leurs corps mal proportionnés, difformes, faits de bric, de broc, comme s'ils avaient été conçus par un créateur dément, ont tous les atouts pour enflammer l'imagination des petits et des grands. Dans ce livre, nous les voyons réapparaître, ressurgir de la nuit des temps, grâce ou à cause d'un méchant virus qui fait impitoyablement régresser de plusieurs dizaines de milliers d'années les espèces animales et végétales existantes. C'est ainsi que le gomphoterium se remet à folâtrer dans la savane africaine, que les platanes prennent de drôles de couleurs, et que l'archaeopterix atterrit nonchalamment place de la Concorde ou vire une bande de pigeons pour s'approprier sans vergogne les morceaux de pain jetés par une mémé passablement effrayée par cette apparition incongrue. Quant à l'homme atteint de ce virus, il se transforme en homo erectus venant tout juste de domestiquer le feu. Le virus va-t-il emporter comme fétu de paille la civilisation ? Une course contre la montre est engagée par une Humanité au bord du chaos. Résurgence des égoïsmes nationaux, décisions gouvernementales approximatives, contradictoires, prises dans l'affolement et à la hâte, vérités révélées par quelques gourous autoproclamés dans des réseaux sociaux puants de certitudes, de « yaquafautque », et d'anathèmes ; industrie pharmaceutique franchement gênée aux entournures… Toute une planète en état de sidération… Que d'efforts doivent déployer nos quelques héros démunis qui se sacrifient pour essayer de stopper le tsunami qui se prépare ! Je ne saurai dire exactement où, mais j'ai déjà connu des circonstances analogues... Une fois qu'on a accepté le postulat de voir son père, son copain, ou sa femme pouvoir être transformé à tout moment en homo erectus, nous avons là un excellent thriller fantastique où se mêlent doutes, peurs ancestrales, espérances, actes héroïques, hypocrisie, tartufferie, et bien sûr beaucoup d'amour. Vraiment ! j'ai eu du mal à le lâcher.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Épidémie de nuits blanches : 10 romans rongés par la pandémie

    Cloîtré chez vous, vous êtes en boucle sur l'épidémie du coronavirus et commencez légèrement à perdre la tête ? Cher lecteur, nous avons la solution à vos problèmes : des romans qui imaginent des vastes pandémies et autres fléaux prêts à dévaster notre douce planète. Si comme nous, vous trouviez que l'atmosphère n’était pas assez anxiogène, cette sélection de livres devrait vous plaire (ou vous angoisser, c'est vous qui voyez).

    Lire l'article