RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Frankenstein

            Pocket
            EAN : 9782266288590
            Code sériel : 3252
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 108 x 177 mm
            Frankenstein

            Georges CUVELIER (Traducteur), Eugéne ROCARTEL (Traducteur)
            Date de parution : 07/06/2018
            LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

            16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles...
            LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

            16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary – elle n'a pas encore 19 ans – ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme. Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.

            Traduit de l'anglais par George Cuvelier et Eugène Rocartel

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266288590
            Code sériel : 3252
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 304
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            4.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • LeslecturesdeNina Posté le 13 Janvier 2019
              En véritable mythe, Frankenstein est dans tous les esprits… Et pourtant sa lecture apporte tellement plus que la légende créée par la rumeur populaire. Rumeur qui a même fait fusionner le monstre et son créateur sous le même nom, le tristement célèbre Dr Frankenstein. Mary Shelley, femme intellectuelle et brillante de son époque, a su mêler les genres avec brio en nous cédant une fine analyse des débordements de la science et de l’éthique inhérente à celle-ci. In fine, cet oeuvre est un splendide pamphlet tragique sur la solitude et l’inhumanité ainsi qu’une réflexion métaphysique poussée sur le monde laïcisé qui n’a plus de Dieu pour se limiter. De son époque littéraire, Mary fait se joindre toutes les subtilités en nous offrant les genres les plus en vogue de son temps en un seul ouvrage. Ainsi : - le roman épistolaire comme récit-cadre avec les lettres de Walton, mais aussi le roman d’aventure avec son expédition dangereuse en mer. - le roman d’apprentissage via le monstre déambulant dans la vie et ses désillusions. - le roman sentimental à travers l’amour d’Elizabeth et Frankenstein. - Enfin, le romantisme passant par l’obsession du savoir des deux personnages clés (à savoir, Frankenstein et Walton) et le roman... En véritable mythe, Frankenstein est dans tous les esprits… Et pourtant sa lecture apporte tellement plus que la légende créée par la rumeur populaire. Rumeur qui a même fait fusionner le monstre et son créateur sous le même nom, le tristement célèbre Dr Frankenstein. Mary Shelley, femme intellectuelle et brillante de son époque, a su mêler les genres avec brio en nous cédant une fine analyse des débordements de la science et de l’éthique inhérente à celle-ci. In fine, cet oeuvre est un splendide pamphlet tragique sur la solitude et l’inhumanité ainsi qu’une réflexion métaphysique poussée sur le monde laïcisé qui n’a plus de Dieu pour se limiter. De son époque littéraire, Mary fait se joindre toutes les subtilités en nous offrant les genres les plus en vogue de son temps en un seul ouvrage. Ainsi : - le roman épistolaire comme récit-cadre avec les lettres de Walton, mais aussi le roman d’aventure avec son expédition dangereuse en mer. - le roman d’apprentissage via le monstre déambulant dans la vie et ses désillusions. - le roman sentimental à travers l’amour d’Elizabeth et Frankenstein. - Enfin, le romantisme passant par l’obsession du savoir des deux personnages clés (à savoir, Frankenstein et Walton) et le roman gothique si cher à cette époque ! Un mélange subtilement réparti qui nous offre une merveille de la littérature gothique, ou de ce qui est défini comme le premier roman de science-fiction. Les émotions vont crescendo et lorsque l’on se penche un peu sur la vie de l’auteure, elles sont encore accentuées par la sensation de lire une oeuvre qui se livre à coeur ouvert, sans détours et en toute conscience de ses souffrances. On ne peut que se plonger corps et âme dans l’envie de vengeance du monstre, né sans nom et rejeté par son créateur, et qui malgré une profonde bonté ne subira que les pires affronts par la race humaine… peureuse face à l’étrange ou face à l’étranger. On en vient même à se demander qui est le véritable monstre ? Le créateur ou la créature, mais aussi peut-être humanité toute entière. Qui est vraiment celui qui mérite la potence ? Pour ma part, j’ai fait mon choix et celui-ci me ronge le coeur. Je m’indigne et je souffre près de celui que mon coeur voudrait sauver !!! Je vous laisse choisir et voir par vous même, car sincèrement si vous n’avez pas encore tenté l’aventure de ce prométhée – ou Faust – moderne, allez-y sans crainte, sauf peut-être pour vos émotions…
              Lire la suite
              En lire moins
            • MyLittleWorld Posté le 12 Janvier 2019
              En lisant ce chef-d'oeuvre je me suis rendue compte que je connaissais mal l'histoire de Frankenstein car même si je savais que la créature avait été créé de ses propres mains, je ne savais pas qu'au début il cherchait le contact avec les humains. Au fil des pages, ce n'est pas de la haine que j'ai ressenti pour cette créature mais, de la compassion. Il n'a rien demandé et en plus il est rejeté par son créateur. Ainsi, c'est envers Frankenstein que j'ai ressenti cette haine, certes il ne méritait peut-être pas à ce point tout ce malheur mais, il en est quand même responsable. Pour conclure, ce roman nous fait ressentir beaucoup d'émotions et nous touche grâce à la très belle plume de Mary W. Shelley. Bref, je suis contente d'avoir trouvé cette édition que j'ai lu en quelques heures... un récit dont je ne suis pas prête d'oublier ?.
            • autempsdeslivres Posté le 16 Décembre 2018
              Je ressors de cette lecture assez surprise mais de manière positive. J'avais beaucoup entendu parler de la créature de Frankenstein mais je ne m'attendais pas du tout à cela en lisant le roman. Le début du roman n'est pas extrêmement palpitant mais permet de mettre en place l'histoire et ses différents protagonistes. Ce n'est qu'à partir du moment où Frankenstein crée sa créature que je me suis laissée emporter par l'histoire. L'histoire de la créature et de son créateur sont touchantes chacune à leur manière. On découvre un être vivant seul, abandonné et rejeté par les hommes en raison de son aspect monstrueux et qui pourtant n'aspire qu'à une seule chose celle de pouvoir être heureux et vivre tout simplement. Toutefois, ses différentes expériences avec la société humaine le transforme et provoquent en lui un désir de vengeance envers son créateur. J'ai compris son histoire et le pourquoi de sa vengeance mais ses actes ont transformé ma tristesse envers cette créature désespérée en sentiment d'horreur. Quant à Frankenstein, j'ai trouvé ce personnage déplaisant dans son obsession de créer un être vivant sans penser aux conséquences, dans son abandon de la créature à qui il a donné la vie et son refus de prendre... Je ressors de cette lecture assez surprise mais de manière positive. J'avais beaucoup entendu parler de la créature de Frankenstein mais je ne m'attendais pas du tout à cela en lisant le roman. Le début du roman n'est pas extrêmement palpitant mais permet de mettre en place l'histoire et ses différents protagonistes. Ce n'est qu'à partir du moment où Frankenstein crée sa créature que je me suis laissée emporter par l'histoire. L'histoire de la créature et de son créateur sont touchantes chacune à leur manière. On découvre un être vivant seul, abandonné et rejeté par les hommes en raison de son aspect monstrueux et qui pourtant n'aspire qu'à une seule chose celle de pouvoir être heureux et vivre tout simplement. Toutefois, ses différentes expériences avec la société humaine le transforme et provoquent en lui un désir de vengeance envers son créateur. J'ai compris son histoire et le pourquoi de sa vengeance mais ses actes ont transformé ma tristesse envers cette créature désespérée en sentiment d'horreur. Quant à Frankenstein, j'ai trouvé ce personnage déplaisant dans son obsession de créer un être vivant sans penser aux conséquences, dans son abandon de la créature à qui il a donné la vie et son refus de prendre sur lui au lieu de se lamenter et complaire dans son malheur. Cependant, sa réflexion face au dilemme qu'entraine la demande de sa créature et sa décision finale qui est cette fois-ci réfléchie mais lourde de conséquences pour lui l'ont fait remonter dans mon estime. Ce classique écrit par une jeune fille est impressionnant de par son sujet et sa qualité. Elle a réussi à écrire un livre avec des personnages principaux qui évoluent dans leurs caractères, qui ne sont ni tout blanc ni tout noir, avec un sujet nous obligeant à réfléchir sur nos actes. C'est un roman extrêmement actuel avec un profonde réflexion sur la nature humaine, sur la création scientifique et ses conséquences, sur la volonté de l'homme d'être l’égal de Dieu et/ou de la Nature.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Fifrildi Posté le 3 Décembre 2018
              Je pensais relire Frankenstein mais il s’est avéré que l’édition qui traînait dans ma bibliothèque depuis 14 ans était une version abrégée. Je suis donc passée au texte intégral. Tout le monde connaît l’histoire de Victor Frankenstein et de sa créature (qui n’a pas de nom). Je ne vais pas vous raconter l’histoire. Mon impression : c’est une histoire affreuse. Je ne dis pas qu’elle est mal racontée, bien que je ne sois pas friande des genres épistolaires. Ce monstre qui n’a pas demandé à «venir au monde » ne trouve évidemment pas sa place dans la société. Ce sentiment d’exclusion va faire naître en lui une haine et un désir de vengeance qui va faire beaucoup de victimes. Je n’ai pas apprécié le personnage de Frankenstein. - Maudite créature ! dit Frankenstein. - Maudit créateur ! dit la créature. Qu’ils se battent en duel et qu’on en finisse ! C’est un classique que je ne relirai plus. Challenge plumes féminines 2018 Challenge défis de l’imaginaire (SFFF) (127)
            • Metehera Posté le 20 Novembre 2018
              Avis mitigé pour ce roman. Loin de moi l’idée de critiquer un classique mais l’histoire en elle-même ne m’a pas emballée. Non pas parce que j’en attendais trop, c’est juste que je n’ai pas trouvé les sujets abordés très intéressant. Mary Shelley écrit sur « la descente aux enfers » de l’homme, la crise existentielle qui le touche, la place de la religion avec beaucoup d’habilité. Sa plume est bien travaillée, fluide et adaptée à ce genre littéraire...
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              5 romans gothiques qui vont vous fasciner

              Des châteaux effrayants saturés de courants d'air, des fantômes qui ont des comptes à régler, des jardins cachés dans le brouillard et des familles qui cachent de lourds secrets... bienvenue dans l'univers du roman gothique. Voici 5 livres sombres et exaltants à dévorer à la lueur des bougies. 

              Lire l'article