Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266288590
Code sériel : 3252
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Frankenstein

Georges CUVELIER (Traducteur), Eugéne ROCARTEL (Traducteur)
Date de parution : 07/06/2018
LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles...
LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary – elle n'a pas encore 19 ans – ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme. Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266288590
Code sériel : 3252
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CrownClown Posté le 8 Octobre 2021
    Non adepte des "grands classiques", je m'étais plongé par curiosité dans cette ouvrage. Aucun regret, aucune déception, parfait. Un récit visionnaire pour l époque, que ce soit dans son approche du monde fantastique et des thème sous jacent. la recherche de la paternité, la recherche de la raison, "pourquoi suis je né ici ?, pourquoi suis je en vie ? qui est mon père, mon créateur ? pourquoi suis je différent ?" Toute ces questions reprenant ainsi des thèmes qui sont et qui se retrouve à notre époque. N'hésitez pas lisez ce livre, vous ne serez pas déçu.
  • l_iris_me Posté le 7 Octobre 2021
    Frankenstein, Frankenstein, Frankenstein ! c'est un nom qui semble probablement familier à tout le monde. et pourtant, connaissons-nous vraiment cette histoire ? sur la quatrième de couverture de mon édition étaient écrits ces mots : « Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus. » et cela raisonnait parfaitement chez moi : je ne savais rien de précis sur cette histoire. c'est maintenant chose faîtes ! tout d'abord, je me dois de vous parler rapidement de l'histoire qui se cache derrière cette oeuvre. Mary Shelley avait pris la décision, avec des amis, d'écrire une histoire effrayante suite à une soirée où ils avaient échangés ce genre de récits. résultat, elle fut la seule à aboutir ce projet ! et quelle réussite...! je ne saurai dire à quoi je m'attendais mais certainement pas à ça. j'imaginais une créature absolument diabolique au comportement ignoble. alors que je sois émue et touchée par le personnage du "monstre" de Frankenstein m'a beaucoup étonnée. on suit durant le roman - épistolaire d'ailleurs - le récit de différents personnages, et celui de la créature de Frankenstein fut de loin, mon préféré. cette lecture fut aussi pour... Frankenstein, Frankenstein, Frankenstein ! c'est un nom qui semble probablement familier à tout le monde. et pourtant, connaissons-nous vraiment cette histoire ? sur la quatrième de couverture de mon édition étaient écrits ces mots : « Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus. » et cela raisonnait parfaitement chez moi : je ne savais rien de précis sur cette histoire. c'est maintenant chose faîtes ! tout d'abord, je me dois de vous parler rapidement de l'histoire qui se cache derrière cette oeuvre. Mary Shelley avait pris la décision, avec des amis, d'écrire une histoire effrayante suite à une soirée où ils avaient échangés ce genre de récits. résultat, elle fut la seule à aboutir ce projet ! et quelle réussite...! je ne saurai dire à quoi je m'attendais mais certainement pas à ça. j'imaginais une créature absolument diabolique au comportement ignoble. alors que je sois émue et touchée par le personnage du "monstre" de Frankenstein m'a beaucoup étonnée. on suit durant le roman - épistolaire d'ailleurs - le récit de différents personnages, et celui de la créature de Frankenstein fut de loin, mon préféré. cette lecture fut aussi pour moi une sacrée claque. quel fort message se dégage de cette histoire ! c'en est une totale réflexion sur la nature humaine. qui, en réalité, est le monstre ? j'aurai adoré l'étudier en littérature anglaise, mais ça n'arrivera pas cette année. pourtant il y aurait tellement de choses à dire à son propos... un classique que je vous recommande vivement de découvrir si ce n'est pas déjà fait ! (issu de mon compte instagram @l.iris.me)
    Lire la suite
    En lire moins
  • MrVladdy Posté le 18 Septembre 2021
    Dans mon imaginaire, la créature de Frankenstein, c'est principalement Boris Karloff. Tout ce que je connais de cet univers tourne autour de ce que j'ai pu en voir au cinéma. Du coup, cela fait un sacré moment maintenant que j'avais envie de découvrir "Frankenstein ou le Prométhée moderne", le roman d'origine de Mary Shelley. J'ai prévu de revoir le film juste après car ça fait un moment que je ne l'ai pas revu mais j'ai été agréablement surpris par ce récit qu'il m'a semblé découvrir avec une autre vision que celle que je connais. Les grosses lignes sont les même mais j'ai beaucoup aimé toute la réflexion qu'apporte Mary Shelley à ses différentes thématiques. De mémoire, les films proposent un traitement légèrement différent. Du coup, c'est vraiment dans un autre état d'esprit que j'ai abordé cette histoire. J'ai un peu été déstabilisé par le style au début. Le côté épistolaire avec ses lettres envoyées ne m'a pas tout de suite convaincu (là où j'ai trouvé ça plus efficace avec "Dracula" par exemple). C'est ainsi que j'ai eu du mal avec le début et la fin de l'ouvrage. J'ai mieux apprécié le reste en revanche, la partie récit où Victor Frankenstein prend le... Dans mon imaginaire, la créature de Frankenstein, c'est principalement Boris Karloff. Tout ce que je connais de cet univers tourne autour de ce que j'ai pu en voir au cinéma. Du coup, cela fait un sacré moment maintenant que j'avais envie de découvrir "Frankenstein ou le Prométhée moderne", le roman d'origine de Mary Shelley. J'ai prévu de revoir le film juste après car ça fait un moment que je ne l'ai pas revu mais j'ai été agréablement surpris par ce récit qu'il m'a semblé découvrir avec une autre vision que celle que je connais. Les grosses lignes sont les même mais j'ai beaucoup aimé toute la réflexion qu'apporte Mary Shelley à ses différentes thématiques. De mémoire, les films proposent un traitement légèrement différent. Du coup, c'est vraiment dans un autre état d'esprit que j'ai abordé cette histoire. J'ai un peu été déstabilisé par le style au début. Le côté épistolaire avec ses lettres envoyées ne m'a pas tout de suite convaincu (là où j'ai trouvé ça plus efficace avec "Dracula" par exemple). C'est ainsi que j'ai eu du mal avec le début et la fin de l'ouvrage. J'ai mieux apprécié le reste en revanche, la partie récit où Victor Frankenstein prend le relai et nous raconte son aventure. La partie raconté par sa créature est excellente également surtout qu'elle nous permet d'avoir une vraie vision d'ensemble. Après, même si - sans les cautionner - je comprends les actes ainsi que le cheminement de la pensée de Frankenstein et de sa créature, je regrette que Mary Shelley n'ait pas su nous faire prendre parti.  Il y a du bon et du mauvais dans les deux personnages mais en tant que lecteur, je trouve ça dommage de ne pas réussir à avoir de l'empathie pour l'un comme pour l'autre. Pour Victor Frankenstein, cela vient sans doute de sa façon un peu égoïste à mes yeux de "laisser faire" les choses, ne comprenant à chaque fois que trop tard les conséquences de ses actions. Quant à sa créature, c'est son manque d'humanité qui fait que je ne me suis pas attaché à elle. Alors oui, c'est sensé être un monstre mais ce dernier ayant appris énormément en espionnant les hommes (il a d'ailleurs une éloquence certaine), je trouve ça dommage qu'elle en ait oublié ce côté humain. Le monstre devient aussi égoïste que son créateur et j'ai ainsi pas réussi à sympathiser avec elle (ce qui n'est pas le cas dans le film il me semble). Bref, je ne regrette pas du tout cette découverte. "Frankenstein ou le Prométhée moderne" est un excellent ouvrage qui malgré ses quelques petits défauts m'a procuré beaucoup de plaisir. Il colle bien à son époque et je comprends aisément comment le mythe a pu prendre forme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Justine_of_Delaford Posté le 10 Septembre 2021
    L'histoire de "Frankenstein" est bien plus profonde que les diverses représentations culturelles du monstre le laissent à penser. En réalité, la créature de Frankenstein m'a touchée : c'est loin d'être une créature incapable de parler, bien au contraire ! Elle est dotée d'une sensibilité et d'une réflexion qui émeut. [masquer]Le passage où elle raconte à son créateur tout ce qu'elle a vécu toute seule, ses craintes et ses interrogations quant à sa condition était très touchant.[/masquer] Frankenstein l'a créée sans se soucier de ce qu'elle pourrait ressentir. Il a eu peur de sa création qui ne demandait qu'à être guidée et l'a lâchement abandonnée. Sa créature voulait être aimée et ce sont les préjugés des gens et leur ingratitude qui ont achevé de la rendre meurtrière. J'ai détesté Frankenstein pour sa lâcheté et ses plaintes alors qu'il est tellement responsable de sa créature et des meurtres qui ont suivi ! Je n'ai ressenti aucune pitié pour lui contrairement à celui qu'il appelle "monstre". Il avait la responsabilité d'un créateur vis à vis de sa créature et il n'a pas endossé ce rôle jusqu'au bout. Ce roman rappelle que se prendre pour Dieu a des conséquences désastreuses, et j'ajouterais que le regard et les préjugés... L'histoire de "Frankenstein" est bien plus profonde que les diverses représentations culturelles du monstre le laissent à penser. En réalité, la créature de Frankenstein m'a touchée : c'est loin d'être une créature incapable de parler, bien au contraire ! Elle est dotée d'une sensibilité et d'une réflexion qui émeut. [masquer]Le passage où elle raconte à son créateur tout ce qu'elle a vécu toute seule, ses craintes et ses interrogations quant à sa condition était très touchant.[/masquer] Frankenstein l'a créée sans se soucier de ce qu'elle pourrait ressentir. Il a eu peur de sa création qui ne demandait qu'à être guidée et l'a lâchement abandonnée. Sa créature voulait être aimée et ce sont les préjugés des gens et leur ingratitude qui ont achevé de la rendre meurtrière. J'ai détesté Frankenstein pour sa lâcheté et ses plaintes alors qu'il est tellement responsable de sa créature et des meurtres qui ont suivi ! Je n'ai ressenti aucune pitié pour lui contrairement à celui qu'il appelle "monstre". Il avait la responsabilité d'un créateur vis à vis de sa créature et il n'a pas endossé ce rôle jusqu'au bout. Ce roman rappelle que se prendre pour Dieu a des conséquences désastreuses, et j'ajouterais que le regard et les préjugés que les gens peuvent porter sur une personne peuvent être dévastateurs et la rendre différente de ce qu'elle ne demandait qu'à devenir. Une lecture marquante qui pousse vraiment le lecteur à la réflexion !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Amly Posté le 7 Septembre 2021
    Un classique que j'ai lu en classe de première et je pense que c'est l'un des seuls livre que j'ai lu à l'école qui m'a plu. J'aime beaucoup cet univers, c'est un classique qu'il faut au moins lire une fois dans sa vie et qui, quand on lit entre les lignes, cache un message sur la société.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    (Re)découvrez 10 classiques de la littérature d'épouvante

    Une porte qui claque toute seule, une branche qui gratte à la fenêtre, une ombre dans le jardin… Vous voilà dans l’ambiance d’Halloween. Profitez-en pour (re)découvrir 10 classiques de la littérature d’épouvante, mais attention, c’est à vos risques et périls ! 

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Terreurs nocturnes : les classiques de la littérature d'épouvante à (re)découvrir

    Des portes qui claquent, des incantations qui résonnent au loin, et bientôt, des apparitions qui vous glacent le sang. Ouvrir un roman d'épouvante, c'est être transporté au coeur d'univers parallèles nimbés de mystère et parfois cauchemardesques. De Frankenstein à Rosemary's Baby, (re)découvrez les grands classiques qui ont façonné la littérature horrifique. À vos risques et périls !

    Lire l'article